Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

Accueil > Actualités > Portraits • • mardi 30 mars 2010 à 09h59min

Désiré Comboïgo

son arrivée à l’université de Ouagadougou en 1984, Désiré Comboïgo n’avait qu’un rêve : faire du journalisme. Alors, il s’inscrit à l’Inafec (journalisme et audio visuel). Très vite déçu de la manière de pratiquer cet art, il se spécialise dans la communication publicitaire et crée l’une des premières agences-conseils en publicité au Burkina, Synergie ACE-Développement. Là, il s’est donné les moyens et aujourd’hui ne regrette pas ce choix.

Diplômé de l’institut français de presse des sciences de l’information et de la communication, Désiré Comboïgo est un féru de la publicité. Après l’obtention d’une licence en sciences et techniques de l’audio visuel de l’Institut Africain d’éducation cinématographique (INAFEC) de l’université de Ouagadougou, il s’envole pour l’Hexagone pour y suivre des études en communication. Il ne souhaite plus continuer en audio visuel car l’objectif premier qui l’y avait conduit n’est plus d’actualité.

Comboïgo ambitionnait faire de la politique dans son pays. Mais il est très vite déçu par la manière de faire la politique au pays des hommes intègres. En plus, le contexte de l’époque où on sortait des régimes d’exception ne se prêtait pas à sa façon de voir les choses. Ce libre penseur, d’opinion souvent tranchée, souhaite donner ses points de vue sans être taxé de tel ou tel bord. Presque impossible au Burkina. Il se résout à intégrer le monde des affaires. Depuis Paris, en 1991 où il était étudiant, Désiré Comboïgo met en place avec quelques amis la BCC (Business communication center) dont il est le directeur général, puis il fonde « Ouaga Business », un journal d’annonces gratuit. L’éditeur n’était autre que la BCC. « Ouaga Business » qui était distribué gratuitement faisaient des « écrits sur des avis et des analyses en précursion à des diagnostics de réalisation de stratégies de communication », soutient-il. Il était donc beaucoup plus proche d’une agence de communication sans y être réellement. Mais, en réalité, il n’était que le signe annonciateur de la naissance de Synergie.

La création d’une agence de publicité était inadmissible à l’époque du fait du monopole d’Etat en matière de publicité détenu par Zama publicité. Désiré Comboïgo et ses deux collaborateurs se sont positionnés en attendant la levée du monopole d’Etat pour s’introduire dans ce marché. Avec le programme d’ajustement structurel qui venait d’entrer en vigueur, la privatisation était inévitable. Mais avant la privatisation de la nationale de la publicité au Burkina, les trois aventuriers avaient réussi à signer une convention avec Zama publicité qui les autorisait à collecter et créer de la publicité contre le versement de 15% de leurs recettes.

Dès la levée du monopole d’Etat sur la publicité, l’agence-conseil Synergie ACE-Dévelopement qui attendait à la porte naquit en 1994 comme l’un des pionniers dans les agences-conseils en publicité. Comboïgo est désigné directeur général. Le bouillant étudiant d’alors n’a presque jamais envisagé travailler dans la fonction publique. Cet esprit d’entreprise, il le tient de son père qui évolue dans le privé depuis 1959 après un bref passage dans la fonction publique coloniale. Désiré a néanmoins fait quelques stages dans des structures étatiques notamment à la télévision nationale et à Sidwaya. Dans la fratrie de 10 enfants qu’ils sont, aucun n’évolue dans le public. La leçon du père est bien assimilée, même si elle était implicite.
Tout n’a pourtant pas été rose pour ces pionniers des agences de publicité. Désiré Comboïgo ainsi que ses deux amis-collaborateurs ont, entre temps, vécu sur le revenu de leurs épouses avant que la mayonnaise ne prenne véritablement à Synergie. A force de persévérance, ils se frottent les mains aujourd’hui.

Désiré Comboïgo n’est pas qu’un homme de bureau. Il a participé à l’élaboration de stratégies et programmes de communication d’assistance pour le compte de plusieurs ONG, entreprises, projets et institutions spécialisées. Il en était le chef de mission à 23 reprises. Coordonnateur, évaluateur, formateur, modérateur et facilitateur principal ; Désiré Comboïgo a joué tous ces rôles à seulement 47 ans. Ce communicateur très, si non trop, loquace ne souhaite qu’une chose actuellement : la création de structure de formation des professionnels de la communication en agences ou que les écoles intègrent davantage de professionnels dans le corps enseignant car il ne trouve pas satisfaction avec les multiples écoles existantes dans ce domaine. « La plupart des étudiants qui en sortent ne sont pas efficaces sur le terrain », regrette le directeur général de Synergie.

Cet homme d’action et de parole préside actuellement la commission de relecture du code de la publicité. Il est également le président fondateur de l’association des agences-conseils en communication au Burkina Faso. Ce qui ouvre de nouvelles perspectives et de nouveaux défis pour ce fils de pub qui n’en demande pas moins …

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 mars 2010 à 10:03 En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    Info importante qui manque : quel est le Chiffre d’affaires moyen de Synergie ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2010 à 10:07, par demo En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    Salut à tous,trés bel article sur un homme de valeur...la lecture donne la chaire de poule car le parcours de l’homme montre qu’aux âmes bien nées,la valeur n’attend point le nombre d’années..et que qui cherche,trouve...ce grand frère a toujours été pour moi un exemple par son intelligence,son honnêteté,sa clairvoyance et sa croyance en l’homme et surtout en Dieu.Bel exemple pour les jeunes génerations.
    Bon vent koro et que le tout puissant te protège.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2010 à 14:05 En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    L’ homme a de la valeur mais n’ oubliez pas non plus qu’ il est bien encadre par un reseau social fort. Son pwere fut le comptable de Kanazoe. Donc , il faut relativiser votre dicton "selon lequel aux ames bien nees la valeur n’attend point le nombvre des annees". Pas sur qu’ un fils de paysan venu de Falangoutou, qui commence le journalisme sans ce faisceaux d’ amities pourrait faire la moitie. Mais aussi, un fils de grand connecte qui ne ferait qu’aller bruler les billets de 10 mille dans les boites n’ irait pas loin non plus. Juste pour nuancer sinon esi est un garcon tres sympathique et tres intelligent avec qui j’ai eu la chance de discuter. Il ne manque pas de charme non plus, mais ca c’est moins important.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2010 à 18:17, par duguru En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    Merci de mettre en lumière un homme accompli et un professionnel aguerit... un guerrier. bravo Prési ! On suit !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2010 à 11:08, par Désiré En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    monsieur Comboigo m’a surtout frappé par la grande considération qu’il accorde à ses interlocuteurs, sa franchise et la bonne humeur qu’il parvient toujours à maintenir.

    Ce que votre écrit ne dit pas c’est que cet homme affable, ne ménage aucun effort pour partager son expérience avec les jeunes générations.
    la principale leçon que je retiens de lui est qu’il encourage la jeunesse à entreprendre... à condition d’avoir la patience d’apprendre d’abord !

    Chapeau !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2010 à 14:17, par Sompagnimdi En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    Un homme accompli c’est peu dire. C’est le burkinabé à l’état pur. Un homme modeste, humble et attachant au regard de ses origines sociales. Sur le plan profesionnel je pense que c’est une reference, une icone. Son parcours devrait constituer un exemple à enseigner dans les business schools burkinabé et chez les jeunes. Cet article est un hommage mérité. Bravo !!!.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2010 à 21:03, par somsida En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    Je crois que sa réussite réside aussi sur son honêteté, sa franchise, sa très grande modestie, sa rigueur au travail, son souci de bien faire ce qu’on lui confie et son sens profond de l’amitié. Tout ceci fait qu’on a très vite confiance en lui.
    Courage et bon vent à lui

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2010 à 10:11 En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    je felicite l auteur de cet article qui l a si bien realise que je me joints a tous les hommes sinceres pour reconnaitre a mon grand frere Desire toutes les qualites qui sont les sienne. J ai la chance de bien le connaitre ainsi que ces deux amis associes, ce sont des modeles pour nous autres qui leur avons emboite le pas. desire est un homme honnete, sincere, humble d une humilite sans hypocrisie, genereux et tres disponible .
    Il tient sans aucun doute toutes ses qualites de son defunt pere que j ai eu la chance de connaitre egalement.
    Comme quoi une bonne education est le premier gage de toute reussite.
    Bravo et courage

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2010 à 09:52, par DOS SANTOS En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    ttTOUTES MES FELICITATIONS DESIRE,EDDY ET MON PETIT IVES EL KAMBIR.JE VOUS SOUHAITE BONNE CONTINUATION.
    DE EDUARDO DOS SANTOS DEPUIS L ESPAGNE.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février 2013 à 10:00, par fatyme En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    bjr vous etes vraiment un model pour nous jeunes qui voulons entrependre,j’aime votre sens du vouloir travailler et d’independance.j’aimerais bien vous rencontrer pour echanger.merci de bien vouloir m’accorder ce privillege.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2019 à 13:04, par Malleval Charles dit Charlie En réponse à : Désiré Comboïgo : Les ambitions d’un pionnier de la pub au Burkina

    Bonjour,
    je cherche sur internet voir si je pouvais trouver ZAMA publicité, à savoir : je suis M.Malleval Charles dit Charlie et que j’ai fait une pub qui passer à télé au Burkina Faso en 1994 . La pub était pour M.Ramon Wendé directeur (à l’ époque des boutique CORAM) . J’aurait bien aimé me revoir dans cette pub . . .
    Je suis rentrer en France le 15 Mars 2018 et on peut m’écrire et mieux m’envoyer une cassette ou cd à M. Malleval Charles 2,place du Serre 07160 le Cheylard .
    Au plaisir de revoir le Burkina .
    Charlie

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés