Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

72 heures du lait local : La 8e édition se tiendra du 25 au 27 octobre 2022 à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 21 octobre 2022 à 19h30min
72 heures du lait local : La 8e édition se tiendra du 25 au 27 octobre 2022 à Ouagadougou

L’Union nationale des mini laiteries et des producteurs de lait local du Burkina (UMPL/B) a organisé, ce vendredi 8 octobre 2022, une conférence de presse en prélude à la 8e édition des 72 heures du lait local. Cette édition se tiendra du 25 au 27 octobre 2022 au Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané à Ouagadougou.

« Les mini-laiteries face à la crise sécuritaire au Burkina Faso : quelles stratégies pour pérenniser les acquis de développement ? » C’est sous ce thème que se tiendra la 8e édition des 72 heures du lait local.

À en croire le président de l’Union nationale des mini laiteries et des producteurs de lait local du Burkina (UMPL/B), Adama Ibrahim Diallo, l’insécurité impacte fortement les éleveurs mais aussi les mini laiteries, puisque la plupart d’entre elles sont situées dans les zones à forts défis sécuritaires. Certaines ont même dû cesser leurs activités. « Les mini-laiteries enregistrent des baisses de la quantité de lait collecté allant jusqu’à la fermeture de certaines laiteries dans les localités à forte tension, notamment au Sahel, au Nord, à l’Est et au Centre-nord. Face à cette impasse, il est urgent de se poser les bonnes questions et surtout de trouver la meilleure stratégie de résilience », a laissé entendre M. Diallo. C’est ce qui explique donc le thème de la 8e édition des 72 heures du lait local.

Adama Ibrahim Diallo, président de l’UMPL/B invite les populations à faire le déplacement au palais de la culture Jean-Pierre Guingané pour prendre part à ces 72 heures du lait local

Les 72 heures du lait local qui se veulent un cadre par excellence de promotion, de valorisation d’échanges mais aussi de plaidoyer en faveur des producteurs et des transformateurs du lait local se tiendront du 25 au 27 octobre 2022 au palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané. L’événement sera marqué par une visite terrain d’exploitations laitières et de mini laiteries membres de l’UMPL/B, des ateliers de concertation des acteurs qui devraient aboutir à des messages de plaidoyer à l’endroit des autorités et des expositions-vente de lait et de produits laitiers locaux. « Nous voulons faire connaître le goût du lait local et amener la population à faire la différence entre le lait local et la poudre de lait dégraissée et rengraissée à l’huile de palme », a indiqué le président de l’UMPL/B. Il invite donc les populations à faire le déplacement au palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané.

Il est aussi prévu la remise d’équipements à des mini laiteries. Ces équipements ont été acquis grâce à un financement d’Oxfam et de la coopération luxembourgeoise.
Cette année, en marge des 72 heures du lait local, se tiendra le congrès lait équitable qui réunira les acteurs de la filière lait local de l’Afrique de l’Ouest. Ceux de l’Europe qui étaient également attendus ne pourront plus faire le déplacement au regard des récents événements survenus au Burkina Faso (putsch du 30 septembre 2022). Ce congrès aura pour thème « Le lait équitable, un levier de résilience face à la concurrence déloyale du lait en poudre réengraissé à l’huile de palme dans les marchés ouest africains ».

Une vue des journalistes présents à la conférence de presse

En rappel, c’est en collaboration avec les faitières nationales et structures d’appui aux organisations paysannes que sont la Confédération paysanne du Faso, l’Association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en Savane (APESS), l’Interprofession lait (IPROLAIT) et la Plateforme d’action à la sécurisation des ménages pastoraux (PASMEP) que l’UMPL/B organise les 72 heures du lait local.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : RFI suspendue jusqu’à nouvel ordre
Journée internationale des personnes handicapées 2022 : Le Pr Charlemagne pour un meilleur accès aux services de santé des femmes
Gendarmérie nationale du Burkina : Les epreuves physiques et sportives se tiennent du 3 au 11 décembre 2022
Crise sécuritaire au Burkina Faso : Les forces militaires étrangères sont inefficaces, selon une étude de la fondation Rosa Luxembourg
Procès Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano : Le procureur a requis 36 mois dont 12 ferme contre l’accusé
Agriculture au Burkina : Des formateurs outillés sur l’approche SHEP
Formation régionale en genre à l’ISSP : « Le genre prône l’égalité, mais ce n’est pas une égalité mathématique », Dr Bilampoa Gnoumou/Thiombiano
Koudougou : L’ENS organise ses 1ères journées scientifiques pour apporter sa contribution au traitement des préoccupations du Burkina
Séminaire international sur "Enseignement bilingue francoo-arabe au Burkina Faso : état des lieux et perspectives "
Burkina Faso : Les procédures collectives, l’autre moyen pour sauver les entreprises en difficulté
Réconciliation nationale au Burkina : Vers un consensus sur la démarche appropriée
Journées nationales du refus de la corruption : Le REN-LAC réfléchit sur la corruption dans les secteurs de la défense et de la sécurité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés