Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Faso foot : Faute d’argent, on arrête

Accueil > Actualités > Sport • • lundi 26 avril 2010 à 01h49min

« La Ligue nationale de football porte à la connaissance des présidents des clubs de D1, D2 et du public sportif que les championnats en cours sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Les dates de reprise vous seront communiquées en temps opportun ».

C’est une circulaire qui émane du bureau de la Ligue nationale de football, la structure chargée de l’organisation des championnats nationaux. Ainsi donc, la 16e journée du Faso foot, qui avait été programmée le week-end dernier, n’a pas eu lieu. Faut-il s’étonner de ce qui arrive au football burkinabè ? Apparemment non, puisque tout le monde connaît aujourd’hui les problèmes que rencontre la Fédération burkinabè de football (FBF).

Criblée de dettes et n’ayant plus rien dans ses caisses, la FBF est au fond du gouffre. Du coup, les joueurs des différents clubs se retrouvent tous au chômage à 11 journées de la fin du Faso foot. Mais en attendant que les choses s’améliorent, ils vont certainement poursuivre les entraînements pour ne pas perdre les « pieds ». Ils sont, avant tout, des salariés et cela fait partie de leur contrat.

Les présidents des clubs, surtout ceux de la D1, qui ont pris acte de la suspension du championnat, seront confrontés à un autre problème : le paiement des salaires. Et il faut bien qu’ils respectent leurs engagements sinon des joueurs n’hésiteraient pas à tenter l’aventure. Peu importe si on se retrouve en Moldavie ou en Roumanie, l’essentiel étant de gagner quelque chose.

C’est la première fois, sauf erreur, que le football burkinabè vit une telle situation. Dans un passé récent, le championnat était sponsorisé à hauteur de 200 millions de FCFA par an par la MABUCIG. Mais depuis l’interdiction de la publicité sur le tabac dans les stades, la FBF a perdu un partenaire privilégié. Depuis lors, c’est l’Etat, à travers le ministère des Sports et des Loisirs, qui apporte une aide substantielle à l’organisation du championnat. Les charges sont lourdes et quand le décaissement prend du temps, il y a forcément des désagréments.

Comme ce fut le cas pour cette 16e journée. Mais la question qu’on se pose est de savoir si l’Etat va continuer de financer ce championnat. Un Faso foot dont le niveau laisse à désirer. Les gradins sont de plus en plus vides pour la simple raison que le spectacle est poussif. En plus du manque à gagner au niveau des recettes, beaucoup de gens viennent au stade sans payer leur billet.

La plupart des supporters ont été habitués à cela depuis la CAN 98, à tel point qu’ils ne passent plus par les guichets. On comprend pourquoi les recettes des matches sont insignifiantes. Conséquence, les clubs sont de plus en plus pauvres et n’arrivent pas à faire face à certains besoins. Si vous leur demandez combien ils perçoivent après un match, ils auront honte de vous le dire. Il paraît qu’un club peut repartir avec une quote-part de 12 000 FCFA. Une triste réalité pour ce football national qui est au creux de la vague.

Aujourd’hui, ils sont nombreux, ceux qui préfèrent suivre les championnats européens. Les antennes paraboliques ayant favorisé cela, on se délecte des prouesses de son équipe autour d’une bière. On connaît même parfaitement le nom des joueurs, leurs salaires, leur vie et bien d’autres choses. Tout le contraire de ce qui se passe ici.

Le foot burkinabè a donc besoin d’une profonde structuration pour sa crédibilité. Tant qu’on ne définira pas une politique claire dans ce sens, les mêmes problèmes surgiront toujours. Qu’on se le dise, un pays sans championnat perd sa cote aux yeux des instances internationales du football .

Justin Daboné

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 26 avril 2010 à 02:28, par AIGRI En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    je suis très triste de cette situation, ceci montre encore la fragilité de notre football & partant de tous le sport Burkinabé mais en même je suis triste que nos dirigeants sportifs soient incapables depuis des années de creer de la valeur pour faire redecoller le football.
    Où sont passé les enormes mannes que la FIFA a donné ces dernières années ? servi à se faire de la vilégiature ?
    maintenant que les jeunes gens seront laissés en pature, il y a de quoi plaindre qu’ils ne se barrent ailleurs (normal) ou que des dirigeants de Moldavie & autre Tchetchenie ne leur fassent des yeux doux & ce sera legitime qu’ils aillent chercher pitance ailleurs mais dans la fournaise ?
    mais pourquoi diantre cela peut il arriver ?
    Au dela de la honte que cela soulève, cela veut dire que le sponsoring n’est pas du tout bien construit sur le football au Burkina Faso
    On a pas besoin de se plaindre de la Mabucig qui donnait qq pecadilles à l’époque ; je dirai moi plutot que d’aider des escrocs comme les Adjovi à venir nous escroquer pendant une journée (nuit) sur les Koras, la Lonab & autre Banque Atlantique plutot que de donner des Millions de $ pourraient soutenir convenablement le football dans la durée, s’ils ne le font pas, l’Etat doit les obliger à le faire comme il l’a fait pour qu’elles cotisent pour les Koras.
    A l’instar de ce qui se fait en Eurpoe, pourquoi les droits de tv ne peuvent pas être negociés & faire l’objet de package pour ces sponsors potentiels ? il y a tellement de montage financier possible à faire que l"on se trouve en train de ne pas comprendre ce defaitisme
    soit la fédé à des compétences soit elle va les chercher & fait degager ceux qui la plombe.
    Sans championnat de football, il faut savoir qu’il n’y aura pas de bonnes relève, la fédé à interet à se magner.
    @ bon entendeur...

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2010 à 03:47, par pacifique En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

      He toi mon frère pourqoui parler des autres pays au moins eux il ont chanpionnats toi tu es vraiment aigris comme indique tonnom il faut laisser les autres pays en paix si tu veux reste au burkina c’est ton problème même papouaisie nouvelle guinée est un pays digne de nom. Ton problème c’est lequel.

      Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 02:31 En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    YAAANNNNDDDEÉÉÉ pour tous les burkinabès. Du jamais vu

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 08:29, par YIRBIIGA En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    Vous fouter pas des gens et du people.
    par arogance et par orgueille il faut faire soufrir tout le monde du faso foot. Le ministere et la federation jouent5 un jeux tres dangereux.Le ministere finance le championat etla fbf depuit fort longtemps et par consequent aura fait une budgetisatin relative a ce que lew gouvernment aura voté pour le sport. Parceque le ministere et la federation ne s’entendent pas, il faut se montrer qui est plus fort que qui.
    Monsieur le ministre je m’excuse mais c’est bete.
    Permetter moi de vous rapeller que l’etat a economisé plus de 400 milions de franc cfa qui avait eté voté pour payer les frais de retransmition de la can passée et les coups sont montés a des milliards l’etat a courageusement opter privé le people de la can par conscience.Chose logique mais ou avez vous redustribué ce cachet pourque ? ne nous insulter pas s’il vou plait.

    N’avez vous pas honte de vous voir dans cette situation apres avoir renouveler le contrat de Duarté dont la valeur est plusque le double de la dette de votre federation ?
    calcul simple 30 000euros par moi multiplié par 24mois fait 720 000euros plus tous les bonus et avantage. Alors permeter moi de vous informer monsieur le ministre que votre petit s’en sort avec environ 850 000 a 900 000 euros ; belle et bien plusque la dette de la federation que vous dites accumilé depuis la can 98. HONTE NATIONALE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 10:27, par KambSiYangda (KSY) En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    c’est toute une catégorie socioprofessionnelle qui est liquidée par cette décision. imaginez qu’on decide de suspendre les policiers, les enseignants ou les infirmiers, ... juska nouvel ordre.
    SVP, ne vous amusez pas avec jusqu’a ce point avec l’avenir de ces jeunes gens qui ont cru au football.
    c’est quoi ce burkina ? tout es suspendu, pas etonnant qu’on ai passé plus d’1 mois sans conseil de ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 16:10, par verito En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    Bonjour,
    Tout le probleme de notre football se situe au niveau du grand desequilibre des depenses, car tout l’argent de la FBF ne sert qu’à soutenir les etalons et coachs etrangers. Le gouvernement a aussi sa part de responsabilité car laissant beaucoup d’investisseur s’installer chez nous sans leur demandé la moindre contribution annuelle durant le temps de leur presence à trasvers le cahier de charge.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 16:51, par honore En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    Si le peuple burkinabe qui aime tant le soccer et qui supporte ses joueurs ne porte pas la culotte pour denoncer ouvertement les fraudeurs du systeme, alors personne ne le fera. Vous voulez vous voir à l’abattoire sans dire mot, cela vous regarde. Ailleurs le championnat roule et fait oublier la pauvreté, dommage que le peuple n’a plus rien du tout, meme les generations suivantes. Avez-vous fouillé dans les autres ministeres et organes etatiques, les problemes ne sont peut etre pas finis.

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2010 à 20:52, par ADJARA En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

      LE GRENIER D’OR a jetté l’éponge ;en fait on nous a soulé pour voter le Directeur de la LONAB comme Prési de la FBF avec une phrase toute faite : la LONAB va financer les clubs et voilà enfin que la vérité rattrappe le mensonge ;La LONAB a baisé les dirigeants des clubs

      Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 21:39 En réponse à : Faso foot : Faute d’argent, on arrête

    Je trouve curieux cette volée de bois vert sur notre foot ball. Dites moi qu’est ce qui marche correctement dans notre cher Faso ? Chacun ne pense qu’à lui meme, et tant pis pour les autres. Le resultat ne peut etre que la degringolade du dispositif.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Préparatifs éliminatoires CAN 2023 : Les Étalons dominent les « Léopards » de la RD Congo 1-0
« Perdre 10 kg en deux mois » : Une vingtaine de dames réussissent le challenge
Pétanque, Coupe de la ligue du centre huitième édition : Le club Sountong nooma se succède à lui-même
CAF-Ligue des champions : Le RCK se qualifie pour le prochain tour grâce à un Babayouré étincelant
Championnat de Culturisme IFBB 2022 : Thierry Bayala, vice champion du monde
2e édition du tournoi de volley-ball de l’APASBF : « Top contact » s’adjuge le trophée
Double confrontation des Etalons le 23 et 27 septembre 2022 : Hubert Velud fait appel à 25 Etalons
Cyclisme burkinabè : Paul Daumont vainqueur du Grand Prix de la ville d’Abidjan
Hugues Fabrice Zango décroche la médaille d’or au triple saut aux World athletics continental tour
Bobo-Dioulasso : Les journalistes sportifs du Burkina volent au secours des personnes déplacées internes
Tour de Côte d’Ivoire 2022 : Les Burkinabè se consolent avec la deuxième place
Football au Burkina : La LONAB offre un chèque de dix millions de FCFA à l’AJSB
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés