Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Malnutrition des enfants : Docteur Osara Lamoussa Traoré décortique les facteurs de risque

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 4 février 2009 à 00h43min

Un doctorat en médecine, Osara Lamoussa Traoré a soutenu sa thèse à l’Université de Ouagadougou, le jeudi 22 janvier 2009, sur le thème :"Evaluation de l’état nutritionnel des enfants hospitalisés dans le service de pédiatrie du CHU/Yalgado-Ouédraogo".

Osara Lamoussa Traoré était un interne des hôpitaux. Pour sa thèse de doctorat en médecine, il s’est intéressé à la malnutrition des enfants. Elle a porté sur "Evaluation de l’état nutritionnel des enfants hospitalisés dans le service de pédiatrie du CHU/Yalgado-Ouédraogo". Selon le Centre national de nutrition (CNN) cité par l’impétrant, 29% des enfants de moins de 5 ans souffraient au Burkina Faso de malnutrition chronique en 1997 et 13,30% d’entre eux étaient frappés par une malnutrition aiguë. Afin de mieux comprendre le phénomène, Osara Lamoussa Traoré à circonscrit son étude prospective au Centre universitaire Yalgado-Ouédraogo. L’étude a duré deux mois et a concerné 331 enfants.
Quatre enfants sur cinq ont été déclarés malnutris, a-t-il révélé. A terme, il a abouti au résultat que la prévalence de la malnutrition oscille entre 55,9% et 79, 5%.

L’étude explique les facteurs de risques de la malnutrition aux plans individuel, médical alimentaire et familial. La polygamie expose les enfants à la malnutrition.
Elle est aussi un facteur de risque à ne pas négliger. L’étude a montré que la plupart des enfants malnutris de l’échantillon étaient issus des familles polygames. Le soubassement de tous les facteurs demeure, selon M. Traoré, la pauvreté. Face à ce phénomène il estime que des solutions à dimension pluridisciplinaire peuvent aider à réduire l’importance du fléau. Pour ce faire, il a formulé des recommandations à l’endroit des décideurs du système sanitaire et de la population. Celles-ci consistent entre autres à promouvoir la scolarisation des filles, à lutter contre les maladies infectieuses...

Au sein de la cellule familiale, il propose d’aménager un milieu de vie hygiénique, de renforcer l’éducation nutritionnelle. L’étude préconise aussi la promotion des espacements de naissance. Au terme de l’exposé, le jury composé des professeurs Ludovic Kam, Jean Lankoandé et du docteur Lassina Dao ont sanctionné le travail par la mention très honorable avec félicitations du jury. Ils ont encouragé le nouveau docteur, Osara Lamoussa Traoré à poursuivre sa spécialisation en pédiatrie. Il a prêté le serment d’hippocrate (le père de la médecine moderne) de remplir avec conscience sa fonction de médecin.

Boureima SANGA

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 29 mars 2009 à 10:14, par danielle.fancony En réponse à : Malnutrition des enfants : Docteur Osara Lamoussa Traoré décortique les facteurs de risque

    bonjour
    il existe aujourd’hui un produit à base de concentrés protéiques d’alfalfa qui aide à combattre la malnutrition
    renconnu dans de nombreux pays du monde pour ses qualités nutritives, il suffit d’ajouter à la ration journalière 5 grs pour un enfant et 10 grs pour un adulte,
    c’est un produit sécurisé, déjà distribué par enfant du monde au burkina et qui permet de pallier à cette malnutrition pour un coût très bas de l’ordre de 4 euros par an pour un enfant.
    je reste à votre disposition pour vous transmettre tous les dossiers scientifiques.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne agricole humide 2019-2020 : 5 800 000 tonnes de céréales attendues
Affaire interruption violente d’une conférence de presse à Bobo : Le député Moussa Zerbo appelle à la retenue et à la tolérance
La Poste Burkina Faso : Reprise du travail ce lundi 27 mai 2019
Me Gilbert Ouédraogo communie avec ses frères musulmans : « Le dialogue des religions, nous l’avons appris dans le berceau »
Ministère de l’Education nationale : Le redéploiement consensuel du personnel en discussion
Tolérance religieuse : L’ATR /DI interpelle les Burkinabè
Forêt de Kua : « la coopération sino-burkinabè mal engagée » (Le Faso autrement)
Toulfé/Nord : Au moins 3 morts dans l’attaque d’une église catholique
Circulation des poids lourds à Ouagadougou : L’arrêté municipal réaménagé pour lever les contraintes
5e anniversaire du décès du juge Salifou Nébié : Le SAMAB réclame vérité et justice
Région du sahel : Le nouveau gouverneur Salfo Kaboré installé
ENSP : Vers la dotation de chaque région d’une école de santé publique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés