Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Football : Seydou Bamba, le ressuscité du cinquantenaire

Accueil > Actualités > Sport • • jeudi 23 décembre 2010 à 01h22min

Les activités sportives entrant dans le cadre du Cinquantenaire de l’indépendance ont révélé aux yeux du public bobolais l’une de ses anciennes gloires : Seydou Bamba qu’il s’appelait, est aujourd’hui présenté comme le deuxième professionnel burkinabè après Oumar Keita à évoluer en France vers la fin des années 50.

On l’avait presque relégué aux oubliettes et son nom est resté longtemps méconnu de la grande majorité du public sportif burkinabè. A regarder pourtant son parcours, Seydou Bamba peut être considéré comme l’un des plus grands bâtisseurs du sport roi au Burkina. Une carrière bien remplie pour ce joueur et encadreur hors pair qui a fait valoir ses talents en Afrique et dans l’Hexagone.

C’est avec l’association sportive des fonctionnaires de Bobo (ASFB) qu’il entamera sa carrière avant de rejoindre la sélection nationale pour la conquête des différents trophées AOF (Afrique occidental française). Et malgré les nombreuses sollicitations dont il a fait l’objet de la part du Hafia de Conakry, du Canon de Yaoundé et de l’Asec d’Abidjan, Seydou Bamba préféra demeurer avec les siens Mais plus tard, les portes du professionnalisme vont s’ouvrir à lui grâce à cet expatrié français résidant à Bobo et gérant d’un hôtel dénommé le cocotier.

La carrière professionnelle à Toulouse de cet ex- sociétaire de l’ASFB sera suivie par des stages d’encadreur qui lui vaudront plusieurs postes de responsabilité à son retour au pays natal. En plus de l’équipe nationale et de la sélection régionale des Hauts-Bassins, Seydou Bamba a assuré l’encadrement de plusieurs générations de joueurs au nombre desquels un certain Blaise Compaoré avec l’équipe du 3e RIC de Bobo en 1979.

Parti à Toulouse, l’ex-sociétaire de l’ASFB va intégrer rapidement l’équipe locale d’abord, comme joueur et plus tard comme stagiaire dans le centre de formation d’encadreur sportif. Il rentrera au pays en 1975 nanti d’un brevet d’Etat d’initiateur de Toulouse, d’un brevet d’Etat de moniteur de Toulouse et enfin, du diplôme d’entraîneur de football 3e degré. Ses compétences indéniables l’amèneront à occuper plusieurs postes de responsabilité où il s’est toujours illustré avec brio.

Entraîneur des Silures en 1976 et des Etalons du Burkina, il sera mis, par lettre datée du 13 juillet 1979, à la disposition du colonel commandant du 3e régiment d’infanterie commando à Bobo-Dioulasso « pour l’encadrement d’une équipe de football pour la période du 1er au 31 juillet 1979 ».

L’équipe mise en place avait dans ses rangs le président du Faso, Blaise Compaoré, qui s’est toujours montré un passionné de football. Outre les terrains de football, l’ex-sociétaire de Toulouse a été nommé éducateur sportif au collège d’enseignement agricole de Matourkou de 1976 à 1977, chef du bureau de l’équipement et du matériel socio- éducatif de l’Inspection départementale de la jeunesse et des sports des Hauts-Bassins en avril 1979, éducateur sportif de la préfecture de Ouélen et encadreur sportif à Morlaba dans le Kénédougou sous la révolution, et enfin chef du service sport de compétition dans le Houet en octobre 1987.

Le moins que l’on puisse dire est que Seydou Bamba a effectué une carrière bien remplie. Son parcours honorable fait de lui aujourd’hui un modèle pour les jeunes générations. Décédé en 1996 à l’âge de 60 ans à Bobo-Dioulasso, Seydou Bamba laisse l’image d’un homme qui aura consacré sa vie à partager son expérience et son savoir-faire dans le domaine du football avec pour seule ambition de nourrir sa passion et de bâtir une nation de football.

La génération des Silures des années 77 (Sidiki Diarra, Sibiri Ango, Sanou Pierre Kallet, Laurent Banadi, L’abbé André Ouattara, Coulibaly Zacharia, etc.) gardera toujours de lui le souvenir d’un homme discipliné, travailleur et gagneur.

Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés