Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. Nelson Mandela» 

Nurukyor Claude Somda : Des leçons de vie pour les générations futures

Accueil > Actualités > Nécrologie • • lundi 11 mai 2009 à 02h04min

Une foule nombreuse et diversifiée a conduit, le jeudi 7 mai 2009, Mètuolè Nurukyor Claude Somda, ancien ministre de l’Information et de la Culture, député, conseiller pontifical pour le dialogue des cultures, maître de conférence à l’Université de Ouagadougou, à sa dernière demeure à Koukouligou, son village natal à une dizaine de kilomètres de Dissin. Pleurs, chants, danses, recueillements…ont marqué les moments de la journée du 7 mai, avant que la dépouille mortelle ne soit portée en terre.

« C’est tout Ouagadougou qui s’est transporté ici », constate-t-on, en arrivant à Koukouligou, ce jeudi 7 mai aux environs de midi. Les espaces préparés pour servir de parking étaient débordés. Les nombreux arbres dispersés dans les champs de case servaient d’aires de stationnement. Les tentes dressées pour la circonstance débordaient de parents, d’amis, de connaissances, de camarades de partis …accourus rendre un dernier hommage à celui que beaucoup d’orateurs ont qualifié de « digne serviteur de la nation », « d’homme de lettres, attaché à sa culture, avec fière allure dans ses tenues dagara ».

Dans cette foule diversifiée, se côtoyaient paysans des contrées du Sud-Ouest, « les frères de la brousse », pour désigner les travailleurs dagara de la diaspora, les amis politiques du CDP, dont d’anciens parlementaires, de nombreux religieux et religieuses et sans oublier ceux-là qui n’ont rien inventé, se contentant de cueillette, c’est-à-dire les Karaboro, Sénoufo, Toussian, Turka, Gouin et autres Siamou venus nombreux rendre les hommages à qui de droit.
M. Nurukyor Somda, qui a consacré sa vie d’enseignant et de chercheur à l’observation et à l’étude des peuples du Sud- Ouest sur qui il a consacré deux thèses, une de 3e cycle et l’autre d’Etat, n’aurait pas manqué de sourire au vu de la célébration de ses funérailles une fusion entre la tradition et la modernité, entre la religion révélée, le catholicisme et le « paganisme ».

Les autochtones, y compris des prêtres catholiques, voire des évêques, à l’ombre d’un arbre, au rythme du balafon et du tambour, « cantataient » sur les origines et les hauts faits de l’illustre disparu.
Quelques instants plus tard, à peu de distance de là, une messe concélébrée par trois évêques et une quarantaine de prêtres rendait hommage à Nurukyor Claude Somda et « demandait à la Vierge Marie d’intercéder auprès de son Fils pour lui ».
Puis ensemble, catholiques et pratiquants des religions traditionnelles africaines portèrent le cercueil de Nurukyor Claude Somda à sa dernière demeure, à la devanture de la maison traditionnelle qui l’a vu naître. Il a été inhumé à côté de son papa.

Aux bâtisseurs de demain

Dans la philosophie dagara, la mort représente la troisième et dernière étape du cycle humain. C’est pourquoi les Dagara, en célébrant les funérailles du disparu, racontent ses « hauts faits » pour que les générations futures puissent s’en inspirer.
Les hommages rendus à Nurukyor Claude Somda au cours de la cérémonie d’inhumation s’inscrivent dans cette logique. Le clergé catholique, à la messe de requiem, a mis en relief, son travail inlassable pour la restitution du patrimoine culturel dagara. En témoignent les deux thèses soutenues, l’une sur « l’Histoire de la pénétration coloniale en pays Dagara » et l’autre sur l’Histoire des peuplements du Sud-Ouest.

Le secrétaire général de la section provinciale du CDP a mis en exergue les qualités du défunt. « Représentant émérite de son terroir et de sa culture, digne serviteur de la nation, tu avais un sens élevé des responsabilités. Animateur hors pair et pédagogue avisé, tu savais utiliser les allégories, les dictons et les proverbes pour partager tes convictions et emporter l’adhésion des foules », a dit Jean-Claude Kamboulé.

Le vice-recteur de l’Université de Ouagadougou, le Pr R. Tall, dans son oraison funèbre relève que « plus que jamais, ses œuvres, la force de sa personnalité, son amour pour la culture resteront une source intarissable pour les étudiants, les intellectuels où les citoyens du monde viendront puiser pour enrichir le patrimoine universel ». Pour le secrétaire général de l’Association des anciens parlementaires, Nurukyor Claude Somda a eu une vie intellectuelle et politique bien remplie. Député, ministre, membre du bureau politique de l’Organisation pour la démocratie populaire/Mouvement du travail (ODP/MT), puis du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ancien président de la Fédération burkinabè de football, président du TON des anciens ministres de l’Information et de la Culture, cela a fait dire au Pr Tall que « le Pr Somda n’a pas été seulement enseignant-chercheur, homme de culture ou homme politique, il fut également un catholique convaincu et pratiquant. Ce qui lui a valu d’être nommé au Conseil pontifical pour la culture par le Pape Jean Paul II ».

Celui qu’on a enterré, ce jeudi 7 mai à Koukouligou, était, de l’avis des uns, « un homme de contact, très courtois, affable, humain et par ailleurs très dynamique ». Pour les autres « il a forgé ses premières armes dès les bancs du scolaire et du supérieur dans les mouvements scolaires et estudiantins dont l’illustre « Association des scolaires du Lobi (ASL) » qui a servi de moule à d’autres grands hommes ».
“Nurukyor Claude Somda, tu as été tout simplement un homme de bien”, a conclu le Pr R. Tall, traduisant sans doute l’opinion des couches et classes sociales et politiques diverses accourues accompagner Nurukyor Claude Somda à sa dernière demeure.

Tiergou P. DABIRE

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 11 mai 2009 à 11:12 En réponse à : Nurukyor Claude Somda : Des leçons de vie pour les générations futures

    cela fait plaisir de voir que cet homme fasse tant l’unanimité car telle etait l’homme au dela des differences... C’etait un exemple rare dans ce monde troublé et comme je disaais ce sont toujours les meilleurs qsui s’en vont a nous de montrer qu’il n’a pas donné un exemple pour rien. Mais aussi je remercie mon frere Pierre 5le journaliste) pour avoir su remarquer et ecrire que cet homme a eu une bonne formation au sein de l’ASL (Asssociation des Scolaires du Lobi). Aujourd’hui cette asssociation a été detruite expres sur la base des interets personnels et du meme coup la vie culturelle, la formation, l’apprentissage de nos petits freres, la solidarité entre les scolaires et la population, la comprehension de la culture dagara, etc sans meme parler de l’initiation a l’analyse politique tout cela a disparu On ne doit pas s’etonner que la region soit devenue morte et insipide sans donner envie d’y vivre laissant les gens desoeuvres etc c’est un gachis. que l’on soit d’accord ou pas avec les orientations de l’asl au moins il y aavait une vie socialedans la region et nos scolaires avaient de la motivation et du civisme Mes freres la survie de la region en depend meme... Pourtant c’est une region riche...en tout abssolument tout Bien dommage
    Dewré SOME Teonbaore

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2009 à 16:12, par Viima En réponse à : Nurukyor Claude Somda : Des leçons de vie pour les générations futures

    Que par la misericorde de Dieu son ame repose en paix.
    Union de priere

    Répondre à ce message

    • Le 11 mai 2009 à 21:38 En réponse à : Nurukyor Claude Somda : Des leçons de vie pour les générations futures

      C’est vrai, Teonbaore. Cet homme fait vraiment l’ unanimite et ca me rejouit. Ca defait au moins la mort qui croit rire des vivants. Cet homme illustre aussi le fait que l’ on peut faire la politque sans etre mauvais, qu’ on peut faire la politique tout en restant humain, au-dela de ses convictions. Beaucoup pensent que pour reussir en politique, c’est se deshumaniser, c’est a- dire, monter les coups bas pour descendre l’autre au risque meme de descendre le developpement des populations qu’ on pretend vouloir.
      Je saisis l’ occasion pour demander ton contact. On s’est perdu de vue. Je reside aux USA depuis qu’ on s’est quitte dans le department d’ anglais et que toi tu es parti en Angleterre. Please send me an email at leandremaries@yahoo.com.
      Paix a l’ ame de ce grand homme qui ne sut jamais etre triste et qui avait la bonhomie contagieuse.

      Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2010 à 21:24, par Marius D. SAGNON, USA En réponse à : Nurukyor Claude Somda : Des leçons de vie pour les générations futures

    Une tres grande perte pour le Faso et le Departement d’Histoire de l’Universite de Ouagadougou. J’ai eu de la chance et la fierte d’etre ton etudiant. Merci pour le savoir et la sagesse.
    Repose en paix !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de KABORÉ née TOLGHO Lucienne : Remerciements
In memoria : KAFANDO Jean Irmand
Décès de Mme BONKOUNGOU née COMPAORE Fatimata Béatrice : Remerciements et faire part
Décès de TAMINI TAMOUKE DOMINIQUE : Remerciements et faire part
Funérailles chrétiennes de YAMEOGO Yamlanèba Anatole Marie Paulin
Décès de madame Léa Ouédraogo née Yaméogo : Remerciements et Faire part
Décès de YONLI Sohanla Julien Casimir Remerciements et faire-part
Décès de BATIENON Joseph : Grande messe de funérailles
Décès de BATIONO Bazilou Robert : Remerciements et faire part
Décès de OUEDRAOGO ZOUMBILO MONIQUE : Remerciements
Décès de Grégoire TOE : Faire part
Décès de DARGA née SARE Victorine : Remerciements et faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés