Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas parce qu’une mouche ne devient pas une abeille qu’un pauvre ne peut pas devenir roi» proverbe Mossi

Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 29 septembre 2022 à 22h38min
Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

Des centaines de manifestants ont pris d’assaut les artères de la ville de Bobo-Dioulasso, ce jeudi 29 septembre 2022, pour exiger la démission du président du Faso, Paul-Henri Damiba, pour, disent-ils, son incompétence dans la gestion de la crise sécuritaire. Cette manifestation spontanée fait suite à la récente attaque d’un convoi de ravitaillement à Gaskindé et qui a causé d’énormes pertes en vies humaines, des blessés et d’importants dégâts matériels.

Des bobolais sont descendus par centaines au centre-ville de Bobo-Dioulasso. Au son des sifflets et des vuvuzelas, ils reprenaient en chœur des slogans comme : « Damiba dégage ! Damiba démission ! ». Cette injonction, adressée au président du Faso Damiba, a été formulée à l’initiative d’une coalition de mouvements de la ville de Bobo-Dioulasso dont les membres sont majoritairement des commerçants. Les manifestants reprochent ainsi au président Damiba, une « gestion chaotique » de la situation sécuritaire du Burkina Faso qui, selon eux, « menace de précipiter le pays dans l’impasse ».

Ces manifestants, pour rendre ainsi hommage à leurs frères tombés à Gaskindé et particulièrement à leurs collègues commerçants, ont décrété cette journée du jeudi 29 septembre 2022 journée « ville morte ». C’est ainsi que certains ont décidé de la fermeture du grand marché de Bobo-Dioulasso et de quelques magasins aux alentours. C’est une mobilisation qui a commencé timidement vers 8 heures pour ensuite connaître une grande affluence quelques heures plus tard aux alentours du marché central de Bobo-Dioulasso. Les manifestants, qui avaient initialement prévu de se rassembler à la place Tiéfo Amoro, vont finalement se retrouver à l’entrée du grand marché car cette place était déjà prise d’assaut par les forces de l’ordre très tôt dans la matinée.

Des bobolais marchent pour demander la démission du président Damiba

En effet, toutes les voies menant à la place Tiéfo Amoro ont été barricadées ce matin, rendant difficile son accès. Lorsque nous arrivions sur les lieux, impossible d’arriver à cette place sans motif valable. Les forces de l’ordre étaient déjà positionnées dans tous les quatre coins et d’autres étaient en patrouille dans les artères de la ville.

Déterminés à se faire entendre, les manifestants ont donc décidé de se réunir devant le marché central, afin d’exprimer leur ras-le-bol par rapport à la gestion de la crise sécuritaire au Burkina Faso. Pour eux « la situation sécuritaire est chaotique à cause de l’incompétence du président Damiba ». C’est pourquoi, disent-ils, « il doit démissionner pour avoir échoué à apporter des réponses satisfaisantes aux multiples attaques qui endeuillent le Burkina Faso ».

Selon Salif Nikièma de la Ligue des patriotes, l’un des cerveaux de la marche, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est l’attaque de Gaskindé qui a endeuillé une fois de plus le peuple burkinabè. « Cette manifestation est en lien avec le massacre qui a eu lieu à Gaskindé où le gouvernement peinait à faire le bilan de ce qui s’est passé. Nous estimons que la vie de chaque Burkinabè compte car nous avons constaté que la vie du Burkinabè est en train d’être banalisée au point où le gouvernement veut étouffer cette affaire en apportant des choses qui sont en contradiction avec ce qui s’est passé. Ils disent que l’armée monte en puissance et nous disons que ce n’est pas le cas (…). La ville de Bobo-Dioulasso risque de connaître le même sort si rien n’est fait parce que les terroristes sont en train d’encercler la ville », prévient-il ; avant d’indiquer que cette marche est une manière pour eux d’exprimer leur solidarité à toutes les victimes de cette attaque et en particulier aux commerçants. Une manière selon lui, d’inviter également le gouvernement à plus d’action sur le terrain.

Salif Nikièma de la Ligue des patriotes

Par ailleurs, il ne manque pas d’inviter le président Paul-Henri Damiba à prendre exemple sur le président malien, au cas où il n’aurait pas de solutions miraculeuses pour sortir le pays de cette crise car, dit-il, « le bon exemple ça se copie. Mais nous avons constaté que la situation dépasse Damiba et son MPSR. Donc il est nécessaire, pour le bonheur de tous et pour son bien également, de rendre sa démission et de retourner dans les casernes », a suggéré Salif Nikièma de la Ligue des patriotes.

Embouchant la même trompette, Adama Sawadogo, employé de commerce au marché central de Bobo-Dioulasso, n’ira pas par quatre chemins pour exprimer sa déception du régime MPSR. Il assure pourtant avoir applaudit le coup d’Etat du 24 janvier. Décision qu’il regrette amèrement.

Selon lui, « après le régime MPP, les massacres continuent toujours. L’avènement du MPSR n’a pas permis de renverser cette tendance. Bien au contraire, les attaques se sont multipliées et plus de la moitié du territoire national est désormais sous contrôle des groupes terroristes. Et c’est dans ce contexte marqué par l’incompétence du MPSR que nous avons décidé de prendre notre destin en main », a-t-il laissé entendre.

« Nous avions dit que le putsch était salvateur. Triste est de constater ce qui se passe aujourd’hui avec Damiba. Il a changé sa tenue militaire en tenue d’homme politicien afin de restaurer l’ancien régime. C’est pourquoi nous disons qu’il n’est pas l’homme qui pourra amener le navire burkinabè à bon port et c’est mieux qu’il démissionne », a lancé Adama Sawadogo.

Des manifestants dispersés à coup de fouets

Des manifestants réclament le départ de l’armée française

Des manifestants ont également donné de la voix contre la présence de militaires français au Burkina Faso. Pour Issouf Ouédraogo, les Français ne jouent pas franc jeu dans cette lutte contre le terrorisme. C’est pourquoi il demande le départ de l’armée française du territoire burkinabè. « Si nous sommes sortis aujourd’hui, c’est au regard de la situation du pays. Nous avons applaudi Damiba lorsqu’il est venu au pouvoir et aujourd’hui c’est la déception. Nous lui demandons d’écouter son peuple et de cesser toutes coopérations avec la France, de s’unir à la Russie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme », a-t-il souhaité.

Issouf Ouédraogo demande le départ de l’armée française du territoire burkinabè

Des manifestants fouettés par un groupe de « jeunes pro-MPSR »

De l’entrée « koko donda » du marché central, les manifestants ont pris d’assaut les artères du centre-ville pour une parade à moto, toujours en scandant la démission du président Damiba. Très vite, ils seront contraints, certains par les forces de l’ordre et d’autres par des « jeunes pro-MPSR », d’abandonner leur manifestation. En effet, un groupe de jeunes, armés de fouets, s’en est pris aux manifestants aux alentours du grand marché, pour, disent-ils, trouble à l’ordre public. Selon certains fouettards, « cette marche n’est pas dans l’intérêt de Bobo-Dioulasso » et ils appellent les Burkinabè à soutenir la transition dans cette lutte contre les terroristes. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 septembre à 12:41, par PIONG YANG En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Je penses qu’il est sage pour le président de parler au peuple, de limoger son gouvernement , de revoir le salaire des ministres et de faire un gouvernement de guerre qui englobe tous les fils de ce pays. De limoger le machin de suivi de la transition et de le remplacer par un Comité National de la Guerre qui regroupe tout les anciens chefs d’Etat, les anciens premiers ministres et les les anciens président de l’assemblée. De remplacer l’ALT par une représentation nationale plus inclusive. C’est urgent et on n’a pas le temps de demander un changement de président.
    Et que Dieu nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 12:44, par Nabiiga En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    NOUS AVONS TOUS TRAHI CAR QEUL BILAN DE DAMIBA. RIEN

    Ces manisfestations doivent se repandre partout au pays. Quel bilan Damiba dresse-t-il de sa gestion de notre pays en dehors de :
    - s’être offert un salairie démesuré et non justifiable
    - avoir nommé son oncle Premier ministre afin que le butin soit uniformément partagé dans la famille
    - avoir assumé le titre de Président de Faso

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 12:54, par Barou En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    COURAGE ! COURSGE ! COURAGE ! COURAGE !
    JE SUIS AVEC VOUS
    INALEMENT IL FAIT JOUR AU A BONO QUE LE SOLEIL ARRIVE VITE DANS LES AUTRES VILLES

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:13, par Kiriki En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Comparaison n’est pas raison. Des civils qui descendent légitimement dans la rue pour demander au brauqueur menteur incapable, incompétent de dégager. Le braqueur qui est arrivé en tant que le messie sachant bien que Dieu n’inspire pas les traîtres. Oui comparé au braqueur qui a pointé son arme sur le Président KABORE, pour briser notre démocratie et tout ce qui fait le symbole de cette démocratie,, groupuscule de braqueurs qui nous ont pris en otage, qui sont là avec les diplomes de guerre, mais qui ont laissé les terroristes pour venir s’en prendre aux institutions de la republique, en leur nom. Mais chaque jours est pire que la veille. Nos soldats semblent être livrés aux balles assassines des Hani. Vivement cette réaction soit entamée dans toutes les villes pour que ce traitre dégage, mais qu’il soit ligoté et ramené au front. Les burkinabes souffraient déjà mais notre compte c’était avec le Président KABORE. nous on ne te connait pas et ton travail c’est de rester sur le front, là où Rock T’avait désigné, pour défendre ta zone d’intervention. Nous burkinabé on ne te connait pas. Vivement tque celui dégage purement et simplement. Celui qui arrive n’a qu’à se préparer. Les populations dans les villages vont être armé. Nous n’allons plus accepter que nos frères meurent zéro et nous sommes là à regarder un traître, un imposteur fait du n’importe quoi dans le pays. Comme si le Burkina n’avait pas connu de THOMAS SANKARA. vivement que ce parvenu dégage, dégage et dégage. La pauvreté que les gens vivent dans les campagnes nensuffit-elle pas ? Et quand ils seront tous morts ceux qui survivront vivront avec quelle vision ? Quel genre de pays ? Levons et chassons le type. Unifions notre armée et battons nous à ses côtés. Nous n’allons pas seulement les soutenir par le mots. Battons nous a leur côté. Ils ne peuvent plus mourir seuls, zéro et gratuitement. Burkinabé la resilience a des limites. Levons nous
    La patrie ou la mort nous vaincrons pian

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:16, par Bob En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Le mensonge a beau courir la vérité le rattrape tôt ou tard. La conférence de presse du général pompier révèle au grand jour l’incompétence de nos dirigeants ! S’étonner que les terroristes aient des espions dans lest un DÉNI de réalité. Évidemment en se pavanant à NEWYORK certains croyaient que leur maître leur viendrait en aide au contraire leur manque d’humilité les rattrape. En 6 ans de pouvoir RMCK n’a perdu que Djibo. Aujourd’hui il faut ajouter tout le Sahel, l’Est, le Centre Nord . 9 régions en 8 mois !
    C’est plutôt la descente aux enfers. Je comprends ceux qui manifestent à Bobo, que les gros bras du FLN se préparent, il faudra qu’ils tabassent tous les burkinabé parce que TOUT le monde marchera tôt ou tard pour que les choses changent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:18, par Tienfo En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    D’accord avec Bobo-dioulasso. Damiba, dégage.
    Il a dit aux Nations Unies qu’il était soutenu. 4 jours plus tard, les Burkinabè lui disent NON, c’est pas vrai.
    Damiba doit démissionner s’il a un coeur. Le peuple ne le veut pas.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:21, par Omar Dao En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Quel outrage au PF !! I ils vont tous répondre de leurs actes devant la justice qui sera implacable !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:23, par Yako En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    C’est bizarre quand même comme reportage !vous dites qu’elle est spontanée en même temps vous parlez d"une coalition de commerçants,organisatrice de la manifestation.De toute façon Papou à mis le feu avant d’être contraint à la démission,celui qui est assis là tente d’éteindre le même feu dont il n’est pas à l’origine. Alors mieux vaut l’aider à éteindre le feu en apportant ton petit seau d’eau au leu de faire le marchand d’huile autour du site sinistré. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:27, par Bob En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Alors que Damso est très très satisfait de sa gestion et estimé que sa légitimité est sans tache aucune après 8 mois de magistère. Soit les commerçants qui ont initié cette manifestation n’ont rien compris, soit Damso se fourvoie totalement sous l’influence négative de ses mentors et autres suppôts.
    Attention à prendre les choses plus au sérieux, car même si la manifestation n’était pas monstre, elle constitue un signal à ne point prendre à la légère comme à notre habitude. Ne soyons pas naïfs jusqu’à l’absurde car tout celui qui a des yeux et veut bien voir, voit. Tout celui qui a des oreilles et veut bien entendre, entend. Ne sommes nous pas en pays de savane désertique ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:00, par Bob En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Svp Bob est déjà pris sur ce forum. Damso changez de pseudo SVP sinon il y’a CONFUSION

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:16, par La Sagesse Africaine En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    ...Les mêmes causes créent les mêmes effets : Le Burkina Faso a mal à sa GOUVERNANCE. Cette dernière est à la source de nos problèmes depuis les « Indépendances ». Quelle indépendance d’ailleurs ??? quand on sait que les valets locaux ne nous ont pas aidés à nous affranchir véritablement des puissants d’hier qui ont continuer à nous gérer par procuration bien dissimulée (Conférences Nationales ; PAS : Programmes d’Ajustements Structurels ; Démocratisation ""copiée/mal collée ; etc.). Nos pays africains doivent chercher une autre voie pour nous en sortir : Les pays asiatiques ont souffert mais beaucoup d’entre eux, à l’exemple de la Chine, la Corée, etc doivent nous interpeller et nous servir d’exemple). Nous devons accepter de souffrir collectivement pour construire un avenir radieux commun... Notre jeunesse souffre alors que cette dernière est notre avenir...

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:28, par seule la lutte libere En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Je félicite les commerçants de bobo. Eux au moins ils ne se laissent pas entrainer dans la manipulation du ministre délégué qui veux nous distraire par des speudo-révélations sur des trahisons. L’incompetence mise une fois de plus à jour est trop criarde. Je soutient donc la revendications de ces commerçants : que les incompetents dégagent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:42, par Taonsa le chasseur En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Les burkinabé , ils laissent la proie et bondissent sur l’ombre. on aura beau changer de président. Tant que des burkinabè vont creuser des trous contre d’autres burkinabè. Notre pays va tomber en lambeaux. Même si c’est Poutine lui même qui devient notre président. Imaginons que le président démissionne et celui que vous aimez prend le pouvoir. D autres individus de votre espèce vont se mettre aussi de côté et commencer à creuser des trous sur son chemin. Si le Burkina est dans cette situation, c’est la faute de tous les burkinabè. Quelqu’un terrasse ton père et le tabasse et toi tu applaudis. C’est ça on appelle Taampiri. C’est le nouveau Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:57, par BORY BANA En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    C’est à croire que cette manifestation lilliputienne pourrait embraser tout le pays, si le Sieur Président DAMIBA ne prend pas sa responsabilité en main en s’adressant respectueusement à sa population toute en entière sans une quelconque lubie outrée.
    Nonobstant, les effotrs conssentis par les FDS sur le terrain, on a l’impression que la taille du territoire nationale se retrecit du jour au lendemain ; Sieur PR DAMIBA soyez à la hauteur des attentes du peuple Burkinabé car cette manifestation de BOBO DIOULASSO peut etre l’élément declencheur d’un évenement future pouvant vous avilir sans ambage.
    EEEEEHHHYI ! eeeeehyi ! BORY BAANA !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 15:12, par pataamleukre En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.
    Il faut laisser DMIBA tranquille !
    Il vous avait bien dit que celui à qui n’est pas d’accord avec sa gestion du pays pouvait faire son coup d’Eat et gérer le pays comme bon lui semble.
    Vous avez d’ailleurs presque que tous applaudi sa prise de pouvoir.
    Mieux ,certains d’entre vous ont "travailler" pour que son prédécesseur tombe et lui laisse la place.
    Personnellement je n’en veut pas pas à DAMIBA ,mais plutôt à vous tous avez favorisé sa prise de pouvoir.
    Arrêter de vous plaindre à présent !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 16:58, par Levieux En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Totalement d’accord avec vous pataamleukre, je revois encore les images télé de ces manifestants pour soutenir le MPSR dans presque toutes les provinces du pays sans oublier le giga meeting de la place de la Nation avec des populations convoyées des villes et villages environnants.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 22:23, par HUG En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Des gros bras au temps du cdp mais cela n a pas empechee blaise ccompaoré a fui un plein 11heures.Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 05:24, par Sacksida En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Courage aux Peuple Burkinabe et aux Patriotes integres car Damiba et son regime MPSR Neocolonial a echoue sur toute la ligne et doit Demissionner Eneluctablement. L’on ne peut pas continuer dans le mensonge et la mauvaise gouvernance securitaire desastreuse. Mieux que les Valets locaux de l’imperialisme Occidental s’en aille car si vous faites l’erreur de laisser encore Damiba et ses amis, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. C’est seulement la seule solutions adequates et pertinentes rationnelles. Damiba Sandogo doit Patir. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 05:34, par Adakalan En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Ouvrons l’oeil dans ce pays, sinon on est foutu. Des militaires ont été formés pour déjouer les embuscade. Sur une route de cette envergure si ya embucades , pas besoin d’être militaire pour dire que notre défense et sécurité est bancal. On ne peut se taire quand nous sommes entrain de disparaitre. Nous avons mal au cœur et très mal même. Est ce qu’il se balader remonter le moral des troupes quand le pays est entrain de disparaitre sous nos yeux ’ Ce qui meurt de cette façon sont des fils de ce pays. Et personne ne sais a quand son tour. Nous avons mal au cœur. Des provinces entière ou les enfants ne parte plus a l’école plus de trois ans, on est dans quel pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 06:28, par Vérité Indiscutable En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des centaines de manifestants demandent la démission du président Damiba

    Un civil ne me fouettera jamais. Je ne le laisserai pas lui-même. Autodéfense. Et il aura plus chaud même.
    Vous devriez riposter énergétiquement contre ces jeunes civils voyous qui s’opposent aux marches.
    Coûte que coûte !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Campagne de vaccination contre la poliomyélite : La région des Hauts-Bassins atteint une couverture vaccinale de 123,73%
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, selon Léa Sanou
Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres dans les locaux de la SONAGESS
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8 de Ouagadougou initiés par l’association Baowend som noonma
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif donne rendez-vous le 13 décembre 2022 et insiste sur la mobilisation dans la lutte
Projet de renforcement des capacités des agences de l’eau du Gourma et du Liptako : WaterAid et ses partenaires dressent le bilan des activités
Entrepreneuriat au Burkina : 48 heures pour la promotion et le networking des startups
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de tous les résultats des examens professionnels et concours ne sera pas respecté (communiqué)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement pour le développement de la région voit le jour
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : Plus de 500 participants attendus
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux familles d’accueil : Les bénéficiaires de Kongoussi reconnaissants à l’OCADES
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés