Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Communicateurs et décentralisation : L’approche du ministre Moumouni Fabré

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 12 juillet 2004 à 08h20min

A l’occasion de l’atelier de formation des communicateurs sur la décentralisation, le jeudi 1er juillet 2004 au ministère des Affaires étrangères, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Moumouni Fabré a fait une profonde réflexion sur le sujet. Sidwaya en fait ici une synthèse.

Selon le ministre Fabré, le Burkina Faso a choisi de faire de la décentralisation l’instrument de la participation effective des populations à l’exercice du pouvoir et à la gestion des affaires locales.

La décentralisation a été consacrée par la constitution du 2 juin 1991. Elle est décrite par la loi comme "Fondement de la démocratie et du développement". La décentralisation est en marche effective depuis 1995. Elle mobilise des acteurs nationaux à plusieurs échelons et intéresse des partenaires au développement qui du reste assurent pour l’heure l’essentiel de son financement.

La nouvelle vision du développement à travers la décentralisation même si elle ne remet pas en cause l’existence et la nécessité d’un Etat central fort, implique un "autre Etat" placé dans un nouveau type de relations avec des démembrements placés dans un rôle de partenaires.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un cadre tragique de la décentralisation, des actions sont entreprises par le gouvernement afin de réaliser une synergie et une cohérence des politiques sectoriels au plan local, et permettre une meilleure expression des volontés de renforcement de la gouvernance dans les collectivités territoriales.

Une place de choix aux communicateurs

Au nombre des acteurs parties prenantes de la décentralisation, les communicateurs des secteurs publics et privés issus des organes de presses écrites et audiovisuelles occupent une place de choix.

En effet, les professionnels de la communication constituent les relais importants et les vecteurs indiqués pour l’information sur le processus de décentralisation. Il convient donc d’informer les communicateurs afin qu’ils puissent bien accompagner le processus de décentralisation.

C’est là, la raison majeure qui explique la tenue de l’atelier d’information des communicateurs sur la décentralisation.

L’initiative, maintes fois différée en raison de contrainte diverses, vient à juste titre combler un grand vide que l’administration territoriale ressent dans les difficultés de traitement de l’information sur la décentralisation.

Les objectifs assignés à l’atelier d’information des journalistes sur la décentralisation sont d’informer les communicateurs sur la mise en œuvre de la décentralisation au Burkina Faso, de susciter l’engagement des communicateurs-journalistes sur la question de la décentralisation, de mettre en place un cadre associatif des communicateurs au soutien du processus de décentralisation, de développer une expertise réelle au sein de la profession relativement à toutes les questions d’application de recherche et de prospective sur la décentralisation.

De façon plus prosaïque, il est souhaitable que les communicateurs soient largement imprégnés dans l’immédiat du contenu des textes d’orientation de la décentralisation (TOD) et de leur mise en œuvre. Au sortir de ce premier atelier d’information des journalistes, un cadre associatif des communicateurs viendra soutenir de façon plus organisée et structurée la mise en œuvre du processus de décentralisation.

Salia ZERBO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet
Koudougou : Des Hommes de médias outillés sur la planification familiale, le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre
Banque de l’union du Burkina Faso : Une nouvelle agence ouvre ses portes à Dédougou
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 247 est en Kiosque !
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
Union catholique africaine de la presse (UCAP) : Le Burkinabè Alexandre Rouamba préside le premier bureau exécutif
Coopération numérique : Le Burkina fait des recommandations à l’UEMOA et à la CEDEAO
Burkina Faso : Huawei lance une compétition pour détecter de nouveaux talents en technologie
Magazine Économies Africaines : L’édition spéciale « BURKINA FASO » 2021 est dans les kiosques
Burkina Faso : Bientôt un nouveau cadre réglementaire et trois multiplex pour la TNT
Journal « Le Pays » : 30 ans déjà !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés