Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) : Un cadre de formation professionnelle pour les acteurs culturels

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • vendredi 18 novembre 2022 à 14h57min
Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) : Un cadre de formation professionnelle pour les acteurs culturels

L’Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) du Burkina Faso a officiellement lancé ses activités ce vendredi 18 novembre 2022, à Ouagadougou. Ce lancement a été ponctué par une conférence inaugurale placée sous le thème « Entrepreneuriat culturel et valeurs sociétales en Afrique ».

Ce thème entre en droite ligne de l’objectif visé par l’institut : faire la promotion des arts et spectacles en Afrique. Il propose aux apprenants des formations professionnelles continues. L’IKAM veut constituer une vitrine pour l’entrepreneuriat culturel, la structuration et le management culturel en ce qui concerne les industries culturelles et créatives. Ces renforcements de capacités vont permettre aux acteurs culturels de mieux se professionnaliser et d’être aguerris en la matière. Aussi, les apprenants bénéficieront d’un coaching et d’un mentorat.

Issouf Balima a relevé que les formations se font en présentiel et/ou en ligne.

Il faut préciser que l’Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) a vu le jour en 2020, au Burkina Faso. Toutefois, il ne correspondait pas entièrement aux dispositions d’un institut des arts et métiers. Ce vendredi 18 novembre 2022 marque ainsi la labélisation d’IKAM Burkina. « IKAM Burkina Faso est surtout dans la formation professionnelle. Nous sommes axés sur la formation à courte durée de renforcements des capacités. Pour les licences et masters, c’est surtout l’Institut Kôrè de Ségou, au Mali, qui s’en charge. A partir de cette conférence inaugurale, nous avons les aptitudes nécessaires pour avancer », a précisé l’administrateur d’IKAM Burkina Faso, Issouf Balima.

A cette conférence inaugurale, il y a eu 20 participants. L’institut Kôrè ambitionne de former une nouvelle élite africaine d’entrepreneurs culturels. Son concept pédagogique est régi sur des valeurs sociales et solidaires des peuples d’Afrique de l’Ouest, et est adapté aux industries culturelles et créatives. En plus du Burkina Faso, l’IKAM a des représentations au Togo, au Congo Brazzaville, en Mauritanie. En neuf ans, l’institut affirme avoir formé plus de 623 professionnels des métiers de l’art et de la culture.

SB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
16e édition du SIAO : Le stand de la communauté touareg accueille avec un verre de thé
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février 2023, les horaires des cours sont fixés de 7h30mn à 14h en raison du SIAO
Lefaso TV présente Les « A- côtés du SIAO » : A la rencontre des artisans burkinabè
Les 12PCA, acte 11 : Une édition placée sous le signe de la résilience
SIAO : La 16e édition s’ouvre sous le signe de la résilience des artisans
« Dafra académie music live » : Une compétition pour la relance de la pratique musicale live au Burkina
Cinéma au Burkina : "Naras City", le premier long métrage de Malick Naboalga dénonce l’injustice, l’insécurité et les conflits fonciers
Visite du parc d’exposition du SIAO : « La commission est prête à 98% » Serge Poda, ministre de l’artisanat
Musique au Burkina : Jules O s’offusque du désordre avec son titre ‘’Zoundzandé ’’
Bobo-Dioulasso : Des artisans redoutent « une mort programmée du pagne koko dunda »
SIAO 2023 : « Les foires, c’est en même temps une école où on part découvrir, vendre et se faire connaître », foi des créateurs
Koudougou : L’entreprise François 1er, une opportunité d’emplois pour les étudiants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés