Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 4 octobre 2022 à 21h30min
Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

Ainsi en a décidé le "collège des sages de la presse bobolaise", ce mardi 4 octobre 2022. Plus de couverture médiatique des activités des organisations de la société civile "qui veulent profiter de la presse en cette période de troubles".

A travers un écrit adressé aux journalistes de la ville de Bobo-Dioulasso, "le collège des sages" les invite à la prudence en ces moments de troubles. Aussi, il est formellement interdit à la presse bobolaise de poser un quelconque acte de compromission de la corporation, notamment l’acceptation de tout don des manifestants dans l’exercice de ses fonctions de journaliste. "Tout contrevenant à cette disposition s’expose à la colère de la presse bobolaise qui se donnera les moyens de sanctionner le concerné ", précise le communiqué.

Cette mesure prise fait suite à un audio qui circule sur les réseaux sociaux depuis hier lundi 3 octobre, appelant à la manifestation pour le départ définitif de la France du Burkina et au maintien du capitaine Ibrahim Traoré comme président de la transition. Cet audio demande également aux manifestants de contraindre à la fermeture des services publics et privés afin de faire respecter le mot d’ordre.

"Consciente qu’un tel appel à la violence peut compromettre la paix et l’économie de notre région déjà en agonie, la presse de Bobo-Dioulasso, fidèle à son engagement d’être une force pour la consolidation de la démocratie et de la promotion de la paix, décide de ne pas couvrir les conférences de presse de ces OSC ni leurs manifestations", indique le communiqué.

En plus de ces activités, il est demandé aux animateurs des émissions de débats, de faire un tri dans le choix de leurs invités sur leurs plateaux.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 14:16, par La verite En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Bravo à vous la presse Bobolaise. Je suis en phase avec votre décision que je qualifie de patriotique.
    Que les autres organes de presse des autres localités suivent vos pas.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 14:20, par Sam En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Sage décision qu’il en soit ainsi sur toute l’étendue du territoire national.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 14:23, par Passakziri En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Merci aux journalistes bobolais pour cette sage décision.
    Toute la presse au Faso devrait emboiter le pas, parce que les desoeuvrés en manque de culture risquent de couler tout le pays. Eux de toute les manières n’ont rien à perdre. il faudra aussi couper internet pour deux ans au moins, le temps que la sécurité revienne au Faso. Tout comme certains disenst que nous ne sommes pas prêts pour la democratie, moi je pense finalement que nous ne sommes pas prêts pour internet. Voilà un pays de grandes geules où on est incapable de fabriquer une aiguille ou un bouton.
    Lefaso.net que nous apprécions beaucoup nous ferait du bien en évitant de couvrir ces conférences de presses d’individus sortis du néant et qui comprennent à peine leurs propres bribes.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 14:29, par caca En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Vous avez commencé à comprendre la gravité et la manipulation derrière tout ça. Mais trop tard la presse . Je vous trouve courageux en devançant ceux de Ouaga.

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 21:11, par Nabiiga En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

      @ Caca. Merci Caca

      La presse est irresponsable d’après toi et moi. Nous sommes donc d’accord que c’est bien pour cette raison-là, que Norbert, journaliste d’infortune de son état, fut traqué, assassiné et son cadavre fut calciné. reste à savoir même s’il n’a pas été brûlé vivant. Dis-toi bien qu’àprès cet assassinat, ’il y avait rien’

      Pour une fois, toi et moi, nous lisons de la même page

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 14:41, par Wena Saam Yandé ! En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    caca doit mourir de chagrin et de peine... Yaacoohh !!! caca. Ne vous en prenez pas à la presse. Telles ont été vos basses méthodes pour restaurer l’ordre ancien. Wena Saam Yandé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:00, par Aboudra En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Merci à la presse bobolaise pour sa clairvoyance. Que celle de Ouaga emboite le pas. C’est de la sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:13, par KARIM En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Merci pour cette belle initiative de la presse bobolaise car on est fatigué maintenant des marches bidons animées par des gens sorties du néant comme dit un devancier.
    Il faut signaler également des impaires que des organes de presse sérieux comme Omega Médias et lefaso.net ont commis lors de ce week end tumultueux au Burkina.
    Il s’agit de la publication à travers leurs médias respectifs des communiqués de l’état major général des armées qui ne comportaient ni signature , ni cachet. Je pourrais ajouter également de la publication sur la page facebook de la présidence d’un message de Damiba pendant que vous savez que Damiba n’était plus à Kossyam.
    A l’heure des tic on peut tout faire avec des documents informatisés.
    Pour de pareils évènements les organes de presse doivent savoir garder raison afin de ne pas mettre notre pays qui est déjà malade dans des situations difficiles.
    Proposition : Il faut couper le réseau internet pour deux jours pour permettre à la situation de se calmer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:19, par ZORRO En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Décision sage. En quoi la lutte nécessite-t-elle qu’on empêche Bobo de travailler ? Quelle la logique Est-ce qu’il ya derrière ça ? Les Ouagalas ont bloqué la route de l’aéroport. Ont-ils empêché les gens de travailler ? C’est vraiment ridicule. Après c’est pour dire que Ouaga se développe et Bobo est derrière !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:23, par TANGA En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Ainsi donc ils ont été payé aussi pour étouffer le mouvement des populations.
    La presse est née pour relater les faits et non pour refuser de les relater. Cette décision, vous ne savez peut etre pas mais punissable. Soit vous travaillez, soit on vous retire vos droits de presse.
    Le ’’collège’’ a t il écrit la loi ? NON !
    Alors si la presse écoute ce ’’collège’’, cela veut dire qu’elle a été payée aussi.
    Sachant que si une presse ne travaille pas elle s’atrophie et meure, que ces travailleurs n’auront pas de paies, qui donc entretiendra une telle presse si ce n’est qui a donné des millions voir même des milliards pour que ces presse ne travaillent pas ?
    Voyez, ça commence comme cela et puis on accuse la jeunesse d’insulter ou de manquer de respect à X ou Y.
    Mes chers ’’SAGES’’, serait ce plus sage de s’occuper et d’aider son prochain ou d’aller arranger le prochain d’autrui ? Autrui qui ne vous aiment pas. Oui, quand on aime une personne, on aime son prochain. N’est ce pas de la sorte que les femmes avec enfant détectent quel homme les aime vraiment ? Bref !
    Chers ’’collège’’, chers presses, onveut vous utiliser contre vous même si ce n’est déjà fait.
    Mieux vaut revenir en arrière que de laisser votre communiqué faire son bonhomme de chemin. car ainsi vous contribuez à détruire la jeunesse.
    Qu’y a t il de mal à refuser les forces de la france dans notre pays ? Elles n’ont qu’à s’en aller, si on se rend compte que nous en temps que pays on a besoin d’elles, on les rappellera avec même des excuses.
    Notre mal, c’est nous même. Voyez, ils n’ont pas dit que les français quittent mais ils ont dit que les militaires français quittent. ; si vous n’avez pas compris.
    Grand merci à lefaso.net pour avoir montré au peuple qu’il y a des vendus là où on ne s’attendait pas.

    WEBMASTER LAISSEZ PASSER !
    tangatapsoba@yahoo.fr

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 17:49, par verite no1 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

      Bravo TANGA, tu as tout dit !!!!!!! Un journaliste ne doit pas etre partisan, point barre !!!!!! Il faut appeler un chat un chat, c’est a cause de la france !!!!!! Le journaliste est la pour nous apporter des infos mais si un journaliste decide quel genre d’infos apporter au public, il devient un pseudo-journaliste !!!!! C’est comme un restaurant qui refuse de vendre sa nourriture aux manifestants !!!!!! Quand Kemi Seba a chasse la bonne dame, vous avez condamne car il a ete selectif, et voila que vous versez dans le journalisme selectif, chers journalistes de Bobo !!!!!! Ici, on dit la verite crue !!!!!!! Oui, la verite sera toujours dite !!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 12:23, par sidwaya En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

      "" Cet audio demande également aux manifestants de contraindre à la fermeture des services publics et privés afin de faire respecter le mot d’ordre." fin de citation.
      L’audio en question dit des choses plus graves en disant " qu’ils sauront comment faire pour. que les syndicats etc......
      Avec tout le respect que je vous doit que pensez vous de tels appels ??? J’ai peur pour ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:57, par Sidsoba En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Non la presse ne doit pas prendre partie. on leur demande de relayer l’information juste sans partie pris.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 04:20, par verite no1 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

      Merci mon ami, il ya une autorite pour interdire les manifestations, pas aux journalistes de sanctionner les manifestants !!!!! Le journalisme, c’est l’art et l’art c’est la belle representation des choses ie qu’il faut representer les choses telles qu’elles sont, on te demande pas d’aimer ou de ne pas aimer ou de faire une segregation ! Dans ce cas precis, on cesse d’etre journaliste et on devient un manipulateur !!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 16:23, par Le Pacifiste En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    De quel droit doit-on empêcher un média de couvrir un évènement ?c’est de l’autosensure et quand le moment viendra que la presse ne vienne pas dire qu’on l’a empêchée de couvrir un évènement.chaque organe est libre de couvrir ou pas un évènement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 17:13, par TOERE En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Chapeau bas à toute la presse bobolaise . Il est regrettable, que la sagesse et la vigilance viennent de la jeune presse bobolaise, tandis que les ainées se prêtent au sale jeu de politiciens et de saltimbanques inconscients ,irresponsables qui n’ont aucune connaissance de la gestion et de la gouvernance d’un Etat pour donner des leçons .
    En réalité ,la presse nationale, surtout les chaines de télévision ont beaucoup contribué à encourager les très mauvais comportements et l’incivisme au BURKINA Faso . L’argent ne peut pas tout permettre même pour en entreprise privée. Dans tout secteur socio-professionnel, il y a un minimum d’éthique à observer .
    Comment ,des chaines de télévisions respectables ,comme LCA,BF1,Canal 3, SAVANE FM etc ,peuvent se permettre d’offrir des heures et des heures à des farfelus et autres paltoquets en quête de gloriole pour se donner de l’importance et pour mystifier leurs petites amies , chaque semaine pour venir s’exhiber juste pour se faire voir à travers des délires et des diatribes dont parfois la débilité ,l’impertinence et l’irresponsabilité le disputent à la stupidité et la vulgarité .
    Un débat d’idées sain n’est pas un débat de caniveaux ,de cranage ,ou de vantardise dans des moments critiques et de menace de la disparition de toute une Nation .
    Je demande aux nouvelles autorités de convoquer tous les organes de presse ( Radio ,Télé, en ligne) pour qu’il prenne au sérieux leur mission et éviter d’ouvrir leur colonnes ,plateaux, colonnes à toute sorte d’individus prétentieux .
    Tout le monde n’est pas à un niveau de compréhension des implications ,de la complexité, de l’environnement international ,des divers contraintes de la gestion d’un Etat pour donner des leçons aux dirigeants à tous va et dans tous les domaines . AU BURKINA d’aujourd’hui et comme l’a dit un administrateur civil excédé ,tout le monde est devenu sa propre autorité et est spécialiste en tout et de tout pour dicter à chaque autorité ce qu’il faut faire ou ne pas faire .
    Sans minimiser qui que ce soit, reconnaissons que le BURKINA FASO est devenu un pays de chienlit et de désordre ,d’incivisme généralisés. Et il est temps ,grand temps de mettre enfin le holà .
    Comme le disait le président HOUPHOUET BOIGNY de RCI ,s’il devait avoir à choisir entre l’injustice et le désordre, il préférerait qu’on lui reproche l’injustice, plutôt que le désordre, car une fois le désordre installé, il devient très difficile de l’arrêter ou de l’enrayer totalement .
    Et si nous voulons vaincre nos ennemis de tous origines ,de toute nature ,et de tout acabit ,il faut remettre un peu d’ordre dans ce pays, car la liberté d’association et/ou d’expression ne saurait être assimilée à la chienlit ,au désordre ,et à la pagaille généralisés . En toute chose, trop c’est trop .Et ce n’est pas avec le désordre ,l’anarchie ,que nous allons aider le capitaine TRAORE et ses camarades ,de même que les autres futurs responsables des organes de la transition à réussir leur mission de sauvegarde de la Nation .
    Ici aussi, je pense que ,les responsables coutumiers et religieux, outre les autorités étatiques ,pourraient dans un appel commun solennel jouer une bonne partition dans les 4 grandes langues nationales( Français, Moore ,Dioula, Fulfulde ) avec répercutions sur les organes de presse locales implantés à travers le pays .

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 18:08, par Koutourlè En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Bravo à la presse bobolaise !
    Il faut que la presse reste professionnelle et sérieuse.
    Trop d’agitation inutile au Burkina.
    Trop d’anarchie !
    On ne peut rien construire dans le libertinage !
    Je salue la presse bobolaise pour un journalisme responsable.
    Beaucoup d’organes de presse au Burkina font du laisser aller en tendant le micro facilement et sans analyses conséquente des propos proférés par les uns et les autres !
    Oui pour une presse véritablement professionnelle.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 19:36, par Kounsonibé En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    "presse" de bobo, vous défendez votre pays le Burkina ou votre colonisateur ancien et actuel la France !?

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 20:02, par TANGA En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Si la presse prend partie, cela veut dire que la population pourra aussi interdire à la presse de venir couvrir des choses qu’elle fait. N’est ce pas ? A partir de ce moment, les populations pourrons utiliser ce qu’elles veulent pour interdire ; vie que ’’les sages’’ vont même à vouloir punir qui d’une presse ira relayer les faits de manifestations.
    Merci aux ’’sages’ d’avoir ouvert la voie.
    En attendant, ’’ces sages’’ ont pas la main mise sur lefaso.net ni sur WhatsApp et Facebook beaucoup plus suivis que les presses de Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 21:11, par Selenga oumarou En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Les ennemis de la patrie suivent toutes les voies, Pour mettre en péril les liens séculaires qui nous carrictises nous les burkinabè intègre.sil plaît à dieu et nos ancêtres ils ne réussiront pas.traore est notre fils qui fait la fierté du pays , point barre

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 23:11, par Le Patriarche En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Mes salutations aux responsables, employés de lefaso.net et aux internautes. Parlant de la réserve de la presse bobolaise sur la couverture des manifestations, je constate que nombreux sont ceux qui trouvent que cela constitue une sagesse...
    Si vous me permettrez, je voudrais savoir :

    1) Qu’est-ce que la presse ?
    2) Quels sont ses principes ?
    3) Qu’est-ce que le droit à l’information ?

    Si l’abstinence ou réserve de couverture médiatique des manifestations à Bobo-Dioulasso est une sagesse alors :

    1) Qu’en est-il des couvertures des manifestations à Ouagadougou ces jours-ci ?
    2) Dois-je comprendre que ces sont les immatures journalistes qui évolue à Ouagadougou ou du moins c’est la plus irresponsable des presses qui se trouve à Ouagadougou ?
    3) Dîtes-moi, s’il vous plaît, quel genre de manifestation mérite d’être couvert et quel autre ne l’est pas.

    4) Parlons honnêtement, la localité qui vous pose problème ou bien c’est la manifestation elle-même ?

    5) Au cas votre réponse serait la manifestation, dites-moi quel intérêt vous préservez en faisant cela. De même quel intérêt vous cherchez en acceptant la couverture des manifestations à Ouagadougou .

    Oui, en analysant les positions on voit deux poids, deux mesures dans la gestion du pays. Ce qui qui est admissible au centre du pays ne l’est pas pour le Sud, l’Ouest et peut-être l’Est et le Nord. Et ce qui ne doit pas être posé au Centre pourrait être posé dans les autres coins sans soucis. Et .

    AU CLAIR, CE QUI A PLONGÉ NOTRE PAYS DANS LA SITUATION ACTUELLE. MALHEUREUSEMENT, NOUS PERSISTONS DANS LES MEMES ERREURS.

    Pour terminer mon analyse, je pose ces dernières questions :
    1) Qui sont les leaders de la presse à Bobo-Dioulasso ?
    1) Qui sont ceux de Ouagadougou ?

    Chers internautes sachons que quand nous communiquons, les lisent et font une analyse de nos points de vue. Et des ces analyses il ressort un nouveau message très important. Donc, j’inviterai ertains internautes à mûrir davantage leurs réflexions afin de laisser un message unificateur pour l’intérêt de la nation.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:08, par Sarko En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Vous nous faites rire.
    L’ express du faso et une seule radio sont vraiment nés et sont installés à bobo. Le reste n’est que représentant des structures mères basées à waga. Donc cessez de nous faire croire que vous êtes des organes indépendants et libres dans la prise de decision.
    Sinon,il y a longtemps que la mesure aurait dû être prise.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 21:34, par jeunedame seret En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants

    Des SAGES de presse qui dépêchent leur propre victimisation. Quel cynisme ! Dites que c’est parce qu’il n’y a pas un homme fort derrière avec des fonds forts derrières que vous ne voulez pas vous dépenser. Mais presse ou pas presse, le réseautage est déjà plus communicateur que vos papiers. Pauvre presse sans éthique !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Transition digitale et développement : Le PNUD aide le Burkina Faso à ménager sa monture vers la réalisation des ODD
TIC : « Les attaques terroristes se préparent souvent dans le cyberespace avant d’être menées physiquement », avise le directeur général de l’ANSSI
Wiki Gap acte 3 : 25 profils de femmes leaders burkinabè référencés sur Wikipédia
Internet au Burkina : L’Association burkinabè des domaines Internet défend les avantages du .bf
"Courrier confidentiel" N° 291 !
Burkina : Abdoulazize Bamogo est nommé président du Conseil supérieur de la communication (CSC)
Liberté de presse au Burkina : Le gouvernement condamne « les violents propos » contre des journalistes
Burkina Faso : Reporters sans Frontières dénonce la suspension de RFI
Publicitaires associés : Une action de salubrité pour marquer le 15e anniversaire de l’association
Suspension de RFI au Burkina : Le groupe France Média monde prend acte et explorera les voies pour son rétablissement
Rentrée télévisuelle d’Impact TV : Une cérémonie pour célébrer les partenaires
Secteur de la publicité : Publicitaires Associés en ordre de bataille contre les agences de communication illégales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés