Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Télécommunications : la concurrence au centre d’une rencontre

Accueil > Actualités > Multimédia • • mercredi 15 septembre 2004 à 06h21min

Un séminaire organisé par l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (ESMT) de Dakar et l’Autorité de régulation des télécommunications (ARTEL) du Burkina, s’est ouvert à Ouagadougou le 13 septembre dernier.

Il a pour thème "régulation et stimulation de la concurrence dans les télécommunications". Des participants de 6 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre prennent part à cette rencontre qui s’achève le 17 septembre prochain.

Pour développer le thème qui est au coeur de la libéralisation des télécommunications selon le président du comité d’organisation du séminaire, Sibiri Ouattara, cinq axes de réflexion ont été définis. Il s’agit du nouveau cadre juridique et institutionnel des télécommunications ; de l’ouverture des marchés et de l’introduction de la concurrence.

Les autres axes de réflexion sont le comportement des acteurs face à la libéralisation du secteur des télécommunications ; les missions du régulateur et enfin les déterminants, les stratégies et les outils de stimulation de la concurrence. Ceux qui vont s’adonner à ces réflexions viennent du Gabon, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et bien entendu du Burkina fortement représenté par l’organe de régulation, l’ARTEL, l’Office national des télécommunications (ONATEL, l’opérateur public) et la société privée de téléphonie mobile CELTEL. Les participants représentent donc des organes de régulation et des sociétés de télécommunication publiques comme privées de leurs pays.

Pour le représentant de l’ESMT de Dakar, co-organisatrice du séminaire avec l’ARTEL, Nicolas Thon, il y a lieu de sensibiliser les acteurs sur la nécessité d’une bonne régulation dans un environnement où évoluent de nombreuses personnes.

C’est d’ailleurs, l’objectif du séminaire qui selon M. Thon est conforme à l’un des 3 mandats de l’école, à savoir assurer l’animation et l’expertise dans le domaine des télécommunications. Les deux autres étant la formation initiale et continue et la recherche.

L’ouverture des travaux du séminaire a été faite par le secrétaire général du ministère des Postes et Télécommunications, Jacques Arsène Louari. Dans son discours, il a souligné que les réformes des télécommunications opérées au début des années 90 avaient pour but d’améliorer l’accès aux différents services.

D’où la concurrence qui a été instaurée en brisant le monopole, jadis détenu par les services publics, par l’ouverture vers le privé. Aujourd’hui, a-t-il ajouté, les pays africains doivent dépasser cette concurrence naissante et évoluer vers celle durable. A ce stade de la concurrence, les régulateurs doivent veiller au maintien de l’équilibre entre, par exemple, les services universels et les intérêts des consommateurs a conclu M. Louari.

Séni DABO et Christine SAWADOGO(Stagiaire)
Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
FESPACO 2021 : La presse nationale en synergie avec les cinéastes
Archives audiovisuelles : L’UEMOA et la Guinée se penchent sur une conservation durable
Journée internationale de la jeune fille à Kombissiri : Des adolescentes s’engagent à une utilisation responsable de l’internet
Paix et sécurité en Afrique : La jeunesse du G5 Sahel à l’école des médias et de l’information
Votre journal "L’Evénement" du 10 octobre 2021 est disponible !
Médias au Burkina : Vingt journalistes formés sur les genres rédactionnels majeurs
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 249 est disponible
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux
Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp subissaient une panne mondiale ce lundi 4 octobre 2021
Burkina / Editions Le Pays : une soirée de gala pour des noces de perle
Émission ‘’Apéro déjeuner’’ de la Télévision nationale du Burkina : « Si elle n’était pas là ; il fallait la créer », Jacky El Feno Bassono
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés