Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Azalaï hôtel Indépendance reprend vie

Accueil > Tourisme • • vendredi 1er juin 2007 à 07h15min

La pleine vie est de retour à Azalaï hôtel Indépendance depuis quelques temps, avec le parachèvement des travaux qui y avaient été entrepris. Et bien avant cela, on se souvient que des personnalités avaient eu à visiter les lieux.

C’est ainsi par exemple que le 4 avril dernier, le ministre Benoît Ouattara (Commerce, Promotion de l’entreprise et de l’Artisanat) et sa collègue Aline Koala (Culture, Arts et Tourisme) ont effectué une visite à l’Azalaï hôtel Indépendance à Ouagadougou. Pendant plus d’une heure et demie, ils ont pu voir les chambres, la salle Dimaako (centre de congrès), le restaurant Tan Bô, etc. C’est Mossadeck Bally (PDG-PCA du groupe Azalaï) qui conduisait les hôtes.

En rappel, l’hôtel Indépendance était repris en août 2004 par la Société burkinabè de promotion hôtelière (SBPH), à l’issue d’une signature d’un contrat de gérance. Il passait, entre-temps, dans les mains de la chaîne hôtelière Azalaï international, créée en juin 2005, qui entreprenait de le "relooker" (cf. l’Obs. n° 6468 du 2 au 4 septembre 2005 sous le titre : Groupe Azalaï. Du sel dans la soupe de l’hôtel Indé).

Azalaï se donnait entre 15 et 18 mois pour apporter sa touche à l’infrastructure, en promettant de mettre la main à la poche à hauteur de cinq (5) milliards de nos francs. Parole tenue, car lors de la visite, les deux ministres, Aline Koala et Benoît Ouattara, ainsi que leur suite (Lanciné Diawara et Baba Saïd Bally, administrateurs, Gustave Diasso et Mme Kientéga de la commission de privatisation, Jules-Henri Edouard, DG du groupe Azalaï) ont pu se rendre compte que ce qui était prévu dans la première phase a été réalisé.

Ce qui a suscité les propos suivants du ministre Aline Koala : "Cela m’a beaucoup fait plaisir de découvrir cette transformation minutieuse de l’hôtel. Je me réjouis à l’avance du beau cadre d’accueil qui se dessine et je formule le souhait qu’il compte à l’issue, parmi les grands hôtels de la sous-région pour un tourisme confortable. Mes félicitations à toute l’équipe pour cette bonne initiative".

Un new look impeccable

133 chambres neuves avec du mobilier à l’intérieur sont dorénavant disponibles et ce nombre sera porté à 180 à la fin du projet. La salle Dimaako a été entièrement refaite, avec une capacité de plus de 1000 places dans une salle modulable. Azalaï hôtel Indépendance aura au total six (6) salles de conférences équipées, avec traduction simultanée.

Le restaurant Tan Bô, qui signifie cabaret en langue dagara, au bord de la piscine, a, lui aussi, pris un coup de jeune et marche très bien. Azalaï organise un buffet tous les dimanches et le cuistot Lucien Hounsa (chef de cuisine) a de nouvelles cartes : Animation musicale et brochettes au bord de la piscine tous les soirs à partir de 18 h 00.

Bref, l’hôtel, qui n’a jamais été fermé au cours des travaux, est entièrement fonctionnel et ceux qui sont au-devant des choses, en sont fiers. Ce joyau de Ouagadougou (Burkina Faso) vient s’ajouter à trois (3) autres basés à Bamako (Mali) et à l’hôtel du 23-Septembre à Bissau, en Guinée-Bissau, sous la coupe de Mossadeck Bally (PDG-PCA) du groupe Azalaï international.

Pierre Tapsoba

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Air Burkina : Pourquoi les programmes des vols ont été perturbés
Tourisme : Des Burkinabè à la découverte du Pic Nahouri
SIAO 2018 : Permettre aux artisans de vivre de leur métier
Aérport de Donsin : Où en est le projet ?
Air Burkina : L’agence Kwamé N’krhuma sera fermée à compter du 1er avril 2018
Bobo : La Villa Gamaliel, un cadre idéal pour se sentir chez soi
Le musée communal Sogossira Sanon de Bobo-Dioulasso : Sauvons notre patrimoine culturel
Hôtel du week-end : Mermoz Hôtel, un autre style de séjour, un reflet de l’hospitalité
Aviation : Air Sarada vole en toute sécurité dans le ciel burkinabè
Hôtel du week end résidence Lafia
L’hôtel du week-end : Le Ran Hôtel de Bobo-Dioulasso
SITHO 2017 : Le trophée de l’intégrité décerné au Mogho Naaba Baongo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés