Fondation Dreyer : Le développement de Dano en marche

vendredi 9 octobre 2009

Depuis l’avènement de la décentralisation effective au Burkina Faso, une Organisation non-gouvernementale (ONG) a décidé de s’investir intégralement dans le développement de la ville de Dano. Il s’agit de la Fondation Dreyer qui se bat, avec l’appuis des forces vives locales, pour que Dano de demain soit meilleure à celle d’aujourd’hui.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

"Si tu veux aller vite, il faut marcher seul mais si tu veux aller loin, il faut te faire accompagner", dit un proverbe africain. C’est fort de cet esprit qu’une Organisation non-gouvernementale (ONG) allemande dénommée Fondation Dreyer, a décidé d’accompagner la ville de Dano, chef-lieu de la province du Ioba, sur les chantiers du développement durable. En collaboration avec les forces vives locales, l’ONG intervient dans de multiples activités de bienfaisance. Partie du concept "l’eau c’est la vie", elle a réalisé des forages, des puits, au grand bonheur de la population de Dano. Ensuite, elle a construit un barrage hydroagricole d’une capacité de huit cent mille m3 d’eau, accompagné d’un périmètre irrigué de vingt-trois hectares dans le département de Moutori. Cette retenue d’eau est gérée par un groupement de 88 producteurs-paysans. Ces derniers produisent des cultures de contre-saison. Le volet éducation faisant partie des objectifs que la fondation s’est assignée, deux écoles primaires ont été construites et rénovées dans la localité. Il s’agit de l’école de Dano C et de celle de Gnikpière. Par la même occasion, Gisbert Dreyer et Regina Schul (fondateurs de l’ONG), conscients qu’une bonne éducation s’obtient par un régime alimentaire sain et quantitatif, ont doté les établissements, de cantines scolaires.

Il s’agit d’inciter les élèves à aller à l’école et encourager les parents à bannir la déscolarisation des enfants. Ainsi, le taux de scolarisation a-t-il augmenté chez les filles, ces dernières années. Aussi, des latrines scolaires ont été bâties. L’enseignement secondaire fait également partie du plan de développement de la Fondation. Cela s’est traduit déjà par l’agrandissement du lycée provincial de ladite ville. Quant à l’enseignement supérieur, il a enregistré la construction d’un centre de recherche scientifique, de formation et de rencontre baptisé "Hyperlink". Ce temple du savoir a reçu depuis 2003, dans le cadre de leur activité professionnelle, des thésards, des stagiaires, des chercheurs confirmés, des techniciens, etc. de plus de cinquante-sept pays. Dans le domaine de la santé, la structure préconise la valorisation des traitements locaux. En effet, elle a créé, sur son site de Dano, un arboretum regroupant trois cents plantes utilisées par les tradipraticiens de l’Afrique de l’Ouest. La construction de la gare routière et de ponts à Dano, sont au compte de l’ONG. Elle participe énormément aux activités féminines et soutient les orphelins et les indigents de la région. L’année 2009 est pour la Fondation Dreyer, le moment des grandes réalisations dans la province du Ioba.

Des projets ont été déjà réalisés ou sont en phase de finition. Les producteurs-paysans ont été formés à la bonne gestion des périmètres irrigués et à la diversification de leurs productions notamment avec l’établissement des champs-écoles. La construction du centre d’élevage (porcs, poules-pondeuses...) dans le secteur n°3 de Dano a pour objectif d ’intensifier la production animale. Le centre de la ville connaîtra un important changement avec l’édification d’un complexe scolaire, "Centre Regina Schuh". Ce centre comprendra une école maternelle, un centre de formation professionnelle, un plateau sportif et les bureaux de la cellule de formation bilingue dagara-français. Le développement d’une unité de production, de transformation, de distribution d’huile de jatropha, le lancement officiel de la radio locale de développement, "Radio Manivelle", dont la fréquence a été attribuée en 2007, seront effectifs. Créée en 2001, son siège est a Munich (Allemagne). Depuis lors, elle ne cesse de se battre pour l’amélioration des conditions de vie de la population de Dano.

Steven Ozias KIEMTORE

Sidwaya

Imprimer l'article

Messages

  • Bravo a la fondation dreyer. Je crois qu’il faudra trouver un autre site d’amenagement pour accroitre le nombre de producteurs. Par exemple, a Gbarazien ce sera bien d’en faire un autre. Merci.

  • je ne connais pas bien les origines d ecette action mais il faut reconnaitre que c’est une bonne idee qui malheureuesement ne recoit pas assez dze soutien de la part des fils de la region. cette action est tres interssante. Bien merci a eux et a Hien elie qui serait l’initiateur
    somé

  • Bravo et encouragement à cette ONG. En voilà qui a voulu rompre avec la tradition d’envoyer toutes les ONG dans les mêmes localités. Encore bravo !

  • Merci mnsieur Kiemtore,
    Oui mille fois bravo a la Fondation Dryer dont Papa Eli serait le lien avec Dano. Cette Foundation fait vraiment beaucoup. J’ai ete mystifie apres une visite du siege, et du barrage ou les exploitants ne perdent aucune minute pour dans ces shamps verdoyants en plein mars-avril. Ayant grandi dans la zone, c’etait comme une hallucinations pour moi. Les effets positifs des actions de la Fondation Dryer, et notamment du barrage, m’ont influence a repenser ce que c’est que le developpement. Beaucoup, sinon tous les exploitants de la zone ont realise l’autonomie financiere et l’auto-suffisance alimentaire avec leurs production de riz ameliore. C’est simplement fascinant de voir ce que Dryer fait a Dano, et donnant les techniques aux locaux pour attrapper du poisson. Cette Fondation ne pratique pas la politique du "donner-avec-la main-droite-et-reprendre-avec la main-gauche". Je ne saurai clore mon intervention sans mentionner leur soutien au lycee provincial pour lequel ils ont construit un merveilleux batiment de 3 ou 4 classes et de bureaux construits avec des materiaux locaux et des ouvertures d’une praticalite soucieuse des realites et normes climatiques. Bravo a la Foundation Dryer, et que les locaux continuent a bien utiliser cet accompagnement vers l’autonomie.

    Ps : M. Kiemtore, en correction a votre erreur de frappe,Moutori est un quartier dans le chef-lieu du department de Dano.

  • très passionnant de lire ces passages. Merci et mille merci pour cet ONG qui, je vous assure ne sera payer que par le bon Dieu.J’ai beaucoup envie de dire au autorités de DANO de faire tout ce qu’ils peuvent pour sensibiliser les POPULATIONS
    à privilégié la recherche de la connaissance plus que tout le reste. L’avenir appartient à ceux qui connaissent merci de votre compréhension
    transmettez leur cela s’il vous plait, c’est vous seulement qui pouvez me lire et me comprendre.faites le je vous en pris.
    merci

  • Felicitations ! Le Burkina Faso a du potentiel mais peu de gens reconnaisse ce potentiel...je dirai peut etre que le gouvernement ne veut pas exploiter ce potentiel...prefere tendre le bras...quand je pense aux regions du Sud-Ouest, HautBassin, Mouhoum...qui ont des potentiels qui n’ont pas encore ete exploites, cela me fait mal....mais bref...j’espere seulement que ca ira un jour quand nous aurons un gouvernement et des citoyens qui se rendront comptent que le Burkina n’est pas pauvre...il faut des hommes riches d’esprit pour que la pauvrete physique ou naturel soit eradique...je sais que cela est possible et realisable...

  • Yaani a toute la localité de Dano,
    Comment pui-je remercié Mr Dreyer et Papa Elie et tous ceux qui avec tous leurs efforts remarquables participent au developpement de Dano par le biais de L’ONG.
    Comment la population puisse etre beaucoup reconnaissant envers cet ONG ? Je ne sais pas...C’est très beaucoup, ce que L’ONG fait.J’en suis aussi très ravi de savoir qu’une station sera installée a Dano.C’est incroyable.J’encourage vivement la Fondation pour tout ce qu’elle a Dano.

    J’espere qu’un jour,les jeunes de Dano auront quelque choses a faire pour trouver leur pain quotidien,incha-allah !!!
    Merci a Dreyer, Fellicitations !!!!

  • Merci à tous d’avoir intervenu par rapport à ces réalisations de la Fondation Dreyer.Merci nombreusement à cette fondation.Moi je suis de la région(de Dissin) et c’est par le biais de mon professeur d’Irrigation (enseignant chercheur au 2ie et de Nationalité malienne)que j’ai été informé de cette Fondation car il ne faisais que parlé de DANO.Sur ce, nous prévoyons une sortie d’Etude sur le périmetre irrigué de DANO.
    J’invite tous les cadres du sud ouest et plus particulièrement ceux de la province du IOBA de s’unir et ensemble de trouver des idées pour le developpement de la région qui comme l’a signalé quelqu’un deborde de potentialités au lieu de se laisser déchirer par des querelles politiciennes qui n’arrange personne.
    vive la Fondation Dreyer et que vive le developpement du IOBA.
    Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés