Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Sites touristiques du Burkina : La mare aux crocodiles sacrés de Sabou

Accueil > Tourisme • • lundi 19 juillet 2004 à 00h00min

Dans le paysage touristique du BURKINA FASO, on trouve un bien curieux site : la mare aux crocodiles sacrés de Sabou. Sabou est un village , chef lieu de département situé à 80 km au sud de la capitale OUAGADOUGOU, sur l’axe OUAGA-BOBO dans la province du Boulkiemdé.

Dans la mare que cette cité abrite, vivent des sauriens naturellement dangereux mais curieusement inoffensifs voire dociles. Les visiteurs qui se rendent à Sabou peuvent les voir sur la berge ou avec l’aide de jeunes qui en font leur business. Grâce à un poulet , ils attirent les crocodiles sur le rivage . L’ on peut alors s’adonner à des séances de prise de vues avec la possibilité de monter sur eux si on le souhaite.

L’opération coûte tout au plus deux mille francs CFA (2000 CFA) aux visiteurs . La mare aux crocodiles de Sabou est très prisée des touristes qui arrivent au Burkina Faso . Le célèbre musicien jamaïcain JIMMY CLIFF y a même tourné des séquences de son film « Bongo man » . Il serait fastidieux de citer les noms des célébrités qui sont venues se ressourcer ou se changer les idées auprès de ces célèbres crocodiles . Mais comment ces crocodiles sont-ils arrivés en ces lieux ?

Selon les anciens , par les temps immémoriaux , l’ancêtre des habitants de Sabou, un chasseur, s’est retrouvé dans la brousse sans la moindre goutte d’eau . Déshydraté et affamé , il était promis à une mort certaine . Mais un crocodile ; à l’aide de sa queue mouillée est venue lui sauver la vie. Après avoir retrouvé ses forces , il a transporté son bienfaiteur dans la mare actuelle en se promettant d’assurer sa protection. Comme quoi, un bienfait n’est jamais perdu.

Même si le site a besoin de travaux de réaménagement, pour être un lieu d’accueil digne d’un tourisme performant, on peut néanmoins trouver sur place un campement avec des chambres de couchage . On peut également se procurer des souvenirs chez les bronziers du centre Zoodneeré.

Ismaël Bicaba
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Office national du tourisme (ONTB) : Kiswendsida Marie Aimé Ouédraogo à la manœuvre
Burkina Faso : Les députés adoptent un projet de loi portant loi d’orientation du tourisme
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé se meurt
Centre écotouristique de Bagré : La renaissance
Diaspora : Boubacar BARA lance les cartes à jouer ‘’Burkina Tourism’’ pour promouvoir l’image du Faso
Promotion du tourisme en milieu scolaire : L’agence de voyage NOURAINI Travels apporte sa contribution
Spécial Saint Sylvestre au restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Tourisme sensibilise sur l’apport économique du secteur touristique dans le Sud-Ouest
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins
Promotion du tourisme interne : Les tarifs hôteliers en baisse de 25%
Restaurant l’eau-vive : Spécial Saint valentin
Spéciale Soirée Saint Sylvestre au Restaurant "L’Eau Vive" de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés