Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

Ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique : Améliorer la mise en oeuvre des projets et programmes

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 30 novembre 2007 à 12h31min

Le ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique a tenu du 26 au 28 novembre derniers, au centre national Cardinal Paul Zoungrana de Ouaga, son XXVe Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Les travaux qui ont été présidés par le ministre Joseph Paré se sont déroulés autour du thème : "Etat de mise en oeuvre des projets et programmes en cours d’exécution et bilan du plan d’action 2007."

Le XXVe CASEM du ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique s’est particulièrement penché sur la faiblesse du taux d’absorption des crédits alloués aux projets et programmes sous tutelle du MESSRS. Pour le ministre Joseph Paré qui a présidé l’ouverture et la clôture des travaux du CASEM, il était donc question de trouver des solutions idoines à la faiblesse du taux d’exécution des projets.

Les travaux qui se sont déroulés en plénière et en commissions ont permis de mettre à nu les difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre des différents projets et programmes, et de faire des suggestions et recommandations pour corriger les défaillances décelées. En dehors des projets Education V, PEPP II et PRFP (Coopération chinoise) qui étaient préalablement pris en compte pour le diagnostic, bien d’autres projets du MESSRS ont été passés au scanner du CASEM. Il s’agit notamment du projet Renforcement de l’enseignement supérieur et de l’action universitaire, du projet Austro-burkinabè (PAB VII) de formation des formateurs de l’enseignement technique et professionnel, et enfin du projet Cité universitaire de 750 lits.

Lors de la restitution des travaux menés en commission, il a été relevé, au titre des difficultés de programmation des projets, la lenteur administrative dans le traitement des dossiers, le manque ou l’insuffisance de moyens financiers, la difficulté de coordination liée surtout à la méconnaissance des textes, etc.

Au titre des difficultés de mise en oeuvre, le CASEM a relevé la lourdeur dans la procédure de décaissement, le manque de coordination entre services, le non-respect des cahiers des charges, et, au plan financier, l’écart d’écriture entre le document du projet et les conventions de financement.

Au chapitre des recommandations pour juguler ces difficultés, le Conseil d’administration a suggéré, pour ce qui est des plans d’actions, l’élaboration d’un agenda des activités du ministère, la mobilisation à temps des ressources financières, le respect des accords et la bonne définition des rôles de chacun des partenaires. En ce qui concerne les projets, il a été recommandé l’instauration d’une démarche participative dans l’évaluation des projets, l’harmonisation des documents de gestion, l’évaluation rigoureuse des coûts des projets, et l’institution de la carte scolaire.

A la clôture des travaux, les participants au XXVe CASEM ont formulé des recommandations complémentaires relatives à la formation des acteurs pour l’élaboration des plans d’action, la tenue permanente de missions conjointes des partenaires financiers, et à la réforme des curricula.

Le ministre Joseph Paré en charge des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, pour sa part, a loué la qualité du travail abattu par les participants au CASEM, et a promis de prendre en compte les recommandations formulées, pour une mise en oeuvre optimale des projets et programmes du ministère.

Par Paul-Miki ROAMBA

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Déplacés internes de Barsalogho : L’ONG Help va « au-delà de l’assistance »
Organisation démocratique de la jeunesse : Une rencontre nationale fait le bilan des activités menées par les différentes sections
Centre-Est : L’OCADES Caritas Burkina s’engage pour une protection des migrants vulnérables du Sahel
Ramadan 2021 : Le jeûne musulman débute ce 13 avril
Ramadan 2021 : « C’est l’heure de la solidarité et de la générosité », dixit El Hadj Aminou Ouédraogo, président du CERFI
Contribution de l’unité d’action syndicale (UAS) sur la question de la réconciliation nationale
Burkina Faso : L’Initiative Pananetugri mène la réflexion sur l’origine du féminisme
Région du Sahel : Des éducateurs et communicateurs renforcent leurs capacités sur les mécanismes endogènes de gestion des conflits
Région des Cascades : Le canton de Karaborola célèbre la fête des nouvelles récoltes Difan-Gbar
Ramadan : La commission lune se réunira ce lundi 12 avril 2021
Burkina Faso : L’ONG FOSAPA offre des vivres à 350 personnes vulnérables
Jeûne musulman/Burkina : Ramadan market, une opportunité pour faire ses provisions à moindre coût
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés