Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Campagne de vaccination contre la fièvre jaune : Un début satisfaisant à Kombissiri

Accueil > Actualités > Société • • lundi 1er décembre 2008 à 05h03min

La première Dame du Burkina Faso, Mme Chantal Compaoré, marraine des journées de vaccination, accompagnée du ministre de la Santé, Seydou Bouda et des partenaires techniques et financiers a constaté le 28 novembre 2008 à Kombissiri, l’état du déroulement de la campagne contre la fièvre jaune, lancée le 27 novembre 2008.

La campagne préventive contre la fièvre jaune dans les 37 districts à haut risque poursuit son cours jusqu’au 3 décembre 2008.
Dans le district de la cité de la patate douce, Kombissiri, chef- lieu de la province du Bazèga, la première Dame du Burkina, Chantal Compaoré, marraine des journées de vaccination, s’est rendue au lendemain du lancement de la campagne le 28 novembre 2008, pour constater son déroulement.

Accompagnée du ministre de la Santé Seydou Bouda et la représentante de l’OMS au Burkina Djamila Cabral, Chantal Compaoré s’est rendue sur le site de vaccination de la Place du 2 juin de Kombissiri. Elle a trouvé des équipes de vaccination en stratégie fixe attendant la population. Il y a deux stratégies dans cette campagne : fixe et avancée. Pour la stratégie avancée, les équipes se déplacent à la recherche de personnes à vacciner. De la Place du 2 juin, la première Dame a lancé un appel à toutes les populations des 37 districts ciblés à sortir massivement pour se faire vacciner. Pour elle, c’est un devoir d’appeler les mères, les pères et les enfants à se faire vacciner afin de se protéger contre la fièvre jaune. Les visiteurs du site de vaccination de Kombissiri s’accordent à dire que le début de la campagne est satisfaisant dans la cité de la patate douce.

Ainsi au premier jour de la campagne, le district de Kombissiri avec ses 22 sites, selon le médecin chef, Abdoulaye Guiré, a enregistré une mobilisation exemplaire. Le nombre de personnes vaccinées dès la 1ère journée est de 41 704 sur 175 640 personnes à vacciner, soit 23,37%. "On n’est pas inquiet quant à l’atteinte des objectifs qui est de 90% au niveau national", a rassuré le ministre de la Santé, Seydou Bouda. Avant la visite de terrain, des exposés ont permis à Mme Chantal Compaoré de comprendre comment cette campagne est organisée au plan national et au niveau du district de Kombissiri.

La campagne concerne des personnes ayant plus de 9 mois. Les femmes enceintes, les moins de 9 mois et les malades grabataires sont exclus de la vaccination. Pour les femmes enceintes, la première Dame a plaidé qu’après l’accouchement, elles puissent bénéficier gratuitement du vaccin. Un plaidoyer qui sera analysé avec la plus grande attention, a dit le ministre de la Santé.
Toutefois, en dehors de la campagne, le vaccin est disponible dans les services d’hygiène. La fièvre jaune est une maladie infectieuse très redoutable. Elles est contagieuse. Elle sévit dans 12 pays africains. 48 millions de doses de vaccin ont été données aux 12 pays par les partenaires.

Le Burkina Faso en a eu 8 339 530 pour une population cible estimée à 7 547 684 personnes dans 37 districts à haut risque. Le ministre Bouda a rappelé que la dernière épidémie date de 1983 où 386 cas ont été notifiés avec 287 décès.
Un seul cas de fièvre jaune est une épidémie. Doù l’invite du ministre de la Santé à se faire vacciner afin de se protéger pendant 10 ans.

Boureima SANGA

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional fait l’état de mise en œuvre des cinq programmes dans le Centre-ouest
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « Cette année, un hymne chanté, sera dédié à Marie », précise Abbé Jules Pascal Zagré
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de Marcoussis, un ouf de soulagement pour les riverains
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des OSC sensibilisés sur la problématique
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à Ouagadougou les 13 et 14 juillet 2023
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés