MUTINERIE A LA PRISON DE KOUDOUGOU : 6 morts, 7 blessés et 8 évadés

mardi 8 septembre 2009

Une tentative de mutinerie a eu lieu à la Maison d’arrêt et de correction de Koudougou le 6 septembre dernier. Au cours de celle-ci, les agents de sécurité ont fait usage de leurs armes, entraînant la mort de 6 personnes et occasionnant des blessures à 7 détenus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La prison civile de Koudougou a connu une ambiance particulière le 6 septembre 2009. En effet, une tentative d’émeute s’y est produite. Selon le procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance de Koudougou, Jean Jacques Ouédraogo, que nous avons rencontré le 7 septembre 2009, l’émeute s’est soldée par l’usage des armes conformément aux règlements pénitenciers et a fait un bilan provisoire de 6 morts, 7 blessés et 8 évadés dont un est revenu de lui-même. Parmi les 7 blessés, deux ont été évacués à Ouagadougou car leur état nécessite une intervention chirurgicale qu’on ne peut effectuer à Koudougou, a-t-il précisé. A son avis, beaucoup ont perdu du sang mais des dispositions sont entrain d’être prises afin que les transfusions sanguines puissent être faites rapidement.

Du côté de la maison d’arrêt et de correction, la situation est sous contrôle grâce à l’appui des autres forces de défense et de sécurité, a confié le procureur. Il a aussi fait savoir que les familles des personnes qui ont été mortellement touchées avaient été prévenues. Selon les explications du Procureur du Faso, c’est aux environs de 14 heures que les évasions ont eu lieu. Mais la mutinerie est intervenue autour de 18 heures, à la fermeture des postes. ‘’C’est quand on a essuyé un refus collectif avec un mouvement vers la porte pour sortir que les forces de sécurité étaient obligées de faire usage de leurs armes pour maintenir le personnel en état’’, a fait savoir le procureur. Il a ajouté que l’opinion publique sera située sur les raisons et les sources profondes de cette tentative de mutinerie. Le procureur a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Zakalia Koté, qui s’est rendu sur les lieux du drame, le 7 septembre 2009, a déploré la situation. Après avoir vu les corps des victimes, il s’est rendu en compagnie des autorités de la place au Centre hospitalier régional (CHR) de Koudougou où 5 blessés reçoivent des soins. Parmi ceux-ci, a fait savoir le ministre, deux sont sérieusement atteints et doivent subir des interventions chirurgicales qu’on ne peut faire à Koudougou. Ils seront donc évacués à Ouagadougou comme les deux autres. Quant aux 3 restants, leur vie n’est pas en danger car ils ont eu chacun des blessures légères soit à la main ou à la jambe. Mais tous les blessés ont déjà eu des soins donnés gratuitement par le CHR. Et pour la suite des soins, les services de l’Action sociale vont s’en charger, a indiqué le ministre de la Justice. Il a aussi révélé que les deux blessés qui ont été évacués à Ouagadougou ont été accompagnés par un agent de l’Action sociale pour faciliter leur prise en charge.

‘’Le premier rôle de la justice est de protéger la vie et non de l’ôter", a dit le ministre Zakalia Koté. Mais ce sont des événements qui ont conduit à cette triste situation, car il y a eu deux évasions dans la journée du 6 septembre 2009. La première a permis à 8 détenus de s’évader et la seconde au cours de laquelle les agents de sécurité ont eu recours à l’usage des armes en appliquant les règlements et qui malheureusement a fait un lourd bilan, a déclaré le ministre de la Justice. Il a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Le ministre Zakalia Koté a par ailleurs ordonné qu’une enquête soit menée pour déterminer les circonstances exactes qui ont conduit à cette triste situation. La sécurité de la geôle est-elle bien assurée ? A cette question, le ministre de la Justice dira que la prison de Koudougou est la maison d’arrêt où il y a le plus de tentatives d’évasion. Cela s’explique de par sa situation géographique, car il n’y a pas d’infrastructures ni d’habitation à côté de la prison, mais aussi du fait que tout un pan du mur d’enceinte n’existe plus. Mais des mesures seront prises pour pallier la situation, a confié le ministre Zakalia Koté.

Par Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Imprimer l'article

Messages

  • C’est du n’importe quoi en disant que les agents ont fait usage de leurs armes conformement à la loi.
    Si c’est la deuxième tentive, pourquoi ces agents n’ont pas pris des mesures qui s’imposent pour ne plus permettent aux detenus de s’évader ?
    Aussi, pourquoi le gaz n’a pas été utilisé rapidement afin de les endormir au lieu de tirer sur des êtres comme vous ?
    Tout laisse à croire dans ce pays que ces agents ont été formés uniquement pour tirer sur tout ce qui bouge sans reflechir.
    Et ce ministre qui se contre dit en disant que le role de la justice, c’est de protéger les vies et non pas les ôter.
    Est-ce que c’est de cette manière que l’on protège les vies dans ce pays ?

  • je suis désolé votre information n’est pas bien traité.la mutinerie en question il s’agit d’éléments non identifiés venus tirés sur les gardes de securité penitentières pour permettre je suppose la libération de leurs camarades detenus ou quoi ?.qui sont probablement les mutins ? a quelle heure a eu lieu la mutinerie ? voilà des questions qu’il fallait poser au ministre ou au procureur au lieu de se contenter de commenter la visite du ministre au CHR.et losrqu’on sait que cette prison n’est pas a sa première mutinerie.on peut dejà emmettre des hypothèses. on se retrouve pas dans votre manière de rendre l’information.soyez plus explicites je crois que le faso y gagne.Façon de voir !!!!

  • Encore une histoire de bavure ? Comment peut-on abattre froidement jusqu’à 6 personnes qui sont sans armes ? C’est quel règlement qui permet cela ? Ne pouvait-on pas seulement faire des sommations au lieu de tirer à bout portant sur ces pauvres gens ? Vraiment que toute la lumière soit faite dans cette histoire et que l’on sanctionne avec la toute dernière énergie les coupables.

    • C’est vraiment une situation déplorable et nous souhaitons qu’elle ne se reproduise plus. En vous lisant, on comprend vite que vous condamnez les gardes. je vais te rappeler que c’est des gens qui ont subi une formation. Si vous n’etes pas du corps c’est difficile de comprendre. vous parlez de "personne sans armes" retiens bien qu’une foulle en colère est la pire des armes. Donc face à une telle situation il faut agir convenablement pour :
      - survivre ;
      - protéger les autres citoyens honnetes ;
      - le respect de la loi ;
      - defendre l’image du corps ;
      - prévenir une prochaine tentation.

    • J’ai honte à ta place Nuée, "C’est quel règlement qui permet cela ? Ne pouvait-on pas seulement faire des sommations au lieu de tirer à bout portant sur ces pauvres gens ?" tu n’e pas un GSP et tu ne connais rien dans ce domaine alors arrête de dire des inepties. Sais-tu que dans certaines mesures lors d’une grêve, il est permis d’ouvrir le feu ? Sais-tu que dans une certaine mesure, il est permis d’ouvrir le feu sur des prisonniers qui se revoltent et...?Même en Europe, aux Etats-Unies, si ces conditions exceptionnellles sont remplies, les forces de sécurité ou de défense ont le droit de riposter avec leurs armes.
      Vous aimez trop vous en prendre aux hommes de tenues, c’est l’aigreur ou quoi ? Pourtant ils se battent corps et ames pour vous...? est ce de l’ingratitude ou pensez-vous que ce sont des ratés ou que vous meritez d’être brukinabé ou citoyens burkinabé que ces derniers ?

    • Mon frere vous avez dit la verite et rien que la verite.Laissez les profanes avec leurs incultures.

    • Mon cher Juste, saches que la prison n’est pas un abattoir. Si les tribunaux ont envoyé ces gens en prisons, c’est pour qu’ils y purgent leur peine et non qu’ils soient tout froidement tués, sinon on les aurait condamnés à mort. Il n’appartient donc pas à qui que ce soit fusse-t-il garde pénitencier de leur ôter ce qui leur est le plus sacré au monde, à savoir la vie. De plus, je me demande si ces prisonniers étaient bien surveillés, auxquels cas les gardes devra être amenés à répondre car manifestement ils ont failli à une de leur obligation fondamentale. C’est facile de citer pèle mêle ce que l’on doit faire en cas de danger, encore faut-il que l’on ne soit pas responsable de ce danger que l’on tente de maîtriser....en tirant à bout portant avec des balles réelles et en tuant sur le champ jusqu’à 6 personnes !

    • Mon cher ami Newyorkais, rien ne sert de t’emporter comme cela. Ce n’est qu’un débat d’idées ici ; les méthodes manu militarii ne sont donc pas les bienvenues !

      Aussi, il faut que tu comprenne que ce n’est pas pas parce que des bavures se passent ailleurs, même si c’est dans des pays développés, qu’il faut les cautionner chez nous. D’ailleurs, quand des situations comme cela arrivent dans ces pays, on situé très rapidement les responsabilités et les fauteurs de troubles sont sanctionnés à la hauteur de leur forfait. Le directeur du centre pénitencier en question est souvent démis de ces fonctions pour manquement grave à ses obligations sans compter que ceux qui ont porté le coup fatal sont arrêtés et juger....

      C’est ce qui devrait se passer ici puisque tu semble aimer les comparaisons !

  • les gardes penitenciers ont agi ainsi pour proteger leur vie et proteger les honnetes citoyens de ces bandits qui tuent des innocents et depouillent les biens

  • je pense que les gardes penitencier n on fait que leur boulot. si la justice tenvoie en prison, ces pour purger une peine et non pas pour t evade avant cette peine. qui sait ce que ces voleurs,bandits,malfrats,assassins allaient fair apres leurs evasion de prison, si ce n est pas pour retourner a leurs sales besognes braque,voler et tuer il faudra plutot encourager ces braves gardes.il ya des gens dans ce ce pays qui sont aigris toujour pres a accuser les autres que dieu fasse que ces gens qui se plaigne tombe un jour dans les mains de ces brigands il fermeront leurs gueules.a vous les gardes pennitencier,bon boulot et rester vigilants ne tromper pas surtout de cible

  • Éje pense personnellement que ces soit disant gardes penitentieres ont une fois failli a leur mission. comment dit-on garde penitentiere et ils tirent sur des citoyens. tout ca c’est un dysfonctionnement notoir qui merite d’etre souligner. si un lot d’incapable s’offre le luxe avec voyousie et sans pudeur soit disant garde penitentiere avec le soutien d’un ministre sait que le pays va mal.

    qu’allons nous fait pour meriter ce sort ? n’est ce pas notre silence qui risque de nous apporter tous ?

    • Tu parles en oubliant que nous sommes dans un pays pauvre, si la prison est mal construit et/ ou sans mur, est ce de la faute des GSP ? ils fournissent trop d’effort avec peu de moyen.Est ce intelligent de ta part de les traiter de "voyous et sans pudeur" à leur place aurais tu fait mieux ? C’est facile de critiquer de dire du n’importe quoi mais...quand on a rien à apporter c’est préférable de se taire, c’est sage. Chaque prisonier sait que lors d’une évasion après les sommations, on ouvre le feu. Ils ont choisi malgré ça de choisir le feu, à qui la faute mais si la vie est très sacrée ? Respectais-il leur vie ? il faut respecter les règles de la société dans laquelle on vit mais s’elle est carcérale !
      Paix à leurs ames, mais s’ils vous plait il faut respecter les règles, les lois...si malgré ça on est brimé ou tué...revendiquons...ce serait très légitime mais dans le cas présent ????

  • La reaction des gardes penitentiaires sont bien legitime.En effet la loi autorise les GSP a faire usage de leurs armes pour initimider les detennus en cas d’evasion et en cas de persistantce de tirer sur eux pour les paraliser.De ce fait il peut arriver que suite a l’usage des armes il en decoule des pertes en vie humaine."dura lex sed lex" c’est dure mais c’est la loi.Les detenus savent qu’en cas de tentative d’evasion on peut tirer sur eux mais ils le font quand meme.Ca servira de lecon pour les autres detenus.Que les gens arretent de critiquer n’importe comment car les GSP le font pour proteger la population sinon si ils laissent s’evader c’est encore vous qui ecrirez vous denoncer l’insecurite.

  • Chacun de nous peut un jour se retrouver en prison pour une raison ou une autre ; mesurez donc vos termes bandits et honnetes citoyens car les honnetes citoyens d’aujourd’hui peuvent être des bandits demain ; si vous croyez que être en prison c’est être bandit, c’est une erreur.

  • Avant de traiter tous les prisonniers de voleurs, délinquants, tueurs, et avant de traiter tous les non-prisonniers d’honnêtes citoyens (mon oeil), demandons, s’il est possible, de nous donner les noms des victimes en précisant les raisons de leur présence en ces lieux (prison) en ce moment.

    Car je sais qu’on est en prison pour soit purger une peine (inculpé à raison ou à tort, disons-le), soit en attente de son jugement, soit etc....

    Mes condoléances aux familles éplorées, et........ du courage aux gardes qui ont tiré car je suis sûr qu’ils n’ont pas voulu en arriver là, ça ne dois pas être facile à vivre.

  • Quand il ya des humains qui meurent, ce n’est pas bon. Mais des prisonniers qui s’évadent, ça peut aussi être un danger. Si les 8 qui sont dehors vous importunent, vous crierez encore que la sécurité ne fait pas son travail. Ne soyons pas comme on dit en mooré : soulève-moi, mais ne me touche pas

  • A vous lire,je suis surpris que des gens trouvent normal que 6 personnes soit abattuent froidement sans autre forme de procès. Ce que vous ignorer c’est que vous pouver etre a la place de ces six victimes sans avoir voler un copec.Qunad on connait la justice de nos états.Ceux qui méritent la prison ne sont pas en prison. Ce sont les voleurs de pouler que l’on execute pour un oui ou un non.Il y’a plusieurs techniques pour neutraliser une foule surtout quand on est déjà averti de la situation. Si la seule alternative de nos GSP,c’est de faire feu a tous vent comme des tirailleurs sénégalais,c’est qu’ils sont très mal formés et n’ont aucun soucis de la vie d’autrui.Le souci de certains est de defendre un corps mais n’oublions pas que les GSP d’aujourd’hui peuvent dévenir les pprisoniers de demain.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés