Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

Recherche scientifique au Burkina : L’IRSS pour une meilleure résilience des populations

Accueil > Recherches et innovations • LEFASO.NET • jeudi 20 octobre 2022 à 19h31min
Recherche scientifique au Burkina : L’IRSS pour une meilleure résilience des populations

L’Institut de recherche en science de la santé (IRSS), à travers sa direction régionale de l’ouest (IRSS/DRO), organise, du 20 au 22 octobre 2022 à Bobo-Dioulasso, la deuxième édition de ses Journées scientifiques (JSI). Cette édition 2022 est placée sous le thème : « Contribution de la recherche pour le bien-être des populations dans un contexte de pandémie à la covid-19 et de crise sécuritaire ». La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu ce jeudi 20 octobre 2022 sous la présidence du délégué général du Centre national de la recherche scientifique et technologique, Dr Emmanuel Nanéma.

Les Journées scientifiques de l’IRSS (JSI) offrent ainsi l’opportunité aux acteurs de la recherche de partager et de diffuser les résultats scientifiques. Elles se veulent un rendez-vous pour capitaliser la contribution de la recherche à une meilleure résilience des populations face à ces moments d’insécurité au Burkina Faso. Pour cette deuxième édition qui coïncide également avec les 25 ans de l’institut, au moins 100 spécialistes du Burkina Faso, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali, travaillant dans les domaines de la lutte contre les maladies infectieuses et même chroniques, y prennent part. Durant trois jours, cette rencontre scientifique sera marquée par des conférences, des panels, des communications scientifiques et des expositions.

Les acteurs de la recherche présents aux journées scientifiques de l’IRSS

Faire connaitre les résultats de ses recherches et participer à l’animation de la vie scientifique nationale, c’est ce qui a guidé l’IRSS en organisant ces journées. Selon le délégué général du Centre national de la recherche scientifique et technologique, Dr Emmanuel Nanéma, un centre de recherche qui se veut digne de ce nom, devrait pouvoir faire une animation scientifique.

Le délégué général du Centre national de la recherche scientifique et technologique, Dr Emmanuel Nanéma

La recherche étant le moteur principal de développement économique et social, ces journées scientifiques sont des occasions pour les chercheurs de se côtoyer, de faire le point des activités de recherche et d’explorer de nouvelles pistes de recherche. « Ces journées scientifiques entrent dans le cadre de l’animation scientifique. Et lors des animations scientifiques, les chercheurs ont l’occasion de se rencontrer, de discuter de sujets d’actualité et de leurs activités de recherche. Cela permet aux chercheurs de se frotter entre eux et de se frotter à des chercheurs d’autres pays », a-t-il expliqué.

Le Pr Roch Dabiré, directeur régional de l’IRSS de l’Ouest

A en croire le directeur régional de l’IRSS de l’Ouest, Roch Dabiré, le thème de cette édition traduit l’actualité nationale et sous régionale et la contribution de tout un chacun à la résolution de ces maux qui minent le Burkina Faso est attendue. « Le choix du thème reflète la réalité contextuelle du Burkina qui est marquée par une grande inquiétude sur le plan sécuritaire, mais aussi sur le plan sanitaire parce que le Burkina Faso vit, depuis quelques années, la pandémie de la covid-19 qui a fragilisé le tissu sanitaire. C’est pourquoi nous avons voulu voir comment la recherche peut contribuer à régler un tant soit peu ce problème de sécurité et de défi sanitaire, en menant des recherches particulières au Burkina qui pourraient permettre aux populations d’avoir une lueur par rapport à leur bien-être social et économique », a laissé entendre le Pr Roch Dabiré, directeur régional de l’IRSS de l’Ouest.

Le Dr Sylvain Ouédraogo, directeur de l’IRSS et président du comité scientifique de la deuxième édition des JSI

Ces journées scientifiques donnent également l’occasion de célébrer les 25 ans de l’institut qui, depuis 1997, met un accent particulier sur la production scientifique, l’innovation et la valorisation des résultats de la recherche en santé. Selon le Dr Sylvain Ouédraogo, directeur de l’IRSS et président du comité scientifique de la deuxième édition des JSI, l’IRSS depuis sa création a généré de nombreux résultats de recherche et ces journées scientifiques offrent l’opportunité de partager et d’échanger sur les substances de ces résultats. Durant donc ces trois jours, les congressistes venus d’ici et d’ailleurs vont échanger à travers des communications sur des sous-thèmes tels que les maladies infectieuses et vectorielles, les plantes médicinales et pratique médicale traditionnelle, politique et système de santé de la reproduction de la mère et de l’enfant, etc.

La photo de famille des officiels à l’issue de la cérémonie d’ouverture des travaux

Toutes ces activités se tiennent au sein de l’IRSS/DRO (Ex école Jamot) à Bobo-Dioulasso.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse de doctorat : Salifou Kabré s’intéresse à la protection du moringa contre les insectes ravageurs
Enseignement au Burkina : Un hommage rendu au Pr Tanga Pierre Zoungrana lors d’un colloque international
Recherche scientifique au Burkina : « Environ 1500 technologies sont désormais disponibles », Dr François Kagambega, ANVAR
Usage d’une motopompe alimentée par du gaz butane pour le pompage et l’irrigation de riz au Burkina Faso
CAMES : Pr Souleymane Konaté prend les rênes de l’institution
La culture de confiance ou le ciment de la construction de bonnes relations sociales et professionnelles
Effet PYGMALION et Effet GOLEM : les bases intuitives de la réussite ou non en entreprise.
Étalement urbain et sécurité alimentaire dans les villes en Côte d’Ivoire
Soutenance de master : Aziz Bansé mène la réflexion sur l’apport du « projet élevage » de l’Association Tind- Yalgré (ATY) à la lutte contre la pauvreté dans la province du Kourwéogo
Soutenance de thèse de doctorat/UNZ : Jean André Ki élevé au rang de docteur avec la mention très honorable
Soutenance de thèse de doctorat unique à l’UNZ : Mention très honorable pour le désormais Dr Hilaire Sampebego
Recherche en mathématiques appliquées : Mention très honorable pour la thèse de Sougoursi Jean Yves Zaré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés