Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

26ème Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe de Handball : Le Petro et le Zamalek conservent leurs biens

Accueil > Actualités > Sport • • lundi 19 avril 2010 à 02h40min

A l’issue de deux finales complètement différentes, le Petro Athletico en dame et le Zamalek chez les hommes, se sont succédés à eux-mêmes, le 17 avril au palais des sports de Ouagadougou. Ils se sont défaits respectivement des Forces Armées et de Police (FAP) du Cameroun et des Angolais de l’Interclube.

Les finales ne furent pas une promenade de santé pour les grandissimes favoris le Zamalek et le Petro. La finale en dame fut compliquée pour le double tenant du trophée le Petro Athletico de Luanda. Opposé au FAP, une équipe qu’il avait battue avec plus de 10 buts d’écart, le Petro a sans conteste livré son pire match de la quinzaine. Dès l’entame, les filles de Francisco Vivaldo sont méconnaissables. Inexplicablement nerveuses, les filles ratent tout : passes imprécises et défense inhabituellement poreuse. Le Petro carbure à l’ordinaire. Les Camerounaises en profitent pour prendre le contrôle de la partie. Les Luandaises courent après le score. Inimaginable ! Il faut vite réagir. Vivaldo procède à un réaménagement tactique.
La gardienne cède régulièrement sa place à l’explosive Luisa Kiala sur les phases offensives. Option gagnante ! A 10 minutes de la pause les pétrolières virent en tête mais ont du mal à creuser l’écart stabilisé à 3 buts. Mi-temps 16 à 13. Ce n’est décidemment pas du grand Petro.

A la reprise, le Petro change de carburant. Les filles passent au super. Le jeu devient plus fluide. Les redoublements de passes se font à la vitesse de l’éclair. Les buts s’enchaînent. Le trio Magique, Anastasia-Natalia-Luisa, enflamme le palais des sports avec des gestes spectaculaires. Le moteur tourne à plein régime. Les FAP sont carbonisées. Dépassées par le rythme, les Camerounaises craquent et cèdent à la brutalité. L’expérimentée Marceline Megoven est exclue pour jeu dangereux. Le Petro survole la seconde période. Les Angolaises s’imposent 32-21, enlèvent la coupe et la garde définitivement, pour l’avoir remporté trois fois de suite.

Le Zamalek sur le fil

Si comme le Petro, le Zamalek conserve son titre, il a néanmoins eu plus de mal que les Angolaises. Face à une très bonne équipe de l’Interclube Desportivo, les cavaliers blancs ont puisé dans leurs dernières énergies pour s’imposer. Les deux équipes se tiennent au coude à coude. Le Zamalek fébrile, à l’image de sa star Alaa Hassan Abdelfattah, souffre énormément. Les Angolais euphoriques, enchaînent des gestes techniques de grande classe. Varela, Matos, Zeca et surtout l’excellent Pedro Neto régalent le public chauffé à blanc. Les gardiens apportent également leur contribution à l’éclat de la rencontre. Colitas l’Angolais, et Mohamed Abo Ata l’Egyptien, réalisent des arrêts exceptionnels. La mi-temps intervient sur un score de parité, 12 buts partout. La seconde période commence sur les mêmes bases.

L’Interclube fait le show, le Zamalek s’accroche. Tout doucement, les Angolais prennent l’ascendant grâce à un Colitas 5 étoiles qui repousse tous les tirs égyptiens. Le Zamalek groggy fait l’ascenseur au tableau d’affichage. Souvent décroché mais jamais lâché, les Cairotes restent dans le coup. Tout se jouera dans les cinq dernières minutes. Ahmed Mohamed Eldin, l’entraîneur du Zamalek décide de renforcé sa défense avec l’entrée du colosse Mahmoud Ibrahim. Mahmoud Ibrahim, cette sorte de fusion entre une armoire à glace et un sarcophage, dresse une muraille quasi infranchissable devant les buts zamalkaoui. Devant, face à l’inefficacité d’Alaa Hassan et d’Ibrahim Abdel Slam, Gamal Osman se mue en sauveur. Il enfile les buts si bien qu’à 5 minutes de la fin, le Zamalek se retrouve avec 2 buts d’avance. Le doute envahit les têtes angolaises.

Le Desportivo multiplie les fautes défensives et les maladresses en attaque. Les Angolais n’y arrivent plus ! Le coup de pousse scandaleux du duo arbitral : expulsions temporaires sévères, fautes imaginaires, n’y changera rien ! L’expérience égyptienne a eu raison de la fougue et de la technicité angolaise. Score final : 28-26.
Le Petro et le Zamalek empochent la prime de 5000 euros du vainqueur. Le GSP d’Algérie en dames, et le MINUH du Cameroun en hommes complètent les podiums. Côté Burkinabè, les clubs n’ont pu réaliser les improbables miracles espérés. L’ASFA et la LONAB finissent respectivement 7ème et 8ème sur huit participants dans la compétition féminine. Chez les hommes, la SONABEL 14ème et l’USFA 15ème, abandonnent la 16ème et dernière place aux Togolais de Curiaces.

Nourou-Dhine Salouka

Lefaso.net


La marraine Mme Chantal Compaoré livre ses sentiments

Je suis contente d’avoir été associée à cette fête du handball africain, les finales que nous avons vues étaient de belle facture. Je remercie tous les sportifs qui nous ont dix jours durant, gratifié de belles choses, je remercie aussi la Confédération africaine de handball qui a bien voulu organiser cette compétition au Burkina Faso, on est très comblé. Je suis une ancienne handballeuse, je vais me relancer et je crois que les handballeuses du Burkina vont aussi accéder à de meilleures places aux championnats africains des clubs et des nations.

Propos recueillis par B.K.

Sidwaya


Classement par catégorie

Dames

1. PETRO (ANG)
2. FAP (CMR)
3. GSP (ALG)
4. ABO SPORT (CGO)
5. ROMBO (CIV)
6. HERITAGE (COD)
7. ASFAY (BUR)
8. LONAB (BUR)

Hommes

1. ZAMALEK (EGY)
2 .INTER CLUBE DEPORTIVO (ANG)
3. MINUH (CMR)
4. JESES (ALG)
5. AL AHLY (EGY)
6. NASER (LBA)
7. RED STAR (CIV)
9. AMIN ELAM (LBA)
10. FLOWERS (BEN)
11. BLESSING (COD)
12. US GOREE (SEN)
13. ASPAC (BEN)
14. SONABEL (BUR)
15. USFA (BUR)
16. CURIACES (TOG)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés