ROCH MARC CHRISTIAN KABORE, PRESIDENT DU CDP : "L’article 37 est antidémocratique"

lundi 8 février 2010

Le 6 février 2010, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) soufflait sa 14e bougie. 14 ans de règne sans partage sur la scène politique nationale pour ce parti d’obédience social démocrate. Cet anniversaire est célébré dans un contexte de préparation de la campagne présidentielle de novembre 2010. Mais la question qui taraude tous les esprits est la probable révision de l’article 37 de la Constitution qui limite le mandat présidentiel à deux. Pour le président du CDP, cet article sur la limitation est "antidémocratique". Retour sur une conférence de presse riche en informations

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le parti au pouvoir a fêté son 14e anniversaire le 6 février dernier. Une conférence de presse a été donnée à cette occasion. Autour du président du parti, Roch Marc Christian Kaboré, les ténors. Dans la déclaration liminaire lue par Achille Tapsoba, secrétaire général du parti, il est question de cet événement historique qui a vu la fusion de l’ODP/MT et de la CNPP/PS, entre autres, pour donner forme au giga parti. Il a été aussi question de l’élection présidentielle de novembre 2010 à laquelle le parti se prépare. Point d’allusion directe au débat sur l’article 37. Cela n’échappe pas aux journalistes. Avant cette conférence, le CDP avait déclaré qu’il n’excluait aucun sujet sur les réformes politiques et institutionnelles. Les choses se précisent désormais.

Selon le président Roch Marc Christian Kaboré, "la limitation du mandat, dans son principe est antidémocratique. Il va contre le droit du citoyen à désigner qui il veut". Il va plus loin dans l’explication en argumentant que malgré toutes les thèses développées, le Burkina est bien dans un régime démocratique et qu’en la matière, le principe du débat contradictoire doit être respecté. Le patron du CDP fait allusion à certains responsables de l’opposition qui menacent de descendre dans la rue en cas de révision de l’article 37 au lieu de "bander les muscles". Et le président Roch de citer un sondage du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) qui dit que 52% des Burkinabè sont contre cette révision. "De quoi l’opposition a-t-elle peur alors, allons aux élections pour comprendre la réalité ?", a-t-il lancé. Sur la question, le CDP a ouvert le débat en son sein, une synthèse des propositions sera faite et le parti adoptera une position définitive. Quand ce sera fait, prévient le président du CDP : « nous allons rencontrer l’opposition et nous discuterons ». Cette révision de l’article 37 pose également la question de l’alternance et la faiblesse de l’opposition. Sur ce point, le CDP est catégorique. L’alternance « est un combat entre partis pour la conquête du pouvoir politique. C’est à l’opposition de faire son autocritique et éviter la courte échelle. » Pour le président du CDP, seule l’opposition détient la clé de l’alternance. Il constate cependant que « chacun veut tout pour lui au sein de l’opposition alors que l’implantation de son parti ne dépasse pas Ouagadougou. On a beau parler, il n’y aura pas d’alternance si l’opposition ne fait un travail politique dans le Burkina profond Le CDP va même jusqu’à donner des conseils à l’opposition : "nous les encourageons à s’unir." Et Simon Compaoré, vice- président du parti et président de l‘Alliance de la mouvance présidentielle d’ajouter "si ceux d’en face ne savent pas ce qu’ils veulent, nous, nous savons". Il a annoncé une conférence de presse le 11 février prochain de ce regroupement.

Vous avez dit alternance ?

Roch Marc Christian Kaboré s’est élevé contre la désinformation du public et a appelé les médias à restituer les faits. Il dit ne pas comprendre que quand un parti comme l’UNDD de Hermann Yaméogo propose des révisions substantielles de la Constitution, personne ne s’émeut. Mais quand le CDP fait des propositions dans ce sens, c’est le tollé. Il a tenu à rappeler que le vote des Burkinabè de l’extérieur était une revendication de l’opposition. Quand le CDP lui a emboîté le pas, il s’est entendu dire que c’est parce que le parti au pouvoir avait les moyens de battre campagne à l’extérieur qu’il a fait voter la loi. Aujourd’hui l’application de la loi est différée pour faute de moyens de l’Etat, l’opposition déclare que c’est parce que le CDP ne peut pas acheter le vote des Burkinabè de l’étranger que la loi ne sera pas appliquée cette année. La même logique a eu cours sur le financement des partis. C’est l’opposition qui a demandé de ramener le suffrage de 5 à 3% pour ne pas tuer les petits partis : "il y en a qui disent que même si c’est 1 franc, eux aussi veulent manger", a confié le président à la presse. C’est une loi consensuelle, tout comme l’adoption de la Carte d’identité nationale burkinabè comme document unique de vote, a soutenu le président du CDP par ailleurs président de l’Assemblée nationale

L’autocritique de Salif Diallo

Sur la vie du parti, les responsables du CDP se sont félicités du succès de leur dernier congrès tenu en juillet 2009 et qui a "tracé les orientations pour faire du Burkina un pays émergent à l’horizon 2020". C’est à ce congrès également, que la confirmation de la suspension de Salif Diallo, vice-président des instances du parti a eu lieu. Le président Roch Kaboré a annoncé officiellement que lors du dernier passage de l’homme à Ouagadougou, celui-ci a déposé sa lettre d’autocritique sur l’inobservation des règles de conduite du parti. Le bureau politique du parti se prononcera en son temps sur la suite à donner à cette lettre. Ce fut le lieu pour le premier responsable du parti de rappeler que Salif Diallo a été sanctionné pour sa "position aventuriste et qu’au sein du CDP" une fois que la position du parti est arrêtée tout le monde la défend. Il a précisé qu’il n’y a pas de courant au sein du CDP et que ceux qui ont voulu se comporter comme tel après la fusion de 1996 sont partis (Ndlr : allusion faite aux groupes des refondateurs).

Par Abdoulaye TAO

Le Pays

Imprimer l'article

Messages

  • J’ai honte des intellectuels du Burkina Faso qui ne veulent que leurs propres intérêts au détriment de l’enracinement de la démocratie et du développement du pays. Ce discours de Roch ressemble au Stalinein qui visait à faire l’éloge du président et de le maintenir indéfiniment au pouvoir : une pratrimonialistion du pouvoir. Partout dans les démocraties, l’heure est de verrouiller les constitutions afin que les hommes ne puissent pas en faire de la nation comme ils ont l’habitude de gérer leur famille par héritage. Que Roch, le Burkina n’est pas une royauté mais Etat.

    • Pour être crédible en politique, il faut être un peu cohérent avec soi-même, dans les positions que l’on défend et dans les actes que l’on pose. Ce n’est pas le cas de Roch Marc Christian (RMC) et du CDP qu’il dirige.

      Exemples :

      1- L’opportunisme du CDP et de ses leaders réclamant encore et toujours la révision de l’article 37

      - RMC affirme que "la limitation du mandat, dans son principe est antidémocratique. Il va contre le droit du citoyen à désigner qui il veut". Mais pourquoi après avoir voter la suppression de cette limite dans un premier temps, le CDP a-t-il ensuite voté pour son rétablissement en réduisant même le mandat présidentiel de 7 à 5 ans dans un deuxième temps, et pour encore réclamer la suppression de la limitation aujourd’hui ? Où se trouve la cohérence de la construction de la démocratie dans cette manière de vouloir et faire successivement une chose et son contraire ?

      - RMC prétend vouloir que le citoyen ait une liberté absolue de "désigner qui il veut". Pourquoi alors ne pas supprimer toutes les autres conditions d’éligibilité comme le parrainage, la caution à payer, l’âge, l’investiture par un parti politique et laisser aux seuls citoyens électeurs le soin et la totale liberté de choisir qui ils veulent ?
      RMC demande un débat contradictoire au sujet de la modification de l’article 37. Visiblement, il n’a pas encore compris qu’on en a assez de ne débattre que de la modification et de remodification du même article depuis plus de 15 ans. Pour le citoyen lambda, il faut clore ce débat et passer à autre chose. Si c’était vrai qu’il aime le débat contradictoire, pourquoi ne l’a-t-il pas organisée au sein du CDP au sujet des propositions de Salif Diallo. Ah non ça on en discute pas on puni : « Salif Diallo a été sanctionné pour sa "position aventuriste et qu’au sein du CDP" une fois que la position du parti est arrêtée tout le monde la défend ». RMC veut la liberté absolue de choix et de débat pour le pour le Burkina Faso, mais pas dans son parti le CDP ; comme si ce parti était hors du Burkina Faso ! L’incohérence du CDP et de son président est plus aventuriste pour le Burkina Faso, que la position de Salif Diallo pour le CDP.

      2- La vraie faiblesse du CPD et la fausse idée de la prétendue faiblesse de l’opposition.

      - Si on a bien compris, pour RMC l’alternance « est un combat entre partis pour la conquête du pouvoir politique. C’est à l’opposition de faire son autocritique et éviter la courte échelle. » Pour le président du CDP, seule l’opposition détient la clé de l’alternance. Cette position montre que RMC n’est même pas de bonne foi quand il parle d’alternance puisque, pour lui, l’alternance a lieu seulement quand l’opposition arrive à conquérir le pouvoir et que ce serait la faiblesse de l’opposition qui ferait qu’on n’a pas d’alternance au Burkina Faso. Pourtant, RMC sait bien que ce n’est pas ce que dit l’article 37 qui oblige simplement que la même personne ne soit pas président du Burkina Faso pendant plus de 10 ans. Donc l’alternance telle qu’elle est prévue par cet article 37 se produit pleinement dès qu’il y a un changement de personne à la tête de l’État, que cette personne soit de l’opposition ou du parti au pouvoir. Le CDP est aussi responsable (et même coupable) si il n’ y a pas d’alternance au sommet de l’État burkinabè. Dans la réalité des faits, qui a bloqué cette alternance et veut continuer à le faire au Burkina Faso ? Quoi ou qui oblige Blaise à rester au pouvoir ?

      - En réalité, le président du CDP accuse l’opposition d’être faible, alors que le CDP a la même faiblesse que l’opposition. Au Burkina Faso, aucun parti politique (ni voltaïque, ni burkinabè) n’a jamais réussi à soutenir un candidat qui n’est pas président pour qu’il prenne le pouvoir par les urnes. D’ailleurs depuis Maurice Yaméogo on n’a eu que des militaires ou des anciens militaires (militaires "civilisés") au pouvoir. Et c’est parce qu’on savait que notre pays a ce problème là qu’on a prévu la limitation du nombre de mandat présidentiel. En fait le CDP en tant que parti politique est incapable de trouver un autre candidat qui n’est pas déjà président pour gagner l’élection. Voilà, c’est la même faiblesse que l’opposition.

      - La seule force du CPD c’est d’utiliser le pouvoir (l’administration et les moyens de l’État) du Président du Faso pour se maintenir au pouvoir. Utiliser l’Assemblée Nationale monocolore pour modifier la constitution uniquement selon leurs intérêts électoraux du moment. Si le CDP est aussi fort que les autres partis politiques, s’il est le giga parti qu’il prétend être, qu’il choisisse un autre candidat que le Président Compaoré qui est devenu constitutionnellement inéligible, au lieu de vouloir toujours modifier la constitution pour garder le même candidat. Qu’il ose le faire et on verra alors qui est le meilleur qui va gagner ? RMC lui-même, n’a-t-il pas plus d’ambition, plus de courage pour notre pays que de rester benoitement sous l’ombre d’un président Blaise Compaoré que le pouvoir use et usera encore ? Au lieu d’une compétition loyale, équilibrée et vraiment démocratique, RMC et son parti le CDP préfèrent succomber à la facilité de s’accrocher au candidat qui a déjà le pouvoir. En plus, il a tort de penser que la limitation est "une courte échelle" pour l’opposition comme si cette limitation empêchait le CDP de conquérir (pour une fois) le pouvoir, en présentant un autre candidat que Blaise Compaoré devenu inéligible la deuxième fois depuis qu’il est président du Faso. Mais jusqu’à quand espèrent-ils le garder de cette manière là au pouvoir ? C’est vrai que c’était "une courte échelle" pour les leaders du CPD de maintenir Blaise au pouvoir et d’en profiter pour se lécher les doigts à bon compte. Alors, RMC et son parti veulent que peuple Burkinabè modifie l’article 37 pour qu’ils continuent d’utiliser la même "courte échelle", très avantageuse pour eux personnellement, mais extrêmement nuisible et dangereuse pour la démocratie et la paix au Burkina Faso.

      SOYONS HONNÊTE. IL EST TRÈS DIFFICILE DE CONQUÉRIR LE POUVOIR QUAND ON N’EST PAS AU POUVOIR. CELA EST VRAI POUR L’OPPOSITION COMME POUR LE CDP QUI LE SAIT TRÈS BIEN : CE N’EST PAS L’ARTICLE 37 QUI EST ANTIDÉMOCRATIQUE.

    • bjr ne pensez pas toujours au mauvais coté. ou tu fais de la jalousie. que SOME reponde. quelles sont ces manières ? tu aurais voulu qu’on demande ton contact, ou qu’on t’apprecie mais helas. de toute façon, SOME est intelligent de savoir faire ce qu’il veut ou pas. il peut repondre, s’il se trouve que c’est les hommes forts du pays, il n’est pas obligé de traiter avec eux. vous voyez des méchants un pe partout, ce qui ve dire que vous l etes.
      c’est a cause des individus comme vous que le BF ne se developpe pas. fallait penser que c’est un etudiant qui ve disuter avec lui et vous bloquer cette chance.
      apres pour dire que les jeunes st comme-ci, comme ça.
      la mefiance, certes mais il ne faut pas voir des ..... partout
      peace. MR SOME, je vous respecte.

    • Voila, Cest arrive chez nous. c’est pas la première foi que j’entends cette i’dee anticonstitutionnel. c’était au Cameroun quand Paul biya voulait tripoter la constitution.
      Tt ce que je peux dire dire tte modification de cet article ne se fera que ds la douleur. le cdp a commencer depuis belle lurette des manœuvres pour modifier la constitution.
      En effet avec la nomination de maitre sankara comme chef de fil de l’opposition il sont entrain de faire paraître le burkina comme un pays démocratique au jeux de la communauté internationale. souvenez vous de maître sankara représentant le le président de l’ensemble a bobo la photo n’est pas du tt anodine. Cest aussi la facon pour eux de tester la force relle de maitre sankara. il savent il ne peuve jamais remporter cette élection avenir, dc on le positione pour mesurer son spectre d’action. Voila pourkoi on a gentillemenet demander a Gilbert de se ranger pour ne pas qu’il y ai d’interférence dans l’appreciation des donnees.Une fois que il aurons vu de quoi es capable maître sankara il auront la reponse a comment proceder pour modifier l’article, soit en force,par corruption,ou élimination physique (pas la maniere norbert zongo cette foi car il ont retenu la lecon.
      je dis ceci car le CDP se trouve pris ds son propre piège,le pf voulais redorer son blason eh oui il a eu des honneurs partout ,la communaute international le felecite. Alors se pose la question comment faire pour changer la constitution sans faire baucoup de bruit,sans tomber dans la disgrâce encore, l’équation es la ? il n’ont pas du tt la solution en ce moma. Et la seule persone capable de ses genre de besoigne c’est le grand SALIF DIALLO himself. il faut que quelqu’un se sacrifie pour la cause car le Pf est dans les viseurs.Voila un peu ou se situe la longue rencontre du pf et de SALIF DIALLO d’ou son retour pas pour les élections mais pour l’article 37.rock ne fais que afficher officellleemnt la position du CDP en attendant le grand artisan SALIF.
      CE QUI EST SUR IL SAVENT QUE CE SERA TRES DIFFICILE VOILA POUR KOI IL FO COMMENCER TRES TOT,ET ELIMINER TRES TOT CE QUI Y’E A ELIMINER
      ymaster73@yahoo.fr

    • conneries ! la france est la patrie de la democratie mais sarkosy a limité les mandats à 2 fois successifs.l’article 37 n’est pas antidemocratique ;il est juste une erreur commise par les prétendus intellectuels du CDP.à son temps ils n’ont pas regardé loin.c’est donc des faux intellectels qui veulent encore nous embaubiner ;il n’est pas interdit de reviser l’article 37 vu que rien n’interdit cette revision.cependant qu’on ne nous prenne pas pour des cons.le CDP a la majorité à l’assemblé et au burkina alors qu’ils le fassent et qu’on nous laisse tranquille.qu’on arrete d’insulter nos intelligence.quand le faso sera conscient de la situation et e, aura marre,il sse levera et se battra pour sa liberté, son prochain et sa démocratie !!!

    • Tu as tout dit, Je n’ai rien à ajouter sauf que l’avenir de notre pays s’assombrit. Si les burkinabè se rendent comptent qu’ils ne peuvent pas faire partir BC pacifiquement, la violence va s’inviter dans le débat. Qu’on n’oublie pas la raison pour laquelle on avait limiter le nombre de mandats. Il faut arrêter de faire croire aux gens que si la constitution ne peut pas faire partir quelqu’un, les élections le peuvent. Si on peut tripatouiller la constitution, on peut aussi voler les élections.

    • Ce qui fait pitié c’est que Rock n’est pas ambitieux. Comment un président d’un parti politique peut parler ainsi. De surcroit un intellectuel. Mais je n’aime pas la façon dont ces politiciens agissent. Tout cela pour faire plaisir au Président du faso. Mais je crois que lui, il doit rire d’eux. Rock arrêtes de te ridiculiser ainsi.

    • je sui d’accord avec toi....Les usa est la plus grande nation de la démoncratie..pourtant le mandat présidentiel n’est renouvenable qu’une seule foi.
      Si RMC n’a pas d’ambition présidentielle....nous on en a !

    • Bien parlé frère.La quasi totalité de notre économie, notre argent est resté concentré pendant longtemps dans les mains de quelques individus.Quand même "laissez d’autres aussi bouffer là". C’est déplorable ; faites un tour dans les boites de nuit de ouaga. oh ces vacances ! les enfants sont revenus d’Europe et des USA et se lavent les souluiers avant des vins mousseux de 30 000.Je vous dis ! que je mène cette enquête par simple curiosité.Bon nous on meurt dans les stigmates de la misère.

  • le danger au Burkina c est pas Blaise mais ces vautours qui rodent autour de lui. honte a toi Rock Marc

  • mangez et taisez vous puisque vous etes fière de votre poste depuis des années.
    Pour vous le BURKINA a droit à vivre pour plus de 30 ans avec un seul et unique homme comme president et vous appelez sa de la democratie.Ne vous en faites pas le moment arrivera. Si vous ètes des aquanis nous on se transformer en chats pour vous. Si vous refusez de partir le peuple vous verra partir.
    comment peut-on appelez democratie un peuple à 85% qui ne savent meme pas pourquoi ils votent ?
    WAITE AND SEE

  • Ainsi donc,les USA,la France,l’Allemagne et autres pays occidentaux roulent sur un article antidémocratique ! Et ce sont nos mégas hommes du méga Parti qui vont donner des lecons de Démocratie à ces pays-là ! Waou !!! il faut le faire ! C’est curieux,je ne savais pas que depuis l’accession de la Haute Volta à l’indépendance,jusqu’au Burkina Faso d’aujourd’hui,ce sont ces pays-là qui viennent faire la courbette pour que le Burkina leur vienne en aide pour leur dévéloppement.J’avais pensé le contraire ! C’est ca,les réalités de l’Afrique ;ils ont toutes les astuces pour rester accrochés au pouvoir,meme le plus puissant des Super-Puissances sont petits devant eux.Mais quand il s’agit du dévéloppement du pays et son Indépendance réelle,le cul meme vaut mille fois mieux qu’eux,car permettant à l’etre de se débarrasser d’éléments nuisibles pour sa santé ! Mais c’est nous qui avons voulu et continuons de vouloir de cette situation,alors arretons de nous plaindre car nous sommes servis sur un plateau d’argent !

  • "L’ Article 37 est anti- democratique..." lol. Demain ces dirigeants sans ame vont nous dire meme que la democratie est anti- democratique. Si et seulement vous saviez avec quel feu vous vous amusez avec. Continuez comme ca. Vous allez le regrettez.

  • A partir d’aujourd’ hui, je renonce a ma nationalite burkinabe. J’ai trop honte de nos hommes politiques. Je redeviens un vrai Voltaique. Kaiiiye

  • C’est triste pour notre pays.A voir les choses de pres, la revision de la constitution est consommee.C’est dommage que l’on declare que la limitation des mandats est anti-constitutionnelle et surtout venant de la part de Rock. Monsieur Kabore,la peur des dirigeants du CDP reside au fait que personne n’ose lorgner le pouvoir ou dans le plus courageux des cas, se presenter en tant que candidat a` la succession pendant que Blaise a toujours envie d’etre President. A mon avis ,l’Alternance ne limite pas seulement aux partis mais cela sous-entend egalement les personnes dirigeantes.Personne n’empeche le CDP de briguer autant de fois le pouvoir a`la seule condition qu’il respecte la Constitution qui est tres precise en ce qui concerne le nombre de mandats.

  • Ahurissant comme propos. Que les politiques sortent un peu des 274.000Km2 et ai une attitude de responsable. Affirmer que la limitation des mandats es antidémocratique, c’est soit faire preuve de cécité intellectuelle ou être de très grosse mauvaise foi. Combien de pays limitent le mandat de leur Premier dans ce monde ? Commencez par les USA, la Russie.... mais comme le BF n’est pas une superpuissance, on peut être dans la même remorque que le Vénézuela, le Niger...
    Quant au vote des Burkinabé de l’étranger, c’est pitoyable qu’un pays d’émigration ne puisse pas compter sur ses fils que lors des catastrophes naturelles, des promotions immobilières ou pour le nansonghô.
    On attend mieux de nos responsables politiques

  • MONSIEUR ROCK MARC CHRISTIAN KABORE PRESIDENT DU C.D.P VOUS ME DECEVER.TOI EN TANT QUE 2EM PRESIDENT APRES BLAISE,VOUS EN QUI ON ATTENDAIT PEUT ETRE LE CHANGEMENT,VOUS NE VALER PAS MIEUX QUE LES AUTRES.POURQUOI VOUS EN TANT QUE AMIS DU BLAISO VOUS NE LUI DITES JAMAIS LA VERITE.MES DEIGEANTS ME DECOIVENT BEAUCOUP ET LE PAYS NE FAIT SE CONTRUIRE SUR LE MENSONGE,SUR LA CORRUPTION ET L’INTERET EGOISTE DE TOUS UN CHACUN A VOULOIR S’ENRICHIR.SI ON PEUT SE PERMETTRE DE SE DIRE TANT QUE BLAISE EST LA JE PEUX FOUTRE LE "BORDEL" EN QUOI VOULOIR UN CHANGEMENT.SI LE BLAISE ETAIT VRAIMENT DEMOCRATE,IL ALLAIT SE DIRE MON PEUPLE JE NE CONTINUERA PAS APRES 2015,JE NE SUIS PAS LE SEUL FILS DU PAYS ET PEUT ETRE QUELQU’UN D’AUTRE POURRA MIEUX GERER LE PAYS QUE MOI.C’EST EN CE SENS QUE MOI JE COMPREND LA DEMOCRATIE.(HONTE A LA FRANCE ET AUX INSTITUTIONS INTERNATIONNALES.COMMENT POUVEZ DIRE A BLAISO QUE LE BURKINA EST UN EXEMPLE DE DEMOCRATIE POURTANT VOS PRESIDENT NE DEPASSENT PAS DEUX MANDANTS.CESSONS DE NOUS VOILER LA FACE ET D’ETRE HYPOCRITE CHER SOIT DISANT AMIS).SINCEREMENT JE PLEUR NOTRE JEUNESSE.JE SAIS QUE Y’A DES GENS QUI ATTENDENT CETTE OCCASSION POUR AVOIR DES MOTOS,DES PARCELLES ET MEME S’ENRICHIR.A QUOI SERT DE MANGER AUJOURD’HUI ET DORMIR DE FAIM DEMAIN.BLAISO APRES 2015 ABANDONNE CAR C’EST LE BON MOMENT ET PEUT ETRE LA COMMISSION INTERNATIONNALE TE BLANCHIRA CAR TU EN A TROP FAIT POUR L’AFRIQUE.QUANT T’A NOUS ON POURSUIVRA CAR CE NE SONT PAS DES POULETS QUI SONT MORTS AVANT ET APRES TON ACCENSION AU POUVOIR ET SI VOUS EST COUPABLE VOUS SERIEZ JUGER COMME TOUS LES AUTRES MON CHER AMI BLAISO.SACHEZ QUE TOT OU TARD LA VERITE ECLATERA ET C’EST EN CE MOMENT QUE VOUS SAURIEZ QUE VOUS N’AVIEZ PAS DE VRAI D’AMIS.....CHACUN VOUDRA DEFENDRE SA PEAU......ET TOUTES PREUVES SERONT LES BIENS VENUS.........JE PLEURE NOTRE JEUNESSE.........A OU LE MENSONGE NOUS AMENE....LA PRESIDENCE N’EST PAS UNE ROYAUTE MON BLAISO...QUE CE SOIT VOLONTAIREMENT OU PAS VOUS QUITTEREZ LE POUVOIR CAR NUL SUR TERRE N’EST NEE PRESIDENT............BYE ET NOUS VOUS DONNONS RENDEZ-VOUS EN 2015....................LES ENENEMENTS DE 1998 NE SONT PAS LOIN.............

  • je me vois oblige de repondre au president de l’assemble> Ne touche pas s’il vous plais a la constitution. Je vous en garde>

  • Il faut du courage pour faire de la politique. or ce monsieur je m’en doute n’en a pas. peut il se souvenir que c’est le courage le acrifice des un et des autres qui ne sont pas du CDP qui l’ont rehabilité lorsqu’il entammait sa descente en enfer ? En 1997 lors de ma première grande crise univiversitaire les hommes de main de blaise ne nous obligeaient pas à avouer que la crise est fomenter soutenue par Rock ? Nous avons supporté les tortures et dire non ."Ce qui nous oblige à manifesté c’était les mauvaises conditions de vie au campus". n’est ce pas l’assassinat de norbert qui a ouvert ce nouveau vent au CDP ? sans quoi bcp seraient mort et calciné. L’article 37 n’est pas une invention des opposants ou une exclusivité burkinabè. la generation des années 50 va t-il vendre le burkina au diable ?

  • le CDP n’a rien de democratique encore moins de social. Monsieur ROCH qui ne connait rien a la democratie a encore beaucoup de choses a apprendre de ce qu’un Etat de droit

  • Ainsi Mr Roch nous enseigne que la limitation des mendats présidentiels est anti-démocratique.Et pourtant ,ce monsieur était là quand on adoptait la constitution de 1991 limitant les mendats présidentiels à deux.Ou bien n était il pas encore aux affaires ? En 2000,après que le peuple ait fait casciller le pouvoir qui a dû réculer suite à l assassinat de l illustre journaliste,il n a pas crié gars .C est aujourd hui que Mr Roch voit une autre réalité-encore faut il la prouver-pour stigmatiser l article 37.Mieux selon lui,le Burkina sans limitation de mendat serait plus démocratique que les USA,La France(qui vient d instaurer la limitation de mendat),L Afrique du Sud,etc...
    Comme quoi ce régime ne comprend que le langage de la force.

  • Honte au CDP pour cette idée de révision de l’article 37. Vous êtes devenus les mêmes que Tandja. Avez-vous oublié les raisons pour lesquelles la limitation a été votée ? Norbert ZONGO va sans doute se retourner dans sa tombe. Ce qui me sidère le plus c’est le silence de l’ex-commission des Sages sur les différentes manœuvres du régime afin de nous ramener à la case départ. J’ai honte de mon pays et de sa soi-disant démocratie.Si Blaise COMPAORE aime vraiment son pays, il devrait refuser cela. Car, ne nous ne y trompons pas, toutes ces bêtises faites par le CDP son du seul fait du PF. Chacun a peur au CDP de s’opposer au président afin de ne pas se faire trucider. Mais laisser moi vous dire une chose, gens du CDP : En politique comme dans n’importe quel autre domaine, il parfois avoir les c..... pour non à son chef. C’est comme ça que l’on se bâtit une stature politique. Encore une fois HONTE A VOUS.

  • Tous les observateurs avertis savaient très bien que Roch Président du CDP ne pouvait pas dire autre chose que ce qu’il a dit. Cette annonce est donc un non évènement. Simplement il se ridiculise à travers les arguties avancé. C’est le même CDP qui avait adopté la reforme subitement devenu anti démocratique à ses yeux. Dans le méga partie qu’il dirige selon les principes du centralisme démocratique, comment un simple député fut-il Mahama Sawadogo pouvait prendre sur lui la responsabilité de lancer un débat sur la modification de l’article 37 si ce n’est le Palais de Kosyam par les instances du CDP interposé qui en avaient fait la commande ? Ce n’est donc plus un secret, le CDP fort de sa majorité absolue va modifier la constitution très bientôt pour assurer un pouvoir à vie à son président vieillissant spécialisé dans les médiations.
    Ceux qui au BF ont l’habitude de faire "haro" à la communauté international pour soit disant faire pression sur les autorités doivent savoir ceci :
    En ces périodes de crise financière, la communauté internationale n’en a cure qu’un président modifie sa constitution pour demeurer à vie tant que cela peut lui éviter l’envoie de casque bleu ou de vivres PAM. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les exemples en Afrique (Cameroun, Tunisie, Egypte, Togo, Gabon, Sénégal...). Blaise est d’ailleurs utile pour la communauté internationale en contribuant à éteindre plusieurs foyers incandescents. Ne soyons pas naïfs. Ce n’est pas pour rien que le chef de l’Etat est bienveillant avec tous ceux qui tripatouillent leur constitution depuis un certain temps. La visite du premier ministre du Tazartché est le dernier exemple en date. Les Etats n’ont jamais eu d’ami, ils ont des intérêts.
    C’est à nous burkinabè de regarder les choses en face de façon lucide, inutile de pleurnicher, il nous faut nous s’organiser pour s’opposer au changement annoncé nous-mêmes. Ceux d’en face ont dans tous les cas annoncé les couleurs ! L’outil de répression sera mis en place s’il le faut !
    « N’an Laara an saara »

  • Les responsables du CDP me font penser à ces femmes qui pour avoir le teint clair utilisent du verre broyé pour éliminer le pigment noir de leur peau. Malheureusement celà ne peut pas durer car demandant un effort soutenu mais également est une opération douloureuse. Ces femmes finissent par abandonner et la peau devient multicolore donc vilain à regarder. Anciens CDR ces responsables en dépit des efforts surhumains déployés pour se mettre à l’école de la démocratie, leur naturel revient avec un accent de violence verbale qui ne présage rien de bon.Les burkinabe ont enfin compris que la manoeuvre de Blaise d’il y a 14 ans avait pour objectif d’éliminer avec le temps une opposition crédible, de satelliser un parti comme l’unir pour se donner bonne conscience au regard de l’"amitié" qui le liait à Thomas,et en regroupant toutes les ressources dans les mains de nouveaux riches(patrimonialisation) qui en retour vont lui permettre de réaliser son dessein à savoir régner en monarque pendant le restant de sa vie. Alors on instrumentalise le CDP et avec lui ses responsables qui jouent bien le jeu car à l’aise dans leurs habits raffraichis de CDR, leur mal cause et avec en prime le nerf de la guerre confère la refection de la mairie centrale. A un des hommes politiques ne lui a t-on pas dit " si cette fois tu sors zéro tu n’as qu’a t’en prendre à toi même". Alors beaux jours aux mauvaises routes, aux ponts inachevés, aux retenus d’eau sous dimensionnés, aux Gaps budgetaires alimentés par des financements extérieurs qui nous lient davantage et qui nous dictent ce qu’il faut faire. Pendant ce temps le trafic de drogue prolifère, la mendicité vrai ou électorale est institutionnalisée. Mais cette nouvelle race de Burkinabe que l’on crée ne peut pas être fidélisé et l’on doit s’attendre à un retour du bâton avec en prime des réglements de compte qui n’épargneront personne. Aussi au lieu de modifier l’article 37 il faut modifier les règles du jeu pour l’avènement d’un burkinabé vraiment humain conjugant les valeurs d’intégrité de solidarité qui ont fait la force des voltaiques.Car il ne faudrait pas croire que les uns vont continuer à s’engraisser pendant que d’autres vont continuer à maigrir. La peur semble avoir changé de camp,et toute peur engendre des réactions incontrôlées. Nous engendrons une république ou la peur sera la chose la mieux partagée ( la peurlose).Il ne faut pas se méprendre de celui qui a peur et qui a faim. Pour la suite comprenne qui voudra.

  • C’est quand même decevant, que cette affirmation vienne de quelqu’un comme Roch, dont le caractère était jusque là considéré comme tempéré. C’est à croire que la consititution et son article 37 n’avait pas était le résultat d’une démarche démocratique. Quand même.
    Le context internationl n’est pas favorable au tripatouillage des constitution, et c’est celà qui vous pose problème, monsieur le président. Le reste, de la démocratie surttou, vous vous en moquez éperdument.

  • Mefiez vous Monsieur le président du CDP, La population actuelle n’est plus celle de 2002, elle n’est pas dupe non plus, Vous allez faire exploser la bombe. Votre souhait de mettre le Bf comme un des pays emmergent en 2020 est aussi le souhait de tout burkinabé, Pourquoi vouloir toucher à l’article 37 ? Blaise seul est le tenor du CDP ? Vous autres êtes vous imcapables de gouverner ? Méfiez vous car la population va descendre dans rue, comme un favelas qui brave tout danger à Rio de Janeiro pour mériter sa survie.

  • Bonjour,
    Donc vous voulez dire que les USA sont antidémocratiques.Puisque leur mandat est limité à 2ans.
    Arrêtez de berner le peuple ! C’est vous qui êtes antidémocratiques. 14 ans de règnes, faites nous le bilan. vous avez plongé le pays dans la misère. Ne pensez vous pas arrêter maintenant ?
    si vous êtes irremplaçable, le peuple se battra pour vous garder. mais je pense que nous en avons marre de vous, bandes de pilleurs de fonds publics.

    Vive le Faso

  • Le plus affligeant dans cette histoire est qu’ils ont totalement raison.

    1 : Le CDP a le droit le plus absolu de demander une révision de l’article 37 et même de demander une intronisation de Blaise comme Roi du Faso et c’est à l’opposition de faire barrage pour que l’article soit re jeté à 99%.

    2 : Le CDP a le devoir de se battre pour rester au pouvoir exécutif et parlementaire ad vitam eternam et c’est à l’opposition de se battre pour l’en déloger et tant qu’ils y sont, c’est leur boulot que de ne faire que ce qui leur passe par la tête.

    Tant que nous auront des mouvement d’envieux à la place de partis d’opposition, nous ne ferrons de ce pays qu’une pseudo monarchie où la clé de tout succès sera la corruption. Il faut qu’on ouvre les yeux. Blaise et le CDP sont sur le fauteuil et leur mission est d’y rester et d’en profiter. Ceux qui ne font pas leur boulot ce sont plutôt ceux qui devraient les en extirper.

    Mais quand dans un parti qui n’a pas 500 militants les responsables se crèpent les chignons pour qui sera le chef comment on pourra inquiéter les vrais chefs ? N’est-ce pas Soumane et Philippe ? N’est-ce pas Nestor et Norbert ? et j’en passe...

    Au moins l’ADF-RDA aura fait parlé la sagesse : "Mieux vaut être la queue du lion que la tête du rat". Bénéwendé devrait méditer cela, comme apparemment ce n’est pas dans ses ambitions de transformer le rat dont il a la file en lion mais plutôt de confier le fil au pouvoir pour le guider dans les inaugurations...

  • Je salue Monsieur le Président de l’Assemblée National en personne KABORE Roch Christian. On ne reconnaît un bon maçon qu’au pied du mur, voilà un 1er responsable d’une Assemblée National qui met en cause un article que les députes de son parti (majoritaire) ont révisés, il ya moins de 10 ans. J’ai honte et je me vois au milieu des enfants du primaire qui ne tardent pas à modifier un programme sans approfondir leur raisonnement. Je pouvais comprendre qu’un députe d’un autre parti qui qualifie cet article antidémocratique qu’un députe du CDP de surcroit le Président de l’Assemblée National qui est en même temps le Président du CDP

  • Monsieur Rock

    Si la modification a lieu, vous ne serez jamais PF, ni maintenant, ni après. Pour être président il faut avoir le courage. Président Obassanjo a tenté de modifier la constitution pour s’octroyer un autre mandat, les gens de sa majorité lui ont dit non.

    Alors l’opposition viendra du CDP. Rock sortira grandi en disant non à cette modification. Si vous ne le faite pas, personne ne se battra pour vous. Votre mort politique est signé, gravé, vous semblez la seule personne à ne pas le savoir.

  • Si l’art 37 est antidemocratique, il faut en dire autant pour l’alternance : principe fondamental d’une vraie démocratie. Dès lors, vive le royaume du Burkina avec sa tête, sa Majesté Blaise 1er puis François1 et leurs larbins roch marc & cie. Et dire que Salif avait vu juste en y mettant le doigt sur cette patrimonisation du pouvoir....

    Cher facilitateur, facilite nous le problème en ne modifiant pas l’art37. Après tout : en 23ans de pouvoir, à défaut d’être usé vous devriez être repus. Nous Peuple Burkinabé, sommes pas inspirés ni par le Togo et le Gabon encore moins la Guinée. La retraite, c’est la suite logique des choses. La prendre avant que l’on vous y contraint, est une clairevoyance.

  • J’ai honte pour ces soi-disant intellectuels du CDP !!!
    Pourquoi s’acharner à modifier l’article 37 !!! N’y a t-il pas une personne intelligente au sein du CDP, à part Blaise Compaoré, pour se porter candidat ???
    On en a marre, d’évoluer avec le même depuis plus de 20 ans, qui conduit le pays dans la corruption, fraude, délinquance, "tout permis"....

    On voit vraiment que c’est la politique du ventre au CDP.. Et que ce sont tous des esclaves pour Blaise Compaoré !!!

    Arrêtez de crier à modifier cet article ! Que quelqu’un nous mettre en fin qu’il a des couilles en bas et non se cacher derrière BC !!!

    Prenez l’exemple du Ghana !!!

  • Norbert Zongo a cru en lui comme un un homme d’Etat capable de diriger ce pays et j’ai toujours dit ce monsieur n’a pas de cette carrure ; il ne peut pas s’assumer car ayant été sous tutelle de son papa et maintenant de Blaise.Ce n’est pas un conciliateur, un modéré mais tout simplement un couard.Il ne connaît pas le pays réel mais uniquement les salons feutrés des grands discours et je lui conseillerais de regarder un film américain du titre de "CHEF D’ETAT" ou encore "PRESIDENT D’UN JOUR" cela l’inspirera et il grandira pour enfin faire des pas seul.

    Soory le seul cheval qui nous reste SALIF DIALLO:MISONS SUR LUI ET L’ESPOIR EST PERMIS.

  • Avec Mahama SAwadogo et les autres Achile Tapsoba vous allez nous replonger dans les théories oiseuses. l’article 37 a été remis simplement parce que le peuple, même s’il s’est appelé pays réel en son temps, l’a exigé. C’est ça démocratie poulaire là non ?

  • A la lecture de ce article je ne sais s’il faut en rire ou en pleurer pour tout un President d’assemblée nationale. Si l’article 37 est antidemocratique comme il le pretend ; cet article est tout de meme constitutionnel (du moins pour le moement !). La constitution elle meme votée par referendum par le peuple souverain et revisée par les mandants de ce meme peuple (Parmi lesquels lui meme Roch).
    Dire aujourdhui que cet article est antidemocratique releve simplement d’une myopie politique et d’un mepris pour le peuple tout entier. Quel zèle !

  • A la lecture de ce article je ne sais s’il faut en rire ou en pleurer pour tout un President d’assemblée nationale. Si l’article 37 est antidemocratique comme il le pretend ; cet article est tout de meme constitutionnel (du moins pour le moement !). La constitution elle meme votée par referendum par le peuple souverain et revisée par les mandants de ce meme peuple (Parmi lesquels lui meme Roch).
    Dire aujourdhui que cet article est antidemocratique releve simplement d’une myopie politique et d’un mepris pour le peuple tout entier.
    Ce monsieur là a vraiment du zèle !

  • Hé. vous n’etes pas du tout serieux. on fera comme ça pour maintenir le koro national au pouvoir pour toujour. on est fatigué maintenant.
    Maintenant on veut un faso avec un nouveau president.
    Mr roch , dis a ton gars de casser pendant qu’il est temps.

  • Le président Roch Marc Christian Kaboré "him-self" vient de se jeter les deux pieds joints dans la bataille autour de la nième révision de l’article 37 de la constitution.

    Véritablement, on attendait tout de tout le monde, sauf cette sortie du Président de l’Assemblée Nationale "en personne". Cela prouve à souhait que l’heure est grave pour l’avenir de la démocratie au "pays des hommes intègres". L’horizon démocratique est en train de s’assombrir à grande vitesse dès lors que des personnalités de ce rang, par des arguments spécieux aux relents populistes veulent nous faire croire que "l’article 37 est antidémocratique".

    Et pourtant Monsieur le Président, n’est-ce pas vous qui l’avez voté ? Ce caractère antidémocratique est-il apparu avec le temps (parce qu’on s’achemine inexorablement vers le dernier mandat constitutionnel du chef de l’Etat), ou l’était-il dès le départ ? Si l’article 37 était, est antidémocratique depuis son adoption, pourriez-vous nous expliquer pourquoi l’aviez-vous voté en son temps ?

    Ouuuuu..., Monsieur le Président, devrions-nous comprendre que telle la couleur du temps, votre compréhension de cet article est à géométrie variable, selon que vous êtes en début de mandat présidentiel ou la fin de ce même mandat ?

    Moi le citoyen lamda, et avec moi sans doute beaucoup de concitoyens, attendons pour une fois que vous ayez le courage d’instituer un débat public sur cette question afin d’une part de nous expliquer en nous regardant dans les yeux, comment à intervalle régulier faut-il que vous reveniez sur la même question de l’article 37 pour le vider de tout sens, et d’autre part d’écouter pour une fois ce que nous en pensons.

    Comme vous venez d’ouvrir le bal à ce haut niveau institutionnel, j’espère sincèrement que des personnalités de votre rang auront le courage de prendre la parole pour nous expliquer ce qu’elles en pensent.

    C’est vraiment pour « l’enracinement de la démocratie au Faso » que je vous demande d’instituer ce débat….

    natogse@gmail.com

  • Très honnêtement je suis très décu de l’attitude de RMCK. Que quelqu’un comme le député Mahama se lance dans des discours sur la révision de l’article 37 ne me surprend guerre. Mais que RMCK s’y lance de façon aussi visible m’étonne et me déçoit. Car s’il est sérieux c’est vraiment grave et je crains meme pour lui. Il semble avoir la mémoire courte, lui qui a été la risée de tout le monde ici après avoir été débarqué sauvagement de son poste de 1er ministre. Mais surtout lui qui aux yeux de plusieurs pouvait incarner le changement, donc présidentiable. Voila qu’il semble choisir la mauvaise voie. Attention à ne pas finir dans les poubelles de l’histoire. Tous les patriotes ont là l’unique occasion d’empêcher la monarchisation du pouvoir. Et tout le monde doit y mettre du sien. Alors RMCK ne cautionner pas la monarchisation car ce qui vous est arrivé en 1996 peut encore vous arriver et cette fois ci sachez que serez définitivement jeté dans les méandres.

  • An laara an saraa !!
    Chere compatriotes ne nous laissons pas obnubilé par le CDP qui à largement atteint ses limites,
    Nous décendrons massivement dans les rues si l’article 37 de la constitution est revisé.
    Chaque pays a le président qu’il mérite les burkinabés méritent mieux donc laissez nous choisir notre gouvernement honête, motivé, et surtout transparant...

  • Bonjour,

    quand je compare le BF par rapport à certains pays voisins tels le Mali, la cote d’Ivoire, je constate qu’il n’y aura pas de démocratie au BF.

    La durée de la présidence est limitée au Mali, comme au USA, et c’est démocratique !

    Rock est un intellectuel et je suppose qu’il peut faire des comparaisons et qu’il peut être vraiment rationnel à ce sujet !

    Aquipa, Burkina Faso

  • Tout ce qui s’assemble se ressemble a t-on coutume de dire, eh bien en voici une illustration parfaite avec cette sortie desobligeante de Roch Marc. Voila quelqu’un qu’on pensait qu’il allait prendre un peu de la hauteur pour faire preuve d’objectivite et du minimum d’egard a l’endroit du peuple, aui vient de montrer au grand jour qu’il est aussi congenitalement antidemocratique. chers internautes, permettez moi de ne pas faire de commentaire sur cette sortie "deshonorable" par rapport a l’article 37 qui est une tentative de rejet, d’hypotheque de facon abjecte le peu d’espoir que le peuple a pour son avenir. Cette attitude de complaisance dans l’immobilisme parce qu’on est au mangeoire aujourd’hui et maintenir le peuple dans le statu quo est plus que regrettable

  • Les burkinabè n’ont plus besoin de votre démocratie façade là laissez ce pays que vous avez tant pillé ses ressources

  • L’alternance n est pas une question de partis politique, mais celle d’une personne. le CDP peut continuer à rester au pouvoir et changer son présent et là c’est une alternance, même si le système demeurre ;

  • blaise C es alle a Bagre province du Boulgou la premiere fois depuis la mort de Sankara il en a profite pour faire son sacrifice annuelle durant ce voyage a Bagre,lui qui a toujurs eu peur de cette province il a decide de faire son sacrifice anuelle a bagre pour prouver quil na + peur de cette procince celon des source bien informe un des garde corp de balise es mort par noyade au moment ou blaise visitais le barage de sans expliacation seul dieu sais qui la pouse ds cette eau et attendre sa mort avant de le repecher et de retour a ouaga c´est un des chef traditionnel de tenkodogo qui trouve la mort acidentel sans explication *** affaire a suivre ***

    tel quil en soit vos sacrifice ou es Yadema ,,Bongo,,L.D.Kabila ,,UN jour viendra ou vous partirai pour laisser nous les pauvres sur terre

  • chers internautes,

    Sachez observez et écoutez. le PF était tout récemment à la conférence de l’UA au cours de laquelle les chefs ont décidés de considérer le tripatouillage de la constitution en vue de rester au pouvoir comme un coup d’état. Le PF certainement a signé ce document ou à tout le moins n’a pu rien faire contre le document. Pourqoui, vous n’envisagez pas le Scénario suivant. Le PF laisse ses courtisans se mouillez jusqu’aux couilles a force de baisser leur culotte. Ils revisent l’article 37. Et le PF dit : "moi, je ne suis plus partant". Et l’on verra comment ils vont faire. Nous pouvons légitimement penser que le PF qui a su maintenir notre pays dans la paix (quoique l’on dise) pendant plus de 20 ans est toujours un bon stratège.

    • Celà ne veut absolument rien dire ! Son but est de mourir au pouvoir,parcequ’avec le pouvoir,il jouit d’une imunité qui le protège de toute action judiciaire contre lui. Qu’on me dise qu’il se bat pour se maintenir au pouvoir malgré lui,je suis d’accord.Mais qu’il décide de lui meme à quitter le pouvoir,j’en doute fort ! Mais c’est en meme temps la question qui nous permet de juger jusqu’à quel point l’homme est intègre et intelligent,car des deux points l’un ;soit il décide de quitter le pouvoir et ceux qui n’ont pas intéret à ce qu’il fasse cela ressortent les dossiers depuis Thomas Sankara jusqu’à Norbert Zongo en passant par le Libéria et la Sierra Leone.Ce qui donnerait comme résultat la CPI,ce qui signifie,visage par terre,ou il continue de se battre par tous les subterfuges pour rester au pouvoir et donc,échapper à la CPI,et le pays sombre dans le chaos.Alors donc,c’est à lui de faire preuve d’intelligence et de patriotisme,ou carrément se montrer apatride en faisant le choix entre lui et les siens,et 15 millions de burkinabè.

  • Partout ou il y a oppression, il y a organisation et lutte. C’est pourquoi chacun de nous doit savoir que ni la France, ni les Etats Unis n’ont institué la démocratie sans sacrifice. La révolution elle mange ses enfants. Nous n’avons pas vu un régime révolutionnaire qui a vécu pu de 100 ans. Seul les démocraties à alternance sont porteur de stabilité.

    Alors pour empêcher cette modification, il faut faut lutter. Si on l’arrache, il faudra que le Président Rock sache qu’il ne briguera pas le mandat de président. A lui de jouer maintenant.

    Cette alternance, nous devons aller la chercher. Avec les gens du CDP, il ne faut plus compter pour faire de l’alternance, mais pour fonder un empire, hors empire, nous n’en voulons pas.

    Oser lutter, savoir vaincre, vivire en burkindi. Honneur à Naaba Saaga, homage au Larlé Naaba Abga, hommae à tous les acteurs de l’indépendance de notre pays.

    Si vous avez bonne mémoire à l’aéroport pendant la révolution et la rectification, il y était écrit en grand caratère ’’ Le Burkina Faso n’est pas à vendre, honte à l’impérialisme’’.

    Je leur dit l’article 37 n’est pas à aliéné, honte à tous ceux qui y toucheront.

  • Depuis le 15 octobre de l’an 1987, voici un régime qui ne fonctionne que sur les complots. Dans la stratégie non révélée de la classe dirigeante actuelle, voilà ce qu’elle a initié comme stratégie : ’’’ LES COMPLOTS COMME SYSTEME DE GOUVERNEMENT ’’’ , la violence politique et l’intimidation comme facteur de maintien au pouvoir.

    Même si nous n’arrivons pas à nous débarrasser de vous, l’âge le fera. Dans votre vieillesse, vous connaîtrez la tribulation.

    Souvenez vous de Pinochet.

    • Il ne faut meme pas envisager de ne pas réussir ! Il faut qu’ils abandonnent leur démarches funestes et ce,une bonne fois pour toutes ! Seulement,aucun peuple n’a jamais obtenu ce qu’il veut sans lutte réelle,et ces gens-là ne comprennent que ce langage.Au Burkina,il y a peu de citoyens qui savent pourquoi il faut voter.Et dans leurs rangs,on compte le plus les autres,plus les rares qui eux,préfèrent écouter le langage de leur panse que celui de leur tete.Ce serait alors leur faire un boulevard que de les laisser toucher à cet article ! 23 ans de honte,ca suffit !Il faut que nous comprenions quelque chose ;ces gens savent très bien ce qu’ils font.Ils ne sont pas amnésiques pour qu’on dise qu’ils ont oublié ce qui s’est passé en RDC,en Cote d’Ivoire,au Togo et j’en passe ! Mais pour une raison que nous citoyens lamda ignorons,ils doivent le faire pour provoquer une guerre civile.Et ces gens se foutent éperdument de ce que cette guerre aura causé,puisque ceux qui les conseillent leur promettent un abri sur,à eux et à leurs proches.Et une fois de plus,nous allons assister au ballet des HYPOCRITES que sont les Institutions Internationales.Elles suivent les évènement se dessiner,se développer jusqu’à l’explosion sans l’arreter en usant des pouvoirs qui leur sont conférés.Comme si ce pouvoir n’était rien tant que ca na pas peté.On attend que le Burkina,comme les autres pays en voie de dévéloppement, sombre dans le CHAOS avant de se lever pour convoquer une cession extraordinaire de Conseil de Sécurité pour arreter ce qu’ils ont laissé pourrir ! C’est ce qui se passe depuis les Indépendances mais les gens n’ont pas l’air de faire attention.Comme si tout évènement de ce genre est un phénomène nouveau selon que le pays le subit pour la première fois ! Et les Institutions Internationales ne peuvent pas prévenir,mais seulement guérir ! Curieux,non ? Le Burkina n’est malheureusement pas en reste,nos dirigeants actuels nous conduisent à grands pas vers ce que les autres ont déjà connus ! Préparons-nous !

  • Honte à toi Mr RMCK, il faut prendre l’exemple sur la classe politique au Niger où le Président de l’Assemblée a au prix de sa vie dit non à la mascarade de révision constitutionnelle de TANDJA ; C’est çà un homme qui aime son peuple. L’ancien Président de l’Assemblée Nationale du Niger Moumouni Djermakoe est mort les armes à la main pour dire non à Tandja. Honte à toi, tu préfères la belle vie en sacrifiant ton peuple et en inventant une nouvelle démocratie ; en fait où étais-tu en 1991 et en 1999 lors de la limitation des mandats. J’ai honte et j’imangine que toi-même tu dois avoir honte devant ta femme et tes enfants. Que Dieu sauve le BF !Amen !

  • LE chemin est bien tracé. PREPAREZ VOUS ! APRES BLAISE JE DIS BIEN APRES BLAISE, C GILBERT SON SECOND QUI DIRIGERA LE PAYS. JE VOIS MAL UN CIVIL PRENDRE LE POUVOIR

  • Roch n’est pas un politique, il s’est retrouvé à la première loge dans les années 87, car Blaise peiné à trouver du monde pour l’accompagner. Comme dit quelqu’un, c’est un couard, sans aucun courage. Pendant sa traversée du désert, on l’a vu raser les murs. Il n’a jamais posé un acte courage, comme un Salif DIALLO. Roch est dangereux pour notre democratie. Comme on dit quelqu’un qui n’a aucun mérite, à part d’etre née avec une fourchette en or dans la bouche

  • Le plus triste dans tout ça, c’est qu’il est convaincu que ce qu’il dit est vrai.

    Article 37, antidémocratique ??? Il ne manquait plus que ça.

    La limitation des mandants, c’est une nécessité dans vos pays Africains et pour raisons :

    1- Les élections ne sont pas toujours transparents : Donner la chance à d’autres d’être élu pourrait perdre de corrigé les erreurs du passé et pourquoi pas traduire les "crimes" (détournement de fond et autres) du régime passé en justice. Car c’est de ça qu’il s’agit en fait. Nos chef d’Etat ont tellement piller leur pays qu’il ne veulent plus les quitter de peur d’être rattraper par leur actes.

    2-Plus on dure au pouvoir, plus on se déconnecte des réalités que vivent le peuple et par conséquent de ses besoins. Comment peut-on diriger un peuple si l’on ignore ce qu’il veut. Rock lui même ne connait pas le prix du pain au Faso. Il ignorait même qu’il avait augmenter entre temps jusqu’à ce que un journaliste l’en informe lors d’un interview. Demander alors au Blasco, le prix du pays. Le pain n’est qu’un exemple parmi tant d’autre qui illustre bien ma position. Si le président savait seulement qu’il ya des burkinabé à l’heure où je parle qui pennent à avoir 25F CFA/jour et qui ont des familles à nourrir.

    Dire que l’article 37 est antidémocratique, c’est ce foutre du peuple. Dire par contre, que le trucage des votes, est antidémocratique, là, je suis d’accord.

    Si seulement il y avait une concordance entre les dire de Rock et ce que le CDP fait réellement, ...

  • Que ceux qui sont au pouvoir maintenant se souviennent que :

    - le PDCI en Cote d’Ivoir était parti SUPRA majoritaire. Mais actuellement il est "OPPOSITION".

    - PINOCHET a reigné sans partage mais ....

    - MOBUTU aussi...

    - EYADEMA a laissé son pays dans la merde et c’est BLAISE COMPAORE qui est médiateur

    - au RWANDA, le génocide est parti de rien...

    - au LIBERIA, Le Sergent Chef SAMUEL DO a dû LIQUIDER tous ceux qui étaient proches du pouvoir parce que TOUS MAUVAIS.

    - au GHANA à côté, Le Capitaine d’aviation Jerry Jhon RAWLING, le 31 décembre 1981 a survolé tout seul le pays pendant 3 jours, pour DESTITUER un régime POURRI...
    Et c’est ainsi que l’alternance ARRIVA au GHANA.

    - encore au NIGER à côté, Malam WANKE alors chef de la garde présidentielle de BARRE Maï Nassara s’est vu obligé d’en finir avec lui...TANJA le sait...

    Alors MESSIEURS.... Faites ATTENTION car ça n’arrive pas qu’aux autres.

  • Arretez d’appeler ce Monsieur intellectuel. Il vient de prouver qu’il ne l’est pas. Ce Monsieur m’a toujours paru comme un homme sans courage, suivant toujours la direction du vent. Comme le disait Francois Mitterand "Qui suit la direction du vent a le destin d’une feuille morte". On marche la-dessus, on la ramasse et la jette aux ordures. Ce qui peut nous reveiller, nous bourkinabés, c’est l’absence de salaire. Alors, a contre-coeur, je souhaite que les sanctions économiques de la communauté internationale pleuvent, pour faire sortir les Burkinabés pour enfin déloger ces "chats gras" du pouvoir.

  • De deux choses l’une : ou bien le président du CDP est malhonnête ou bien il est sadique.
    Malhonnêteté : ou se trouve-t-il dépuis 20 ans pour decouvrir subitement que l’article 37 est anti-democratique ?
    Le connaissant très bien, il n’est pas malhonnête.
    Sadisme : reviser l’article 37 c’est créer des problèmes de vie et de survie au chef de l’Etat. Le passé n’est pas très loin où cet article révisé a été remis avec réduction de la durée. Ce n’est pas reconnaissant au chef de l’Etat que de lui créer de tels problèmes après toutes les faveurs qu’il t’a accordées : 1er ministre, puis ombre, prési de l’assemblée 1ère fois, 2ème fois,...
    Si c’est pour titiller l’opinion nationale, c’est un jeu très dangéreux car il y a des plaisantéries qu’il faut éviter de faire.
    Très amicalemet.

  • Je crois que les gens perdent les pédales. Comment est-ce qu’on peut penser des choses de ce genre ? La limitation de mandat est le fondement même de la démocratie. Même dans les pays où il n’y a aucune limite fixée par la loi, le système de jeu démocratique est assez huilé pour que la question de l’alternance ne se pose même pas. C’est bien le cas en France, pour nous en tenir à un seul exemple. Nos chers camarades, si cette position est officialisée, il n’y a des imbéciles qui ne rendront pas leur carte du parti. Franchement, si vous voulez rendre service au président Compaoré, c’est lui dire que c’est bon maintenant car il faut quitter au moment où il a posé des actes qui en ont fait oublié ou du moins étouffé bien d’autres et non des moindres. Qu’il saisisse cette occasion pour l’éclipser au moment où l’on dit du bien de lui, enfin.

  • Ainsi le Burkina deviendra un pays democratique que USA et les pays europeens. Arretez vous de se moquer de la masse et ne soyez pas surpris de voir la cote d’ivore ou la Guinnee, un facilitateur de la crise Burkinabe apres la revision de cet article.

  • Sincéremment je suis desolé pour mon pays. Et bien voilà des propos desobligeants de la part d’un président d’assemblée nationale d’un pays. j’ai honte, mais pire je crains que nous soyons la risée de nos voisins........

  • il est normal, car 80 pour cent de la population ne save pas qu’est ce qu’une constutition, moi meme mon francais n’est permet pas de comprendre la constutition, pouvez vous me trouver une version en moore. merci d’avance .

  • Sincèrement j’avoue que je suis perdu. Je pouvais attendre cela d’une autre personne mais pas toi ! Marc. Jusqu’à aujourd’hui tu etais la seule personne de ce groupe pour qui j’avais encore un petit respect. Mais tu t’ai rabaissé au point d’arriver à dire que la limitation du mandat dans une democratie est anti démocratique. Ceux que nous avons copié ou du moins Ceux qui nous ont imposé cette démocratie comme système de gouvernement l’exige. C’est le fondement meme de la démocratie. Je suis désolé de vous dire cela mais si vous n’avez plus rien à prouver, si vous n’avez plus rien à dire, de grace arretez d’insulter notre intelligence. Retirez vous et laissez la place à d’autres personne apporter leurs pierres à la construction de notre CHERE NATION. Merci

  • Croyez vous serieusement que blaise allait construire son palais de Kosiam et le laisser a un autre ? Je doute fort. Freres et soeurs, preparons nous. Le moment est arrive. On ne peut avoir de changement qu’avec la lutte. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • ayez peur de la source du mal et n’activer pas la bombe ! elle sera fatale pour tous !!!

  • ces gens du cdp ont toujours l’oeil plus gros que le vendre !!! C’est maintenant que le vrai combat doit commencer. L’oppositon doit battre incessament campagne jusqu’aux legislative car la startegie du cdp c’est de prendre le temperature du public avant un quelconque forcing. En fait, roch et sa legion d’energumenes ont prete le flanc cette fois ci et il appartient a l’opposition d’en profiter.Le cdp risque de tout rafler aux legislatives et comme maitre sankara est chef de file du moins pour l’instant alors porterea la responsabilite de "l’echec" de l’opposition aux legislatives et c’est la l’occasion de modifier l’article 37. Suivez bien ce que roch dit. il dit deja que l’opposition n’est pas unie, que si 52% de la population est contre une revision alors faisont place au vote et on verra.
    En resume, a mon avis la population devrait commencer a decendre dans la rue des maintenant !!!!

  • Il faut un peu de guanguan au Burkina pour rappeler les gens du CDP à l’ordre. je crois que ca ne va pas tarder

  • Pronostique aux internautes .
    Qui sera le futur Facilitateur pour le BF ?

    Alpha KONARE
    ATT
    Olésegun OBASENJO
    John Jerry RAWLINGS
    Mathieu KEREKOU

  • Aux Etats Unis ,baobab de la democratie
    les mandats sont limites a deux,la constitution
    adptee depuis 1776 n,a jamais et ne poura jamais
    etre modifiee en dehors de quelques amendements
    et la pour durcir et renforcer l,esprit de la constitution

  • Merci RMC maintenant tu as parle et le peuple t a compris .merci de ne plus laisser mahama tt seul expliquer l inexpliquable .En tant que president de l assemlee et du cdp il etait temps aussi pour toi de dire quelque chose pour sauver ton nez .

  • Bonjour à tous, concernant la limitation du mandat présidentielle Mr Roch n’a pas si tort sur le fait que l’art 37(limitation du mandat présidentielle) est un principe antidémocratique.Mais ce qu’il faut surtout penser c’est que si tout le monde s’offusque au vu de cette règle ne faut il pas penser la question autrement.En effet l’art 37 n’empeche pas le cdp de présenter une autre personne si le cdp se dit si fort il ne devrait pas craindre l’etat actuel de l’art 37.Arretons un peu proposons quelqu’un d’autre a la tete de l’etat nous en tirons les conséquences a l’issu de son mandat et s’il le faut nous feront appel de nouveaux a Mr Compaoré.Tant qu’on a pas éssayé on ne peut pas savoir. De plus si les partis de l’opposition ne sont connus que dans la capitale,on ne va tout de meme pas leur repprocher tout l’illétrisme du pays.Concernant l’art 37 je crois qu’avant de penser a la reformer un référendum s’impose. Demandons au peuple ce qu’il pense, ensuite nous aviserons.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés