Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Femmes journalistes : Les lauréates du prix FAWE 2004 récompensées

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 14 juin 2004 à 10h04min

L’Association des Femmes Educatrices Africaines, section du Burkina (FAWE - BF) et l’Association des professionnelles africaines de la communication du Burkina (APAC) ont récompensé le jeudi 10 juin dernier à Ouagadougou, les communicatrices qui se sont distinguées à leur concours d’excellence dénommé FAWE/éducation 2004.

C’était au cours d’une soirée de gala organisée à l’Hôtel Indépendance sous le parrainage du ministre de l’Information, Joseph Kahoun. Une cérémonie rehaussée par les présences du ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation et du ministre délégué à l’Alphabétisation et à l’Education non-formelle.

Onze (11) candidates seulement ont pris part à l’édition 2004 du prix FAWE. Une faible participation que le jury a déploré et expliqué par la non transmission des œuvres de certaines candidates de Bobo-Dioulasso et de Banfora par incompréhension par celles-ci du message d’appel à candidature. 15 œuvres étaient en compétition en genres productions radiodiffusion (06), productions télé (03) et presse écrite (06).

Dans sa notation le jury a tenu compte de la pertinence du sujet (intérêt, proximité, lien avec la problématique de l’éducation des filles et des femmes), du contenu du document (valeur informative et esthétique, originalité, richesse documentaire, lisibilité du message respect de la dignité humaine et de l’éthique morale et professionnelle), de la maîtrise de la langue d’expression et de la technique (syntaxe, grammaire, style journalistique, technique de présentation) et perspectives du document (relation avec les problèmes d’actualité et l’apport du contenu dans la connaissance d’un problème lié à la situation de l’éducation des filles et des femmes).

Pour le jury de l’édition 2004, les œuvres examinées étaient de bonne facture. Elle invite donc les communicatrices à participer d’avantage au concours pour les prochaines éditions.

A cet effet, le jury a formulé des recommandations pour améliorer l’organisation du concours. Il souhaite aussi la prise en compte des langues nationales (mooré, jula et fulfuldé) et l’organisation de stages de formation en genres journalistiques au profit des communicatrices. La présidente de FAWE, Alice Tiendrébéogo est satisfaite : "chères communicatrices, merci d’avoir participé ; sachez que celles qui ne sont pas primées ne l’ont pas été simplement parce que la concurrence a été rude, c’est dire que la majorité des œuvres présentées étaient des œuvres de qualité. Je voudrais donc saluer la compétence des femmes des média et demander aux communicatrices de s’investir davantage en allant au-delà de la couverture des évènements pour s’attacher à d’écrire les expériences réussies, celles qui le sont moins et pourquoi".

Mme Tiendrébéogo suggère notamment la confection d’articles et des émissions sur les nombreuses actions entreprises dans le cadre du Plan décennal de développement de l’éducation de base.

Pour ce qui est du prix FAWE, il est décerné chaque année au niveau continental pour reconnaître le travail des journalistes qui ont de façon soutenue et effective mis les pleins feux sur les questions relatives au développement d’une manière générale, et sur les questions connexes à l’éducation des filles et des femmes d’une manière particulière. Son objectif initial est de récompenser les femmes journalistes qui ont fait preuve de performances exceptionnelles dans le domaine du reportage en rapport avec l’objet du prix. Outre le Burkina, le prix est administré au Ghana, au Kenya, au Sénégal et en Afrique du Sud.

Victorien A. SAWADOGO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : La Fédération des associations du numérique du Faso dresse un bilan après cinq ans d’existence
Votre journal "L’Evénement" du 25 septembre 2021 est disponible !
Médias : Mathias Tankoano démissionne du Conseil Supérieur de la Communication
Promotion des droits de l’enfant : Le journaliste Abdel-Aziz Nabaloum remporte le prix international Ulrich-Wickert
30 ans du Pays : Le programme des festivités
Prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits : Les œuvres sont attendues jusqu’au 22 octobre 2021
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet
Koudougou : Des Hommes de médias outillés sur la planification familiale, le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre
Banque de l’union du Burkina Faso : Une nouvelle agence ouvre ses portes à Dédougou
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 247 est en Kiosque !
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés