Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Filières agricoles prioritaires de l’UEMOA : Une étude pour accroître le rendement

Accueil > Actualités > Economie • • mardi 18 août 2009 à 02h59min

Pierre Baris, auteur de l’étude

La commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) organise du 17 au 21 août 2009, à Ouagadougou, un atelier régional de validation d’une étude relative à la conception des modèles de gestion des filières agricoles prioritaires de l’Union et une session de formation des acteurs à l’utilisation de ces modèles.

Les modèles de gestion des filières riz, maïs, coton, bétail, viande et avicole ont fait l’objet d’une étude commanditée par l’Union monétaire et économique ouest africaine (UEMOA), pour apporter des amendements à ces modèles et familiariser les acteurs qui travaillent à leur utilisation, la commission de l’UEMOA tient un atelier régional, du 17 au 21 août 2009 à Ouagadougou. L’étude, selon le commissaire chargé du développement rural, des ressources naturelles et de l’environnement de la commission de l’UEMOA, Ismaël Binguitcha-Faré, est d’une importance capitale pour la gestion et le développement des filières agricoles. Elle permet le suivi régulier de l’évolution des filières et la mise en réseau des connaissances sur les filières. Elle favorise également la réalisation de simulations d’impact de mesures techniques et économiques alternatives et l’appréciation de la pertinence des plans détaillés de développement des filières.

Conduite par le consultant Pierre Baris, l’étude propose les grandes orientations, les stratégies et politiques régionales à mettre en œuvre, ainsi que les principales mesures à prendre, en vue de leur développement. L’étude recommande aussi la construction de modèles de filières pour servir d’outil d’aide à la décision économique. Cet instrument vient en outre, répondre aux préoccupations liées à la crise économique et financière entamée en 2008. Car il permettra d’augmenter les productions agricoles, ce qui limitera la dépendance des pays de l’UEMOA. Vis-à-vis des importations, l’enjeu à terme, c’est de faire en sorte que l’agriculteur, depuis le village, améliore son rendement et que le consommateur accède aux produits à des prix abordables, a souligné l’auteur de l’étude, Pierre Baris. L’étude sur le modèle de gestion des filières agricoles prioritaires s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique agricole de l’Union.

Lassané YAMEOGO (Collaborateur) et Rosine TSOBZE (Stagiaire)

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 18 août 2009 à 09:41, par Goama En réponse à : Filières agricoles prioritaires de l’UEMOA : Une étude pour accroître le rendement

    Il faudrait que les africains un jour à faire confiance à leurs frères et à l’homme noir. Qui peut me convaincre que pour cette étude, il n’y a dans aucun pays de l’UEMOA un expert capable de conduire cette étude ? Je suis sûr qu’il existe des centaines d’hommes capables de rendre des conclusions plus pertinentes pour ce type d’étude. Mais comme toujours, le complexe de nègre reprend le dessus. Il faut oser faire le pas vers l’utilisation de l’expertise de notre continent...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Blanchiment de capitaux : Une tendance croissante au Burkina depuis 2016, relève le Conseil économique et social
Inclusion financière et numérique au Burkina : Sabine Mensah dresse un bilan satisfaisant
Distribution d’énergie solaire : La société « Mousstakbal Négoce » veut être le leader au Burkina et dans la sous-région
Union des chauffeurs routiers du Burkina : Le mot d’ordre de grève suspendu pour un mois
Transport routier : La grève du 22 au 26 février 2021 suspendue, informe le Regroupement des Mouvements du Burkina Faso
Burkina : Le Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) délocalise à travers l’Ecole des affaires de la Chambre de commerce
Maison de l’entreprise : Oumarou Yugo installé dans ses nouvelles fonctions de PCA
Civisme fiscal au Burkina : Un forum national pour promouvoir la nouvelle stratégie
Ministère des Finances : 39 agents judiciaires de l’Etat prêtent serment
Burkina : Le programme TELBA mis sur orbite pour financer les micros, petites et moyennes entreprises
Salaire des ministres burkinabè : « Ce qui est très surprenant, c’est le silence de l’ASCE-LC face à cette situation ! », relève Diakalya Traoré, secrétaire général du SMB
Salaires des membres du gouvernement : « Nos gouvernants apparaissent aujourd’hui comme des acteurs qui ne respectent pas la loi », Dr Daouda Diallo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés