Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle.» Proverbes zoulou

Markala, un pont historique entre le Mali et le Burkina

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • jeudi 22 octobre 2009 à 04h29min

Le pont de Markala, à Ségou au Mali fait partie de ces architectures historiques réalisées pendant les travaux forcés. Sa construction a été à l’origine de l’installation de milliers de ressortissants du Burkina dans la commune de Kolongo au Mali. Il surplombe un barrage appelé le barrage de Markala, devenu à ce jour, le plus grand barrage de retenue d’eau du Mali

Markala est une commune du Mali, installée sur les berges du fleuve Niger, à 35 km au nord-est de la ville de Ségou . Elle est historiquement connue pour son imposant pont qui fait sa fierté. Cet ouvrage attise la curiosité, de par son relatif gigantisme architectural. Erigé entre 1934 et 1947 sur le fleuve Niger, le pont de Markala, surplombant une voie ouverte au trafic routier, est entièrement en métal, d’une longueur de 816 mètres. Il a été construit, en même temps qu’un barrage, à l’époque coloniale dans le but de favoriser l’irrigation pour le développement de la culture du riz, de la canne à sucre et du coton.

Sa réalisation a été rendue possible, grâce en grande partie à la main d’œuvre constituée de milliers de Voltaïques dans le cadre des travaux forcés initiés par les autorités coloniales. C’est à cette occasion que nombre de ressortissants burkinabè se sont définitivement installés dans cette région qui enregistre aujourd’hui la plus forte communauté de Burkinabè au Mali. La réalisation du pont de Markala a engendré beaucoup de souffrances, notamment des pertes en vies humaines, dont environ 70% de Burkinabè. C’est fort logiquement que l’entrée de l’ouvrage est ornée d’une plaque sur laquelle on peut lire : « A la mémoire de tous ceux qui ont payé de leur vie pour la réalisation de cet ouvrage ». Cela résonne en tout cas, comme un hommage à ceux qui ont donné de leur force et surtout leur vie pour la construction du pont de Markala.

Kpénahie Traoré

Fasozine

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assemblée nationale : Bala Sakandé attendu fin mars en Chine
Bobo-Dioulasso : Séjour fructueux pour l’ambassadeur de France
Bobo-Dioulasso : L’ambassadeur de France au Burkina prend le pouls de la ville
Général Hanena Ould Sidi, commandant de la force G5 Sahel : « Il y a une composante police pour veiller au respect des droits de l’homme »
Diplomatie : L’ambassade royale du Danemark célèbre ses 25 années au Burkina Faso
Processus de Rabat : Le Plan d’action de Marrakech 2018-2020 lancé à Ouagadougou
Sambo Sidikou, Secrétaire permanent du G5 Sahel : « La responsabilité première de tout Etat, c’est la sécurisation de sa population »
Sommet de l’UA : La question sécuritaire au cœur des échanges entre l’Union européenne, les Nations unies et le Président du Faso
Approvisionnement en eau potable : Le Japon vole au secours de quatre villages de la commune de Silly
Coopération sino-burkinabè : Six voitures 4x4 remises au ministre de la Sécurité
G5 Sahel : Le président Roch Kaboré échange avec le secrétaire permanent sur la feuille de route
Libéria : L’ambassadeur Mahamadou Zongo a présenté ses lettres de créance au président Georges Weah
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés