Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

1re session ordinaire 2008 du Conseil économique et social : Les conseillers se penchent sur la sécurité routière et le transport

Accueil > Actualités > Economie • • mercredi 30 juillet 2008 à 11h18min

La première session ordinaire de l’année en cours du Conseil économique et social (CES) a débuté mardi 29 juillet 2008 à Ouagadougou et se poursuivra jusqu’au 19 août prochain. La question du transport et de la sécurité routière est au centre des débats des conseillers.

Sous le thème de : "Transport et sécurité routière au Burkina Faso, un problème de sécurité publique, de civisme et de gouvernance : défis et perspectives", se tient la première session ordinaire 2008 du Conseil économique et social (CES) du 29 juillet au 19 août 2008, à Ouagadougou. Pendant trois (3) semaines, les membres du CES vont, à entendre la 4e vice présidente de l’institution, Aïcha Traoré/Sanou, "procéder à un examen minutieux et approfondi de la problématique du transport et de la sécurité routière (...), en vue de faire des propositions et des recommandations".

Ainsi, des travaux en plénières seront consacrés à l’examen du rapport introductif produit par la commission, à l’audition des communications, organisées en panel ou en conférences...
Les travaux ou commission, eux, viseront à approfondir la réflexion à travers divers points. Il s’agit, entre autres, de l’appropriation du rapport introductif, de l’appréciation du diagnostic établi, de l’appréciation de la pertinence des mécanismes de sécurisation mis en œuvre. Les conseillers économiques vont également, identifier des propositions idoines en vue d’une meilleure sécurisation du transport routier.

Dans son allocution, le président du CES, Thomas Sanon a souligné l’importance du thème choisi pour la session ordinaire. Pour lui, de tout temps, l’homme a toujours pratiqué le transport. "L’intérêt de cette activité dans la vie humaine n’est plus à démontrer. Moyen indispensable de circulation des richesses et de rapprochement entre les peuples, le transport joue un rôle déterminant dans la promotion de la croissance économique et la réduction de la pauvreté" a-t-il précisé.

De l’avis de Monsieur Sanon, la sécurité routière est un défi permanent. C’est pourquoi, il a préconisé le renforcement de l’arsenal réglementaire et législatif pour combatte avec beaucoup plus de fermeté les comportements irresponsables sur la route.

Le président du CES a aussi souhaité la mobilisation des forces de défense et de sécurité, la modernisation de leurs outils afin d’assurer au mieux les contrôles, d’étendre la sensibilisation et de sévir s’il y a besoin. Thomas Sanon veut également qu’un grand soin soit apporté aux infrastructures routières au Burkina Faso.
Pour sa part, le ministre des Transport, Gilbert Noël Ouédraogo a reconnu que si rien n’est fait, l’insécurité routière en Afrique va faire plus des victimes que le paludisme et le Sida. Selon le ministre, le Burkina Faso dispose d’une politique nationale de sécurité routière. La présente session du CES va permettre d’exposer aux conseillers cette politique en vue de recueillir leurs suggestions.

Alban KINI (alban-kini@yahoo.fr)
Hermann GOUMBRI

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CASEM 2019 du MINEFID : Un taux de recouvrement de 99,31% au premier trimestre
Inclusion financière : Les opportunités du digital, l’opération de charme de l’UNCDF
Filière coton : Tirer les leçons des privatisations dans l’espace UEMOA et au Tchad
Chambre de commerce et d’industrie du Burkina : La relance du club de presse au menu d’un dîner
Street marketing weeks : La 1ère édition se tiendra du 4 juin au 8 novembre 2019
Union économique et monétaire ouest-africaine : Un niveau de récoltes globalement satisfaisant
Mise en garde du CREPMF contre les arnaques : Léopold Ouédraogo de l’antenne nationale de la BRVM apporte des éclaircissements
Labellisation du Faso Danfani : Une arme pour lutter contre la contrefaçon
Mises en garde contre les arnaques financières : Le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina se prononce
Échangeur du Nord : « L’échangeur a permis la fluidité de la circulation, mais le pôle économique de Tampouy est détruit », selon un riverain
Banque mondiale-Burkina Faso : Trois accords de financement pour renforcer la politique économique et sociale
Professionnels des banques : L’heure est à la vulgarisation des cartes bancaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés