Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Coopération Burkina -Japon : Radio Burkina entièrement numérisée

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 11 juin 2004 à 09h00min

Grâce à la Coopération japonaise, les studios de Radio Burkina, de Radio Arc-en-ciel et de la Radio rurale ont été meublés d’équipements numériques. Le coût total de ce matériel s’élève à deux milliards sept cent millions de FCFA (2 700 000 000). La réception officielle et l’inauguration de ces équipements sont intervenues, jeudi 11 juin 2004, dans l’enceinte de la Radiodiffusion.

"En réalité, depuis plus d’un an, nous utilisons déjà le matériel numérique offert par le Japon", a confié le directeur de la Radiodiffusion, M. Lamoussa Robgo. Il a précisé qu’"une partie du matériel vétuste a été mis de côté au cas où..." et qu’une partie sera envoyé à Radio Gaoua pour renforcer l’équipement de cette station.

L’acquisition de ces équipements a été possible grâce à la générosité du gouvernement japonais. Ce don s’inscrit dans l’exécution de la deuxième phase du projet d’aménagement de l’équipement des studios de la radiodiffusion nationale du Burkina Faso.

La première phase de ce projet, d’un montant de deux cent vingt-neuf (229) yens, soit environ un milliard cent huit millions (1 108 000 000) FCFA, a permis de doter la radio rurale d’équipement technique. "C’est dans le but de l’aider à jouer son rôle de promotion d’une information qui réponde au souci de développement des populations rurales", a confié l’ambassadeur du Japon au Burkina, Kwokawa Yuyi.

La seconde phase du projet a concerné l’équipement des studios de la radiodiffusion nationale, et a coûté deux cent cinquante huit millions (258 000 000) de yens soit environ un milliard deux cent quarante neuf millions 1 249 000 000) de FCFA.

L’ambassadeur du Japon au Burkina, M. Kurokawa Yuyi a affirmé que le projet ne se limite pas seulement à la fourniture de matériel. Il a dit que des techniciens burkinabè ont été invités au Japon pour suivre un stage dans le domaine de la maintenance des équipements de radiodiffusion. "Le but de ce stage est de faire en sorte que les équipements fournis soient utilisés de manière optimale", a-t-il ajouté.

Les motivations du Japon

L’ambassadeur japonais a expliqué que son gouvernement a été informé des difficultés que rencontrent les techniciens dans la production d’émissions radiophoniques de qualité, à cause de la vétusté du matériel. C’est la raison pour laquelle il a pris la ferme résolution de soutenir et d’appuyer l’initiative des autorités burkinabè pour améliorer la situation.

Pour son Excellence, "nul n’ignore que les messages radiodiffusés en direction des populations permettent d’obtenir des résultats significatifs dans divers domaines et qu’à travers ses messages, la radiodiffusion enrichit la vie sociale et économique d’un pays". Au nombre des messages ayant un impact certain sur les populations, il a cité ceux sur la sensibilisation des populations à la lutte contre la désertification, de promotion de l’éducation, de santé, de l’allaitement maternel et de la sécurité alimentaire.

A la suite de son Excellence Kurokawa Yuyi, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, M. Youssouf Ouédraogo, a traduit la satisfaction des Burkinabè : "Nous sommes contents de la précieuse contribution de la Coopération japonaise".

Ces investissements comprennent des installations d’air conditionné et de liaison spécialisée entre les studios de Ouagadougou et le Centre émetteur de Kamboinsin. De l’avis du ministre, ces investissements offriront aux auditeurs de la radiodiffusion publique, un confort d’écoute irréprochable : "l’Etat de fonctionnement des nouveaux équipements nous donne entière satisfaction", a soutenu le ministre d’Etat. Ce sont ces genres d’acquis qui ouvrent les perspectives d’atteinte aux objectifs globaux de la lutte contre la pauvreté.

Le ministre Youssouf Ouédraogo a, par ailleurs, révélé que le gouvernement burkinabè souhaite déployer courant 2005, une série d’émetteurs d’ondes moyennes pour une couverture radiophonique intégrale du territoire. Il estime qu’ainsi de tous les villages, chaque citoyen pourra apporter sa contribution au succès du combat pour un développement humain durable.

A quand l’équipement de la télévision ?

Pour le ministre Youssouf Ouédraogo, il faut aller par étape. L’équipement numérique de la radiodiffusion est satisfaisant et la qualité de la diffusion s’en trouve nettement amélioré. "En ce qui concerne la télévision, nous avons commencé les discussions avec le Japon en 2002. Et nous continuerons de discuter, tout en étant reconnaissant pour ce que le Japon a déjà fait pour nous. Nous lui rendons hommage".

En outre il a indiqué que le gouvernement burkinabè aussi travaille avec les moyens qu’il a, à sa disposition pour faire avancer le Burkina. Dans cette logique il a relevé que le gouvernement burkinabè continuera d’œuvrer à travers les différents sommets pour que des efforts continuent d’être faits dans le domaine de la communication. Le ministre d’Etat a salué le dynamisme de l’ancien ministre de l’Information, M. Raymond Edouard Ouédraogo qui a été un acteur décisif de la Coopération Japon-Burkina, alors qu’il était ambassadeur au Japon.

Aimée Florentine KABORE (kaborette@yahoo.fr)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : La Fédération des associations du numérique du Faso dresse un bilan après cinq ans d’existence
Votre journal "L’Evénement" du 25 septembre 2021 est disponible !
Médias : Mathias Tankoano démissionne du Conseil Supérieur de la Communication
Promotion des droits de l’enfant : Le journaliste Abdel-Aziz Nabaloum remporte le prix international Ulrich-Wickert
30 ans du Pays : Le programme des festivités
Prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits : Les œuvres sont attendues jusqu’au 22 octobre 2021
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet
Koudougou : Des Hommes de médias outillés sur la planification familiale, le mariage d’enfants et les violences basées sur le genre
Banque de l’union du Burkina Faso : Une nouvelle agence ouvre ses portes à Dédougou
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 247 est en Kiosque !
Médias : Jean-Emmanuel Ouédraogo désormais aux commandes de la RTB télé
Burkina : « Il faut que les journalistes continuent de travailler avec le sens élevé de la responsabilité » (Pr Serge Théophile Balima)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés