Deuxième région de gendarmerie : Une soixantaine de suicides enregistrés en 2009

lundi 8 février 2010 à 01h09min

La deuxième région de gendarmerie de Bobo-Dioulasso a fait, le 5 février 2010, le bilan des activités qu’elle a menées en 2009 et déterminé celles de l’année à venir. C’était au cours de la présentation de vœux des gendarmes au commandant de la deuxième région, Serge Alain Ouédraogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est le lieutenant-colonel Koagdia Diabri, commandant du groupement départemental de Bobo-Dioulasso qui a présenté le bilan de la deuxième région de gendarmerie au cours de 2009. Du bilan, il ressort que la gendarmerie départementale a enregistré 4220 affaires ,1384 infractions ayant donné lieu à des arrestations, 59 suicides dont 16 par pendaison, 10 par arme à feu et 33 par noyade.

Elle a constaté 447 cas d’accident qui ont entraîné 95 morts, 874 blessés et 61 dégâts matériels. La gendarmerie a aussi saisi au cours de l’année dernière, 298,616 kg de chanvre indien, 1366 cartouches de cigarettes, 462,5 kg de médicaments prohibés et 181 kg d’amphétamines.

Les unités mobiles ont, quant à elles, mené de nombreuses activités de service d’ordre et de sécurité, d’escortes, d’interventions diverses et parcouru environ 60 000 km dans le cadre des patrouilles. Outre ces activités pour sécuriser les populations, la région de gendarmerie a conduit ses missions traditionnelles tels les concours aux administrations, l’exercice de la police judiciaire, administrative et militaire.

Elle a par ailleurs en 2009, formé le personnel à travers des stages et construit des brigades à Samorogouan dans le Kénédougou, à Koundougou au Houet et à Tcheriba dans le Mouhoun. Si« ce bilan est globalement positif », a relevé le commandant Diabri, il n’en demeure pas moins que des insuffisances existent. Il s’agit de la persistance de l’insécurité dans certaines zones urbaines et aussi sur des axes comme Bobo-Dioulasso-Dédougou, Banfora-Sidéradougou et Poura-Fara-Ouessa.

Des manquements à la discipline ont été signalés dans les rangs, a-t-il souligné, avant de citer les difficultés auxquelles les « éléments » font face. Ce sont notamment, la vétusté et l’insuffisance des moyens roulants et le manque d’équipements de protection et d’intervention au profit des unités. Pour le commandant de la deuxième région de gendarmerie,Serge Alain Ouédraogo, nommé fraîchement colonel en janvier 2010, les « résultats engrangés en 2009 sont satisfaisants et louables ».

Il a invité les gendarmes de sa circonscription à « travailler dans la persévérance, la cohésion, la solidarité et le dévouement pour un lendemain meilleur ». L’année 2010 sera particulière, a dit le colonel Ouédraogo, faisant allusion à l’organisation cette année, de la Semaine nationale de la culture (SNC), du cinquantenaire de l’indépendance à Bobo-Dioulasso et à l’élection présidentielle de novembre 2010.

Les gendarmes de la région qui se sont distingués par leur ardeur au travail ont été récompensés au cours de cette présentation de vœux qui a connu la présence des autorités politiques et administratives de Bobo-Dioulasso.

Adaman DRABO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés