Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 4 octobre 2022 à 22h50min
Six mois de prison avec sursis pour

Mis en délibéré pour le 4 octobre 2022, le verdict du procès Ollo Mathias Kambou est tombé. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis avec une amende de 300 000 francs CFA. Cette décision, selon Me Kam, un des avocats de Kambou, est une remise en cause de la liberté d’expression au Burkina Faso.

Accusé d’outrage à un dépositaire de l’autorité publique, Ollo Mathias Kambou a écopé d’une peine d’emprisonnement de six mois avec sursis et d’une amende de 300 000 francs CFA. La décision du juge est tombée ce mardi 4 octobre 2022, au Tribunal de grande instance Ouaga I. « Je peux vous assurer que nous sommes totalement scandalisés par cette décision », a lancé Me Hervé Kam, un des avocats de l’accusé. Pour lui, par cette décision, le juge vient de donner corps et vie à des procédures viciées.

Pour ce qui concerne le cas de M. Kambou, a-t-il poursuivi, à la police judiciaire, les procédures ont été royalement violées. « M. Kambou a été séquestré, a été placé en situation de détention arbitraire. Il est inadmissible que les juges refusent d’annuler cette procédure. Cette affaire ne restera pas là. S’il faut aller devant les juridictions internationales, nous y iront certainement », a-t-il prévenu. Il a soutenu qu’avec cette décision, aucun Burkinabè ne doit se sentir en sécurité quand les juges ne font pas de leurs offices l’occasion de sanctionner les mauvaises procédures.

Bien entendu en assortissant la décision de sursis, Ollo Mathias Kambou dormira aujourd’hui chez lui mais a-t-il regretté, la justice a pris le parti de condamner la liberté d’expression qui est pourtant l’élément « consubstantiel » à la démocratie. « Il n’existe pas de démocratie sans liberté d’expression surtout à l’endroit de ceux qui choisissent volontairement de diriger les affaires de l’Etat. Dans toutes les démocraties du monde, ce sont les juges qui sont montés au créneau et qui ont ramené les dirigeants à reculer sur cette question d’outrage à chef de l’Etat, d’offense à chef de l’Etat, de crime de lèse-majesté, a-t-il expliqué. De l’avis de l’avocat, il est inadmissible qu’en 2022, la justice burkinabè n’arrive pas à entrer dans ce sillage. « Je suis totalement déçu », a-t-il ajouté.

Pour Rasmané Zinaba, la lutte continue

Une conséquence de ce qui se passe au Burkina Faso

D’après Hervé Kam, la situation sociopolitique que vit le Burkina Faso est la résultante de ce genre de décision. Parce que, a-t-il fait savoir, le premier rôle du juge dans un Etat, c’est de protéger les droits de l’homme. Le changement le plus important de l’histoire d’un peuple est l’engagement des populations. Cela a commencé depuis l’assassinat de Thomas Sankara, de Norbert Zongo, le peuple burkinabè avance à petit pas et petit à petit, il construira une démocratie ou il fera bon vivre », a-t-il terminé.

Même son de cloche pour Rasmané Zinaba du Balai citoyen. A l’écouter, le Balai citoyen et tous les épris de justice sont pour la libération sans condition de leur camarade. Parce que ce procès sur la liberté d’opinion, qui se termine par ce verdict de condamnation, ne le satisfait pas. Qu’à cela ne tienne, il a laissé entendre que tout en respectant la décision de justice, leur revendication restera la même, celle de la liberté d’opinion. « A partir de cet instant, c’est une deuxième étape qui s’ouvre. Nous allons œuvrer pour que notre camarade soit lavé de tout soupçon. Pour cela nous allons saisir toutes les possibilités que nous avons en notre sein pour aller au-delà de ce qui a été rendu aujourd’hui comme décision », a-t-il informé.

Réagissant sur la situation sociopolitique du pays, Rasmané Zinaba a fait savoir que la position du Balai citoyen reste constante. « Le changement de régime ce weekend ne nous émeut en rien. Nous restons dans notre constance de tous les jours pour faire en sorte que les Burkinabè vivent dans un pays de paix, de sécurité et surtout que la priorité des priorités soit le retour de nos frères et sœurs dans leurs localités. Si vous voulez interpréter cela comme Kamao déclencheur d’une dynamique, libre à vous », a-t-il nuancé.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 14:09, par AHMED En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

    Ce procureur doit être un ami du président déchu. Certainement que c’est DAMIBA qui l’a nommé. Je pensais que quand les uns et les autres ont vu comment est devenu l’homme puissant BLAISE COMPAORÉ chacun doit mettre de l’eau dans son vin. La vie ne vaut rien

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:08, par HUG En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

    Avocat des partis au pouvoir, Osc et politicien.A bas. Ah Maitre Farama, lui est avocat des veuves, orphelins et autres.Longue vie a toi Maitre Farama car vous faites ouevre utile.QQue DIEU vous benisse.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 15:20, par songboudou En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

    Maitre Kam est un rigolo !
    Dans d’autres pays, son militant aurait été condamné à une peine de prison ferme.Loin de moi l’idée de vouloir aider Damiba dans cette affaire. Il faut que nous apprenons à notre jeunesse à mesurer son langage.C’est une question d’éducation.Les jeunes du Balai citoyen sont arrogants, et mal élévés, à l’image de leurs mentors.En fait c’est un phenoméne de société.Notre jeunesse est mal élevée. Le drame c’est que quand vous leur confiez la moindre responsabilité, surtout s’il ya de l’argent à gérer, ils se comportent pire que les anciens.Aucun principe, toujours pressés pour engranger le maximum.
    Ces jeunes font partie de la galaxie MPP( Jeunes MPP, Balai citoyen,SENS, Front Patriotique) qui ont donné de la voix récemment, non pas pour défendre des principes, mais pour défendre le gâteau qu’ils se partageaient avec le MPP.
    J’espère qu’une enquete va nous situer sur les conditions dans lesquelles Me Kam a obtenu le marché de la représentation de l’Etat ;En tout cas, moi je n’ai jamais vu publier un appel d’offres demandant à tous les avocats de postuler. C’était du gré à gré, sous la Transition,à cause de sa proximité avec Zida. S’il était un homme de principe, il devait refuser. Mais tout le monde sait que devant l’argent, tous les gueulards deviennent autre chose ! Quad Roch est arrivé, il a été obligé de se taire pendant 6 ans pour ne pas perdre son contrat.Qui est fou ?
    Cette galaxie MPP croit que c’est le tour de sa restauration,Elle complote actuellement pour proposer un Président de la Transition ( soit Germain Nama, dont on voit à l’œil nu qu’il est souffrant, soit le Général Minoungou) afin de capter les élections à venir.Mais ça ne se passera pas ici.Nous allons exiger que les audits soient publiés et que les responsabilités soient clairement situées.
    Si le Capitaine Traoré s’amuse à s’acoquiner avec ces politiciens corrompus, il va détaler en plein midi ici.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 08:20, par Manuel En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

    Bonjour
    Il ya toujours des burkinabè qui refusent que tout le monde n’est pas mu par l’argent !
    Internaute "songboudou ", le balai citoyen, le mouvement SENS, le front patriotique et bien d’autres organisations ne sont pas des " mal éduqués" comme vous le dites !
    En fait, Hervé Kam est un avocat, vous vous faites quoi exactement dans la vie ? Smock est un artiste, vous vous faites quoi exactement dans la vie ?
    Germain Nama est un enseignant de philosophie à la retraite, vous vous faites quoi exactement dans la vie ?
    Enfin, ceux qui insultent les autres, qui traitent les autres de vendus ne méritent aucun égard, car en réalité ils ne comptent pas dans la vie du peuple burkinabè
    Damiba a tenté avec l’appui des " criminels" du clan Compaoré de bafouer l’honneur et la dignité des " insurgés" de 2014, la suite, nous la connaissons tous !
    Juste un rappel, internaute "saamboudou" ?

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 10:55, par montype En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

      @Manuel
      Je ne prétends répondre à la place de l’internaute Songboudou.Juste quelques remarques en lisant vos échanges :
      - il ya des burkinabé qui croient que quand on critique Damiba on est forcément contre le MPP et ses acolytes, et quand on critique le MPP et ses acolytes, on est forcément pro Damiba. Aujourd’hui, quand tu approuves Traoré, on dit que tu es du coté du MPP .Demain, quand on va le critiquer s’il agit mal, on va dire que tu es du coté de Damiba et du CDP.
      Ilfaut sortit de ca. Nous sommes nombreux sur cette plateforme à ne pas nous reconnaitre dans cette bagarre MPP/CDP par militaires interposés. Ca ne nous regarde pas.
      - votre question sur ce qu’il fait n’a aucun sens. Moi je suis Consultant en Informatique. Mai qu’est ce qui prouve que ce que je dis est vrai ? Nous sommes tous ici sous le sceau de l’anonymat. Donc votre question n’a pas de sens
      - Pour en revenir à Maitre Kam, contre lequel je n’ai rien, je dois dire que la remarque de Songboudou m’interpellé.Comment devient t on l’avocat de l’Etat.Pour moi,,j’imaginais que c’est après un appel d’offres où on demande à tous les avocats du pays de compétir et puis une commission examine les dossiers et chosis le ou les meilleurs.Est ce Maitre Kam a été choisi de cette maniére, ou, comme le dit Songboudou, c’est un choix de gré à gré ? comme vous semblez connaitre maitre Kam, vous pourrez j’imagine éclairer ma lanterne.Parce que nous informaticiens, nous soumissionnons pour des marchés de l’état, même si on ne gagne pas.Est ce la même chose pour les avocats ? Si maitre Kam a été recruté par un appel d’offres dont on me donne les références, je dirai qu Songboudou a menti. sinon, comme ça a eu lieu au moment de la transition de 2014, et que on connait les relations qui existaient entre le balai citoyen et Zida, on peut se poser des questions.
      Votre conclusion me laisse songeur.Moi, je ne suis ni insurgé , ni du clan Compaoré. Je ne sais même pas s’il ya une différence entre ces deux clans parce que j’ai connu ici les Roch, Simon et Saif Diallo qui étaient aux cotés de Blaise Compaoré pendant des décennies à piller l’argent du peule pour leurs amis.dans le domaine informatique il s’est passé des choses graves avec ces gens là.
      Là où jee me pose des questions, c’est lorsque vous dites que Damiba est tombé parce qu’il a bafoué l’honneur des insurgés. Moi je pensais que tout le mouvement qu’on a observé là, c’es surtout à cause de son échec sur la question du terrorisme. C’est pour cela que j’ai applaudit l’arrivée de Traoré en me disant que ca ira mieux sur ce font là. si tout ça c’est encore une affaire d’insurgés contre Clan Compaoré, ça veut dire que vous les politiciens vous êtes en train encore de nous tromper.

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 11:13, par kwiliga En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

      Bonjour Manuel et merci pour votre intervention.
      Je tiens à rajouter qu’au delà des principes de la liberté d’expression, le plus grave à mon sens, c’est que les procédures ont été bafouées, méprisées et qu’en conséquence, toute l’affaire n’aurait pas du être jugée.

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 10:01, par Sheikhy En réponse à : Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous sommes totalement scandalisés par cette décision » (Me Hervé Kam)

    Pour le peu que je sais du procureur Yoda, il semble être un professionnel. C’est quelqu’un qui a la tête sur les épaules. Il a instruit beaucoup de dossiers qui sont bloqués faute de moyens pour ceux qui connaissent certaines réalités de la justice actuelle. J’avais souhaité le minimum avec sursis. L’idée étant de ne pas salir son casier. Je leur demanderais de passer à autre chose.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée internationale de lutte contre la corruption : « Nous devons prendre conscience du lien étroit entre corruption et terrorisme et agir vite »
Grève à Moov Africa Burkina : « Les travailleurs ne supportent plus d’être méprisés par le directeur général », dénonce le personnel
Sud ouest : le projet fonds enfants vole au secours des enfants vulnérables
Résistance aux antimicrobiens : Les journalistes invités à en faire davantage l’écho
Première édition du prix de l’intégrité : Trois agents retraités de la fonction publique distingués
Burkina Faso : Des civils formés pour aider en cas d’accident et d’incendie
Burkina/Santé : APURMED, l’application qui révolutionne les prescriptions médicales
13e AG du Conseil national de la sécurité alimentaire : La 13e session valide cinq « importantes » décisions à mettre en œuvre
11 Décembre 2022 : Le communiqué de la Grande chancellerie des ordres burkinabè
Situation nationale : « Le Burkina nouveau, ce n’est pas une nouvelle Constitution, ce sont les mentalités qu’il faut changer » (panel ARGA)
Conférence-débat : Réussir le Nexus Science et Diplomatie pour mieux contribuer à relever les défis du Sahel.
11 décembre 2022 : Adjudant-chef à la retraite, Sansan Kambou est élevé à la dignité de Grand-croix de l’Ordre du mérite burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés