Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Ressources animales : Du fourrage “a gogo” pour une plus grande productivité

Accueil > Actualités > Economie • • mardi 20 octobre 2009 à 03h50min

La ville de Pô, chef-lieu de la province du Nahouri, a abrité vendredi 16 octobre 2009, la cérémonie de lancement de la campagne nationale de la fauche et conservation du fourrage naturel. C’était en présence des ministres Sékou Bâ (Ressources animales), Salifou Sawadogo (Environnement et Cadre de vie) et Abdoulaye Combary (ministre délégué à l’Agriculture).

Le foin est l’aliment essentiel des animaux. Il faut alors garantir sa disponibilité en quantité suffisante pour l’approvisionnement des animaux en tout temps et en tout lieu. Le ministère des Ressources animales en est conscient et a décidé il y a quelques années, de lancer annuellement une campagne nationale de fauche et conservation du fourrage naturel. Le top de départ de la campagne nationale 2009 a été donné, vendredi 16 octobre 2009, à la lisière de Pô, chef-lieu de la province du Nahouri, région du Centre-Sud. Les premiers coups de fauche, puis de mise en bottes du fourrage ont été donnés par les ministres Sékou Bâ, Salifou Sawadogo et Abdoulaye Combary, en présence du gouverneur de la région du Centre-Sud et des populations de la localité. Placée sous le thème : “Fauche et conservation du fourrage pour une exploitation rationnelle des ressources naturelles et l’amélioration de la productivité des animaux”.

6 millions de bottes de foin à faucher et à stocker

La campagne 2009 vise à respecter l’un des engagements pris par les producteurs à la 13e Journée nationale du paysan, à savoir faucher et stocker six millions de bottes de foin. Les enjeux étant d’une part, d’éviter qu’une importante quantité de biomasse puisse échapper aux feux de brousse, et d’autre part, d’assurer la disponibilité d’aliments complets et concentrés, aux fins de garantir aux animaux, une ration alimentaire de survie et de production. Le ministre Sékou Bâ a relevé que l’initiative d’une campagne nationale de fauche et de conservation du fourrage favorisera davantage la gestion durable des ressources naturelles, en ce sens que l’activité est menée, de concert avec le ministère de l’Environnement et du Cadre de vie dans les forêts classées et les aires protégées.

Le gouverneur de la région du Centre-Sud, Raymond Edouard Ouédraogo s’est lui réjoui du choix de sa région, car dira-t-il, elle dispose d’énormes potentialités fourragères et d’un cheptel important. Pour lui donc, il y a nécessité de sensibiliser davantage les éleveurs aux réflexes de fauche et de conservation du fourrage.
La démarche du ministère des Ressources animales, de l’avis de son premier responsable, permettra dans un long terme, dans le domaine des aménagements pastoraux, de garantir la sédentarisation progressive des éleveurs, l’intensification et la diversification des productions animales, le renforcement des capacités des acteurs. Au représentant des éleveurs, Boureima Diallo qui, dans son intervention a plaidé pour un équipement conséquent, le ministre des Ressources a répondu par un acte concret. Les meilleurs producteurs de la région ont été récompensés, à travers des dons de matériels d’équipement.

Ismaël BICABA (elbicab@gmail.com)

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 20 octobre 2009 à 09:31 En réponse à : Ressources animales : Du fourrage “a gogo” pour une plus grande productivité

    Pourquoi attendre le 16 octobre pour lancer cette campagne de fauche ? Il faudrait la mettre un bon mois plus tôt lorsque les herbes sont encore vertes et surtout nutritives que d’attendre fin octobre lorsque les herbes sont desséchées et beaucoup moins nutritives. C’est induire les producteurs dans l’erreur ! A quand une campagne de lancement de semis des cultures fourragères pour mieux intégrer l’agriculture à l’élevage ?
    Que dire de l’objectif de 6 millions de bottes, cela ne fait même pas une botte par animal, pas de quoi révolutionner les pratiques d’élevage dans ce pays !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Forum de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) : Un nouveau bureau pour plus de dynamisme
IB Bank : L’agence Prestige inaugurée pour offrir plus de commodités aux clients
Maison de l’Entreprise du Burkina Faso : Le nouveau bureau du Conseil d’administration reçu par le Premier ministre
Premier CASEM 2021 du MINEFID : La relance économique au coeur des réflexions
Ecole nationale des régies financières (ENAREF) : Les élèves outillés à la numérisation de l’économie
Blanchiment de capitaux : Une tendance croissante au Burkina depuis 2016, relève le Conseil économique et social
Inclusion financière et numérique au Burkina : Sabine Mensah dresse un bilan satisfaisant
Distribution d’énergie solaire : La société « Mousstakbal Négoce » veut être le leader au Burkina et dans la sous-région
Union des chauffeurs routiers du Burkina : Le mot d’ordre de grève suspendu pour un mois
Transport routier : La grève du 22 au 26 février 2021 suspendue, informe le Regroupement des Mouvements du Burkina Faso
Burkina : Le Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) délocalise à travers l’Ecole des affaires de la Chambre de commerce
Maison de l’entreprise : Oumarou Yugo installé dans ses nouvelles fonctions de PCA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés