Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

INONDATIONS A OUAGADOUGOU ET TOUGAN : 5 morts, 150 000 sinistrés

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 3 septembre 2009 à 02h38min

Le Premier ministre, Tertius Zongo, et dix autres membres du gouvernement ont tenu un Conseil de cabinet, le 2 septembre 2009, au Premier ministère, pour faire le point sur les inondations survenues hier dans la ville de Ouagadougou et à Tougan. L’évaluation des dégâts, selon le chef du gouvernement, fait état de 5 morts, 150 000 sinistrés, 12 infrastructures touchées.

En vue de faire une évaluation des dégâts causés par les inondations provoquées par la pluie diluvienne du 1er septembre 2009, de dresser le bilan des mesures de riposte afin d’envisager l’avenir avec plus de serénité, le Premier ministre Tertius Zongo a convié dix autres membres de son gouvernement à un Conseil dans son cabinet, le 2 septembre dernier. Il ressort de l’évaluation provisoire dont le contenu a été livré à la presse par le chef du gouvernement, que 3 corps ont été repêchés des eaux à Ouagadougou, 1 à Kiembara dans le Sourou, et l’effondrement de la partie en extension d’un immeuble a causé la mort d’une fillette à Sig-Noghin.

150 000 personnes ont perdu leur logement et autres biens, et 12 infrastructures publiques, telles que des ponts, des caniveaux, des murs et des bâtiments, ont été sérieusement affectées. Les mesures palliatives mises en branle le jour même de l’intempérie ont permis de reloger 110 000 sinistrés dans 13 sites aménagés dans les différents arrondissements. Tout en précisant que d’autres personnes ont refusé de rejoindre ces abris, préférant se réfugier chez des voisins, amis, parents ou connaissances, Tertius Zongo a estimé à 25 tonnes de riz, les besoins par repas des personnes à prendre en charge.

Selon Pascaline Tamini, ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale, pour une plus grande efficacité de la prise en charge, et afin de libérer en temps opportun les salles de classe pour la prochaine rentrée, il est prévu une réduction progressive du nombre de sites d’hébergement. Et en plus de l’aide nationale fournie par l’Etat et des particuliers dont le gouvernement salue l’esprit de solidarité, celui-ci n’exclut pas l’éventualité d’une demande d’aide internationale. Aucun budget précis n’est disponible jusqu’à présent, le recensement n’étant pas encore terminé.

Par Honoré OUEDRAOGO

Le Pays

Messages

  • Ca fait pitié ! Juste une grosse pluie et c’est la catastrophe ! C’est honteux à vous chers gouvernants ! Vous vous pavanez dans vos grosses berlines, cependant il n’ya même pas de routes, ni d’égouts dignes de ce nom dans notre chère patrie... Constatez maintenant ! Le dérèglement climatique oblige, on sera amené à voir de plus en plus de tels cas de pluies ! Alors à vos barques mesdames messieurs !
    Bravo aux sapeurs pompiers, mais zéro à toute cette bande de dormeurs !!!

  • LA NATURE EST LA PLUS FORTE— NOUS SOMMES PETITS DEVANT LA FORCE DE LA NATURE

  • Mr ou Mrs Burkish, même chez les blancs, il y´a des innondations, personne ne peut prevoir la quantité d´eau qui va tomber. En Europe avec tous ces moyens, il arrive qu´on ne puisse pas contrôler la nature. Je demande aux uns et aux autres de montrer leur solidarité, faitez don de ce que vous n´utiliser pas, habits, lits, natte etc. même d´argent directement à ceux qui en n´ont besoin. Que Dieu puisse nous soutenir. Ca peut aider. Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation
Session ordinaire du CONAPGenre : Pour mieux appréhender le concept de budgétisation sensible au genre
Education bilingue au Burkina : Les acteurs s’accordent sur la nécessité d’adopter une formule unique
Hausse du prix du carburant au Burkina : Le MPP solidaire du gouvernement
Accord sur la facilitation des échanges : Le secteur privé en atelier de renforcement des capacités
Santé humaine et animale : Un programme de recherche validé
Lutte contre l’incivisme dans les établissements scolaires : Les délégués des élèves reçoivent une formation
Protection de l’enfant : L’ONG Educo plaide pour la mise en œuvre de « la Cellule de veille communautaire »
ZACA : "Tous les cas de parcelles simplement clôturées de terrains seront considérés comme non mises en valeur"
Communication inclusive : Des journalistes découvrent les mots appropriés pour parler des personnes handicapées
Procès du peuple contre la Françafrique : L’ONG Urgences panafricanistes attend au minimum 1000 personnes à la Maison du peuple
Plan international Burkina : Le projet Yewa pour booster l’autonomisation des jeunes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés