Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Jubilé d’or du lycée Ouezzin Coulibaly : Sous le signe de la renaissance

Accueil > Régions • • mardi 16 mars 2004 à 09h43min

Le vendredi 12 mars dernier, Laya Sawadogo, ministre de Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique a présidé le lancement officiel des manifestations entrant dans le cadre du cinquantenaire du lycée Ouezzin Coulibaly (LOC) de Bobo-Dioulasso. Cet anniversaire a été parrainé par Mgr. Anselme Titianma Sanon, archevêque de Bobo-Dioulasso.

La cérémonoie s’est déroulée dans l’enceinte de l’établissement en présence de membres du gouvernement, des autorités provinciales et communales et d’anciens élèves du LOC. Avec 36 élèves et 3 enseignants à sa création en 1944, sous le nom d’Ecole primaire supérieure, le LOC compte aujourd’hui, 60 années après, 62 classes, 4964 élèves, 122 professeurs, 7 surveillants, 10 travailleurs (personnel de soutien) et 5 responsables administratifs.

Après toutes ces années donc, a rappelé le proviseur Emmanuel Nignan, "la petite école primaire est devenue le grand LOC et les jeunes élèves de l’établissement sont devenus les grands hommes du pays. Ils servent à tous les échelons de la société ". Le LOC a été "un moment de l’histoire du pays et de l’Afrique occidentale française", raison pour laquelle Mgr Anselme T. Sanon dit avoir accepté le parrainage de son jubilé d’or. Malgré la baisse de résultats ces dernières années, le LOC reste une référence.

Il est même "un centre d’excellence du Burkina Faso à travers les 45 lycées que nous comptons", a précisé le ministre Laya Sawadogo puisqu’il sert de lycée expérimental pour les programmes d’enseignement et compte une cellule scientifique, vieille de 10 ans. Le proviseur pour toutes ces raisons, a affirmé que l’évolution du LOC le rassure. Mais il faudra, dit-il, qu’au-delà de l’.aspect festif, le jubilé d’or soit l’occasion pour le LOC de mettre au point une thérapie originale pour lui permettre de recouvrer sa bonne santé d’antan.

Et le thème chosi est une invite à la réflexion, à la recherche de solutions originales et appropriées pour redynamiser cet établissement et pour que l’affaire du LOC soit celle de tout le monde parce qu’"il s’agit de faire reposer les bases de l’éducation sur nos valeurs ancestrales, celles-là qui nous enseignent que c’est toute la société qui doit éduquer l’individu". Les anciens par la voix de Jonas Bayoulou se sont engagés à construire dès à présent, le radeau capable d’accueillir chaque génération et toutes les générations du LOC. Le ministre a promis l’appui de son département au LOC tout en encourageant les autorités municipales à décentraliser les collèges d’enseignement général.

Cela, parce que le LOC sera transformé en un véritable centre d’excellence "en entamant progressivement le retrait des classes de 1er degré qui seront ensuite disséminées sur l’ensemble de la province et de la ville". La cérémonie officielle a été l’occasion pour le premier proviseur noir de l’établissement, Emile Kargougou de rappeler son passage au LOC. Ayant pris fonction à la rentrée scolaire de 1968, il a fait régner au LOC une discipline exemplaire "seule nécessité qui permet à l’homme de conduire n’importe quel groupe humain" comme l’a souligné le ministre Laya Sawadogo.

Au cours de la cérémonie, un hommage a été rendu au président Daniel Coulibaly dont le fils (Le Pr André Ouezzin Coulibaly) était présent à la cérémonie. Un de ses discours a été lu par des élèves du LOC à travers un fait historique et l’un de ses poèmes a été déclamé.

Urbain KABORE
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Paroisse de Toma : Le nouveau curé installé
Diocèse de Dédougou : Monseigneur Prosper KY rend visite aux chrétiens de Toma
Journée de l’excellence du Conseil régional de l’Est : Le nom du premier au Bac aurait été remplacé par un autre
Région de l’Est : Les acteurs de la justice sensibilisés à la lutte contre la corruption
Education : Les nouveaux directeurs régionaux de la Boucle du Mouhoun installés dans leurs fonctions
Région des Hauts-Bassins : Le pont de Banakeledaga emporté par les eaux quelques mois après sa construction
Rumeurs d’attributions frauduleuses de parcelles à Gaoua : La conséquence d’un manque de communication, selon le maire
Toma : 100 plants pour reverdir l’environnement
Nayala : Le village de Koin célèbre l’excellence à l’école primaire
Nayala : Le commissaire Marcel Paré rend grâce à Dieu pour sa carrière professionnelle
Région de la Boucle du Mouhoun : le maire de la commune rurale de Madouba est décédé
Historique du peuplement de Douroula : Les Marka sont considérés comme les autochtones
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés