Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. Nelson Mandela» 

Fédération burkinabè de football : “Même le bâtiment a été saisi !”

Accueil > Actualités > Sport • • mercredi 21 avril 2010 à 03h16min

Qui n’a pas entendu parler des problèmes que rencontrent ces jours-ci la Fédération burkinabè de football (FBF) ? Au départ, il s’agissait de comptes bloqués par des banques de la place. Mais il n’y a pas que cela puisque le bâtiment a même été saisi. En outre, c’est tout un problème pour payer les salariés. La situation étant préoccupante, le président de la FBF, Théodore Zambendé Sawadogo, a donné hier mardi 20 avril dernier au siège de ladite structure sise à Ouaga 2000 une conférence de presse au cours de laquelle il a abordé trois sujets.

En désertant pour un laps de temps son bureau à la LONAB, le président de la FBF savait que les hommes de médias ne seraient pas avares en questions. Sur les trois sujets qui étaient à l’ordre du jour (le bilan de la participation des Etalons à la CAN en Angola 2010 et des éliminatoires du CHAN, les contrats des entraîneurs et la situation financière de la FBF), c’est le dernier point cité dont se sont intéressés le plus les journalistes. Comment en est-on arrivé là et qui en est responsable ? Selon Zambendé, quand ses collaborateurs et lui sont arrivés à la Fédération, ils ont pris le soin de faire un audit, ce qui est tout à fait normal.

Et ils se sont effectivement rendu compte qu’il y avait des problèmes. Après l’audit, il est ressortit que sur le plan financier, la fédé est redevable de plus de 400 millions de FCFA à des tiers et les plus grosses créances, c’est surtout à des banques de la place. Il y a également des fournisseurs et des entraîneurs nationaux. Mais ces créances ne découlent pas de la gestion de l’équipe actuelle. La fédé a rendu compte de la situation financière au ministère des Sports et des Loisirs.

Dès lors, une mission a été commanditée par le gouvernement par l’entremise d’une inspection des finances qui a confirmé ce que la structure sportive a relevé dans son audit. Zambendé a précisé que l’Etat étant arrivé à des conclusions, la fédé attend de donner des éclaircissements par rapport au traitement du dossier. Mais pour lui, l’administration étant une continuité, ils sont en négociation avec les hautes autorités du pays afin de parvenir à éponger toutes ces dettes.

Le patron de la fédé a affirmé qu’ils ne peuvent plus exercer normalement leur programme. Le siège ne leur appartient plus et on a confié la garde au secrétaire général, Emmanuel Zombré, en lui disant qu’aucune chaise ne doit quitter la Fédé sans l’accord de l’huissier qui a procédé à la saisie. Tous les comptes ont été bloqués à la BIB et à la BOA.

Concernant le bâtiment, Zambendé a laissé entendre que c’est l’ex-coach des Etalons, Drissa Traoré dit Saboteur, qui l’a fait saisir après la rupture de son contrat avec les anciens responsables de la fédé. Son problème ayant été résolu, son adjoint Jean-Baptiste Ilboudo dit Zagalo, à qui la fédé devait, a lui aussi fait ressaisir le bâtiment. Cependant, ils occupent toujours les locaux et s’efforcent de mener le championnat national à son terme, bien que les difficultés soient réelles.

Le cumul ne date pas de maintenant

Face à cette situation difficile, Zambendé a déclaré qu’ils sont en train de discuter avec les autorités et leur ont demandé de résoudre globalement tous les problèmes. Il a révélé que la fédé a reçu récemment une correspondance du Premier ministère qui a engagé des procédures avec le ministère des Sports pour leur permettre de résorber très rapidement toutes ces questions de créances.

A la question de savoir qui est fautif, Zambendé pense que c’est à l’inspection des finances de situer les responsabilités. Il a relevé que les auditions ont concerné le bureau démissionnaire, des agents et même le ministère des Sports et des Loisirs.

Pour ne pas laisser naître des soupçons, il a tenu à souligner que ce n’est pas seulement la fédé qui les a précédé mais c’est un cumul, lequel a commencé depuis longtemps. Le responsable de la fédé a dit que le bureau sortant a géré la structure avec une bonne volonté et ils ont cru à un certain nombre de choses qui ne se sont malheureusement pas concrétisées.

« Je sais qu’il y a eu des ardoises qui ont été prises au niveau des banques, espérant que l’Etat allait reverser l’argent, mais ça n’a pas toujours suivi. C’est ainsi que petit à petit les choses s’accumulent et ç’a créé ce qu’on a comme situation financière aujourd’hui », a-t-il ajouté. Abordant les contrats des entraîneurs des Etalons, Zambendé a confirmé le maintien de Paulo Duarte à la tête de la sélection nationale.

Cela, dans le souci de travailler sur le long terme et dans la continuité. C’est un contrat de deux ans qui va du 1er avril 2010 au 31 mars 2012. Son salaire a été amélioré et ce en accord avec les autorités. Dans le nouveau contrat du Portugais, des dispositions spéciales ont été prévues pour ne pas qu’il aille demain signer avec un club comme il l’avait fait avec le Mans. Selon lui, au moindre faux pas, il sera purement et simplement remercié.

L’entraîneur et ses adjoints logent dans une villa achetée à la CNSS à 55 millions de FCFA. Mais pour le moment, il reste 44 millions à payer. Zambendé estime que c’est préférable, au lieu de loger les entraîneurs qui viennent ici dans des hôtels qui leur reviennent plus chers. Les éliminatoires de la CAN des locaux n’ayant pas marché, il a été mis fin au contrat des entraîneurs brésiliens.

Comme on le sait, lors de la décoration de Duarte au ministère des Sports et des Loisirs, la presse a été informée que c’est un portugais du nom de Rui Vieria qui entraînera les cadets. Zambendé s’est étonné de lire cela dans la presse et pour lui, ils ne sont pas au courant de cela. Le poste, dit-il, est vacant et le moment venu on saura qui managera l’équipe cadette. En tout cas, à ce niveau, la confusion est totale et voilà une autre situation qui pourrait engendrer des problèmes.

Justin Daboné

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 21 avril 2010 à 08:13, par Vaovao En réponse à : Fédération burkinabè de football : “Même le bâtiment a été saisi !”

    C’est à la fois triste et incomprehensible ce qui arrive à la FBF. C’est d’autant plus incompréhensible que le Ministère des sports a recruter un cabinet pour réaliser l’audit des fédérations et la rédaction d’un guide de mobilisation des ressources pour un montant de plus de 170 000 000. Cette somme aurait pu servir à payer une partie des dettes de la FBF.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2010 à 10:53, par levigilant En réponse à : Fédération burkinabè de football : “Même le bâtiment a été saisi !”

    salut
    je pense que c’est mieux qu’on dissout pour de bon la FBF car de toute façon je ne vois pas son importance par contre elle fait beaucoup dépensée. Le BF n’est pas un pays de football donc concentre nous sur un autre sport comme la boxe la au moins on a eu et on a des champions du monde. Le Kenya et l’Éthiopie ne sont pas des pays de football mais ayant mis l’accent sur l’athlétisme les voila reconnu sur le plan mondial et ils en profitent bien. Au BF on aime beaucoup dépenser sur ce qui ne rapporte pas.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2010 à 10:54, par Le lion En réponse à : Fédération burkinabè de football : “Même le bâtiment a été saisi !”

    Monsieur le Président de la FBF au moins pour une fois dites la vérité au peuple, vous êtes elus pour suivre les actions du ministre sans broncher quand c’est des victoires c’est le ministère mais sachez que vous êtes responsable de la fédération aujourd’hui vous n’avez que vos jeux pour pleurez, au moins dites la vérité car le ministre n’est pas un intouchable, nul n’est au dessus de la FIFA aucun ministre des sports seulement dites la vérité on va vous aider. Sinon comment le ministre peut il manipuler comme cela les entraineurs et vous observez sans rien dire. Eh bien pleurez maintenant vous n’êtes pas pacifiste vous êtes négatifs tous.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2010 à 12:32 En réponse à : Fédération burkinabè de football : “Même le bâtiment a été saisi !”

    A quand la fin de ces problèmes qui nuent au foot burkinabé. Et franchement pourquoi se forcer de prendre une villa aussi cher vue la situation financière et les problèmes à la FBF ? Lorsqu’on n’a des difficultés financières et que l’on cherche à résoudre, on n’en crée pas d’autres. Le staff Duarté ne peut- il pas loger dans une maison modeste comme la majorité des burkinabés ?
    M. le président de la FBF quand vous avez été nommé a ce poste je me suis dit que les choses allaient changées vue votre expériences dans la gestion d’une importante société qui est le LONAB. Alors ne nous décevez pas SVP !

    Un Fan du foot burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2010 à 15:55 En réponse à : Fédération burkinabè de football : “Même le bâtiment a été saisi !”

    Pourquoi non de dieu sommes nous les seuls à avoir ces genres de problemes. C´est honteux. Et en plus de celà on voulais aller au mondial. hahahaha. Ca reve tro dès. On n´ira null part dans ce monde là.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés