Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 6 octobre 2022 à 22h40min
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

Des dizaines de jeunes sont mobilisés devant la télévision publique du Burkina ce jeudi 6 octobre 2022 pour protester, disent-ils, contre ce qui se dit dans les coulisses. Selon eux, le pouvoir veut être arraché à leur Ibrahim Traoré et ça ne marchera pas.

"Nous ne voulons personne d’autre à part Ibrahim Traoré et s’ils s’amusent, ils verront" lancent Djibril Sawadogo et ses camarades.

Les manifestants brandissant les drapeaux du Burkina et de la Russie, sifflets à la bouche, scandent : " Laissez l’enfant travailler "

" On a entendu dire que les généraux ne veulent pas le Capitaine Ibrahim Traoré, pourtant nous voulons, donc il faut le laisser travailler", a laissé entendre Jerôme Kabré, avant de se renchérir : "Depuis sept ans, nous souffrons ici et on n’a pas vu de généraux, donc parole est finie".

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 octobre à 15:34, par AZIZ En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Si les nouvelles autorités veulent mener la barque TRANSITION à bon port il faut qu’elles mettent immédiatement mettre fin à ces marches sauvages qui peuvent facilement dégenerer en pillages. Et ça ce serait grave. Depuis que les gens ont pillé les biens de gens lors des évènement en 2014 toute marche (surtout sans initiateurs precis) peut entrainer des pillages et des casses. Pourquoi attendre que ça se degenère avant de prendre des mesures. Et puis ce desordre ambiant peut faire l’affaire d’éventuels terroristes qui peuvent facilement circuler et s’implanter sans etre inquiétés. On dirait qu’il n’ya plus de forces de l’ordre dans les villes du Burkina

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 16:31, par AHMED En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      AZIZ toute la classe politique est pourrie. Vous avez vu encore les BALA et autres ABLASSÉ dans ses ABLASSERIES. Il faut faire une mise au point des a présent. Vous avez vu les YERO BOLLY qui n’ont pas pu mettre BLAISE à l’abri d’une insurrection

      Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 17:11, par Indjaba En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      Bien vu, internaute N°1. Nous burkinabè On est devenu intellectuellement trop plat et socialement trop ridicule aux yeux des autres nations. Même le Mali que nous voulons copier n’a pas atteint ce bas niveau : brûler une ambassade et se masser dans la rue dès qu’un individu analphabète fait une vidéo. Le jeune Traoré est très intelligent et serait un bon président mais malheureusement il risque d’échouer parce qu’il sera l’esclave de la rue. La rue a certes des préoccupations qu’il faut absolument prendre en compte dans nos planification stratégiques mais la rue ne saurait planifier cette stratégie à la place du premier leader qu’est le président du Faso. Mais est ce que cette rue aussi à tord ? Puisque monsieur Traoré l’a utilisée ou manipulé à fond pour accélérer l’éjection de Damiba. Tout ce qui peut nous sauver, c’est une élection même bâclée et même réduite à Ouaga et Bobo. L’autre solution qui est trop risquée est Traoré de s’émanciper et de rendre une ingratitude à cette rue en matant et en appliquant sa vision. On ne peut discuter des choix diplomatiques et géostratégiques avec un gars assis au bord de la rue qui n’a pas eut la chance de faire même le CEP1. J’ai peur du pays.

      Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 17:52, par Arrete En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      Arrete ! de quel pillage parle tu @Aziz. Ne nous distrait pas. Il y’a eu mort d’hommes et tu palre de materiel. Nous supportons pleinement ces jeunes. Cette fois-ci on ne nous volera pas notre revolution apres Zida, Rock, et Damiba. Cette fois-ci les jeunes ont notre benedction. Restez dans les rues jusqu’a la victoire finale.

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 15:53, par Ka En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Vraiment j’ai peur pour mon pays : Car, ceux qui ne se rappellent pas du passé sont condamnes a le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement aujourd’hui. Nous vivons dans un éternel recommencement, malgré tout ce que nous avions vécu avec Damiba dont il y a 8 mois les Ouagalais sont sorti pour le poussé à corrompre le conseil constitutionnel pour se nommer un président fantôme et illégitime. Voilà que ces ignorants font les mêmes erreurs comme si ce problème de Damiba n’a jamais existé.

    Au lieu que Traoré se laisse ridiculiser par ces manipulateurs envoyé par es gourous des partis politiques pour le déstabilisé, avec ses conseillers a la con du coup d’erat a la maternelle, feraient mieux d’assumer totalement leurs actes enfantines et demander à ces jeunes de déguerpir

    Est-ce que ces jeunes sont au courant que la première chose que font les faiseurs de coups d’état, c’est de suspendre la Constitution. Pour ces gens-là, le texte est donc nul et de nul effet, ce n’est pas la menace de "la rigueur de la loi" qui va les faire reculer. Mais Traoré confirme que la constitution est rétabli, et dont il ne peut pas être président comme lui demande ces jeunes désœuvrés et manipuler.
    .Ces jeunes veulent vraiment semer le désordre et déstabiliser Traoré. Dans une situation de désordre, c’est la « loi de la jungle » qui s’installe. Le désordre permet ainsi la réalisation d´une plus grande injustice. ? La justice Burkinabé pour sa crédibilité dans cette affaire doit sortir et de mettre juridiquement la voie a suivre pour une transition saine qui mènerait aux élections transparentes.

    L’illettrisme n’est pas signe de crétinisme, tout comme l’instruction n’est pas forcement signe d’intelligence ... il en va de même de la pauvreté et de la richesse. Et ces jeunes illettrés veulent saboter la transition. C’est pourquoi je ne cesse de dire ‘’’’mieux vaut avoir l’honnêteté de constater que, si les "blancs" sont bien à l’origine de nos misères, ils ne peuvent aujourd’hui nous y maintenir que grâce à la complicité de nos dirigeants et à la mentalité acquise par nos populations.

    Remontons l’histoire récente de notre pays et représentons-nous ce pays sous Damiba président illégitime comme sera Traoré ? Qu’aurions-nous sous ces vendeurs d’illusions, dans un cas ou un autre ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 17:56, par Nono En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      @Ka, arretez d’avoir peur, les jeunes vont finie le travail a la place des vieux avec leur mentalité neocolonisées. Ne quittez pas la rue tant que le boulot n’est pas fini soyez vigilant avec ceux qui volent les revolutions pour les monaiyer avec la France. Ces generaux n’ont jamais dit que Ibrahim etait jeue pour aller mourir au front en combattant les terroriste maintenat qu’il s’agit de bouffer il est jeune. Quittez dans ca. Mettez es tous a la retraite car on n’a jamais vu ce que ces generaux ont fait. Il se font battre par des homme en sandales et en boubou. Meme pas capable d’acheminer le ravitaillement aux militaires aux front.

      Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 18:52, par caca En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      Vieux Ka ! J’espère que tu vas bien et que la famille se porte bien également ! J’avoue que je suis dans l’admiration de lire deux fois tes post au cours de l’histoire actuelle de notre chère patrie. Tu as commencé à comprendre l’enjeu et l’illusion de ce peuple au destin obscure.
      La situation n’envisage aucune perspective bonne pour l’avenir du peuple si nous sommes sincères pour le dire. De Paris j’observe simplement les événements en cour et pleure à l’intérieure de moi. Le choix de ce capitaine de faire la confusion aura les conséquences incalculables en commençant nos relations avec la France.

      Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 04:46, par Yako En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      " Vraiment j’ai peur pour mon pays : Car, ceux qui ne se rappellent pas du passé sont condamnes a le répéter." Bjr mon frère Ka, inutile de pleurer c’est vous autres avez introduit dans ce pays cette culture du désordre et de défiance de l’autorité en 2014,lorsque je te disait que l’insurrection est une infraction à la loi et que affaiblir l’état conduit inexorablement à son démantèlement ! Vous voyez dans quel situation vous avez plongé le pays. Il faut que le pays se ressaisisse la rue ne peut pas gouverner c’est inadmissible.

      Répondre à ce message

      • Le 7 octobre à 10:10, par Conflit En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

        Caca de Yako , la ou tu es nous interesse peu.Contrairement a toi qui n a jamais varié dans tes prises de positions lui au moins est souvent impartial.
        Rien que hier tu etais le seul defenseur de Damiba dans ses pitrerie sur ce meme forum.Donc tes tantatives de diversion et de louvoiement garde les pour toi meme.Y en a marre a la fin...

        Répondre à ce message

        • Le 8 octobre à 09:55, par caca En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

          Conflit ! Tu ressembles à ton pseudonyme que tu confonds deux individualités distinguent. Caca n’est pas Yako et Yako n’est pas caca. Même si parfois nous partageons les mêmes convictions, l’un est parement différent de l’autre.
          J’ai soutenu dans l’optimisme le régime de Damiba comme étant le moindre mal à l’absence du régime Roch démocratiquement élu. Je crois que vous n’avez rien compris par moindre mal après la démission forcée de Roch en janvier.
          La situation actuelle en cour par Ibrahim Traoré est aussi un moindre mal par rapport à l’absence de Damiba qui a son tour à démissionner. Cette attitude de notre part ne veut pas dire que je suis partisan de l’un ou de l’autre.
          Le forum le Faso.net demeure une expression libre d’opinion de chaque internaute qu’il faut apprendre à respecter.

          Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 20:14, par SOME En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      Non, mon ami Ka, nous ne vivons pas exactement la même chose qu’il y a 8mois avec damiba. L’Histoire n’est pas un éternel recommencement mais plutôt cyclique. Ce serait faire une analyse superficielle des événements en Afrique et même dans le monde.
      Depuis longtemps je soutiens que ce qui se joue en Afrique et plus particulièrement au Mali, c’est l’avenir non seulement de l’Afrique mais de l’humanité entière. Contrairement à ce qu’on voit, c’est la lutte finale au niveau mondial entre des forces antagonistes.
      A la chute du mur de Berlin en 1989, on a vite crié à la mort du communisme. Et convaincu de l’hégémonisme du capitalisme, Fukuyama s’est même fendu de crier la fin de l’Histoire. Mais les vrais analystes de l’Histoire ont vite fait de voir qu’en réalité le capitalisme entrait dans sa déconfiture même. Aujourd’hui plus que jamais est entrain d’être vérifié toute la théorie de Karl Marx.

      Ce détour par la philosophie de l’Histoire pour dire que les événements qui se déroulent au Burkina ne sont pas isolés : nous devons éviter de lire ces événements sous le prisme burkinabé voltaïque, car ils s’inscrivent dans l’historiographie mondiale. En disant cela je ne fais pas preuve d’originalité, je ne fais que réinterpréter ce que Thomas Sankara a dit dans son discours d’orientation politique (DOP). Il convient de se poser alors la question pourquoi les européens tiennent tant à maintenir le Burkina sous leur coupe ?

      Et comme à propos du Mali, je te dirai que tu te fourvoies mon ami Ka, lorsque tu t’élèves contre ce coup d’état de Traoré pour le ranger dans les poubelles de l’histoire comme pour damiba et Djendjere. Tu passes trop vite par des raccourcis, aveuglé par du juridisme qui t’amène à t’accrocher à la constitution comme un roc intangible au lieu d’être une vue de l’esprit. Ceci ne justifie pas, encore moins n’encourage les manipulations des constitutions, tant en Afrique comme ailleurs en Europe.

      La « démocratie » ne saurait se résumer à des élections, ni au fait d’avoir un civil au pouvoir. Et « …si les "blancs" sont bien à l’origine de nos misères, ils ne peuvent aujourd’hui nous y maintenir que grâce à la complicité de nos dirigeants et à la mentalité acquise par nos populations.  ». C’est justement cette complicité mortifère et esclavagiste du 21e siècle que ces populations africaines, dans sa fraction jeunesse, reprochent à ces dirigeants africains. Il est passé cette ère où les politiciens manipulaient les populations.

      Au lieu de déguerpir ces jeunes, les plus anciens devraient sortir derrière eux pour leur éviter justement les erreurs qui ont produit soit Zida ou Damiba. L’ère est venue de laisser les jeunes oser créer un autre avenir. C’est ainsi que le cycle historique sort de l’éternel recommencement pour devenir progrès et progression. C’est une manifestation du dialectique historique
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:08, par SOME En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    voila on sait que ette hierarchie militaire est la source de nos problemes. Cela se confirme. Comment le pays a pu tomber bas a ce point ?
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 19:17, par Passakziri En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      @ Some
      Le pays va là où les manipulateurs comme toi le poussent. Donc au lieu de t en prendre à la hiérarchie militaire sans rien comprendre, travailles à diminuer ton cynisme. Qu est-ce qui a bien pu te frustrer comme ça dans la vie pour que tout ce que tu cherches c est la destruction de ce pays ?

      Passakziri

      Répondre à ce message

      • Le 7 octobre à 11:13, par SOME En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

        passsakziri, si tu t’emmerdes dans ton coin, ce n’est pas la peine de te jeter sur mes interventions pour provoquer et chercher bagarre avec moi. Je ne suis pas ici pour ca. Ce n’est pas que je crains de croiser le fer avec toi.

        On discute mais avec objectivité et avec des arguments. Je ne te demande point d’etre d’accord avec moi mais de regarder et analyser les evenements avec objectivité. Si toi tu es frustré c’est ton probleme mais ne prends pas ton cas pour une generalité. Moi je defends une vision de vie, tant philosophique que politique. Je m’en prends a la hierarchie militaire car c’est eux notre probleme dans notre situation actuelle. Et pour resoudre un probleme il faut remonter jusqu’a la racine et l’arracher : oui je suis frustré que ces individus grassement payés soient la a sucer le sang et la vie de la large majorité des burkinabe, qui eux meurent de faim, et d’abandon alors que ces gens qui sont censés etre les premiers a les defendre.

        Je suis frustré que des gens qui sont issus de ces paysans en soient arrivés a vivre sans coeur alors qu’ils sont censés etre les premiers patriotes. C’est cela le cynisme. Les vrais patriotes ne veulent plus se laisser berner par ces loups deguisés en agneaux, eux qui preferent envoyer les jeunes recrues se faire tuer sans leur donner pas meme le minimum et en se positionnant comme les informateurs de l’ennemi. C’est cynique et inhumain que ces traitres a la patrie soient eux qui pretendent savoir comment diriger ce pays alibi de conserver leurs privilieges malsains.

        Pour parler de travailler sur soi meme tu devrais commencer par te l’appliquer a toi avant de vouloir donner une lecon de vie a moi. Et puisque tu me connais si bien, tu n’as donc pas besoin de te poser la question de ce qui a bien pu me frustrer pour etre si cynique au point de chercher a detruire le pays. Il est ainsi fait l’homme : il projette sur l’autre ce qu’il est et se pretend connaisseur.
        SOME

        Répondre à ce message

        • Le 8 octobre à 10:06, par caca En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

          Vieux SOME !
          voila on sait que cette hierarchie militaire est la source de nos problemes. Cela se confirme. Comment le pays a pu tomber bas a ce point ?
          SOME

          C’est avec cette maladresse impolie que tu appelles argument ? Je rêve quoi SOME ? C’est du n’importe quoi ! Tu oses même s’en prendre à la hiérarchie militaire comme source de nos problème sans même apporter la moindre preuve. En quoi la hiérarchie militaire serait source de nos problème ? C’est là où tu devais argumenter avec des preuves qu’une simple affirmation gratuite d’accusation.

          Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:09, par Alph@2025 En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Au Capitaine Traoré de savoir si c’est lui ou la rue qui doit gouverner. Ca commence à bien faire

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:10, par PIONG YANG En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    J’insiste pour dire que le capitaine ne rudoie pas ces gens pour qu’ensemble on se mette au travail, chaque jour qui passe correspond à des avancées terroristes. Arrêtons cette pagaille, ça n’a que trop durer. Il est là pour faire un travail. Pas pour des fonctions politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:11, par DU BON En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Camarade Président du MPSR2 éviter le contact ( bain de foule ) non planifié par vos services. Faites attention car l’ennemi peut utiliser les faiblesses du groupe pour nuire. Il était une fois sur la place de la révolution la foule à renvoyer BC et reclamer INTS.
    La suite de l’histoire vous connaissez.
    Que DIEU et les VAILLANTS FiLS du BURKINA vous protège.
    AMEN.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:24, par Mafoi En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Autant je n’avais jamais cru au mpsr1 sous le faussaire damiba,autant je ne crois guère au renouveau versus mpsr2 dit de rectification.Autant dire que le chienlit continuera à prospérer au Faso et c’est bien regrettable

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:35, par AA En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Les effets négatifs des réseaux dits "sociaux" combinés au chômage et couronnés par le saprophytisme et les manipulations risquent d’installer le désordre dans le pays qui est attaqué de partout.
    Il faut que les nouvelles autorités fassent beaucoup d’efforts dans l’information et aussi dans l’éducation car il nous faut une idéologie propre à nous tirée de nos valeurs endogènes.
    Chère nouvelle autorité, ne laissez pas la rue gouverner car la foule n’est pas forcement le peuple. il faut bien sur avoir une oreille attentive à ce qu’elle dit mais les décisions ne doivent venir qu’après les analyses profondes.
    Nous avons le potentiel et capable de nous réaliser.
    Mais la discipline est la base de tout développement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:53, par porto En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Moi je me pause la question suivante:de quoi vivent tous ces "illuminés"qui passent le temps a marcher siffler et klaxonner au hasard ?Aux capitaines qui sont pouvoir présentement il est temps d’interdire ces marches sauvages comme vous avez interdit les activites des parties politique sinon ils le regretterons amèrement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:59, par Raso En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Ces jeunes ont de l’énergie. Plutôt que de gaspiller ça à Ouaga, ils devraient être au front contre les terroristes. A défaut, pourquoi ne pas aller en Ukraine aider leur ami la Russie ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 17:16, par Justace En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    " On a entendu dire que les généraux ne veulent pas le Capitaine Ibrahim Traoré, pourtant nous voulons, donc il faut le laisser travailler"
    Héyiii, on est reparti encore avec les mêmes tares dans ce Burkina. Dans cette histoire de soit disant généraux qui ne veulent pas du capitaine Ibrahim "TRAORE", ce n’est peut-être pas seulement une affaire d’âge ou de vision des choses. Il y a peut-être aussi un fond d’ethnicisme et de régionalisme qui ne dit pas son nom avec les manipulations de qui on sait, toujours les mêmes.... Sinon, ces fameux généraux étaient où depuis que les terroristes nous massacrent. Ces fameux généraux étaient où quand Damiba et eux-mêmes inopérants, faisaient n’importe quoi avec la situation sécuritaire du pays laissant notre territoire être occupé et laissant les gens être tués ou déplacés ?
    "Kaboré" ou "Damiba" forcement sonnaient peut-être mieux à leurs oreilles que "Traoré", c’est pourquoi on ne les entendait pas contester Kaboré ou Damiba ? Si cette rumeur s’avérait vraie, ces généraux voudraient qui à la place du capitaine Traoré et sur quelle base factuelle ? Ont-ils pris part au putsch du capitaine Traoré ou est-ce un autre coup d’Etat de généraux qui se mijote ? Ça ne passera pas dans l’opinion. Qu’ils aillent donc encadrer les troupes sur le terrain. C’est cela leur mission première pardi !!!!!! Webmaster laissez passer mon post.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 17:22, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Pour ma part le capitaine Ibrahim Traoré doit s’occuper rapidement de sa protecion d’abord. Ceux qui ne peuvent pas manipuler les jeunes peuvent passer par la phase assassinat comme Sankara. Donc il faut faire venir rapidement une équipe de soldats russes pour sa protection d’abord, le reste suivra. Une fois solidement installé, vous mettez d’office tous les généraux à la retraite anticipée. Surtout les derniers nommés par Damiba. En un mot ta sécurité est primordiale. Il ne faut surtout accepté les conseils des réactionnaires qui veulent te couper des jeunes insurgés protecteurs.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 10:21, par kwiliga En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

      Bonjour Le patriote "Le vrai",
      Vous avez écrit : "Donc il faut faire venir rapidement une équipe de soldats russes"
      Mais dites donc, c’est pas patriotique du tout comme proposition.
      D’abord, parce que c’est symptomatique d’une totale défiance à l’égard de toutes les forces de sécurité nationales.
      Ensuite, parce que, s’il s’agissait vraiment de soldats russes, il s’agirait d’ingérence, car, en l’état de nos accords de coopération militaire avec la Russie (si bien sur qu’on en a), ils ne peuvent intervenir à ce niveau.
      Alors, peut-être confondez-vous les légitimes soldats russes, avec les mercenaires de Wagner.
      Dans ce cas, vous voudriez, à l’instar de nos voisins maliens, dilapider les ressources du pays, pour assurer la protection de la junte.
      Honni soit qui Mali pense.

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 17:36, par Lejuré En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Les Burkinabè ne sont pas aussi stupides que ça. Il y a surement manipulation derrière. Des gens profitent de notre désarroi pour nous vassaliser.

    Les nouvelles autorités gagneraient à savoir qui manipule ces foules ? et dans quel but.

    Soyons vigilant ; le Burkina n’est pas le Mali, ce que font les russes au mali pourrait ne pas du tout passer ici.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 18:06, par OUEDRAOGO En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Il faudrait que les autorités sévissent dès maintenant sinon c’est mal parti pour le pays.

    Retournez travailler. Qu’est-ce que ces manifestants veulent. Que des arrivistes. Oh ! Il faudrait vraiment que les autorités prennent leur responsabilité.

    Il le faut vraiment

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 18:18, par Le prince En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Ces jeunes désœuvrés sont convaincus que c’est grâce à leur détermination que TRAORE et ses camarades ont pu prendre le dessus dans la nuit du 1 octobre. Ils se croient désormais tout permis. Je crains fort que les jeunes militaires restent impuissants face à cette situation. Et la chienlit s’installant ce que l’on a éviter va se réaliser inévitablement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 19:46, par HUG En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    quel general peut vouloir devenir president ? Nous on ne.veut pas un militaire sauf le capitaine Vive les capitaines qui nous ont delivrés des restaurateurs de blaise compaoré, son cdp et ses courtisans.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 22:52, par Lepenseur En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Pour le bien du Burkina Faso, il faudrait que les militaires soient dans les casernes loin du pouvoir politique. Sinon on en finira pas avec les coup d´états.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 07:50, par M.Houille En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Ces dits "jeunes" travaillent, ou ce sont des désœuvrés qui marchent au tramadol et aux boissons frelatées.S c’est eux qui vont sortir ce pays de l’ornière,il attendre.Si ce sont des désœuvrés, il faut les enrôler et les envoyer au front ils seront plus utiles là bas !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 08:25, par caca En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    La horde de la jeunesse burkinabé en ce moment difficile du pays démontre l’échec individuel des parents dans l’éducation civique des enfants et l’échec gouvernemental à rassurer cette énergie un avenir radieux.
    Cette jeunesse force de lance de la nation se voit contraint de prendre sa responsabilité en défiant toute autorité avec espoir de trouver dans son sein un messie pour garantir sa destinée.
    Ceux qui ont poursuivi le Gal Diendéré dans la l’assassinat de l’étudiant Dabo étaient de simple étudiants au moment des faits et aujourd’hui des responsables dans la société. Ceux qui se sont mobilisés actuellement étaient très jeune en 2014 au moment des luttes anti-Compaoré et la suite avec l’insurrection.
    En effet, posons-nous la question de comprendre pourquoi la jeunesse burkinabé est débout contre l’autorité ? Elle est certainement manipulée par les politiques pervers et la désinformation, mais sa lutte est une survie individuelle dans un pays où beaucoup de parents ne peuvent garantir une éducation saine à leurs enfants. L’enfant aussitôt né est abandonné à son sort pour préparer son avenir dans un pays corrompu. La jouissance des privilèges de citoyenneté sont réservés à certains dont des parents possèdent le pouvoir et la richesse.
    Regardons bien le visage de ceux qui sont dans la rue pour détruire tous au passage. Ils sont jeunes et sans expérience de la vie, mais courageux pour affronter la police. Ils semblent lutter à cause du désespoir et trouvera toujours une personne comme Ibrahim Traoré un messie. Leur lutte n’est pas idéologique comme de part le passé, mais une survie. Le coup d’état du 30 septembre vient malheureusement confirmé le mal être burkinabé dans sa jeunesse désespérée.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 09:03, par Back to my root En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Vous voulez savoir pourquoi les gens manifestent dans la rue, He ! bien écoutez ce proverbe qui dit ceci :
    Lorsque vous avez déjà été mordu par un serpent, quand vous verrez ses traces prochainement personne ne vous dira de fuir.
    Il n’y a pas de fumé sans feu et pour notre situation c’est une évidence que des entités obscures tentent de semer le trouble.
    Chez moi on dit, ce que l’œil voit, on n’a pas besoin de taper le sable pour savoir de quoi il s’agit.
    Vous craignez le désordre, mais mieux vaut tôt que tard.
    Le capitaine a été clair, des généraux milliardaires ne peuvent pas s’assoir dans des salons feutrés et envoyer mourir du jeune soldat.
    Et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Et dès cet instant un fallait s’attendre à ce que des gens par des considérations personnelles tentent des choses nuisibles en background, Le capitaine a sa vision et cela dérangera beaucoup qui ne voudraient pas qu’il l’implémente. Il n’y a pas seulement que chez certains les officiers supérieurs que ça dérange, mais aussi chez des civils et même voir chez certaines puissances extérieures qui sont à l’œuvre. C’est ce flair que cette population dans la rue a eu et est sortie pour mettre en garde ces entités obscures.
    Je vais être très claire ici, si le capitaine ne dirige pas ce pays pour terminer la transition, ça ne sera pas à cause de son prétendu âge.
    Il faut juste dire Dieu merci à ces sentinelles de la république qui sont en alerte précoce pour la masse silencieuse qui ne peut pas descendre dans la rue que nous sommes.
    Après le désordre vient l’ordre mais au prix d’une honnêteté et d’une sincérité débarrassée de toute considération qui ne va pas dans l’intérêt du peuple.
    Si nous ratons ce virage pour la énième fois par la faute de considérations personnelles et égoïstes d’individus ou de puissances extérieures tapis dans l’ombre, il ne restera plus qu’à plier bagage et dire merci à ce pays pour qu’il a pu nous offrir.
    En clair c’est le message qui a été délivré par ces manifestants.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 09:18, par Samuel En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Mon avis sur la question du désir réel de changement profond au Burkina Faso est que les jeunes sont plus conscients que les adultes que nous sommes. Nombre d’adultes au Burkina Faso sont soit totalement désespérés au point où ils n’attendent plus rien comme développement ou il se suffisent tout simplement à eux même. Je ne crois pas qu’on puisse faire des changements profonds en seul coup si le peuple après un soulèvement, ou insurrection ne reste pas mobilisé et toujours prêt à descendre dans la rue pour rappeler qu’il est le dépositaire du pouvoir. En 2014, nous sommes sortie pour faire l’insurrection, après c’était lors du coup d’Etat et on a baissé les bras plutôt que de contraindre le régime de Rock à marcher dans les sillons tracés par les insurgés. Je suis sur que si on restait mobilisé pour continuer à exiger la gestion vertueuse du pays, dénoncer avec virulence à travers des manifestations, les détournements et les abus du régime de Rock, on pouvait parvenir à un résultat plus intéressant voir éviter ce que nous vivons actuellement. je ne suis pas d’accord qu’on traite les jeunes qui manifestent aujourd’hui de truands n’ayant rien à faire. Retourner au travail est plus facile que de rester dans la rue pr défoncer des pratiques, soutenir le changement au risque de sa vie. Avons-nous un idéal à défendre ? restons mobilisé autour de cet idéal et ne laissons personne trahir cet idéal ! c’est ce message que les jeunes qui sont dans la rue tente de nous faire comprendre. Que Dieu bénisse notre cher Pays le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 11:59, par Ka En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’aca : Au Burkina nous sommes entre le Printemps et l’Automne dont les récoltes vont battre son plein pour nous les petits cultivateurs. Grace à Dieu, je me porte bien avec ma famille. .Dans ces derniers temps je ne fais que dire la vérité et faire comprendre à la jeunesse Burkinabé et les antis Français que nous ne sommes plus de la génération du président G. Destaing et des Pasqua. Combien d’enfants Maliens portent le nom Hollande pour le bien fait de la France dans ce pays quand les terroristes s’emparaient des villes stratégiques de ce Pays comme Tombouctou ?

    C’est pourquoi je demande les jeunes d’arrêter leurs enfantillages : ‘’’’’’Quand la France ne fait rien, c’est sa faute. Quand la France agit, c’est sa faute aussi. Il faut cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements. Si quelqu’un joue un double jeu, ce sont les autorités Burkinabé.’’’’’’’’

    Je conclu ici que la jeunesse Burkinabé est en manque de vraies modèles, de vrais sages, de vraies valeurs d’exemple ! C’est pourquoi elle nous casse les pieds et tout le reste, au lieu de dire à la France que nous voulons une aide qui permette de passer de l’aide comme Thomas Sankara l’avait dit à cette même France sans aucune violence.

    C’est dommage que des promotionnels comme Valère Somé, le Dr. Kaloulé et autres ne sont plus de ce monde pour défendre les actions de la France au Burkina. Je me rappelle qu’au moment de notre génération comme étudiants en France, on siliconait toute la France pour chercher des petits boulots pendant nos vacances afin de pouvoir se nourrir et payer nos études : Des ateliers de sous-traitants a Toulouse passant par les vendanges a Bordeaux, les Français nous accueillaient et on les aidaient a ramasser ce qui pouvait développer notre pays. Et ce n’est pas JBO qui était interne a Mulhouse et toujours vivant qui me dira le contraire avec le jumelage d’un village Alsacien avec Combissiri l’œuvre du feu Dr. I. Joseph Conombo et son épouse Alsacienne.

    A mon avis il existe encore la sagesse Africaine qui dit ’’Qu’en opposant la violence a la violence, la haine à la haine on applique une vieille philosophie qui ne donne pas des bons résultats.’’

    Je condamne le peuple Burkinabé y compris Ka. Nous sommes toutes et tous comptables de ce qui nous arrive. Car, on éduque les gens, on discerne ce qui peut dégrader le "vivre ensemble", on gère équitablement la chose publique, on dénonce les injustices et les inégalités. Et on évite alors les crises. Tant que les Burkinabé n’auront pas compris cela le pays sera toujours a feu.

    Pourquoi compter toujours sur les autres ? Surtout sur les Russes ? Les Russes comme les Chinois n’entend surtout pas aider l’Afrique à la place des Africains", elles préfèrent laisser les Africains comme les Maliens se vautrer dans leurs errements et leu mauvaise gouvernance pour qu’ils continuent à stagner dans leur sous-développement et leurs gouvernances de Merde, tout en se laissant exploiter complaisamment jusqu’à la moelle et piller sans vergogne leurs matières premières et ressources naturelles, pire qu’aucun colonisateur n’a jamais osé le faire.

    Quel Bilan faire,60 ans après ? C’est la question qu’il faut se poser avant d’accuser la France. Comment un pays qui possède des richesses potentielles aussi colossales peut-il être tombé si bas ? La colonisation était une malédiction mais l’indépendance... c’est encore pire avec nos politiciens aux petits pieds.

    Comme je ne cesse de le dire dans ce forum : ‘’’’’’’’Tous les prétextes sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité comme accuser gratuitement la France.

    Souvent la vérité du vieux Ka perce les cœurs mais ne tu pas. C’est pourquoi je demande a la jeunesse d’oublier les miettes que les partis politiques les offrent pour semer le désordre. Car, le désordre et l´anarchie ouvrent la porte à tous les abus en poussant chaque individu à obéir à son propre sens de la justice et non pas à obéir à une justice commune. Dans une situation de désordre, c’est la « loi de la jungle » qui s’installe. Le désordre permet ainsi la réalisation d´une plus grande injustice.

    Conclusion caca : Dieu aime le Burkina. Dans mon éducation, j’ai appris que Dieu est Amour et Paix ! Lorsqu’on à la foi, on ne peut qu’agir ainsi comme je le fais, offrir et partager. Que l’on soit chrétien, musulman ou juif et même d’autres religions (non monothéiste, la seule valeur est celle de la fraternité. Dieu est toujours à l’œuvre parmi nous...

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 15:55, par sandokan En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    Il est de toute évidence que si ce n’est pas TRAORE, on aura chassé DAMIBA pour rien. celui qui viendra, si ça doit être un civil, qu’il épouse clairement les idéaux du MPSR et qu’il fasse la volonté du peuple c’est à dire reconquérir notre dignité en révisant très rapidement les accords de domination coloniales que la France nous impose depuis des lustres, revoir nos partenariats avec les autres pays y compris se tourner vers la Russie mais de manière intélligente. Sinon si quelqu’un vient, fusse-t-il civil, pour se faire noyauter par ladite communauté internationale au gré de leurs intérêts, c’est mal barré. Il se trouve qu’au Burkina, nous adorons le "rogm miki" c’est à dire l’ordre ancien. les chantres de ce "rogm miki" sont là, tapis dans l’ombre attendant les assises nationales pour vite évincer le Capitaine TRAORE, surtout que lui-mème a commis la maladresse de déclarer à plusieurs reprises qu’il n’est pas venu pour rester. Il se trouve qu’il a l’onction populaire. Qu’on ne nous ramène pas ici les "has been".

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 16:48, par Ka En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ mon cher internaute de bonne foi ’’Conflit,’’ merci de me défendre : Et comme je ne cesse de le répéter dans ce forum ‘’’L’anonymat (tout à fait relatif) dont les internautes comme Yako qui vis en Italie et avant d’aller cueillir les tomates avant 5heure du matin nous écrit ses salades, et pense jouir sur le Web ne les protège absolument pas et ne les autorise pas à toute forme de dérive. C’est vrai que le web est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout, mais on sait avec exactitude ou chacun s’y trouve.

    C’est pourquoi je suis contre les internautes de mauvaise foi. Quand on lit 80% des internautes qui critiquent la France, vivent en Europe surtout en France. Et leur ingratitude me dépasse. Si vous voulez que la France nous laisse en paix, rentrez pour que nous luttions ensemble. Car la place pour une jeunesse motivée à faire avancer le pays est vacant.

    La preuve, comme par le passé et de nos jours, on me consulte pour être membre d’une transition dont je refuse en disant que c’est la jeunesse de s’occuper de l’alternance politique de notre pays. Jeune cadre Diplômé du CHEC (Paris, France), j’ai été recruté très tôt par l’état Burkinabé pour son développement, et j’ai tout donné. A présent ce sont les jeunes de prouver qu’ils peuvent faire avancer le pays, parmi ces jeunes mes enfants, et a mon âge, même si je suis capables, je ne vais pas priver cette jeunesse assoiffé de faire avancer sainement le pays.

    Quand a mon ami internaute ’’Nono’’ je suis d’accords avec toi que la jeunesse prendra le dessus pour sauver le pays des vieux politiciens aux petits pieds ; Mais ils doivent savoir comme disait le vieux Houphouët ’’’la paix, ce n’est pas un vain mot mais un comportement. La vérité, la justice, le respect de l’autre induisent la paix. Et pour que cette jeunesse puisse réussir dans leur mission, c’est de s’abstenir de détruire ce qui a été construit : Car, le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale : L’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient du désordre.

    Alors jeunesse Burkinabé, ne vous laissez pas manipuler par les partis politiques qui veulent saboter les actions de la transition. Ce que vous faites c’est quand la France ne fait rien, c’est sa faute. Quand la France agit, c’est sa faute aussi. Il faut cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements. Si quelqu’un joue un double jeu, c’est les autorités Burkinabé et ses responsables militaires.

    Quand a Yako, on se connait sur ce forum : Et comme je t’ai déjà dis, une des raisons du malaise humain est précisément le fait que les hommes aveuglés par leurs ambitions, s’adonnent à la fausse-apparence et que la sincérité et la pureté ont disparues de leur vie. Il y a des gens comme toi dont la déviation morale a atteint le point de non-retour, et qui sait pourtant donner de toi-même, avec une maîtrise incroyable, une image de philanthrope. L’hypocrisie est à tout point de vue le défaut moral le plus laid. Toi tu n’exprimes ton opposition que pour se faire remarquer. Tu préfères critiquer les qualités des autres, plutôt que d’observer le silence et la discrétion, parce que tu ne supportes pas passer inaperçus en faisant recours à l’hypocrisie pour se faire valoir.

    Conclusion : Pour qu’il ait la paix au Burkina, nous devrons avoir une armée Forte, disciplinée, bien structurée et organisée. Faute de quoi, nous allons le regretter dans un proche avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 09:30, par Ka En réponse à : Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « personne d’autre à part Ibrahim Traoré »

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ mon cher internaute de bonne foi ’’Conflit,’’ merci de me défendre : Et comme je ne cesse de le répéter dans ce forum ‘’’L’anonymat (tout à fait relatif) dont les internautes comme Yako en Italie et avant d’aller cueillir les tomates avant 5heure du matin nous écrit ses salades, et pense jouir sur le Web, ne les protège absolument pas et ne les autorise pas à toute forme de dérive. C’est vrai que le web est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout, mais on sait avec exactitude ou chacun s’y trouve.

    C’est pourquoi je suis contre les internautes de mauvaise foi. Quand on lit 80% des internautes qui critiquent la France, vivent en Europe, surtout en France. Et leur ingratitude me dépasse. Si vous voulez que la France nous laisse en paix, rentrez pour que nous luttions ensemble. Car la place pour une jeunesse motivée à faire avancer le pays est vacant.

    La preuve, comme par le passé et de nos jours, on me consulte pour être membre d’une transition dont je refuse en disant que c’est la jeunesse de s’occuper de l’alternance politique de notre pays. Jeune cadre Diplômé du CHEC (Paris, France), j’ai été recruté très tôt par l’état Burkinabé pour son développement, et j’ai tout donné jusqu’à être décoré avec une retraite mérité. A présent ce sont les jeunes de prouver qu’ils peuvent faire avancer le pays, parmi ces jeunes mes enfants : Et a mon âge, même si je suis capables, je ne vais pas priver cette jeunesse assoiffé de faire avancer sainement le pays.
    Quand a mon ami internaute ’’Nono’’ je suis d’accords avec toi que la jeunesse prendra le dessus pour sauver le pays des vieux politiciens aux petits pieds ; Mais ils doivent savoir comme disait le vieux Houphouët ’’’la paix, ce n’est pas un vain mot mais un comportement. La vérité, la justice, le respect de l’autre induisent la paix.’’’’ Et pour que cette jeunesse puisse réussir dans leur mission, c’est de s’abstenir de détruire ce qui a été construit : Car, le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale : L’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient du désordre.
    Alors jeunesse Burkinabé, ne vous laissez pas manipuler par les partis politiques qui veulent saboter les actions de la transition. Ce que vous faites c’est quand la France ne fait rien, c’est sa faute. Quand la France agit, c’est sa faute aussi. Il faut cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements. Si quelqu’un joue un double jeu, c’est les autorités Burkinabé et ses responsables militaires.

    Quand a ’’Yako,’’ on se connait sur ce forum : Et comme je t’ai déjà dit, une des raisons du malaise humain est précisément le fait que les hommes aveuglés par leurs ambitions, s’adonnent à la fausse-apparence et que la sincérité et la pureté ont disparues de leur vie. Il y a des gens comme toi dont la déviation morale a atteint le point de non-retour, et qui sait pourtant donner de toi-même, avec une maîtrise incroyable une image de philanthrope. L’hypocrisie est à tout point de vue le défaut moral le plus laid. Toi tu n’exprimes ton opposition que pour se faire remarquer. Tu préfères critiquer les qualités des autres, plutôt que d’observer le silence et la discrétion, parce que tu ne supportes pas passer inaperçus en faisant recours à l’hypocrisie pour se faire valoir.

    Conclusion : Pour qu’il ait la paix au Burkina, nous devrons avoir une armée Forte, disciplinée, bien structurée et organisée. Faute de quoi, nous allons le regretter dans un proche avenir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « Zilikr maongo »
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire pour combler la distance entre les justiciables et l’appareil judiciaire », Pr Augustin Loada
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de Bobo-Dioulasso
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore Burkina remporte la troisième édition
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les lauréats reçoivent leurs prix et leurs chèques
Burkina : Les volontaires des Nations-unies solidaires des personnes en situation de handicap
Burkina Faso : RFI suspendue jusqu’à nouvel ordre
Journée internationale des personnes handicapées 2022 : Le Pr Charlemagne pour un meilleur accès aux services de santé des femmes
Gendarmérie nationale du Burkina : Les epreuves physiques et sportives se tiennent du 3 au 11 décembre 2022
Crise sécuritaire au Burkina Faso : Les forces militaires étrangères sont inefficaces, selon une étude de la fondation Rosa Luxembourg
Procès Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano : Le procureur a requis 36 mois dont 12 ferme contre l’accusé
Agriculture au Burkina : Des formateurs outillés sur l’approche SHEP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés