Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv Industrie SA titulaire de la certification ISO 9001

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 5 décembre 2022 à 22h09min
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv Industrie SA titulaire de la certification ISO 9001

Fruit de la qualité de ses produits et de la performance de ses services, la certification ISO 9001 version 2015 obtenue par Agroserv Industrie SA a été officiellement présentée à ses collaborateurs. La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel Sopatel Silmandé de Ouagadougou, le vendredi 2 décembre 2022.

La perpétuelle recherche de la satisfaction de sa clientèle, par la qualité de ses produits et la performance de ses prestations, lui ont valu aujourd’hui, l’obtention de la certification ISO 9001 version 2015. Agroserv Industrie SA est en effet une industrie de pointe avec une capacité de transformation journalière de 80 tonnes de maïs. L’entreprise, basée à Ouagadougou, (dans la zone industrielle de Kossodo) transforme le maïs en gritz, farine et semoule (couscous).

L’un des produits de Agroserv Industrie SA mis sur le marché

La vision de cette industrie leader, est d’atteindre un niveau de transformation de 31 250 tonnes de maïs en 2023. Ce, en incluant dans son système d’approvisionnement, la collecte de maïs irrigué de contre-saison en plus du maïs pluvial. Mais aussi en diversifiant ses offres de produits finis de sorte qu’ils soient davantage accessibles aux consommateurs à faible revenu.

Pour y arriver, Agroserv Industrie SA compte inclure dans son réseau d’approvisionnement plus de 20 000 petits producteurs et productrices répartis dans les grands bassins de production (régions des Hauts-Bassins, Cascades et Boucle du Mouhoun principalement).

« Agroserv Industrie SA est née de la volonté de contribuer à la chaîne de valeur des céréales au Burkina Faso depuis 2008. Et dès lors, l’entreprise ne cesse de travailler afin de répondre plus efficacement aux besoins des clients en leur fournissant de la semoule et de la farine de maïs de très bonne qualité », a indiqué Siaka Sanon, président directeur général de Agroserv Industrie SA.

« Cette cérémonie de présentation de la certification ISO de Agroserv Industrie s’inscrit dans l’optique de remercier nos clients qui nous ont fait confiance », Siaka Sanon, PDG de Agroserv Industrie SA

L’idée d’implémenter une démarche qualité part de la volonté d’Agroserv Industrie SA de maîtriser davantage ce process afin de fournir en permanence des produits conformes aux besoins de ses clients et d’accroître leur satisfaction. C’est donc l’implémentation de cette démarche qualité qui a aboutit en février 2022, au couronnement de Agroserv Industrie SA par la certification ISO 9001 version 2015 à travers la Société générale de surveillance (SGS). Une multinationale qui propose des services de contrôle, de vérification, d’analyse et de certification en relation avec la commercialisation et le transport des biens.

« Durant tout le long du processus complexe, Agroserv a fait preuve de maturité qui s’est soldée par le certificat que nous célébrons. L’entreprise a été évaluée sur la base de son système de qualité et un certain nombre d’exigences de la norme ISO 9001 ont été vérifiées. L’audit a été concluant au regard du système mis en place par Agroserv Industrie SA. Ce qui lui a valu la certification ISO 9001 », a expliqué Sanbyemba Ouédraogo, représentant le directeur général de SGS.

« Nous avons vérifié point par point que Agroserv a mis en place un système qui permet de répondre aux exigences », Sanbyemba Ouédraogo de la SGS

Un objectif de production de plus de 200 tonnes de maïs par jour

Le PDG de Agroserv Industrie SA saisi l’occasion pour annoncer le lancement dès lundi 5 décembre 2022, les travaux de construction de son nouveau complexe agro-industriel à Bobo-Dioulasso. « Ce nouveau complexe va permettre de nous rapprocher davantage de nos vaillants producteurs agricoles. Nous visons l’objectif d’une production journalière de plus de 200 tonnes de maïs », a affirmé Siaka Sanon.

Ultramoderne, ce complexe agro-industriel va permettre à Agroserv Industrie SA de passer de la transformation primaire à la transformation secondaire des produits dérivés du maïs. Toute chose qui va favoriser la création d’emplois directs et indirects. Une fois sortie de terre, cette usine va être la toute première du genre en Afrique de l’Ouest francophone, selon M. Sanon.

Un projet d’une valeur de dix milliards de francs CFA

D’une valeur estimée à dix milliards de francs CFA, la construction du complexe agro-industriel va durer douze mois. A cet effet, le promoteur a réitéré sa reconnaissance à l’endroit des partenaires qui l’accompagnent dans cette vision futuriste.

« Nous allons précuire la farine et la semoule. Nous allons produire des farines infantiles. Nous voulons nous orienter vers la sécurité alimentaire », ambitionne Siaka Sanon

Agroserv Industrie SA est l’entreprise championne du Partenariat maïs soutenu par le Programme 2SCALE au Burkina Faso. En rappel, 2SCALE est un programme incubateur et accélérateur qui facilite un portefeuille de partenariats public-privé (PPP) avec des entreprises inclusives du secteur agroalimentaire en Afrique. Ce programme est à sa deuxième phase et bénéficie du soutien financier public du ministère des Affaires étrangères néerlandais à travers la Direction générale pour la coopération internationale (DGIS).

Il est mis en œuvre par un consortium comprenant : International Fertilizer Development Center (IFDC), Base-of-the-Pyramid Innovation Center (BoPInc) et l’organisation néerlandaise de développement, SNV. Cela, pour une durée de 5 ans (2019 - 2023). Le but du programme est de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à une croissance économique durable et inclusive et à la stabilité dans neuf pays africains concernés par le programme dont le Burkina Faso.

La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance électrique

Il ambitionne entre autres inciter et accélérer des modèles commerciaux innovants dans le secteur agricole tout en intégrant les consommateurs de la base de la pyramide (BoP), promouvoir un approvisionnement durable fondé sur les petits exploitants agricoles du pays et créer des emplois pour les jeunes et femmes.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés