Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Wendy : Elle chante la vie

Accueil > Actualités > Culture • • mercredi 27 mai 2009 à 03h42min

Wendy

Elle est annoncée comme la prochaine révélation de la musique burkinabè. Elle, c’est Wendy. Une trouvaille de Merveilles production du commandant Papus.

Nous l’avons découverte avec le groupe de rap “Attentat”. En vraie passionnée de musique, elle ne manquait jamais de vivre certains concerts. Elle, c’est Stéphanie Sidbeniwendé Nikiéma rebaptisée, après Fanny avec le défunt “Attentat”, Wendy pour une résurrection musicale. Sous la houlette d’un connaisseur du show-biz national, Ismaila Zongo alias commandant Papus. L’homme qui a révélé l’un des plus grands espoirs de la la musique burkinabè, Floby. De cette collaboration avec Papus, Wendy publie “Gal yam”, une sorte d’expériences personnelles chantées. Un album de dix-huit titres. Une prouesse en cette mode de maxi et de single.

Wendy comme Floby ?

Beaucoup de similitudes existent, tant au niveau du parcours artistique que du positionnement, entre Wendy et Floby. Elle est aussi passée par un groupe de rap. Mais ce qui frappe c’est la persévérance de Wendy à maîtriser son art en passant par l’appropriation des techniques vocales et d’écriture. Floby l’a fait avec comme maître Yoni. C’est sûrement la méthode Papus pour fabriquer les stars. Et cela fonctionne.

Toujours accroc à l’ouverture, le commandant a fait appel aux meilleurs arrangeurs pour matérialiser l’hymne à la vie de Wendy “le travail de studio a occupé les studios CENASA, Bonson, Fantôme, Atyk production et Kibare production. Neuf arrangeurs ont été sollicités pour lui donner sa dimension arc-en-ciel.

Zakaria Mamboué est intervenu sur les titres “M’nan Koulamé”, “So loada” “Gal Yam”, “Redayé” et “Monde perdu”. Evariste Yacé a apporté sa touche sur “Zamin zuguin” et “Fan ya ye”. Alex Shola et Yves de Benboula ont coarrangé les titres “M’Kaminyé”, “Furi” et “Sounmagada”. Tog s’est investi dans les chansons “Allah Barka”, Zindi gouman” et “Dossé”.
“Wogdoug rassanga” et “M’ba sida” portent la touche particulière de Sam Zongo Etienne pendant que “Le soir” porte la griffe de Nikanor et que “Tangui Dassouri” a bénéficié de l’apport commun de Viim et Jean Paul. Dans cet opus, vous entendrez Wendy croiser sa voix avec celle de Yoni et Floby sur Tangui Dassouri”.

Alassane KERE

Sidwaya

Messages

  • je suis burkinabé resident en cote d’ivoire je souhaite bon vent a notre futur star .que dieu le tout puissant ulimine son chemin de grace
    mon_espace_live@yahoo.fr

  • JE SUGGERE KA CE GENRE D’ARTICLE, LEFASO.NET PUISSE AJOUTER UN LIEN OU ON POURRAIT ECOUTER DES EXTRAITS DU NEW OPUS

    BON VENT A FANNY(WHY EL A CHANGE DE NON, JE L’APPRECIAIS DJA BCP A L’EPOQUE OU EL ETAIT AVC ATTENTAT)

  • je suis burkinabe ,plus precisement ancien voisin de classe de step vivant a washigton dc .good luck baby

  • stephanie du que le SEIGNEUR guide tes pas

  • BONNE MUSIQUE. J’aurai demandé qu’elle reprend le morçeau "ba siida" ; merci et bonne chance

  • reprendre le morçeau "ba siida" en français

    • le mieux pour cet artiste c’est l’expression corporelle dont elle fait l’objet.je l’apprecie apartir de la melodie,le rythme,la concordance de ses gestes et faits en somme un tt coherent qui charme.c’est vrai g ne comprend pas moore mais j’avoue que c’est du bon.on a pas besoin de le reprendre en français pour que cela donne.c’est l’artiste qui doit convaincre l’auditoire à aller à sa découverte.elle l’a fait.(net-ness)

  • Nous sommes en Aout 2010. Je me sais dificile à convaincre mais je dois avouer que l’album de Wendy est un chef d’oeuvre tant au niveau de l’orchestration que de la profondeur des textes. C’est dommage que le titre Mba sida est pris sur le pas sur les autres morceaux. Je conseille vivement à tous de faire leffort de depasser ce tube pour mieux decouvrir Wendy.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Musique : Kheops présente son 2e album aux mélomanes de Gaoua
Industries culturelles : Des journées portes ouvertes pour renforcer la visibilité du secteur
Cinéma numérique : La 4e édition du « Festival écran à ciel ouvert » aura lieu du 5 au 9 décembre 2018
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
SIAO 2018 : Les réfugiés maliens font de bonnes affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés