Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 1er octobre 2022 à 13h02min
Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

Au lendemain de l’annonce du limogeage du LCL Damiba par un groupe de militaires, la situation est toujours confuse dans le centre ville de la capitale ce 1er octobre 2022.

Une débandade générale a été observée dans les environs de la banque UBA après que des tirs ont été entendus.

Les commerces sont fermés, en tout cas dans la zone du grand marché.

Les barricades sont toujours en place et le dispositif sécuritaire est plus renforcé.

Situé à une centaine de mètres du palais présidentiel (Kosyam), le siège de la télévision BF1 est isolé. C’est impossible pour le personnel d’avoir accès aux locaux de la télévision. Des hommes armés ont quadrillé la zone.

Selon un journaliste de cette télé, c’est depuis les événements de la veille que l’accès à leurs locaux est difficile. Cette situation ne leur avait pas permis de présenter leur Journal télévisé (JT) de 19h 30.

La situation reste donc toujours confuse à Ouagadougou. Selon une source sécuritaire, il y aura résistance. Le LCL Paul-Henri Damiba serait toujours entre les mains des Forces spéciales.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er octobre à 13:59, par Yacouba l’Africain En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    Un président démocratiquement élu qui accepté partir et un putschiste qui veut opposer de la résistance pour ne pas quitter la présidence. Le peuple Burkinabe doit se mobiliser et chasser Damiba une bonne fois pour toute, comme il opposé une résistance héroïque au putsch de Diendere. Le peuple Burkinabe ne doit pas s’asseoir et jouer le rôle d’un arbitre. Le peuple doit choisir son camp et ce n’est pas le camp de ce traître de Damiba.

    La Patrie ou la mort nous vaincrons !

    Dieu Bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:18, par Baoyam En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    Merci pour les tentatives de nous informer par ces moments difficiles. J’aimerais attirer votre attention sur certains aspects du traitement de l’information. Quand vous dites que Le Lt-Cl Damiba est aux mains des forces spéciales, ce n’est pas une information complète. Est-ce les forces spéciales qui le protègent oubien celles qui l’ont destitué ? Le lecteur me connaît pas à priori de quel cas il s’agit. En général ne pas supposer que le lecteur connaît certains détails préalables qui vont lui permettre de deviner le sens de l’information donnée. Répéter une information connue est mieux que donner une information incomplète !

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:20, par TIENFO En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    A quoi rime tout cela. Si n’est pour perturber la quiétude de la population qui en a assez. Dans tous les cas, le pouvoir du LCL Paul-Henri DAMIBA est « borocoto ». Le peuple a déjà choisi son camp. Il ne veut plus de lui. A moins qu’il veuille remettre en cause la souveraineté de son peuple

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:27, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    Resistance de damiba ,.son aile politique le.cdp et son clan blaise’compaoré et consorts.Mpsr 2 on.vous soutient a 100℅ et j ai toujours dit que notre salut ne.viendra jamais des gens moulés par blaise compaoré.Oui, notre salut ne peut pas venir des gens moulés par blaise.compaoré.Fasonet, la situation n est pas confuse.car.damiba, le cdp sont rangé dans les tiroirs de l histoire.Cdp attention aux gens hein.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 14:49, par Sidbala En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    La preuve est faite que Damiba est un assoiffé du pouvoir. Il tient à sa présidence même s’il faut marcher sur des cadavres. Tous ses devanciers (Jean Baptiste Ouédraogo, Blaise Compaoré, Rock Kaboré pour ne citer que ceux-là) par patriotisme, par humanisme n’ont pas opposé de résistance armée quand ils ont perdu le pouvoir alors qu’ils pouvaient le faire. Damiba, prends pitié des burkinabè qui souffrent déjà des deuils que nous infligent les terroristes et conseille à tes hommes de rentrer dans les rangs.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 15:05, par Yacouba l’Africain En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    Peuple du Burkina Faso

    Lève toi et prends ton destin en main pour empêcher des forces obsucuantistes de saborder l’existence de notre chère Patrie. C’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui. Un affrontement dans la capitale pour sauver le traître Damiba n’a pas sa raison d’être. Un retour de Damiba serait le pire supplice et l’augure de lendemains incertain pour notre nation.

    Une mobilisation s’impose pour dire non à ce plan macabre et aller vers une transitiion légitime patriote et responsable pour un Burkina Faso aux lendemains meilleurs.

    A bas les dirigeants égoïstes, menteurs, despotes.

    Dieu Bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 15:50, par Kiriki En réponse à : Burkina Faso : Le dispositif sécuritaire renforcé au centre-ville de Ouagadougou

    Il faut le capturer pour la MACA. C’EST là-bas sa place. C’est déjà un déserteur, ensuite un traitre et pour finir un lâche, qui aspire plus au pouvoir qu’au combat contre le terrorisme. C’est normal qu’il pique une crise. Puisqu’il s’est fait gommer le visage, masser tout le corps, limer les ongles, pour aller a l’ONU avec l’argent du contribuable. S’il vous plait arrêtez Sandaogo pour la Maca. Je veux plus entendre parler de celui là.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de nouveau renvoyé à la prochaine session
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies de résilience
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la paix
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition met l’accent sur l’efficacité du contenu local
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré récompense les meilleurs producteurs du Ganzourgou
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à mi-parcours
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet « Tileegré » pour contribuer à leur relèvement
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de cancer : Réfléchir sur la redynamisation du registre du cancer
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 de Ouagadougou ouvre ses portes
Evaluation en milieu universitaire : Un colloque international pour échanger sur les pratiques, les enjeux et les défis
Entrepreneuriat : Le programme 2SCALE fête ses dix ans de promotion de l’agrobusiness inclusif en Afrique
Partenariat pour l’action en faveur de l’économie verte au Burkina Faso : 8 ans sur le chemin de l’économie verte et inclusive
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés