Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont ces choses que vous apercevez lorsque vous détournez les yeux de vos objectifs.» Henry Ford

Décès d’Amadou Bourou : Dieu, qu’il jouait bien celui-là !

Accueil > Actualités > Nécrologie • • lundi 11 janvier 2010 à 01h59min

Amadou Achille Bourou, grande figure du théâtre et du cinéma burkinabè, a tiré sa révérence le vendredi 8 janvier vers 23 heures à la clinique Les Genêts de Ouaga 2000. « Le doyen », comme l’appelait certains de ses devanciers dans le théâtre en raison de ses cheveux blancs, a maîtrisé à la perfection l’art de la scène mais également le 7e art, en sa qualité de comédien ou de metteur en scène. Depuis hier matin, il repose au cimetière, route de Saponé.

Il fut un éminent professionnel pour avoir aimé et pratiqué rien que l’art toute sa vie. En mars 2008, lors d’échanges fortuits avec le disparu, il nous rappelait ce choix depuis qu’il est revenu au Burkina Faso en 1989 : « A mon retour de la France, j’ai retrouvé des amis, à plusieurs niveaux de l’administration, qui me demandent ce que je fais. Je leur réponds que je fais du théâtre. Et au fil de nos discussions, on me dit ceci : « Tu fais quoi d’autre ? ». Je rétorque toujours du théâtre. Cela a duré des années. A peine, si ces gens ne veulent pas te prendre pour un fou. C’est au fil du temps que certains ont compris ».

Aujourd’hui, c’est tout le Burkina Faso notamment la culture de notre pays qui prend un coup avec le décès de cet éminent homme. Achille Amadou Bourou, né le 14 novembre 1951 au Mali, a effectué ses études au Burkina Faso et en France. Il était titulaire d’une maîtrise d’enseignement en Lettres modernes à Paris VIII. C’est au cours de l’année de son DEA qu’il décida d’interrompre ses études en Lettres pour une école de théâtre.

Revenu au bercail, il fonde en 1990 la compagnie Feeren composée, au départ, d’une quarantaine de jeunes. On peut citer, entre autres, des comédiens de renom tels que Odile Sankara, Seydou Bourou de la Compagnie Salia ni Seydou, Bienvenu Bonkian, Hamado Tiemtoré, jeune et talentueux metteur en scène qui lui servait d’assistant.

Ils sont donc nombreux aujourd’hui ses disciples qui portent fortement haut les couleurs du Pays des hommes intègres à l’extérieur. Et pour paraphraser le regretté, il n’hésitait pas quand il avait l’occasion de dire que « les ambassadeurs se trouvent pour la plupart dans le milieu artistique ».

Au-delà de son talent de formateur, Amadou Achille a été un excellent comédien, car il a incarné avec dextérité, de nombreux rôles tant au niveau des planches que de celui du cinéma.

Si son premier rôle dans le théâtre remonte en 1972, selon Prosper Kompaoré, directeur de l’Atelier théâtre burkinabè (ATB), ce fut avec son ami parisien, Abdoul Dragos, réalisateur de « Bembeya » en 1991, qu’il a joué pour la première fois dans une œuvre cinématographique.

Depuis, il a signé d’une main de maître plusieurs œuvres théâtrales en qualité de metteur en scène, et a également incarné avec brio certains personnages dans plusieurs films qui ont connu du succès. Nous reviendrons de manière exhaustive sur sa carrière dans notre magazine l’Observateur Dimanche.

L’homme aux cheveux blancs, a reçu plusieurs distinctions notamment celles de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française et de Chevalier de l’Ordre du Mérite avec agrafe Arts et Lettres du Burkina Faso. Le disparu laisse derrière lui une femme et deux enfants. Adieu, Amadou ! Repose en paix !

Cyr Payim Ouédraogo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de KALWOULE YARO K. DELPHINE : Faire-part & remerciements
Décès de Goular Valentin SOME : Remerciements et faire part
Décès de Ouando née Koudougou Yvette : Remerciements
Décès de Grégoire ZAONGO : Remerciements et faire part
Décès de TRAORE Lacomi Lorcendy Anselme Martial : Remerciements et faire-part
Décès de YAGO Balaibi Jean Bertin : Faire part
Décès de Kaboré Noraogo Raphaël : Remerciements
In memoria : Mahamady OUEDRAOGO
Décès de BALIMA née KAFANDO Elisabeth : Remerciements
In Memoria : Nakoulma Kiswendsida Kadydiatou Arlette
Décès de Charles Bila KABORE : Remerciements
Décès de TOURE née BARRY Fatimata : Remerciements
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés