Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Sécurité alimentaire au Burkina : Le projet d’appui à la gestion du stock d’intervention officiellement lancé

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • lundi 28 novembre 2022 à 16h07min
Sécurité alimentaire au Burkina : Le projet d’appui à la gestion du stock d’intervention officiellement lancé

Le ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, Denis Ouédraogo, a officiellement lancé ce 28 novembre 2022, le projet d’appui à la gestion du stock d’intervention (PAGSI). Prévu pour s’étaler sur une période de cinq ans, le PAGSI a pour objectif de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables au Burkina Faso. Il couvre l’ensemble des 13 régions du pays et est mis en œuvre par la Société nationale de gestion du stock de sécurité (SONAGESS), pour un montant d’un peu plus de 25 milliards de FCFA.

Les aléas climatiques et la pauvreté des sols influent sur les productions agricoles, exposant de ce fait le Burkina Faso à des crises alimentaires et nutritionnelles. Selon les projections, un peu plus de 3,5 millions de personnes pourraient tomber en insécurité alimentaire pendant la période de soudure qui se situe entre juin et août 2023. Pour soutenir les populations vulnérables et favoriser leur accès aux céréales, le gouvernement a pris plusieurs mesures telles la mise en place du stock d’intervention en 2006, ainsi que la mise en place des boutiques témoins en 2013, sous la gestion de la SONAGESS.

Le logo du projet

Le PAGSI vient, à en croire le ministre de l’agriculture, Denis Ouédraogo, consolider les acquis de ces différentes initiatives et inscrire dans la durée, les actions de la SONAGESS en matière de lutte contre l’insécurité alimentaire. Le projet comprend deux composantes opérationnelles qui portent sur l’amélioration de la disponibilité et de la qualité des aliments et sur l’accessibilité des populations, et une composante de coordination et de gestion.

Denis Ouédraogo, ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques

De façon spécifique, il devrait permettre d’améliorer la disponibilité des aliments de qualité par l’accroissement des quantités collectées, ainsi que l’accessibilité financière et physique des populations vulnérables aux aliments. Ce sont au total 50 000 ménages, soit 400 000 personnes issues des zones déclarées en insécurité alimentaires, qui bénéficieront du projet.

Vue des participants présents au lancement du projet

A terme, le PAGSI va permettre de collecter 62 500 tonnes de vivres, de réduire la distance moyenne parcourue pour acquérir les vivres de 50 à 25 km, de réduire la durée moyenne de rupture des stocks dans les points de vente à onze jours maximum et de favoriser le colisage des vivres en sacs de 25 ou 50 kg. Il sera mis en œuvre sur l’ensemble du territoire national, en mettant à la disposition des populations cibles, des céréales à prix subventionnés dans les différents points de vente.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois semaines
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées nationales nommés à des postes de responsabilité
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des enjeux et défis de l’enregistrement des décès
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour faire découvrir le métier de cheminot aux enfants des travailleurs
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e session du Centre régional africain d’administration du travail
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché burkinabè
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés