Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Coopération : Le PNUD et le gouvernement burkinabè mutualisent leurs efforts pour le développement et la paix

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • mardi 6 décembre 2022 à 13h29min
Coopération : Le PNUD et le gouvernement burkinabè mutualisent leurs efforts pour le développement et la paix

La revue annuelle 2022 du programme de coopération pays entre le Programme des nations-unies pour le développement (PNUD) et le gouvernement du Burkina Faso a débuté ce mardi 6 décembre 2022 à Ouagadougou. Le programme de coopération a été adopté en 2018 et s’étend jusqu’en 2023. Durant deux jours, les participants vont passer en revue les actions menées, les insuffisances constatées et les perspectives.

Les représentants du PNUD et du gouvernement burkinabè se retrouvent pour échanger sur le programme de coopération pays 2018-2023. C’est un programme formulé d’abord pour appuyer la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES I), ensuite prolongé en 2022 puis en 2023 pour prendre en compte le nouveau référentiel, le PNDES II et les priorités de la transition.

Les priorités actuelles de la transition présentées par le Premier ministre Apollinaire Joachim Kyelèm de Tambela lors de son discours de politique générale, se résument à la restauration de l’intégrité territoriale du pays, la sécurisation des personnes et des biens, le bien-être des Burkinabè et la refondation de la société par une gouvernance vertueuse.

Les participants à cette revue annuelle 2022

Le programme de coopération s’appuie sur trois piliers essentiels. Il s’agit de la gouvernance et la paix durable qui vise à améliorer l’efficacité institutionnelle, l’Etat de droit, la cohésion sociale et la sécurité. Il y a aussi l’environnement et l’énergie dont l’objectif est de rendre la croissance inclusive et durable et promouvoir la création d’emplois décents et la sécurité alimentaire pour tous. Le troisième et dernier pilier est la résilience des populations notamment face au changement climatique, aux catastrophes naturelles et aux urgences alimentaires.

Cette rencontre d’échanges se veut être un cadre pour faire le bilan de la mise en œuvre des projets et programmes et d’apprécier les résultats et les progrès obtenus. Cette revue annuelle permettra également aux participants de partager les succès, de tirer les leçons des échecs pour mieux envisager les interventions futures pour le développement, la paix et le bien-être des populations burkinabè.

Dr Elsie Laurence-Chounoune, représentante résidente du PNUD au Burkina Faso

Pour la représentante résidente du PNUD au Burkina Faso, Dr Elsie Laurence-Chounoune, malgré une année 2022 difficile marquée par une instabilité politique, une persistance de l’insécurité et de la crise humanitaire, son institution a revu ses méthodes d’intervention afin de continuer à venir en aide aux populations vulnérables. 12,5 milliards de FCFA ont déjà été mobilisés pour l’exécution de ces projets et programmes.

Selon le PNUD, à la date du 30 septembre 2022, on dénombre 1 719 332 personnes déplacées internes dont 60,4% d’enfants. Des acquis ont été engrangés au cours de l’année 2022 selon la première responsable du PNUD au Burkina Faso. On peut citer le renforcement de l’accès à la justice à travers les cliniques juridiques et les audiences foraines au profit des populations vulnérables, l’opérationnalisation des structures de prévention et de gestion des conflits dans certaines localités des régions, des Hauts-Bassins, du Sud-ouest et des Cascades.

Fatoumata Bako/ Traoré, ministre déléguée chargée du budget

Parmi les activités réalisées par le PNUD en 2022, il y a aussi l’autonomisation économique des femmes et des jeunes dans les secteurs de l’agriculture durable, de l’agroalimentaire et du numérique à travers des formations et des équipements innovants comme les fermes agro-écologiques polyvalentes et les chambres froides avec plus de 2 500 emplois directs et indirects créés ou renforcés, la mobilisation des acteurs locaux et la sensibilisation d’environ 1 600 000 personnes afin d’améliorer la cohésion sociale dans un contexte de paix fragile, etc.

Présente à cette cérémonie d’ouverture, la ministre déléguée auprès du ministre de l’économie, des finances et de la prospective, chargée du budget, Fatoumata Bako/ Traoré a traduit toute la gratitude du gouvernement burkinabè au PNUD. Elle a salué cette coopération entre le PNUD et le Burkina Faso, qui selon elle, a « un impact considérable sur l’amélioration des conditions de vie des Burkinabè des villes et des campagnes ».

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
USA-Burkina : « Nous sommes le plus grand donateur en matière d’aide humanitaire » (sous-secrétaire d’État adjoint américain pour l’Afrique de l’ouest)
Transition au Burkina : Le président de la commission de l’Union africaine à Ouagadougou pour soutenir les efforts du pays
Lutte contre le terrorisme : L’Union africaine exprime sa solidarité avec le Burkina Faso.
Coopération sous-régionale : 20 jours et 800 kilomètres à vélo pour renforcer les liens entre le Mali et le Burkina
Coopération Etats-Unis-Burkina Faso : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le Chef de l’Etat
Sécurité au Burkina Faso : Le Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires ouest africaines prend langue avec le Gouvernement burkinabè
Visite du Premier ministre à Bamako (Mali) : « Pendant longtemps, nous avons passé le temps à regarder ailleurs, alors que les solutions sont juste à côté de nous », dixit Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela
Frédéric Lejeal, journaliste africaniste : « La France doit changer radicalement de logiciel en Afrique si elle veut encore avoir du crédit »
Formation des Forces de sécurité intérieure en Egypte : Le rapport 2021-2022 remis au Colonel Boukaré ZOUNGRANA
Coopération sécuritaire : L’Ambassadeur du Japon échange avec le Ministre Boukaré ZOUNGRANA
Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyelem attendu à Bamako ce mardi 31 janvier 2023
Coopération : Après la Centrafrique, le Mali, … les nouvelles de Wagner en RDC inquiètent des Occidentaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés