Démission du ministre Jérôme Bougouma : Un acte seigneurial

vendredi 12 février 2010

L’affaire se susurrait depuis déjà quelque temps dans certains milieux. Et les gargotes et autres salons feutrés de la capitale avaient pris le relais : un membre du gouvernement aurait entretenu une relation extraconjugale avec une dame mariée en instance de divorce depuis un certain temps, relation de laquelle est né un enfant.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Nous nous devons de reconnaître que si cette affaire relevait du secret de Déplierpolichinelle, c’est notre confrère Le Reporter, que dirige le duo Boureima Ouédraogo et Hervé Taoko, qui a porté pour la première fois ce dossier sur la place publique à travers son édition n°38 du 15 janvier 2010. Et depuis, cette affaire de mœurs n’a cessé de prendre de l’ampleur. Sans avoir à nommer l’auteur de cette situation, au fil du temps, le portrait robot peint par la presse semblait de plus en plus clair.

On n’avait donc pas besoin d’être grand géomancien du Gulmu pour savoir qu’il s’agissait de Jérôme Bougouma ; plaçant ainsi l’infortuné ministre dans une situation insidieuse, embarrassante qui a fini par l’entraîner hier à présenter sa démission. A l’heure où nous traçions ces lignes, nous ne savions pas si cette démission a été acceptée par le chef du gouvernement, Tertius Zongo. Mais il serait singulier qu’il en soit autrement.

Ainsi donc, Jérôme Bougouma, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, a rendu hier mercredi sa démission du gouvernement, pour convenance morale. De cette démission, on en parlera longtemps encore tant au niveau de la presse que de l’opinion publique, même si on semble irrémédiablement divisé sur la question. Ils sont en effet nombreux à penser que cette affaire du ministre Jérôme Bougouma reste strictement une affaire privée. Et tout ministre de la République qu’il est, il a droit à une vie privée ce, d’autant plus que ce problème n’a aucune implication évidente sur la marche de la nation !

Né le 30 septembre 1963, Jérôme Bougouma est entré au gouvernement en janvier 2006 en tant que ministre du Travail et de la Sécurité sociale. Mais auparavant, ce brillant professeur de droit (qui, dit-on, a été presque de tout temps major de sa promotion) aura occupé les fonctions de secrétaire général de département ministériel avant d’être appelé à la présidence comme conseiller juridique. Avait-on vraiment le droit de sacrifier un si brillant intellectuel, doublé d’un ministre qui suait la compétence à distance sur l’autel de quelques problèmes domestiques, qui effleuraient le bas de la ceinture ?

Pour les tenants de la ligne moralisatrice, un ministre, qui est un responsable, qui est appelé à statuer sur la vie des milliers pour ne pas dire des millions d’hommes et de femmes, doit être à l’abri de tout soupçon, à l’image de la femme de César comme nous l’enseigne l’histoire. Si cette affaire devait s’avérer, ce serait une première, sauf erreur ou omission dans les annales de la IVe République qu’un ministre rende le tablier.

On se souvient seulement de la démission, sous le CNR, du ministre des Sports Ibrahima Koné et de celle d’Augustin Winninga de son poste de directeur de cabinet du Premier ministre de l’époque, Issoufou Joseph Conombo. Hormis ces rares cas, sous nos cieux, la culture de la démission ne semble pas être la chose la mieux partagée. Mais à dire vrai, dans cette affaire qui nous intéresse présentement, Jérôme Bougouma ne pourrait être qu’une victime collatérale, car, en l’absence de sujets politiques majeurs pour s’étriper à coups d’arguments, et faute de débatteurs aussi, cette affaire de mœurs de quelques responsables de notre pays s’était invitée insidieusement au débat.

En effet, l’homme de la rue, pour lequel la survie quotidienne reste une course d’obstacles au Burkina, avait à peine fini d’épiloguer sur le cas Bougouma qu’un autre ponte de la République, dont le nom circule encore sous le manteau, a été pris en flagrant délit de « lubricité » à une encablure de Ouaga 2000. Et pour les tenants de la bonne morale au « Pays des hommes intègres », cela fait désordre en république et ne saurait en aucun cas être toléré.

A dire vrai pour le pouvoir, le départ du ministre Bougma semble être pour l’heure le moindre mal, car à quelques mois de la présidentielle, en l’absence de sujets porteurs, cette affaire pourrait être agitée et utilisée à profusion par quelques candidats accompagnateurs pour peindre « l’incurie du système de la 4e République ». Mais quelle que soit la position des uns et des autres, la presse, que certains se plaisent à appeler le 4e pouvoir, aura incontestablement joué un rôle majeur dans cette affaire. Que serait cette affaire vraiment si, ni Le Reporter ni Bendré n’en avaient pipé mot ? C’est à son corps défendant que l’Observateur paalga a été impliqué dans ce dossier.

En effet, le 29 janvier dernier, dans notre quotidien en ligne et sous la rubrique “Une lettre pour Laye”, les internautes s’y étaient donnés à cœur joie en brocardant l’infortuné membre du gouvernement. Ce qui nous a valu un rappel à l’ordre du Conseil supérieur de la communication qui souhaite voir changer la manière de modérer le site ; une chose qui tend à dire que désormais les internautes, qui n’ont pas toujours fait preuve de fair-play et de responsabilité dans leurs interventions, auront une modération à priori. Ce qui, incontestablement, va faire manquer de piquant à leurs réactions. Quoiqu’on dise, cette affaire nous ramène à notre statut d’homme avec toutes nos faiblesses.

Cependant, en dépit de ce qui s’est passé, on ne peut que s’incliner devant cet acte seigneurial, cette grande élégance dont a fait preuve le ministre Jérôme Bougouma qui, en aucun moment, n’a cherché à se soustraire à sa responsabilité et n’a voulu impliquer personne d’autre dans cette affaire. Certains, pour lesquels l’enfer, c’est les autres, n’auraient pas perdu un seul instant à voir à travers cette triste affaire une cabale ourdie par des adversaires politiques et autres contempteurs qui tiennent à leur faire la peau. Mais cette démission est-elle vraiment l’épilogue de cette triste affaire qui a meurtri bien de personnes ?

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Messages

  • Suite à ce dossier, la censure frappa l’observateur. Pourtant le Reporter et Bendré avaient raison, ces organes de presse n’ont pas menti à l’opinion. La seule peur que j’ai aujourd’hui est la censure du ’’lefaso.net’’

    J’ai l’impression que c’est les politicien du BFA qui ont inventé l’internet. Au lieu d’un pays émergent nous somme un pays convergent vers une absence de liberté d’expression. Bravo à des gens comme le maire de Ouagadougou, donneur de leçon.

    Pourtant le Maire n’est pas aussi courageux qu’on le croirait. Il aurait dû démissionner depuis qu’il a été incriminé dans l’affaire des travaux de réfections de la mairie.

    Aujourd’hui, vous êtes fort mais demain, personne ne sait si vous ne retournerez pas la veste.

    • dites au Conseil supérieur de la communication que tôt ou tard, lorsque le peuple, le vrai, aura le pouvoir, le pouvoir réel. il n’y aura même plus de modération sur ce forum. regarder le forum de France 24 par exemple. lorsque tu écris ça passe sur le site à la seconde près. chez nous au faso, il faut attendre un peu, et on te censure même souvent et malgré cela on veut encore plus de modération ? cela est antidémocratique. la démocratie au Faso, pour le moment c’est copier les aspects démocratiques du blanc qui arrangent nous dirigeants et le refus total de copier les parties qui ne les arrangent pas.

    • Je crois que nous finissons par dire une chose et son contraire si l’état n’y prend garde les slogans et autres spots d’instruction civique servis exple : "être burkinabè ça se mérite" sont précèdes de réflexions soyons des acteurs et non des... Pour ma part je reste faible et capable de pécher comme mon grand frère Bougma et cette sœur qui a succomber à ses faiblesses. Je vous prie en tant qu’autorité de ne faire nullement deux poids deux mesures je m’adresse particulièrement à mon grand frère Terius ZONGO et à Tonton souhaitant que le burkinabè ne brime l’autre même s’il s’agit d’un ministre de la IV république. Vous avez le devoir après cette démission Mr le Premier ministre de travailler à la réconciliation du couple et à les unir aussi Mr Bougma doit maintenant laisser le couple tranquille. Que Dieu en Christ Jesus continu de faire grace à notre pays et à notre peuple.

    • Je crois qu’il faut qu’au faso, on essaie de reflechir comme l’opposition et la societe civile irannienne. Les internautes, surtout ceux qui vive a l’etranger doivent creer des blogs en utilisant les domaines etrangers, pour palier a ce genre cenures, et y mettre les liens des journaux serieux. Tot ou tard la lumiere se fera. Je me fous de qui gouverne, car les politiciens sont les memes bandes de faux-types, mais cela m’ecoeurre q’on m’empeche de parler. Qu’on ne m’ecoute pas, Ok, q’on n’etouffe, cela me suffoque.

    • encore un qui se croit intelligent ce Hamane et qui raconte sa vie comme bien d’autres, le pauvre... Le CSC fait son boulot, point.

  • vous emmerdez les gens avec cette histoire d’adultere la ? parmis nos boss la.... qui ne gnappe pas en dehors de son foyer ? ils sont combiens ? es ce que on ne les connait pas ? chers journalistes..... vous nous faites chier maintenant. ca c’est pas un debat qui peut faire avancer le pays.
    ya plus important la. merde.

    • Bonjour M. Depuis Montpellier. Dîtes-moi, c’est quel débat qui fait avancer le pays ? Avancer pour aller où ? Avancer pour aller se trouver dans une étape où des autorités irresponsables cultivent des comportements immoraux ? parce qu’ils ont le pouvoir, ils peuvent sortir avec les femmes d’autrui et baïonner ceux-ci ? On ira se faire chier, c’est sûr. A votre retour de Montpellier, vous allez faire les debats qui avancent lorsque l’un de ces monstres va enceinter la dulcinée du Beguiste ! A savoir en ce moment quel sens prendornt vos débats. Vous qui n’avez pas du tout la notion du respect.

    • Vous semblez n’avoir pas lu l’article du reporteur et de bendré sur le sujet. Ce n’est pas seulement l’acte d’adultère qui indigne. Allez jusqu’à faire un enfant alors qu’elle était toujours sous les liens du mariage et pire encore allez jusqu’à donner son nom au petit, c’est carrement un abus de pouvoir. C’est pisser sur la dignité d’un homme et rien n’est plus ignoble que ça. L’écrit de l’observateur vise à faire plaisir au CSC. Pauvre burkina faso

    • Bjr mon cher

      je ne suis en aucun cas d’accord avec votre argumentation (si c’en est un) ;Chaque peuple mérite ses dirigeants.
      Si la morale agonise dans les hautes sphères du Burkina,ce sont les burkinabès en général qui en patissent.Avez vous imaginez un seul instant un responsable vêtu de tels habits,se présenter devant des institutions puritaines pour demander des appuis ?
      Moraliser les institutions est une chose indispensable pour une république qui se respecte et surtout qui veut être une reference au niveau international.
      Tomber n’est pas réserver seul à monsieur Bougouma,mais avoir le courage de l’assumer et de se relever n’est assurément pas chose courante au Faso.
      Le gouvernement gagnerait à nommer aux postes ministériels des hommes de caractère comme Bougouma,capable de se démettre quand ils sont fautifs que de tolerer certaines habitudes peu recommadables .Ce n’est pas à notre honneur à tous !

    • Par depuis montpellier, je crois que vous avez raison. Je crois que c’est sa vie privée. Parmis tous ceux qui parle qui ne trompe pas sa femme ou son mari ? on se connait très bien ici au pays. D’autres font pire que Mr BOUGOUMA mais on n’a jamais cité leur nom dans la presse. lui au moins il a reconnu l’enfant et a même accepter de lui donner son nom. s’auraient été d’autres ils allaient demander à la femme soit d’avorter, soit de quitter le pays ou pire encore ils prefèrent donner le nom de leur frère, cousin etc à l’enfant. tout homme est faillible et c’est à travers nos faiblesses et nos façons de gérer nos problemes qu’on reconnait les Grands hommes. Avez-vous un temps soit peu penser au choc que va vivre sa famille (sa femme, ses enfants) ?

    • Monsieur si j’étais à votre place j’aurai doublement honte de m’en prendre aux journalistes et de légitimer ainsi un tel acte de la part d’un homme d’Etat. Si vous individu de je ne sais où étiez coupable d’un tel acte, je ne suis pas certain que l’écho allait franchir le seuil de votre salon. C’est justement par ce que M. BOUGOUMA est un homme public, appelé à rendre compte de la gestion de la chose publique que son acte impudique choque et choquera toujours ; en tout cas ceux qui ont une valeur de la morale ; pas vous à ce que je sache. Oui il y a mieux que ça pour faire avancer le pays mais la droiture morale de ceux qui doivent nous aider à faire avancer le pays compte pour beaucoup.Et si vous avez pris la peine de lire aussi bien l’analyse des journalistes que le point de vue des internautes, vous comprendrez que , sans être contre la personne du ministre BOUGOUMA, les uns et les autres s’insurgent surtout contre son acte. Je crois que l’avancer du pays réside aussi dans l’opinion émise par les citoyens conscients sur les sujets aussi choquants.Certes ce n’est pas un problème de développement mais c’est un acte anti développement. Pensez vous qu’il peut avoir encore les coudées franches pour les négociations gouvernements-syndicats ? M.BOUGOUMA n’est pas un ange nous non plus mais le pays a des lois et nos traditions ont une moralité. Grâce à la presse et donc grâce à nos braves journalistes, cet acte a été connu de tous et l’opinion des uns et des autres s’est répandue jusqu’à étouffer le sommeil de nos dirigeants et voici le résultat. Lorsque je tombe sur des réactions comme la vôtre je me demande si les gens ont une intelligence quand ils s’expriment ! Si je vous ait vexé (monsieur de montpellier) recevez mes humbles excuses dans le cas contraire dites moi maintenant qui fait chier qui ?

    • cher confrère de Montpellier,si vous n’avez rien à apporter de constructif aux informations,n’etaler pas votre caractère de coureur de jupon.est ce que vous avez les preuves de ceux(boss)que vous accusez de courir les femmes en dehors de leur foyer.je constate que vous vous sentez indexer par les interventions des differentes personnes.de grace laissez les gens debattre pr que nous ayons des idées constructives.bon vent

    • quand quelqu’un viendra enceinter ta femme pendant que tu es à l’étranger et qu’avec ta femme ils vont essayer de te dépouiller de tout des biens et des enfant tu vas changer d’avis sur cette affaire. Si c’était pas une femme marié il n y avait pas de problème, mais le hic c’est que c’est la femme de quelqu’un qui vit en Europe.

    • Si le pays n’avance pas, c’est a cause de gens comme vous :
      Vous constatez que tous les boss vont chercher femme dehors, donc il ne faut pas en parler parce que ca ne fait pas avancer le pays.

      Ce n’est pas parce que tout le monde le fait que c’est bien !

      Le problème de notre pays n’est pas le manque d’argent, mais le manque de moralité.

      Si ce n’est pas grave pour un homme marié d’aller chercher femme mariée, il n’est donc pas grave selon vous de mentir et de tromper les gens.

    • Mon frère de Montpellier, cette histoire d’adultère n’est pas l’épicentre du problème, c’est le fait d’user de sa position dominante pour entraver l’affaire judiciaire qui pose problème et qui a amené cette histoire d’adultère sur la place publique. Autrement ce serait rester sous cape comme on le dit. Encore que cette histoire d’adultère, comme tu le dis, est contre la morale. Imaginez-vous un seul instant à la place du marié cocufié alors ....

    • Si vous apreniez que qu’un ministre frappe sa femme, consomme de la drogue, fait venir des prostitués chez lui, ne verriez vous aucun problème ?

      Pourtant il s’agit de la sphère privée, de sa vie privée !

      Donc votre argument "vie privée" ne tient pas. On a pas le droit de faire n’importe quoi, de bafouer la morale sous prétexte que c’est en privé !

    • MERCI bien Mr Carquoi pour votre reponse à Montpellier.Ignorer ces genres d’attitudes c’est tuer les plus faibles. On ne sera plus au FASO mais aux TEXAS où les plus forts dictent leurs lois. Je vois une question de pouvoir et de moyen dans cette affaire. Le cas BOUGOUMA est classé GRAVISIME
      parcequ’au delà de tromper et d’enceinter, il donne son nom d’après les écrits à l’enfant.ON APPEL ça FOUTAISE. S’aurait été avec une fille où une femme libre on comprendrait.

      UN PEU DE RESPECT ;

      donc montpelier, on t’attend pour les débats qui vont faire avancer la nation.

      Pourvu que tes idées aient des racines.

    • slt, jai veux le numero de la dame en question. elle doit ètre bonne là ! aidez moi

  • Il a peut être été sommé de demissionner. Sait-on jamais !

  • « Ils sont en effet nombreux à penser que cette affaire du ministre Jérôme Bougouma reste strictement une affaire privée. Et tout ministre de la République qu’il est, il a droit à une vie privée ce, d’autant plus que ce problème n’a aucune implication évidente sur la marche de la nation »

    Je trouve ce point de vue lamentable :
    Un ministre est un homme public, un représentant du pays. Même s’il a droit a une vie privée, il ne doit pas faire n’importe quoi dans le privé.
    Ce type de comportement a une implication directe dans la marche de la nation : Nous somme dans un pays de droit : Si un ministre a le droit de coucher a droite a gauche, pourquoi pas le citoyen ? si cet acte n’est pas condamné moralement chez un ministre pourquoi le condamné chez le citoyen lambda ?

    Un Homme doit être irréprochable, aussi bien dans la vie publique que la vie privée.

    On connaît trop ces types qui en public présentent bien, et en privé sont de véritables salopards.

    • Tu as vu juste. C’est comme si onme disait qu’ un professeur, un pasteur, un pretre, un [pere de famille, avaient droit a leur vie privee et pouvait donc se comporter comme ils l’ entendent devant leurs obliges. C’est faux. Un pretre ne pejut pas avoir la latitude de frequenter les prostituees,, de couper des bagarres et toujours rester le meme pretre digne et propre qui preche le bon et le bien. Un prof ne peut pas dire de ne pas tricher alors qu’ il passe tout son temps a tricher devant les eleves ; un pere de famille ne peut pas dire a ses enfants de se mefier de l’ alcool alors que lui- meme rentre toujours a la maison a 1h du matin, tombe devant sa femme et sese enfants reveilles par le tintamarre de son moteur qui tombe parce qu’ il a perdu le controle. C’est comme ca. On preche plus d’ exemple que d’ autre chose. Jerome a fait une grosse betise qui lui a coute son poste. Je ne fais pas l’ apologie de l’ infidelite mais dites- moi combien sont- ils ces hommes qui ne sont jamais alles voir ailleurs pour rentrer ensuite jouer au Mr. Propre a la maison ? Mais faut pas faire ca avec la femme des autres , Jerome. C’est contre les coutumes de notre pays, c’est contre la convenance morale que tu as vu sur le tard, c’est contre l’ ordre social. Si le mari en question ne s’ etait pas maitrise, il pouvait te buter parce que nos femmes c’est notre tout. C’est notre dignite, c’est notre honneur. Les femmes doivent ressentir la meme chose mais cette societe est tellement injuste. Bref, vous avez demissionne apres avoir fait de la resistance et apres avoir tente de faire obstacle a la justice.

  • Salut
    L’article est bien ecrit a mon sens et je salue l’acte de notre ministre car c’st un acte d bravaoure et de personnalite. Tout le monde fait des fautes et savoir qu’il y a de l’honneur c’est bien et je salue l’acte de Mr Bougouma. On a des gens qui trainent des casseroles tres bruyantes et ne se genent point devant le peuple a se pavaner comme si il sont saints. Si beaucoup de nos dirigeants avaient votre courage, le pays serait autrement. merci a Bougouma car la chair restera tjrs faible et que Dieu t’accompagne pour le reste de votre vie.

    • tout ce que vs dites est vrai ;mais nos dirigeant nont pas tous les memes cotes de sorte qu il sera illusoire de penser que cet exemple pourrait se repetet ;hier on a pu verifier chque certains forumiste ont fait cas dautres maire ou prefet dans cette sittuation ;cest semble til le cas d un maire vendeur de parcelle et fauteur de concubinage egalement ;est ce qu on peux nous dire si ce maire reçoit le controle du gouverneur ou de tertus pour quil ne continue pas a vendre les parcelles et coucher les femmes des autres

  • Le Ministre Jérôme Bougouma a posé un acte qui restera dans les annales de l’histoire politique du Burkina Faso. Si réellement, on ne l’a pas poussé vers la porte de sortie, c’est héroïque. Il a fait une introspection, il a pris le parti de démissionner, il est libre de le faire. Je pense qu’il a dû bien dormir la nuit du mercredi, et il sera de plus serein les jours à venir. D’autres histoires de moeurs iniques, inqualifiables sont constatées tous les jours venant de nos dignitaires, mais ils veulent rester à la table. C’est leur choix. Monsieur Bougouma, je vous salue

    • Et le Ministre BOUGOUMA rendit le tablier !!!
      On n’attend plus désormais que la démission de l’autre Ministre Phillosophe.
      Bravo à Tertius ZONGO mais surtout à la presse. Chers journalistes, ne laissez pas filer l’autre Ministre Phillosophe là et non plus celui qui aurait été pris dans le piège à Ouaga 2000 il ya de cela quelques jours. Epinglez les pour que la verité s’éclate !!!! Merci !!

    • Resté dans le gouvevernement signifierait que le président, le premier ministre et l’ensemble des autres ministres cautionnent le comportement du ministre Jérome. Dans ce cas quelle crédibilité aurait le gouvernement dans son combat pour la moralisation de la société burkinabé ? J’ai écouté avec anthousiame les conseils du Président du Faso aux jeunes lors du dernier forum de la jeunesse, sur les comportements qu’ils doivent cultiver dans la société. Quelle crédibilité toutes ces paroles auraientt si dans son propre gouvenement il y a des gens qui cultivent impunement les mauvais comportements au vu et au su de tout le monde alors qu’ils devraient être de bons exemples pour la jeunesse. Il ya peut être dans le gouvernement des ministres qui font pire mais leurs sales affaires n’étant pas sues, sont toujours dans le domaines de "vie privée". mais une fois que les choses sont sues et portées sur la voie public, il est indispensable que le premier et le président montrent qu’ils ne les cautionnent. La technicité seule ne développe pas un pays. Il faut en plus la morale.

  • je ne comprend pas les burkinabé.un ministre qui est censé être un modèle s’adonne a des pratiques banies par notre société et a cause de sa demmission on occulte tout le mal qu’il a fait a sa femme à ses enfants et surtout au mari de cette pauvre dame pour ne voir en cette demmission qu’ un acte seigneurial.j’ai honte(immaginez dans quel état etait ce mari quand il a su que sa femme sortait avec un ministre jusqu’a faire un enfant et lui donner son nom,quel audace !)entre nous qu’est ce qui restait a faire pour ce ministre ? pouvait il continuer euh ! que dis je ? devrait il continuer a occuper son fauteuil ?je crois que c’est ce à quoi vous vous attendiez sinon vous ne devrez pas parler d’acte seigneurial.
    Pourquoi la norme devient exceptionnel dans ce pays ?Sincèrement la morale n’agonise plus au faso elle est enterrée.
    Facçon de voir !!!

  • Regardez un peu en afrique du sud, le president de la république s’est rendu coupable d’infidélité et de perversité. ca c’est su et l’on a accepté. Pourquoi un fait similaire sous notre chaud soleil et c’est un sujet de polymique.
    On me dira que l’Afrique du Sud’ c’est pas le burkina. Mais qu’il sache que c’est la meme démocratie qu’on chante en allélloua. C’est paarce que pour lui c’est su qu’on crie au scandale d’autres assurément font pire que ca. je tairais les noms.

    Laissons jerome en paix , avec lui le travailleur burkinabé s’en que de plus en plus ses condition de vie

    • Ne comparez pas le cas au BF et l enfant adulterin du President Zuma. Zuma n a pas use de son pouvoir obtenir des documents frauduleux de divorce a sa maitresse. Jacob Zuma a eu des relations extraconjugales par consentement avec une fille adulte. C est vrai qu il l a fait avec la fille du president de la Coupe du Monde Afrique du Sud 2010. Cependant on ne peut pas prouver que c est en recompense a cette nomination comme president de la Coupe du Monde que la fille a accepte coucher avec le president.
      Le cas ici et le cas du president Zuma sont differents en matiere d abus de pouvoir

    • Dans le cas du président Sud- africain, comme dans beaucouo d’autres cas, il ne s’agit pas d’une femme mariée. Même en Occident, ou il y a dépravation des moeurs, vous ne trouverez pas un exemple ou un ministre a osé avoir un enfant avec une femme mariée et lui donner son nom.

      Je ne connais pas cette dame mais je ne comprend pas qu’elle n’ait pas voulu attendre d’obtenir le divorce avant de faire un enfant ? Ou bien serait-elle frappée par la limite d’âge pour avoir un enfant si elle attendait le divorce ?

    • Monsieur,
      il faut éviter les confusions monstrueuses et surtout parler de ce que l’on sait et de ce que l’on comprend. le president sud-africain est ploygame et il a eu l’enfant avec une fille non mariee. c’est différent de ce qui se passe ici. le ministre aurait eu un enfant avec n’importe quelle fille que la presse n’aurait vu de scandale. mais aller jusqu’à enceinter une femme mariée et faire voir de toutes les couleurs au mari en abusant de sa position,il fallait qu’il parte avec ou contre son gré. un ministre ca donne l’exemple ou ca démissionne.

  • L’acte de démission d’un ministre est suffisamment rare au Faso pour que celle de monsieur Bougouma soit relevée, saluée, et presque arrive à éclipsée les faits qui lui sont reprochés. C’est la preuve que dans la conscience collective, quand on reconnait une faute, les burkinabé font preuve de compréhension.
    Maintenant que Bougouma, qui était parmi les meilleurs ministres de Tertius a démissionné, j’espère que ce dernier profitera de l’occasion pour faire un remaniement - nettoyage afin de remplacer les autres ministres aux mœurs légères que plus personne ne prendra au sérieux au Faso. Comment prendre en effet un ministre au sérieux quand celui ci est surpris dans des parties de lubricité en plein air ?
    Comme l’a dit Le Fou dans Le pays, un Grand Homme, c’est celui qui sait maîtriser, sa bouche, son ventre et son sexe !

  • Si l’on considère les comportements actuels de la plupart de nos dirigeants, comportements qui pour de nombreux sages rappellent les périodes qui ont précédées la chute de Maurice YAMEOGO, de SANGOULE Lamizana ou encore de Saye ZERBO, il faut croire que l’affaire qui touche le ministre BOUGMA est exceptionnelle. Je pense qu’au delà de tout, beaucoup de détails ne sont pas encore connus. Du coup, chacun peut aller de sa propre analyse. Je ne comprend pas néanmoins cette analyse plutôt ambigüe de l’Obs. Regardé notre société aujourd’hui, tout se meurt. Moi j’ose seulement espéré que ce qui arrive à Mr BOUGMA sonne le glas pour tous nos responsables irresponsables et immoraux même s’ils doivent tous être emportés. Et le premier responsable du pays devrait en tiré une très grande leçon parce que sinon notre pays pourrait être prochainement un far ouest où chacun fera sa loi. Sauvé le Burkina, plus pour vous mais pour au moins ces jeunes générations après vous. Vous n’en avez pas suffisamment et pas suffisamment fait ?

  • Les gens sont des " GNAPPEURS" et des "GNAPPEUSES" depuis que les Hommes sont sur terre. Pardonnez à Monsieur BOUGOUMA et à sa maitresse meme s’ils ont depassé les bornes.Il a demissionné c’est bon déjà. Mais que notre ex-ministre laisse la dame pour qu’elle se reconcilie avec son mari et que ce dernier pardonne à sa femme. TANT QUE L’ON VIT IL FAUT TOUJOURS SE GARDER DE COMDAMNER AUTRUI. PERSONNE SUR TERRE NE MAITRISE DANS L’ABSOLU SA VIE ET LA VIE.

    • Cette affaire doit aussi être l’occasion d’une réflexion dépassionnée sur la pratique du journalisme, notamment sur ce que j’appelle la "responsabilité morale du journaliste".
      Jusqu’à quel seuil le journaliste au nom du droit d’informer qui lui est reconnu, peut-il aller, même quand il s’agit d’acteurs publics ? De manière plus prosaïque, un journaliste, est-ce un "moralisateur" ou un "médiateur" ? Question à qui de droit ? Comment le journaliste, tout en restant libre et objectif dans ses choix, peut-il éviter de "recréer" à un autre niveau le "monde" qu’il critique ? Question à qui de droit !

    • que celui qui n’a pas pêché lui jette la première pierre. examinons chacun notre conscience et voyons si nous n’avons pas fait pire que lui. puisse Dieu nous pardonner.

    • slt !je comprends que le ministre en tant que homme public soit condamné,ms j’aimerai qu’on se retourne vers ces soit disant femmes mariées qui ne vivent que de l’adultère et dans l’adultère.C’est juste pour dire que cette dame ne merite pas le qualificatif de femme mariée.si ojourd8 on assiste à la dépravation des moeurs, c’est parce que la plus part de nos filles et femmes ne raisonne qu’en termes de pouvoirs et d’argent et sont prêtes à tout pour tout avoir sans fournir le moindre effort.on ne commet pas l’adultère seul et je souhaite voir nos internautes s’adresser à cette femme devastatrice de carrière car elle y est pour bocoup.Je suis d’accord pour le pardon ms cette ne merite pas le pardon de son mari.merci.

  • A mon avis aussi bien la presse et les internautes ne voient en l’acte de Bougma, l’adultère. Je pense qu’il faut au delà de cet acte, certes grave mais à mon sens est le moindre mal. Ce qui est le plus grave, c’est sa presse ou sa supposé pression sur la justice après s’être mis au dessous de notre loi notamment le Code des personnes et de la famille, pour attribuer son nom à un enfant né d’un couple légalement marié. Je pense que le CPF ne souffre d’aucune ambiguité la dessus. Il est vrai que l’erreur est humiane, il est aussi vrai que les us et coutumes mêmes de notre société ne permet pas cela. Je ne veux dire que le mari trahi serait heureux que cet enfant porte son nom mais Bougma devait attendre la sagesse et l’honneur de ce mari de renoncer à la paternité de l’enfant afin de s’ajuger la paternité. Et c’est ce que énonce notre Code des personnes et de la famille, qu’il dit que l’enfant issu d’un couple marié est présumé avoir pour père le mari de sa mère et que si tel n’était pas le cas, il faudrait que le mari en dénonce sa paternité de l’enfant né de ce couple. Lisez le CPF et vous comprendrez la gravité de l’acte de ce monsieur Bougma. S’il est vrai que l’erreur est humaine, pourquoi après avoir commis une telle erreur, s’entêter à vouloir la peau du mari, c’est en cela que son action est difficile à comprendre et même très choquante.

  • Un ministre doit être exemplaire, un modèle pour la nation.mais à travers cet acte, c’est vraiment la bassesse humaine. Le moindre mal c’était sa démission car il ne restait que ça sinon quel subordonné va encore l’écouter dans son département.la honte !faire un enfant avec une femme de surcroît mariée et ayant son beau frère au gouvernement.c’est la pire des choses qu’il ne fallait pas commettre.
    Mais hélas, c’est arrivé.il ne lui reste plus qu’à demander pardon au cocufié et à la nation qui l’a si bien admiré dans sa compétence et la vie continue.
    et surtout que ça serve de leçons aux autres. A bon entendeur, salut.
    de gràce publié cette fois-ci mon message.et courage aux journalistes qui cherchent et soulèvent le lièvre pour nous.
    merci.

    • Salut chèr(e)s ami(e)s. Je suis contre l’analyse du journal qui parle de vie privée. Je pense que la vie privée n’est pas faite pour le mal, une inconduite. Par contre cette vie privée est faite pour le bien. Il n’est pas facile d’être responsable, par ce que l’on devrait donner l’exemple. Qu’il soit brillant comme le souligne le journal, s’il lui manque la sagesse cela est vraiment regrettable. Nous regrettons la manière d’agir de ses puissants, qui font un abus de leur pouvoir. Ils jouent sur la faiblesse des femmes qui se vantent d’être avec tel ou tel autre môgo puissant. Que le jour ou notre vie privée sera portée à nu, que cela soit notre gloire.
      En resumé, nos dirigeant doivent donner l’exemple d’une vie morale irreprochable. Vive le Burkina, pays des hommes intégres.

  • Il faut arreter de traiter des irresponsables de BRAVE,
    quelle bravour il ya à demissionner d’un poste de ministre ? surtout que la HONTE l’aurait fait partir seul. Pensez-vous que Blaise aurait accepter qu’une telle histoire vienne salir à nouveau l’image de son gouvernement ? Il a demissionné tout simplement sur ordre d’en haut. J’ai seulement pitié pour nos soeurs

  • si on ne fais pas attention, cette affaire de "fesses" risquent de creer de graves ennuis au pays. La morale doit triompher sur tout, sinon on perd son statut d’etre humain.

  • Salut à tous.
    Je suis ravi de savoir que Mr Bougouma saura tirer leçon de sa bétise même si certains pensent que tout ministre à droit à une vie privée. Dans sa position de responsable, ayant une vie de foyer, je pense qu’il ne devais pas faire cela. Quelle image il peut avoir vis à vis de sa famille ? Il n’a pas rendu service au président du faso et au prémier ministre qui lui ont fait confiance. On parle aussi d’un autre ministre qui serait présentement en suisse et serait lui aussi adepte de ces pratiques.A son tour, il doit emboiter le même pas afin de ne pas être ridicule.A l’orée des elections présidentielles que le président du faso sache ouvrir le bon oeil.Ils sont combien dans son écurie qui font cela. que dieu sauve le faso !

  • Je pense que le rappel à l’ordre du csc à lobs est très bien, car s’il y avait un modérateur le week-end passée la merde que les internautes ont servis n’allait nullement avoir lieu et c’est tant mieux pour tous ces forumistes qui ne savent qu’insulter.Assez parler d’une histoire de C... L’accusé ayant reconnu ses tords et démissionner du gouvernement, je pense que le droit sera dit sans intervention qlconque. Cette affaire ne saurait nous divertir et nous resterons vigilants .

  • Moi ma pensée va surtout aux victimes de cette triste affaire à savoir l’épouse de M. Bougouma ainsi que ses enfants et au mari de la femme volage. A Mme Bougouma je dirai ceux ci c’est dure ma soeur mais soit brave et n’abandonne pas ton mari. Montre lui qu’il peut tjrs compter sur toi je suis sûr qu’il en souffre terriblement et surtout protège tes enfants aussi ils en ont besoin. C’est maintenant qu’il faut prendre les choses en main. Au mari de la femme volage unitile de compter encore sur son épouse elle ne le mérite pas. je suis sûr que vous trouverez la vraie femme maintenant courage à vous tous. Que Dieu vous bénisse.

  • j’encourage votre organe pour l’analyse très pertinent au sujet du ministre Jerome,mais bravo à l’homme pour son courage car, il a osé.

  • N’est-il pas important de considérer les différentes dates ? Le bébé est né le 29 novembre 2009. Cela veut dire que le ministre fréquentait cette dame au minimum 9 mois avant la date du 29 novembre 2009. Il ressort des forums de discussions que cette même dame a été décorée par le ministère du Travail, c’est-à-dire Monsieur Bougouma, en 2007. Ceci expliquerait-il cela ? Considérant les extraits de la lettre du mari publiés par Le reporter et les écrits de Bendré, on peut être amené à penser que la justice a été instrumentalisée dans cette affaire. Sans les révélations de la presse, tout cela serait passé sous silence et tout le monde continuera de saluer Monsieur Bougouma avec un respect qu’il est loin de mériter. En quoi tout cela est-il un acte seigneurial ?

  • franchement, je pense que nous devons savoir ce que nous voulons.
    vous avez dit démocratie, eh bien pour moi démocratie, c’est avoir de Burkinabè, des hommes intègres à la tête de nos institutions. dans les pays dits démocratiques que nous copions on fouille très bien dans la vie privé des responsables.
    pour ma part, devons t-on fouillé dans sa vie privée ? OUI. devait-il démissionné ou être contraint de démissionner ? OUI. il faut un début à tout. j’aimerais que cet acte de Bougouma soit le début de la démission de tout responsable non intègre. Qu’à partir de cette démission la nouvelle règle soit cela. ce n’est pas parce que les gens ont fait plus de bêtises sans démissionner que cela doit continuer. non ! il démissionne et on prend cela comme modèle pour mettre la pression sur tout fautif. y a trop d’homme intègres dans le pays pour occupé n’importe quel poste.

  • Je ne comprends pas la reaction des gens et je me pose la question est-ce que les gens arrivent a lire entre les lignes. Le cas de Monsieur BOUGMA est different des autres cas. L’Afrique est un continent ou tout desordre est permis ; parlant de notre chere patrie le Burkina Faso qu’est-ce qu’on a pas vu ou entendu les histoires de fesses des plus grands de nos dirigeants, en passant par le plus petit citoyen ? Et certaines femmes qui ont eu la chance ou je ne sais quoi de passer sur les draps de ces memes dirigeants, se croient etre intouchables sous le couvert de leur manteau ; pour les recompenser apres leurs services des jeux de reins et de gateries diverses, ces memes femmes sont promuent a des postes a l’exterieur et arrivees labas ces dites Representantes du "pays des hommes integres" se croient qu’elles sont des demi-dieu. Sans aucune morale, elles commencent a se coucher avec leurs chauffeurs, ou les autres personnalites autour. Elles defient meme les patrons hierarchiques, bafouent les regles de l’administration parce qu’elles se disent endosser a du solide. Ainsi leur comportement demontre qu’elles n’ont d’egard pour personne. Elles parlent haut et fort a qui veut l’entendre, par leur attitude qui montre aux gens qu’elles ont passees sous tel ou tel dignitaire, elles sont intouchables, font la pluie et le beau temps et ce qu’elles veulent au detriment des vrais interets du peuple burkinabe, a l’etat burkinabe.
    Il est grand temps que les premiers responsables prennent leur responsabilite pour rectifier le tir et redonner une bonne image au pays.
    Pour revenir sur le cas de Monsieur BOUGMA, il y a eu abus de pouvoir et a mon humble avis, sa demission est la bienvenue ; n’eut ete cet abus de pouvoir, son cas tomberait parmis les centaines de cas de vie privee et c’est tout. Je souhaite du courage a Monsieur BOUGMA pour surmonter ces epreuves et surtout demander a Mme BOUGMA de supporter son mari pendant ces dures epreuves. La vie est faite de haut et de bas et l’homme est neuf pas dix.

  • Freres burkinabe Qu est ce qu on veut au juste au faso ? un ministre est pris en flaglant delit d adultere .le chef du gouvernement lui demande de prendre sa responsabilite il depose sa demission pour se tourner vers la justice pour ns permettre de connaittre la verite.le 8 mars est fete au bf et nos responsables ns deversent de longs discours sur le droit et le respect des femmes, et pourtant ... freres du burkina ne ns laissons pas divertir par les problemes de fesses qui ne sont pas les preoccupations de la masse populaire .le plus important actuellement mes amis c est l article 37 de la constitution que ntr president de l assemblee qualifie d antidemocratrie.

  • SALUT LES AMIS
    En lisant les interventions des uns et des autres ,j’arrive
    à La conclusion qu’au BURKINA mieux vaut détourner ou voler
    que de coucher la femme d’autruit(je ne suis pas pour adultaire ;C’est tout juste un constat). Le moral prime sur le matériel : en un mot les Burkinbè vivent bien si les membres
    du gouvernements ;les directeurs de services et autres saveraient fidèles mais détournaient des milliards et des milliards de nos FRANCS CFA. Moi je déplore le cas du ministre
    BOUGMA mais j’aurais préferé que nos ministres et autres
    apprenent à démissionner dès qu il y a le moindre supson
    de détournement ou complicité(comme ça se fait dans les pays normaux), ça aurait au moins permi de rèver et
    d’èspérer à un début de combat contre la corruption .SINON MRS LES MINISTRES VOUS SAVEZ MAINTENANT CE QU’IL CONVIENT FAIRE :
    MANGEZ AUTANT QUE VOUS VOULEZ MAIS NE LORGNEZ PAS LES FEMMES DES AUTRES.

    • Non, monsieur, votre constat est erroné. Entre celui qui détourne ou qui couche avec la femme d’autrui, il n’ya pas de préférences. Ce sont des actes à condamner.

      Cela fait des décennies que l’on décrie la mauvaise gouvernance et la gabegie financière. On continue d’ailleurs à le faire. Leurs auteurs, irresponsables qu’ils sont, ne démissionnant pas, cela ne veut pas dire que l’on cautionne leur acte.}}

  • Je salue l’honnêteté de Monsieur le Ministre. Je pense qu’on ferait mieux de s’interesser à bien d’autres choses plus importantes pour l’avancement du pays que de s’attarder sur des futilités de ce genre. Si l’on devait s’en tenir à cela, ce n’est pas M. Bougouma seul qui démissionnerait, mais presque toute la classe politique et beaucoup d’autres dirigeants de ce pays. C’est dommage.

    • Il faut bien faire attention aux mots que vous utilisez. A qualifier l’auteur d’un délit d’adultère qualifié (il est juriste) d’homme honnête, c’est le comble. Il faut repartir aux définitions d’honnête homme. Cependant, je n’ai rien contre l’ex-ministre mais, il faut bien dire que l’honnête ne sied pas dans ce genre de situation. C’est une question de lexique. Pour le moment, le présumé coupable devra démontrer la preuve de son innocence et en la matière, les preuves sont nombreuses. Vous savez, le mariage est une institution et la justice en est une autre. Tous les deux nous rapproche de Dieu et par conséquent la justice des hommes n’est rien à côté de ce que Dieu va faire à cet homme qui ne s’est pas trompé mais qui a commis une faute grave et causé une préjudice morale à un autre sans avoir oublié le débit d’abus de pouvoir et de corruption (influence de la justice). Son cas est grave devant Dieu et devant les hommes et, le pauvre, il doit passer un sal quart d’heure en famille en plus. Dieu va te pardonner, il faut prier, mon frère, car il est bon le seigneur. Mais n’oublie pas également de demander pardon à ceux que tu as offensé, c’est ça être un homme. Courage et tien-bon, monsieur le ministre.

  • Que Dieu benisse le Faso et aide ses filles et fils à croître à la gloire de son nom. Merci à M. Bougouma d’avoir reconnu qu’il est tombé, que le Seigneur l’aide à remonter la pente. Vivement que par la grâce de Dieu, ce fait nous aide tous petits ou grands de ce pays à grandir...

  • Je crois que il y’a plus de commentaire à ce sujet que si jamais on demandait que chacun fasse une analyse bilan de la situation du ministère de Mr Bougma depuis qu’il officie aux destinés de ce département.
    Vous avez la,un des rares ministres que depuis quatre ans à brillamment travailler pour son département et dans l’anonymat total des choses, c’est pas de genre de ministre qui gueule à tous les micros pour paraitre a tous les journaux télévises, faut donc pas que l’arbre vienne cacher la foret.
    Mr Bougma est aujourd’hui aussi citoyen que nous,avec toutes ses forces et potentialités qu’il ne faut pas occulter et biensur aussi ses faiblesses.
    Puisse l’avenir lui ouvrir mieux les yeux afin d’éviter ce genre de situation qui mettrait toute personne mal a l’aise à fortiori un ministre .
    Courage

    • MAINTENANT JE SAIS QU IL Y’A DE DIGNES FILS DU FASO ENCORE DANS CE PAYS.
      LE 1ER A FELICITER EST LE 1ER MINISTRE.C’EST UN CHRETIEN ET IL SAIT QUE DE TELS ACTES ATTIRE LA MALEDICTION SUR SON GOUVERNEMENT,SUR LES CAISSES DE L’ETAT ET SUR L’ENSEMBLE DU PAYS.IL MONTRE AINSI QUE LES SPOT A LA TELE SUR L’INTEGRITE LA PROBITE ETC NE SONT PAS DE VAINS MOTS, ET QUI SI FROTTE SI PIQUE.

      LE 2ème CE SONT LES JOURNALISTES COURAGEUX QUI EN ONT PARLE
      LE 3ème CE SONT LES INTERNAUTES QUI DE PART LEUR REACTION ONT MONTRE QU’AU BURKINA,il y’A ENCORE DE VRAIS HOMMES.

      DES PERVERS ET DES INFIDELES, IL Y’EN AURA TOUJOURS. MAIS ILS TROUVERONT TOUJOURS SUR LEUR ROUTE DES COLONNES DE VERITE INDESTRUCTIBLES ,DES HOMMES FORTS, GRACE A QUI TOUTE SOCIETE SE CONSTRUIT VERITABLEMENT DANS LA JUSTICE ET LA PAIX.

  • J’ai suivi avec intéret tous les commentaires, mais personnellement, je ne me préoccupe ni de sa démission, ni de l’appréciation moraliste de l’acte qu’il a posé.Simplement, je suis frustré par l’injustice manifeste dans le traitement du dossier (si on en croit aux révelation du Repoter).Si tel est est cas, j’invite le vaillant mari lésé a explorer d’autres recours pour reouvrir le dossier.Au besoin, je lance un appel aux défenseurs de droits de l’homme a faire leur ce dossier dont l’enjeu nous interpelle tous, afin d’en finir avec la culture de l’impunité dans notre pays.
    Que justice soit faite !

  • Je propose que les internautes donnent ici des idees et des alternatives sur ce qu’il faut faire au cas ou lefasonet viendrait a supprimer son forum aussi. C’est possible que d’ici la tous les organes de presse en ligne soit contraint de supprimer leur forum.
    Il faut d’ores et deja songer a une solution pour les forumistes.
    Koro Yamyele, Tapsoba de Hollande que dites-vous ?

  • salut à tous !

    esperons tout simplement que Mr BOUGOUMA ne s’est pas sacrifié seul pour sauvé l’honneur de son "co-cocufieur".
    que ce dernier imite et emboite le pas de son collègue comme il l’a fait pour poser l’acte.que la presse continue de faire ses investigations pour dénicher ceux encore tapis dans l’ombre.

    quant à ceux qui disent qu’il s’agit d’une vie privée et qu’il faut se taire,je dis non.l’obs.a fait cas de Jacob ZUMA et on y a dit tout ce que l’on voulait ;est-ce parce que lui il est à des milliers de Km ?entre l’acte de Zuma et celui de notre ministère (ou de nos ministres)lequel est peu moral ?Pour Zuma cela est lié à sa tradition et le commun du sud-africain trouve ça normal.mais retirer la femme de quelqu’un parmi tant de filles celibataires, probablement parce qu’on est ministre, ne doit pas être pardonné comme un geste banal.

    vivement le flagrant delit de ouaga 2000 dont on parle aussi livre ses secrets !vivement aussi que Tertus Zongo garde son calme et épargne et éloigne de lui même tout collaborateur qui poserait des actes succeptibles de lui ternir l’image et celle de son gouvernement et au delà celle de l’Etat burkinabe !la bonne gouvernance ce n’est pas que cela ;mais c’est aussi ça.

    dewann

  • Mes sœurs et frères, que le Docteur BOUGOUMA ait été contraint de démissionner ou qu’il soit devenu seigneur parce que la presse a levé le lièvre ; ne change rien à la chose : l’essentiel c’est qu’il quitte cette place qu’il ne mérite pas. Par contre, vu qu’il est un bon intellectuel et un grand travailleur, le grand patron doit faire pardon et l’envoyer suivre une thérapie loin du Faso afin d’être toujours utile au pays plus tard.

  • Professeur, vous êtes un mossi, prenez donc vos responsabilités et épouser la dame si vous l’aimez toujours, car le mal est déjà fait.
    En démissionnant, vous avez clairement fait comprendre au peuple Burkinabé que la compétence ne rime pas avec à la reptation. C’est pas le malin, vous êtes un cerveau, chose reconnue internationalement ; ce n’est pas L’observateur ou Bendré qui diront le contraire...Laissez les jaloux parlés. Déjà il semble que c’est chaud, comment trouver un intellectuel de votre stature pour continuer le boulot ? Calmos même le grand des grands va vous courir après.
    Mais un conseil, demandez pardon à votre épouse et au cocufié, c’est ça aussi la marque des grands hommes.

  • Arrêter de mélanger les torchons et les serviettes. L’article 37 c’est du solide, quant on parlait constitution le Dr BOUC-MA était encore à l’école. Donc quant on parle des hommes, ceux qui ont été à l’origine de cette constitution, évitons d’ajouter les noms d’opportunistes aventuriers pervers et acculturés.
    Le Blaiso, les YAM’S Herman, les PIGA, les SIM’S, les Salif D et autres ont fait leur preuve, donc respect ; c’est grâce à tous ces gens qui nous vivons toujours en harmonie dans ce pays.

    • Wooh quelle harmonie ? C’est ca tu appelles harmonie ? Prend lexample de tous les pays qui sont a feux. Ca exactement commence comme chez nous. ca part toujours des presidents a vie et quand les gens en n’auront assez tout va eclater. Le burkina est entrain de se vider de ses bras valides. Certains meme preferent aller dans les pays ou il ya pas d’harmonie(Ougandan) sacrifie leur vie que de vivre dans ce faso qui devient chaque jour de la merde. SI c’est ca ton harmonie bon courage a toi. Nous on beneficie en rien du pouvoir Compaore on veut que les choses changent

  • ÇA M’A FAIT PENSER À UNE PAROLE DE JÉSUS QUI DIT QUE TOUT CE QUE TU FAIS EN CACHETTE PARAITRA AU GRAND JOUR,et Mr Bougoura le sait très bien.Il a cherché,il a trouvé.
    DIEU NE DORT PAS

  • NIK,
    Les internautes parlent pour vous aussi, car demain un mogo puissant pourrait tombé en adoration de votre femme mariée, et vous faire des miseres. Generalement ceux qui volent c’est pour quoi ? C’est pour la belle vie et le plaisir, ça va de pair. Nous demandons à nos gouvernants d’eviter d’utiliser la force publique pour conquerir la femme d’autrui, sinon rien d’autre.
    NIK, c’est dur, tres dur, de defendre l’indefendble, même quant on mange dans ça.

  • Décidement, DEPUIS MONTPELIER ET DEPUIS KOSSODO ne comprennent rien de la situation . Un homme important n’a pas de vie privée. Heureusement qu’il ya depuis devant votre nom. Aujourd’hui on veut des gens qui ont une capacité d’analyse. Mesurer le pour et le contre avant d’agir. Finalement vous voyez que c’est vous qui faites chier les gens.
    Ce n’est pas aux internautes de penser aux chocs de sa femme et ses enfants meme s’ils sont innocents mais plutôt le ministre lui même.
    Vous vous pouvez faire pire que ça et je n’écrirai pas personnellement parceque je sais pas l’incidence de votre acte sur notre nation. Car DEPUIS MONTPELIER = DEPUIS KOSSODO = QUI ? Mais Mr BOUGOUMA lui est ministre au BURKINA ;
    Si gouverner c’est prévoir c’est qu’il gouvernait mal sinon que la reaction des gens était à prévoir aussi.

  • J’aimerai savoir ce que vous pensez de Jacob ZUMA, son 20è enfant est hors mariage ; N’est-il pas à la destinée de la plus grande nation Afrcaine ? Comparaison n’est pas raison, je pense que tous ont une part de responsabilité : mari cocufié, femme, ministre et le journal ayant débalé l’affaire :
    Le mari cocufié parce que si vous vivez avec votre femme il serait difficile pour elle de donner un autre nom à son enfant... N’est-il pas dis pour le meilleur et pour le pire.
    La femme parce qu’elle aurait dû accélerer son divorce avant de tomber en seinte.
    Le ministre parce qu’il aurait dû se protéger...
    le journal parce que vraissemblablement il n’a pas enqueté sérieusement pour comprendre le probleme au fond, se contentant à mon avis des rumeurs. Il serai préférable la prochaine fois d’avoir la version de le monde avant de donner un jugement.

  • A mon avis il y’a de l’archarnement dans l’air. Les gens profitent de ce forum pr dire tout et n’importe quoi.Je ne connais pas le fond du problème mais il y’a un constat à faire ? Comment la mari en question se réveille que maintenant alors que sa femme est enceinte depuis longtps et que logiquement comme ils vivent dans la même maison il aurait dû etre alerté depuis bien longtps. D’après les dires le mari en question serait l’enfant d’une personnalité, vous pensez vment que les juges ont été manipulés ? Je n’y crois pas. Où vit couple ? au Burkina ? Je suis prudent ds ce genre d’histoire car j’ai comme l’impression que nous ne connaissons vment pas le fond alors wait and see.

  • tout ça... pour ça ? Bill Clinton a-t-il démissionné ? François Mitterand s’est-il senti coupable de quoique ce soit ? j’en passe et des meilleures. Car je ne perdrai pas mon temps à énumérer la liste pléthorique d’hommes politiques et hauts responsables, friands d’escapades extra-coujugales, et qui s’y adonnent sans le moindre scrupule, avec parfois quelques rejetons, tout aussi connus et identifés comme tels.
    J. Bougouma peut dormir tranquille. Les siens le reconnaitron, pour cet acte de bravoure. Ses descendants seront fiers de lui.
    Tes potes de Montpellier ne t’ont pas oublé, même ceux que tu n’as pas vu depuis des lustres. Nous sommes avec toi.

  • Décidement, DEPUIS MONTPELIER ET DEPUIS KOSSODO ne comprennent rien de la situation . Un homme important n’a pas de vie privée. Heureusement qu’il ya depuis devant votre nom. Aujourd’hui on veut des gens qui ont une capacité d’analyse. Mesurer le pour et le contre avant d’agir. Finalement vous voyez que c’est vous qui faites chier les gens.
    Ce n’est pas aux internautes de penser aux chocs de sa femme et ses enfants meme s’ils sont innocents mais plutôt le ministre lui même.
    Vous vous pouvez faire pire que ça et je n’écrirai pas personnellement parceque je sais pas l’incidence de votre acte sur notre nation. Car DEPUIS MONTPELIER = DEPUIS KOSSODO = QUI ? Mais Mr BOUGOUMA lui est ministre au BURKINA ;
    Si gouverner c’est prévoir c’est qu’il gouvernait mal sinon que la reaction des gens était à prévoir aussi.

  • Quand au présent article, je voudrais demander à l’OBS de traiter les dossiers par rapport à la déonthologie enseignée et éviter d’avoir un pied dedans et un pied dehors.Repporter et bendré ont fait leur boulot. Les internautes aussi.Etre journaliste c’est chercher l’info où il faut, la vérifier, s’assurer du centre d’intérêt et informer son public.Quoi de plus normal.

    EN TOUT CAS IL FAUT CHAVOIR CHOISIR ;
    ON VOUS SUIT. EVITER DE VOUS SOUSTRAIRE QUAND C’EST EVIDENT

  • A lire certains, on croirait que M. Bougma a commis dans le top 5 de l’immoralité. Il n’a rien fait de particulièrement repréhensible au regard du quotidien social de référence.

    Il s’est peut-être rendu coupable d’adultère. Combien sommes nous (Eminents responsables, grands élus, citoyens anonymes) à être irréprochables sur ce sujet ? Que celui qui l’a pas fait jette la pierre le premier. Or si on l’a fait une fois sans capote, on aurait pu être l’auteur d’une grossesse. Et si la grossesse survient, on a le choix entre se cacher et faire porter la responsabilité par un "père officiel" ou faire couler la grossesse. M. Bougma et sa compagne ont refusé ses deux raccourcis odieux mais sécurisant socialement pour assumer les conséquences de leur faiblesse, j’aillais dire de leur liaison. Et c’est ce qui choque beaucoup d’entre nous. Loin d’être une arrogance ou un défi à l’époux légitime c’est un acte de grandeur que reconnaître un enfant dans ces conditions. Les deux savaient la déchéance sociale, politique et économique qui en résulterait. Mais ils l’ont choisi pour assumer la vérité de leur faiblesses. C’est une dimension de la responsabilité que très peu auraient choisi.

    Si chacun burkinabé était capable d’un tel sacrifice social pour confesser aux hommes ce qu’il ne peut cacher à Dieu la Patrie des hommes intègre serait une société radieuse.

    Si tous ceux qui doivent leur succès aux oeuvres qui ne peuvent reconnues devaient assumer et démissionner dès qu’on en parle, le Burkina serait là où Sankara souhaitait le conduire.

    Soyons luicides.

  • Il n’y a pas longtemps c’est une gouverneur(e) qui est limogé pour problème de moeurs. Maintenant c’est un ministre de la république. A qui le tour ?

  • Mes pensees vont surtout vers Mme Bougouma car avant que le public ne soit informe de cette situation, elle l’a vecue dans son ame et dans sa chaire, dans le silence, entre les 4 murs de sa chambre. Elle a subi certainement l’indifference de son epoux qui certainement se disait qu’il n’avait pas de compte a lui rendre.

    Maintenant que l’affaire est sur la place publique, c’est encore elle qui subit le regard des gens et certainement doit supporter un mari qui la trahit et meurtit.

    Que le seigneur apaise votre douleur et que la sainte vierge vous assiste dans cette epreuve. Que de vrai amis (es) soient a vos cotes pour vous soutenir afin que votre foyer reste solide malgre la tempete qui le secoue et cela pour le bien de vos enfants.

  • A ce que tout le monde le sache, du Président Du Faso au Dernier mendien de ce pays , nul n’est au-dessus de la morale.

    et c’est dans le respect de la morale , qu’on peut se sentir humain.

    Donc que chacun récolte ce qu’il a sémé.

    La rigueur n’est pas synomyme de méchanceté.

  • je pense qu’il faut que nous essayons de ne pas trop en dire car au fond cette affaire nous ne connaissons que l’avis du mari en question. Je suis un peu dubitafif ds le sens ou si j’ai ma femme qui est enceinte d’une autre homme je ne vais pas commencer à me plaindre après l’accouchement. pkoi ce n’est que maintenant que de telles questions sont posées ?Y avait t’il une vie de couple vraiment ? Où habitait le couple ? D’après le les dires ce mari serait l’enfant une personnalité qd on parle de manipuilations de la justice. Mes chers amis soyons vigilants et attendons de voir la suite ... s’il y’a suite.. car j’ai comme l’impression car il y’a encore des choses à apprendre alors wait and see

  • Pour un comportement qui devrait être qualifié de bon sens et logique, d’aucuns qualifient l’acte de .... que je me garderai de citer. NOUS NE DEVRIONS PAS FAIRE DE LUI CE QU’IL NEST PAS. C’est vrai que cela ne court pas nos rues mais apprécions l’acte à sa juste valeur.

  • le titre me gonfle où est l’acte seigneurial ici ? où est aussi le rapport de ce qu’il a fait avec il est né en 63 professeur emerite de droit, major de ses multiple promotion arrêtez de nous bassiner. et puis allez jusqu’au bout le deuxième qui n’a pas démissionné qualifiez son acte à lui etc...
    ya autre chose de plus important comme cette volonté de réviser l’article 37

  • Que le sieur BOUGOUMA ou ceux qui semblent bien connaître cette affaire nous éclaire, Bougouma est-il marié sous le régime de la polygamie ? Es-ce avec l’autorisation de son épouse qu’il a reconnu l’enfant ? C’est quoi, cette histoire de décoration faite à sa maîtresse par le Ministre BOUGOUMA en Décembre 2007 dont parle certains internautes ? Enfin, que l’Observateur nous situe clairement en communiquant la date du début de leur histoire de divorce.

  • Depuis Montpelier, M. Clinton a echappé à l’empeachment du Congrès et LEWINSKY n’était pas une femme mariée. La mère de Mazarine n’était pas mariée non plus et si Mitterand a usé de tous les moyens pour cacher cette fille et seulement l’exposer après avoir obtenu son second mandat, cela signifie qu’il savait que cela lui aurait couté son election. Depasse un peu ta relation personnelle avec ce ex-ministre et fais une analyse rationnelle, c’est à cela qu’on reconnait les hommes qui ont de la hauteur

  • Sur ce sujet il y´a trop de non-dit ! Selon le people (ce qui reste à verifier) la femme était séparée de son mari et sur le point de divorcer (celui ci ne voulant le lui accorder). Étant femme, je ne défends personne mais je reste prudente dans les déclaration. Je trouve courageux de reconnaitre un enfant né dans un foyer autre tout en détestant l´adultère.
    Pour moi dès qu´on est en instance de divorce, on est plus en couple, on peux faire ce qu´on veut, c´est privé mais on se doit d´avoir du respect pr ceux qui sont innocents (famille etc.)
    Si jamais vous avez intervenu dans ce divorce, vous me decevrez vraiment !!!
    Malgré cette faiblesse, j´ai bcp de respect pour vous ! Vous êtez un bâtisseur de cette nation, merci pour votre courage et n´oubliez pas que le pays à besoin de votre intellect pr construire son futur.
    Demandez pardon à ceux que vous aimez (surtout votre femme).
    Que Dieu vous benisse !
    Tous ceux qui vous critique pour l´adultère ne sont que des hypocrites !!!
    Nos maris, le sont avec des petites filles, étant mariée nos collègues nous draguent, le pays est pourri !!!

    • Madame,
      allez lire la lettre du mari cocufie sur le site de Le Reporter. Le ministre aurait use de son autorite pour accorder des documents frauduleux de divorce a sa maitresse. C est l original de la lettre du cocu que Le Reporter a publie sur son site. Personne n accuse le ministre d adultere et personne n est hypocrite. La seule faute du ministre est d avoir abuse de son pouvoir pour influence le ministere de la justice et obtenir les faux papiers de divorce pour sa maitresse. Tous les biens du couple cocufie ont ete donnes a la maitresse du ministre et il a ete interdit au mari cocu de s approcher de ses enfants et de la maison.

  • Selon Peuple, il y’aurait une vidéo en cours de montage aux USA, qui prouve que certains parents ont joué au PROXENETE dans cette histoire. Le Professeur BOUGOUMA était juste une bonne proie à ferrer. C’est abominable, déguelasse….

  • Nathalie, nous sommes voisins à ce couple au secteur 15 de Ouaga. Les enfants faisaient l’école en France avec leur pere, et eux et leur mère avaient des papiers français ; jusqu’au jour où la police a débarqué avec des kalachnikov dans leur maison à Ouaga lorsqu’ils etaient en congé de Pâques et le mari est parti sans valise :ouste. Les enfants ne sont plus repartis en France. Trouver l’erreur !

  • .....CELUI QUI LUI JETERA LA PREMIERE PIERRE, CELUI LA NE MERITE TE PAS D’ETRE SUR TERRE ......

  • Cher ex Ministre,
    Tu as commis une sorte de crime qui t’empêche certainement de dormir. Et c’est un crime odieux. Mais ne crois surtout pas qu’il est impardonnable. Reste toi-même et demande le pardon de ton épouse et des enfants. S’ils t’agréent, le reste viendra. Nous autres savons que le diable est une réalité et peut t’amener à commettre un crime plus odieux. C’est déjà mieux que ce soit la femme de l’autre que tu as engrossée. Et si c’était ta propre fille ? ta nièce ? ta sœur ? Avec le diable, tout peut arriver et c’est l’occasion pour toi d’aller vers Dieu. C’est par expérience que je te fais cette invite.

  • En lisant le forum, j’ai compris un des moeuds du problème : le ministre a eu de la mauvaise compagnie depuis Montpellier. Des amis qui ne lui ont pas donné de bons conseils et qui l’ont encouragé peut-être dans la perversité ? (N’est-ce pas Monsieur Depuis Montpellier ?)

  • Madame BOUGMA,

    Soyez forte, offrez votre epaule à votre epoux afin qu’il y verse ses larmes. Vous et vos enfants, pardonnez lui sa faute.C’est un Homme et les Hommes ont en commun de commettre des erreurs. Votre pardon sera son plus grand soutien en ce moment.Si vous aimez encore votre mari, faites le ! n’ecoutez pas les gens.
    Monsieur BOUGMA, courage ! Le pire n’est pas de tomber, mais c’est de ne pas pouvoir se relever.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés