Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

TELMOB : Bataille pour la qualité du signal

Accueil > Actualités > Multimédia • • mercredi 25 août 2004 à 08h05min

A l’occasion de la célébration de la 36e journée mondiale des télécommunications, l’ONATEL a convié les uns et les autres le 30 juillet dernier à la ZAD à Ouagadougou pour le lancement d’une technologie moderne, la norme GSM 1800. Un pas de plus vers l’excellence.

La norme GSM 1800, c’est quoi ? La cérémonie du 30 juillet dernier a permis de savoir que c’est cette technologie qui permet l’utilisation d’un spectre de fréquence plus large qui augmente de manière significative la capacité des cellules. Selon le Directeur de Telmob, Dieudonné Wema, avec le couplage des bandes 1800 et 900 (presque tous les portables actuels sont munis de ces bandes), Telmob devient un réseau bi-bande de référence en matière de qualité. Pour les clients de Telmob, ce réseau bi-bande, en cas de saturation d’un réseau, bascule automatiquement sur l’autre réseau.

Cette nouvelle trouvaille de Telmob colle avec la conviction de Moussa Sanfo, Directeur général de l’ONATEL qui affirmait un certain 26 novembre 2003 à Tougan, que "Telmob doit cesser de demander à se faire aimer et montrer ses capacités à développer un réseau hautement performant".

Depuis le début des efforts du réseau, Telmob a 16 nouvelles villes moyennes du pays qui ont été couvertes. Aujourd’hui, Telmob exprime sa fierté au regard des acquis obtenus. Moussa Sanfo, premier responsable de l’ONATEL a saisi l’occasion de l’inauguration de la bande 1 800 pour décrire en trois mots la nouvelle dynamique de son entreprise : produire, servir, Innover. Plus qu’un slogan, cette philosophie trace la voie de la croissance pour toute entreprise qui ambitionne d’occuper le fauteuil de leader.

Quant au téléphone fixe, l’ONATEL ambitionne d’atteindre 125 000 lignes fixes au 31 décembre 2005, date limite du monopole détenu par l’Office en ce qui concerne le téléphone fixe. C’est ainsi que 25 000 nouvelles lignes fixes vont être produites sur l’ensemble du territoire. L’ONATEL a notablement diminué les frais d’accès au téléphone fixe depuis le 1er mai 2004. Avec l’avènement de la norme 1800 et l’augmentation de la capacité à la hausse d’ici à décembre 2004 : 200 000 clients.

L’ONATEL, à écouter son directeur général, veut être une entreprise capable de jouer le rôle de locomotive de la nation burkinabè. Et pour ce faire, elle place ses forces sur trois aspects : mettre l’accent dans le management stratégique et opérationnel, développer une nouvelle vivacité organisationnelle et enfin, se distinguer dans les innovations.

SIEMENS, un partenaire salué

Et les prochaines innovations ont pour noms prépaiement sur le téléphone fixe, messagerie sur le téléphone fixe et Internet prépayé et post payé sans fil. Si la norme 1800 a vu le jour, c’est grâce aussi à l’apport de Siemens dont le viceprésident Bob Van Der Linden a fait le déplacement de Ouagadougou.

Le ministre des Postes et télécommunications, Justin Thiombiano qui présidait la cérémonie a rappelé les performances de l’ONA TEL : un chiffre d’affaires de 51 milliards de FCFA en 2003, une valeur ajoutée de 30,5 milliards pour la même année, 70 000 abonnés au fixe contre 120 000 au mobile et 7000 télécentres qui induisent près de 15 000 emplois indirects. A cela s’ajoute la fibre optique qui permettra une capacité d’accès pratiquement illimitée à Internet.

Le ministre Thimbiano n’a pas manqué, tout comme le DG de l’ONATEL et le Directeur de Telmob, de remercier particulièrement Siemens pour sa "précieuse collaboration dans l’installation des différents centraux pour le mobile, dans la densification du réseau et la desserte des axes routiers pour Telmob". Il s’est félicité pour l’équipement de qualité mis à la disposition de l’ONATEL par Siemens.

Monsieur Bob Linderi s’est aussi réjoui, au nom de sa société, d’avoir été choisi par l’ONATEL et Telmob pour réaliser l’extension du réseau. Il a annoncé la création de la branche locale de Siemens. De l’avis du vice-président de Siemens, d’ici quelques semaines, la phase d’extension du commutateur augmentera la capacité à 300 000 abonnés. Siemens a également offert des maillots à l’équipe de l’ONATEL avant d’annoncer qu’il a l’intention de jouer un rôle essentiel dans le Tour du Faso.

Par Alexandre Le Grand Rouamba
Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse : Aminata Ouédraogo devient docteur en sciences de l’information et de la communication de l’université de Bordeaux Montaigne
11e rentrée RTB : Les régions du Nord, du Sahel, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun auront bientôt leurs chaînes de télévision
Média au Burkina : Impact TV change de logo et améliore ses programmes
Burkina : La CIL recommande aux internautes une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux
Marche du 27 novembre 2021 : L’Association des journalistes du Burkina condamne l’agression des journalistes
Technologie : Séminaire national sur l’intelligence artificielle
Coupure internet mobile au Burkina : Le gouvernement annonce la fin ce dimanche 28 novembre 2021 à 20h
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
Internet mobile au Burkina : La suspension prorogée de 96h à compter du mercredi 24 novembre 2021
Cybersécurite au Burkina : Des acteurs nationaux renforcent leurs capacités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés