AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

vendredi 12 mars 2010 à 01h46min

Et d’une. Des cinq otages retenus depuis de longs mois dans la bande sahélo saharienne par la branche maghrébine d’Al Qaïda, une Espagnole, Alicia Gamez respire désormais l’air de la liberté. Et ce, depuis le 10 mars, libérée après trois mois passés en détention dans le nord du territoire malien. Comment en est-on arrivé là ? La médiation du chef d’Etat burkinabè, Blaise Compaoré est passée par là.

La déclaration de cette source diplomatique "C’est grâce aux efforts du Burkina Faso qu’on a pu obtenir ce résultat" traduit à la fois l’hommage et la reconnaissance qu’à l’unanimité, tous ceux qui se seront impliqués de près ou de loin dans cette difficile affaire des otages d’Aqmi rendent à l’enfant terrible de Ziniaré.

Il aura une fois de plus administré la preuve qu’on pouvait compter sur lui pour sauver des situations des plus alambiquées. D’avoir obtenu un début de solution à ce terrible noeud gordien des otages retenus par les extrémistes islamistes de la zone sahélo-saharienne prouve à souhait que l’homme est un négociateur hors pair et qu’il saurait, le cas échéant, négocier avec le diable et qui plus est,serait en mesure d’en ressortir avec des résultats positifs. Car, on en conviendra, les islamistes d’Al Qaïda sont loin d’être des enfants de choeur. Tout le mérite lui en revient. Et cela permet de garder espoir pour la suite, car, quatre otages restent toujours aux mains d’Aqmi : deux humanitaires espagnols, un Italien et son épouse burkinabè.

Ce qui frappe dans la prouesse du chef d’Etat burkinabè, en plus du caractère presque inattendu de cette libération, est bien la totale discrétion qui aura entouré ces négociations, avant de produire le résultat spectaculaire que l’on sait. C’est cela aussi, la méthode Compaoré. Un modus operandi qui tranche par sa discrétion. Les Burkinabè auront été grandement surpris d’apprendre que l’ex-otage espagnole a été convoyée dans leur capitale avant de rejoindre Madrid. On a connu d’autres dénouements heureux de prises d’otages qui ont été médiatisés par la présence renforcée de radios et télévisions. La méthode Compaoré tranche par son caractère presque secret et c’est tant mieux si cela peut aider à résoudre le reste de la question des otages.

Le chef d’Etat burkinabè aura d’ailleurs présenté de lui une facette qu’on ne lui soupçonnait peut-être pas. On le savait d’une compétence avérée pour le dénouement de crises ouvertes. Les exemples en la matière se trouvent à foison : des crises togolaise, ivoirienne et guinéenne, il a été le facilitateur et a forcé à chaque fois l’admiration de tous, opposition et majorité confondues, tant à l’intérieur des pays concernés qu’à l’intérieur de la nation des hommes intègres. Mais, et on vient de l’apprendre, il excelle aussi dans les négociations de crises souterraines et semble même y être plus efficace que dans celles grandement ouvertes.

Et c’est bon qu’il en soit ainsi. Car, de toutes ces crises, cette zone de l’Afrique occidentale est celle qui, en ce moment, en manque le moins. Sans compter que la présente affaire des otages n’est pas à son entier dénouement. Quatre captifs restent entre les mains des islamistes, l’épouse burkinabè, Philomène Kaboré, par amour pour son mari italien, ayant refusé la libération qu’on lui offrait. Il faut espérer que cette indéniable preuve d’amour ne vienne cependant pas compliquer la tâche du facilitateur. Blaise Compaoré est bien parti pour achever la réalisation de son exploit. En plus de privilégier la totale discrétion des négociations en cours -ce qui n’est pas pour déplaire aux islamistes d’Al Qaïda- il possède un excellent réseau de contacts qui lui permet de "toucher" qui de droit parmi les dirigeants de la nébuleuse présents dans la bande sahélo-saharienne. On n’oubliera pas que ses premiers contacts avec les

terroristes du désert remontent aux années 90, lors de la difficile crise touarègue qui secoua bon nombre de pays sahéliens de l’ouest africain. Décidément, il aura conservé dans son carnet d’adresses des contacts utiles dont il se sert fort judicieusement à présent. Au risque de susciter l’ire de ses contempteurs qui voient en son succès une manifestation, sinon la preuve qu’il existerait comme une "collusion" qui ne dit pas son nom et qui lierait les terroristes du désert au chef d’Etat burkinabè. La critique, pour être politicienne n’en résiste pas moins à l’analyse sérieuse. Aqmi n’est pas originaire de la sous-région ouest-africaine et rien ne semble pouvoir unir Blaise Compaoré à la nébuleuse extrémiste, surtout pas la religion dont elle se réclame.

Et puis, on ne peut sérieusement penser que le chef d’Etat burkinabè s’amuse à un tel jeu dangereux : ce serait se mettre à dos la quasi-totalité des pays de la zone sahélo-saharienne, auxquels s’ajouteraient les pays européens, américains, asiatiques dont sont originaires toutes les victimes de ces rapts opérés dans le désert. Non, la raison commande de se montrer plus positif. Et de commencer par apprécier à sa juste valeur la prouesse du premier des Bukinabè. Et dans cette dynamique, garder l’espoir que les négociations qu’il continue comme d’habitude de mener dans le secret et en silence, aboutissent bientôt. Ce faisant, ce sont des familles qu’il réunirait, des inquiétudes qu’il apaiserait, bien des douleurs qu’il calmerait. Alors on croise les doigts et on attend qu’un de ces jours prochains, un futur exploit de Blaise Compaoré nous arrive tous par surprise. Encore une fois, on touche du bois.

"Le Pays"

Vos commentaires

  • Le 12 mars 2010 à 02:08 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Est-ce que négocier avec AQMI ne va t-elle pas nous brouiller avec la Mauritanie et l’Algérie ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 02:28, par un burkinabe vivant a l’est des USA En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    salu au lieu de courir pour faciliter le probleme de certains pays on a une compatriote qui est en danger faite quelque chose . le burkinabe dabord les autres apres

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 09:04, par Guiguy En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Le Pays, enfin vous revenez à la raison après le très vilain article de Sigué Beld’hor aux premières heures de la prise des otages italiens dont une compatriote.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 09:45, par Hamane En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    c’est très bien tout ça. maintenant que Blaise a ce don, ce "pouvoir" ou cette habilité dans la médiation, qu’il nous laisse le petit pouvoir du Faso et se spécialise dans ce qui marche mieux avec lui. pendant longtemps certains se demandaient s’il quitte le pouvoir que va t-il devenir. voila qu’il s’est découvert des qualité de médiateur. Cher président, médiateur ou ambassadeur de la paix, au nom de la paix au Burkina Faso, arrêt de tricher les élections, devient un ancien président et convertis toi en médiateur de la paix. tu te vendras facilement sur le continent africain et tu pourras te vendre ailleurs. pourquoi ne pas ouvrir un grand cabinet de médiation (familial, régional ou national, continental et international) basé à Ziniaré ou Ouagadougou mais pas à Kosyam qui tu vas quitter ? tu pourras même remplacé le médiateur du faso, faire plus et mieux que lui car tu as déjà et assez bien fait tes preuves et en la matière, "les choses qui ont fait leurs preuves continuent de le faire même si en réalité elle sont cesser de le faire". la marque, l’étiquette se vendent plus que les produits eux-même. le modèle déposé "blaise Compaoré" médiateur de la paix se vend très bien. donc laisse nous notre pouvoir plutôt que de l’exercer par délégation.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars 2010 à 09:54 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

      Moi j’ai envie de te répondre mon frère : Chacun dit ce qu’il veut sur ce forum, mais tout de même.De quoi tu nous parles là. Le Président est encore Président jusqu’au 21 novembre 2010. Après, il est candidat et risque bien d’être élu jusqu’en 2015. Après, c’est la limitation de son mandat et la porte ouverte aux autres candidats. Donc qu’est-ce que tu nous chantes là. Ecoute-moi bien, ça c’est le mal génétique des burkinabé. Alors même qu’on félicite partout notre Président, nous mêmes au Burkina on veut "boire son sang". C’est ça qui est injuste vis-à-vis de ce Grand homme dont de nombreux burkinabé ignorent ses qualités humaines. "...il a été le facilitateur et a forcé à chaque fois l’admiration de tous..." De grâce, épargnez notre Président de flagorneries et autres critiques inutiles et surtout infondées.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 10:32, par Koumankan En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Il faut faire preuve d’honnêteté intellectuelle et dire un grand bravo à Mr Compaoré pour cette médiation réussie.

    Gageons à présent que cette première réussite ouvre le chemin à celles de la libération des autres otages, burkinabés et non burkinabés

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 10:44 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    En tout bravo pour ces efforts considérables que vous faites.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 11:10 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    bravo super man mais tu devrais aussi penser a la souffrance des burkinabés mas balaie d’abord devant ta porte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 11:20 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    J’ai peur que cette intervention de plus dans les milieux terroristes ne fasse croire à l’opinion que le N°1 burkinabé a des acquoinstances avec ces milieux.
    Les libérations en Afghanistan passent aussi par les interventions des chefs tribaux. Suivez mon regard..........

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 11:55, par Kôrô Yamyélé En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    On est fatigué de cette photo là maintenant. Et elle ne fait plus d’effet sur nous encore !!! Y EN A ASSEZ MAINTENANT !!!

    Moi je dirai à M. BLAISE qu’avec ces pouilleux de salafistes reconvertis en Al Quaida, il n’y a qu’un seul médicament : ’’C’est former une équipe choc et les anéantir’’. Il faut agir avec ces gens comme si on avait du RATICIDE CLEMENT.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 12:27, par Kôrô Yamyélé En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Ma sœur, du courage ! Tu seras libre et avec ton mari ! Que cela plaise ou non aux pouilleux salafistes de Al Quaida.

    Jusqu’à présent, ils font le malin parce qu’ils ne s’étaient pas encore attaqués aux burkinabè. Que ces voyous le sachent et pour de bon. Maintenant que c’est fait, on les a dans notre collimateur, car toi et ton mari, vous êtes des burkinabè, même si lui est italien d’origine nous sommes aussi avec lui. Cette bande de malfrats saura désormais comment répondent les burkinabè quand on provoque les leurs.

    - NOUS LES BURKINABÈ N’AVONS PAS PEUR D’EUX, NI AUJOURD’HUI, NI DEMAIN ! ILS UTILISENT DES ARMES ? NOUS SAVONS LES UTILSER AUSSI !!!! S’IL FAUT ÊTRE BARBARES, NOUS SAVONS L’ÊTRE AUSSI SI LES CIRCONSTANCE L’EXIGENT !!!

    Bande de voyous ! S’ils sont des plaisantins, nous nous ne le sommes pas ici au Burkina !

    Ces pouilleux saurons désormais de quel bois se chauffent les burkinabè, et ils vont payer très cher et au prix fort ce forfait.

    Nous attendons Mr Blaise COMPAORE et nous sommes suspendus à ses lèvres. Pour celà, il ne faut pas qu’il se casse la tête pour rien :

    - Il lui suffit de lancer un appel au rassemblement, et nous déferlerons dans le Sahel et le Sahara en tant que volontaires pour faire la fête à ces malfrats jusqu’au dernier. Et ce n’est pas de la plaisanterie !!! Nous maîtrisons aussi le Sahel et le Sahara, et cela ne nous effraie pas du tout !!

    ‘’Si le chien est sûr de lui en courant sans regarder son arrière, c’est parce qu’il n’est pas poursuivi par une hyène’’. On verra désormais avec ces pouilleux !!!!

    ILS NOUS ONT PROVOQUÉ, ILS NOUS AURONT SUR LE DOS !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 12:30, par Kôrô Yamyélé En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Mr le Président du Faso, ne faites pas cette tête-là !!

    - Lancez un appel au rassemblement et nous les burkinabè, allons envahir le sable chaud du Sahel et du Sahara pour pourchasser et terminer ces pouilleux-là de salafistes.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 14:33 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Le journal lepays n’a fait remodeler ce que RFI avait annoncé sur son site internet hier 11 mars 2010 dont le titre était :

    “Blaise Compaoré artisan de la libération de l’otage espagnole”

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 15:26, par Donovan Coulibaly En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Il faut se rassurer qu’il n’organise pas les enlèvements pour ensuite jouer le sauveur. Il l’a bien fait CI et en Guinée. Il ferait tout pour se dédouaner de ses crimes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 19:12, par DjAMEL. En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    comme Moboutou au soir de sa chute, notre president tente de se faire une place à l’ombre. la communauteé internationale nous regarde et adoube notre president ; cette même communauté va lacher notre president au soir de sa descente au pouvoir. en realité cette mediation est reussit au non de nous tous burkinabè. se compaore cesse d’être president rien ne pourra lui reussir. ce constat s’articule sur un fait materiel. LE GARNS TIMONIER A MAL DANS ON EXPRESSION. les grands negiciateurs sont à l’ombre qui peauffine les strategies au noM du Pf et au finich c’est lui le beneficiaire. Cette communauté interationlle disai-je souffle le chaud et le froid0. jE vous donne un exemple. Charles taylor en se retirant a kalabar a recçu des gages et carte blanche de la part de la communauté internationale et l’ONU en tête qu’il pourra passé une retraite paisible. Qu’est ce qui est advenu aujourd’hui ? TAYLOR est taylorise par ses protecteurs d’hier.Notre president en fin stratège sait mieux cela et il a mal souvent errité de ce quèe demain sera fait. Des dossiers accabalants attendent notre president et sa suite et la communauté internationnal attend aussi de le lacher au tyribunal de la haye.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2010 à 21:04 En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Il manque sans doute beaucoup d’informations pour clarifier le rôle de Blaise dans cette libération d’un des otages d’Aqmi. Ne pas oublier que la zone nord du Mali est aussi une zone de non droit de trafics en tout genre avec des liens avec Aqmi. Un ami du Nord Mali m’a informé il y a quelques temps que le petit président était dans le trafic de cigarettes dans ce désert !!! Et, puis, il y avait un burkinabè qui a été libéré parmi les 4 arrêtés par Bamako juste avant la libération de Pierre Camatte. Où est il ce bonhomme ? quel est son identité ? où est il aujourd’hui ? N’y a t’il pas eu monnaie d’échanges en la matière ? Bref, beaucoup plus de zones d’ombre dans cette libération qu’autre chose !
    Si Blaise est aussi bon médiateur, ne faudrait-il pas le pousser à quitter Kossyam avec les honneurs et faire oeuvre utile après sa vie de président ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2010 à 09:30, par Doumounici En réponse à : AFFAIRE DES OTAGES D’AQMI : Le rôle déterminant de Blaise Compaoré

    Celui qui est artisan de paix est ami de Dieu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés