Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Employabilité de la jeunesse au Burkina : Société Générale Burkina Faso à cœur ouvert avec les jeunes diplômés

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mardi 6 décembre 2022 à 12h33min
Employabilité de la jeunesse au Burkina : Société Générale Burkina Faso à cœur ouvert avec les jeunes diplômés

Dans le cadre de la 2e édition de son programme « SGBF JEUNES TALENTS », Société Générale Burkina Faso (SGBF) a organisé une conférence sur le thème « rendez-vous de l’employabilité par Société Générale Burkina Faso » au profit des jeunes diplômés. La conférence a été également marquée par la proclamation des résultats des candidats retenus pour la seconde phase du programme. Une conférence présidée par le directeur général de Société Générale Burkina Faso, M. Willy Tchiengué, qui a, dans son discours d’ouverture, motivé les jeunes à avoir de l’ambition et de donner le meilleur d’eux-mêmes afin de réussir leurs projets professionnels.

C’est tout un arsenal que Société Générale Burkina Faso (SGBF) a mobilisé au cours de cette conférence pour parler à bâtons rompus aux jeunes sur la question de l’employabilité. Pendant plus de trois heures, ces professionnels aguerris du monde bancaire ont parlé à cœur ouvert à ces jeunes diplômés.

Pour créer la connexion avec cette jeunesse en quête d’emplois, ils ont parlé de leurs expériences personnelles.
Du responsable des transactions bancaires à celle de la communication, en passant par le directeur adjoint de la clientèle Particuliers et Professionnels, à la responsable du marché des PME et à celui des ressources humaines et de la formation, chacun d’eux a parlé de son domaine spécifique.

Pour challenger ces jeunes, ils les ont montré comment ils peuvent décrocher un emploi chez Société Générale Burkina Faso sans même avoir de nombreuses années d’expériences. Et ce n’est pas tout !

Chacun d’eux a aussi expliqué comment ils ont intégré cette banque qui offre une multitude d’opportunités aux chercheurs d’emplois et même à ceux qui n’ont pas d’expérience. A la matière, le directeur des ressources humaines et de la formation, François De Sales Ouédraogo leur a souligné que sa structure reçoit tous les profils, parce que, le secteur bancaire embauche dans une panoplie de métiers. « Nous recevons tout type de profils, mais nous maximisons surtout la capacité du candidat à développer le business de la banque », a-t-il révélé aux jeunes.

Toujours dans le partage de leurs expériences avec les jeunes diplômés, la responsable communication de Société Générale Burkina Faso, Angeline Nyamweogho/Ouattara, est revenue sur son cas et comment elle a été recrutée par la banque. Pour celle qui de juriste de formation, s’est vue confier le poste de la responsable communication dans un domaine où elle ne pensait pas travailler. Tout cela pour dire aux jeunes diplômés que dans la recherche d’emploi, on peut être amené un jour à travailler dans un domaine où l’on n’a pas forcement été formé. « Aucune voie n’est tracée d’avance, c’est à chacun de tracer sa voie », a-t-elle conseillé aux jeunes.

60 candidatures retenues pour poursuivre l’aventure

De la rédaction d’un bon curriculum vitae (CV), ou d’une bonne lettre de motivation à l’attitude qu’il faut avoir quand on est à la recherche d’un emploi, ou encore d’un savoir-être et d’un savoir-vivre. Tous ces rudiments leur ont été montrés au cours de cette conférence de telle sorte que même s’ils n’ont pas été retenus à SGBF, ils puissent décrocher n’importe quel emploi de leur choix au niveau national comme international.

Le directeur général de Société Générale Burkina Faso, Willy Tchiengué, qui a présidé la conférence a saisi l’occasion pour prodiguer des conseils aux jeunes, parce qu’il dit être aussi passé par là. Il les a à cet effet fait savoir que la jeunesse, c’est l’âge des ambitions et c’est l’avenir de la nation.

« Cette conférence est alors un rendez-vous qui se veut être un partage d’expérience et une forme d’intérêt commun. C’est donc une occasion que vous devez saisir pour travailler davantage sur vos projets professionnels, parce qu’il y en a pour tous », a-t-il indiqué aux jeunes, tout en soulignant que le projet SGBF jeunes talents répond aux valeurs communes et exigences de sa structure. Car, la mission de SGBF, c’est d’élever les personnes, en les faisant grandir à travers le coaching pour qu’elles réalisent leurs ambitions professionnelles.

Cette conférence sur l’employabilité a été aussi marquée par la proclamation des résultats de la 2e édition du programme « SGBF JEUNES TALENTS ». Au total, 434 dossiers ont été enregistrés, 204 présélectionnés, parmi lesquels, 60 ont été retenus pour poursuivre la seconde phase qui se tiendra le 17 décembre prochain. C’est donc à l’issue de cette phase que 24 candidats seront définitivement retenus.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une transition de trop », prévient une OSC
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des riverains contre la poussière
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés diacres ce 2 février 2023
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une éventuelle épidémie de méningite
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de formations en transformation agroalimentaire et en élevage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés