Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Coup d’Etat du 30 septembre : Augustin Dapougdi Pallo, de l’organisation citoyenne pour le développement durable, pour une transition civile

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • samedi 1er octobre 2022 à 09h35min
Coup d’Etat du 30 septembre : Augustin Dapougdi Pallo, de l’organisation citoyenne pour le développement durable, pour une transition civile

Pour Augustin Dapougdi Pallo, coordinateur national de l’organisation citoyenne pour le développement durable, la destitution du président Damiba n’est guère une surprise, au regard de la dégradation de la situation sécuritaire et de la politisation du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) à un certain moment. Il dit espérer que les nouveaux hommes forts du pays instaurent une transition civile et renvoient les militaires dans les casernes pour mieux lutter contre le terrorisme.

 « La destitution du président Damiba était prévisible avec tout ce que l’on voyait. Avec les aspirations du peuple, avec l’insécurité qui continuait à prendre de l’ampleur au niveau du territoire national, avec les attaques qui se multipliaient et qu’on disait se faire avec la complicité de certains membres de l’armée ainsi que la politisation du MPSR à un certain moment, il fallait s’attendre à cela.

Nous avons trouvé aussi les arrestations abusives, sans oublier la liste noire qui comportait les noms de certaines personnes et le rétablissement de l’ordre ancien auquel le peuple burkinabè avait mis fin depuis octobre 2014. Face à tous ces constats, la destitution de Damiba était prévisible.

Ce que nous attendons des nouvelles autorités c’est le retour des déplacés internes et travailler à mettre en place une transition civile pour que les militaires se retrouvent dans les casernes pour travailler.

Le mieux pour notre pays est que les militaires retournent dans les casernes, sinon nous allons encore fragiliser notre intégrité nationale et donner de la force aux terroristes. Nous les invitons donc à mettre sur pied un pouvoir de transition civil en place et ramener les soldats dans les casernes pour combattre les terroristes ».

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette transition, c’est qu’il n’y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2 » (Kalifara Séré)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion des élections de l’Afrique sub-saharienne renforcent leurs compétences
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé chef d’Etat major particulier de la présidence du Faso
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va rendre compte des échanges avec le président Traoré, le 9 décembre 2022
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu sans formation politique et civique est un sujet extrêmement dangereux pour la paix sociale »
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait effectivement échappé à un coup d’État
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina Faso : Le Premier ministre invite le NDI à sortir des sentiers battus
Accusation de déstabilisation de la transition : Le Mouvement burkinabè unis pour une transformation sociale porte plainte
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le gouvernement apporte un démenti
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés