Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

Accueil > Actualités > Opinions • Tribune • lundi 26 septembre 2022 à 13h24min
Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

Le discours du Premier ministre par intérim du Mali, le colonel Abdoulaye Maïga, à la 77e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New-York, le samedi, 24 septembre 2022, a fait les choux gras de certains réseaux sociaux et espaces de débats.

Entre pics, diatribes, humour et parfois ironie, l’autorité malienne a attiré l’attention de l’opinion sur de nombreux passages de son intervention. Si l’adresse a été accueillie en triomphe par une partie de l’opinion africaine, elle est aussi smachée dans plusieurs de ses passages.

C’est notamment le cas, lorsque l’auteur du discours affirme que le président Bazoum n’est pas nigérien. Un passage qui heurte de nombreux observateurs, suscitant également de nombreuses réactions à sa charge, y compris dans son propre pays.

Parmi ces réactions, celle du journaliste et ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burkina, Newton Ahmed Barry (NAB) qui, à travers sa page Facebook, rappelle également ce conseil de Thomas Sankara : ‘’Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul’’.

Réaction !

Ainsi Bazoum n’est pas nigérien !

Les nouveaux panafricanistes ont un problème avec la logique. Panafricaniste suppose que chaque africain est partout chez lui en Afrique.

Alors comment on peut dénier la nationalité d’un africain ? A cause de la couleur de sa peau ?

Il y a eu l’ellipse de la culture en argument. Mais dans ce cas, il eut fallu dire « Bazoum n’est pas africain… », parce que l’aspect de la culture qui est convoqué n’est ni exclusivement malien ni exclusivement nigérien. C’est un trait de caractère africain. Et même là, ç’aurait été malséant… Il faut manier ces choses-là avec précaution, même de façon lyrique et surtout pas sur une tribune des Nations-Unies. En ces moments sombres de l’ethnicisme en Afrique, il faut magnifier le peuple nigérien du choix qu’il a fait. Ce que dit en creux, le premier ministre Maïga, c’est qu’un arabe malien ne serait pas « assez malien » pour être président au Mali.

Ce faisant, il détricote, sans le réaliser sûrement, tout son argumentaire sur les accusations de ciblage ethnique dans la conduite de la guerre contre le terrorisme au Mali qu’il avait si brillamment construit.

Le panafricanisme a-t-il besoin de s’affirmer contre le reste de la terre ?

Oui c’est une posture qui plaît sans doute et qui trouve échos dans nos nombreuses frustrations. Cependant, un autre de nos paradoxes, en même temps on ne semble pas pouvoir faire sans le concours des autres. Nous les invitons même à venir à « nos conditions… ».

Une question qui va fâcher « les panafricons », est-ce que vraiment la Russie est au Mali aux conditions du Mali ? Cette question va faire sursauter ? Et pourtant, il n’y a aucun doute que la Russie y est à ses propres conditions. Mais au regard des circonstances, entre autre pour la sécurité de la junte, les conditions Russes lui sont acceptables. La France n’y était pas non plus pour les beaux yeux des maliens. Ce que l’on doit se refuser c’est de devoir choisir ou la France ou la Russie.

Il est donc clair que tant que nous n’aurons pas les moyens de « l’autosuffisance », dans les domaines de nos intérêts vitaux, toute assistance se fera aux conditions du bienfaiteur du moment. On peut bien sûr s’arranger, à la marge, pour préserver autant qu’on peut le minimum de nos intérêts.

Mais il est difficile de dire que ce sera à nos conditions. Les maliens paient les avions militaires russes aux conditions des russes, pas aux conditions des maliens. C’est lapalisse. Les militaires russes déployés au Mali, le sont aux conditions russes et non pas aux conditions maliennes. Ce serait bon d’ailleurs que nous puissions voir les textes des accords avec la Russie. Curieux que personne ne demande à y jeter un œil

Le panafricanisme n’a pas besoin d’excès pour s’affirmer et s’imposer. Les chinois sont aujourd’hui un exemple qui montre qu’on peut y arriver sans en vouloir à toute la terre entière. Pourtant la colonisation aussi y a été brutale. Celle des européens et aussi celle des Japonais. Les chinois n’ont pas pleuré toutes les larmes de leur corps pour mériter le respect qu’ils imposent aujourd’hui ?

En Corée du Nord, les Kim font leur affaire en huis clos. Ils travaillent à se donner les moyens de se faire respecter. Conséquemment ils ne quémandent à personne.

Pour nous faire respecter, nous n’avons pas besoin de le clamer. Nous avons besoin d’agir de sorte que notre vis à vis n’ait d’autre choix que de nous « devoir » le respect. Si la junte au Mali, au lieu de le proclamer urbi et orbi développe une capacité endogène et éradique le terrorisme, il ne viendra à l’esprit de personne, sauf les maliens, de donner un quelconque avis sur ce qui est fait. Et honnêtement, cette itérativité consistant à répéter à tout va « l’armée monte en puissance », a quelques choses de gênant. Si l’armée monte vraiment en puissance, a-t-on besoin de le proclamer ? Bref !

Poutine a affronté les sécessionnistes Tchétchènes et les a écrasés avec ses méthodes. Qui a pipé mot ? Parce que justement, il n’a pas demandé qu’on vienne l’aider à « ses conditions ».

Les panafricons doivent donc comprendre que « quand on demande de l’aide, c’est et ce sera toujours aux conditions de celui à qui on demande ». C’est une maxime immuable de l’humanité. Il est possible que celui qui donne, au début, ne soit pas condescendant. Comme on dit « tout début, tout beau ». Celui qui a vu la France au Mali en 2012, avec un Hollande, dont le nom avait même été donné en baptême aux bébés maliens, sait que rien n’est définitivement acquis. Que les peuples peuvent honnir ce qu’ils avaient adoré hier. Le plus important, pour un peuple c’est de travailler à s’auto-suffire. Quand on demande, il est impossible de proclamer sa fierté. Celui qui donne peut-être magnanime au départ.

Mais à la longue il finit inévitablement par être condescendant. Celui qui demande ne peut pas afficher de fierté. Personne ne respecte un mendiant. On a pour lui de la commisération. Et quand on lui donne, on pense à l’au-delà. Donc on fait un placement. Il n’est pas évident que s’il n’y avait pas cette espérance de recouvrer dans l’au-delà les dons aux mendiants, beaucoup leur auraient donné de l’aumône. Il y a rarement de la générosité pour rien. Les occidentaux qui nous donnent, ne sont aucunement altruistes. Ils donnent :

- soit pour soulager leur conscience

- soit pour couvrir et garantir la continuation des rapines

- soit pour que nous restions chez nous et ne venions pas les envahir chez eux

Etc…

Ceux des africains qui ont en ce moment des yeux de Chimène pour Poutine devraient regarder comment les russes traitent les anciennes républiques de l’ex URSS, pour imaginer les relations russo-africaines dans un futur proche.

Je vois les quolibets des « valets russes » qui considèrent plus acceptable d’être valet russe que valet occidental ou français. Anyway !

Maïga a certainement fait un discours qui restera dans les arcanes de l’ONU. Mais SANKARA avait dit une chose à l’OUA qu’il faut considérer. Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul.

NAB

Vos commentaires

  • Le 26 septembre à 11:14, par TANGA En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Monsieur Newton ahmed, relisez très bien les dire de Maïga. Aussi, revoyez le parcours de BAZOUM.
    Celui qui a un certain moment a été du côté des terroristes au Mali puis à un autre moment au Niger pour puis être médiateur devait se tenir à carreaux. il a démontré son panafricanisme, ces limites. Donc, Monsieur MAÏGA a raison.
    Quand on parle de BAZOUM, il y a des gens qui ne veulent pas, ça c’est votre amitié entre vous. Pour l’avenir de nos peuples, on ne peut pas fermer les yeux dessus.
    Bien Thomas SANKARA a certes dit que même quand on a raison, ce n’est pas bon d’être seul. Mais est ce à dire que même quand on a raison, de rester et se faire massacrer ? Thats the question !
    Vous le savez tous, vous qui avez été à ’’devant dougou’’, même si vous avez eu peur de dire la vérité et faire ce qu’il se devait que être du côté de ceux qui n’ont pas raison est mauvais. Vous avez su, vous vous etes tue, vous n’avez rien fait et on est là où nous sommes aujourd’hui encore.
    Mieux vaut dénoncer et rester seul en attendant que d’autres vous suivent.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 11:21, par COB En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Et nous africains noirs, on sera toujours seuls à lutter.
    Si vous aidez les maliens à lutter, ils ne seront pas seuls.
    Nous avons laissé Sankara seul et il a été tué.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 11:22, par Ib En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Mais il n’est pas seul, il a le peuple malien avec lui. Et le peuple malien n’est pas seul, il a les peuples africains avec lui.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 11:49, par porto En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Je suis sur que ces militaire malien se shoute au chanvre.ils sont completement devenu fou !!vivement un autre coup d’etat au mali

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:02, par Saksida En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Bonjour Mr Barry .
    Je vous aime bien mais je ne suis pas d accord avec votre analyse .Dire ici que bazoum n est Nigerien ne veut pas dire qu il ne vient pas du Niger. C est une maniere de denoncer son comportement..c est comparable ici à ceux qui qualifient Alassane Ouattara de neocolonialist..Je trouve que le discourt du PM malien est plus que bien à Prendre
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:03, par abdoul En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Mais il faut pas etre avec les pires aussi. Les pires qui te mettent des battons dans les roues. Ce type doit refléchir avant de parler.
    Dans cette publication vous affirmez des propos sans en présenter les preuves. Le Mali a les preuves de ce qu’ils avancent. Vous journalistes lefaso.net vous n’avez aucunement à prendre position dans cette histoire. Envoyez nous la publication sur le discours du PM du Mali s’il vous plait car avancée de l’histoire fait notre honneur !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:12, par ralbol En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Dites donc, les Maïga 1 et 2, quand fournirez-vous à l’ONU les preuves de la livraison d’armes par la France au jnim et ai gsim ? On en marre d’attendre !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:16, par Vision En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Et qui lui a dit que le Mali est seul ? La communauté internationale est bien représentée au Mali (Russie, Chine, Guinée, Algérie, etc.). Ceux qui veulent continuer avec la France c’est leur problème. Les gens cherchent à évoluer. Même les français eux-mêmes en ont marre du modèle français aujourd’hui. J’en ai rencontré en pagaille dans les universités américaines. Que les nostalgiques de la France continuent dans leur posture de dominés et de colonisés, le monde ira loin sans eux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:16, par A qui la faute ? En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Excellent, quoi qu’on dise c’est bien d’avoir un cerveau et d’en faire bon usage.
    Le peuple africain ne se met debout que face à des discours va-t-en-guerre. Malheureusement ça fait du bruit mais c’est plus destructeur. On aime dire du bien des Chinois, le chinois ne peste pas quand on le méprise, il travaille. Nous avons des dirigeants obnubilés par le pouvoir et qui ont compris que la meilleure façon d’embarquer le peuple c’est insulter tout le monde pour prouver qu’on n’a pas peur. ça me rappelle les insultes d’un fameux président de ce pays aux présidents des pays voisins, pays qui pourtant nourrissent 1/3 de nos populations qui ont fui leur pays tant intègre.
    Le populisme ne mène nulle part, se faire des ennemis partout n’est pas une preuve de courage mais plutôt une preuve d’immaturité.
    En attendant des maliens continuent de mourir dans les voyages clandestins pour aller dans les pays tant décriés. Arrêtons la corruption, développons la fraternité réelle et la moitié de nos problèmes est déjà résolu

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 01:43, par Hess En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

      frère, c’est dommage mais vous, NAB et d’autres racontiez ce que vous ne savez pas à propos des Chinois ? Les Chinois se souviennent fraîchement des guerres de l’Opium et de l’invasion japonaise. C’est régulier dans le discours des autorités chinoises et perceptible dans leurs politiques...
      Le peuple qui ne se souvient pas de son histoire et qui n’en tient pas compte dans ses politiques c’est bien le peuple africain.

      Soyez amnésiques si vous voulez, mais de grâce laissez tranquilles ceux qui font l’effort pour se souvenir de la tragique de l’histoire !
      D’ailleurs, pourquoi la Chine devrait être le modèle de l’Afrique ?

      Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:19, par Kiriki En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Le seul problème avec toi, c’est que tu n’as pas pu conseiller au moment où votre MMP avait besoin de proposer un candidat autre que Rock. Ne serait ce que pour le 2nd mandat ? Même l’idée n’a pas été ouvertement évoquée. En dépit de toutes les alertes lancées. C’est pas mieux de laisser les maliens mener leur combat de leur côté ? C’est pas toi qui a encore annoncé que ROCK devait demissionner après SOLHAN ? Tu n’as pas remarqué que GOITA a le soutien des peuples qui aspirent a la liberté et à l’indépendance ? Tu crois que GOITA ne sait pas qu’il est seul dans son combat ? Monsieur BARRY, aide toi et le ciel t’aidera. Combien de fois BAZOUM a t-il fouetté GOITA en étant condescendant envers lui ? Au moment où GOITA aussi est encerclé et sous la pression des attaques terroristes, et entre temps, écartelé entre Macron et Le ministère des affaires étrangères Russe ? Au milieu de tout ton frère dit africain n’a pas trouvé mieux que de te fouetter pour montrer qu’il a une politique opposée a la tienne ?
    Donc la riposte a travers le PM malien t’etonne ?
    C’est bizarre !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:24, par Bollena En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Les intellectuels français commencent à écrire. Que les Russes nana..nani...
    Quand Bazoum insultait les autorités maliennes, quelle a été votre réaction ?
    Ces gens comme NEWTONE peuvent nous amener où ? Nulle part.
    Daignez les seuls courageux qui nous restent pour nous faire rêver.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:24, par AHMED En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Il faut être avec qui Mr Barry ? Vous n’êtes pas avec le Mali mais le Mali n’est plus seul. Il y a la RUSSIE. Votre la France le sait mieux que vous. Attention

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:25, par Bollena En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Les intellectuels français commencent à écrire. Que les Russes nana..nani...
    Quand Bazoum insultait les autorités maliennes, quelle a été votre réaction ?
    Ces gens comme NEWTONE peuvent nous amener où ? Nulle part.
    Daignez les seuls courageux qui nous restent pour nous faire rêver.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:29, par Vision En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Même Sankara lui-même, selon certains, s’était esseulé. En tout cas, il n’était pas un enfant chou chou de la France, la Côte d’Ivoire, ou le Togo en son temps. Mais en réalité il n’était jamais seul. La Russie, le Cuba, le Ghana, etc. le supportaient. Les maliens ne sont qu’entrain de parachever l’œuvre de Sankara. Rester collés à la France et vous aurez quelque dans cette posture. Plus de 60 ans vous vivez dans la pauvreté en vous fiant à un système qui est même vomi par les français eux-mêmes et vous vous sentez dans ça. Mon professeur Bado disait que ’l’Africain aime la misère comme le porc aime la boue’. Continuez donc a aimer la boue !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:42, par Barou En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    IL N EST PAS SEUL LE MALI EST UNE NATION AVEC DES MILLIONS DE PERSONNES.
    UN PEUPLE FIDEL A SES AUTORITÉS.
    LE MALI N EST PAS COMME PAYS LE BURKINA .
    UN PEUPLE LACHE, SANKARA ETAIT SEUL FACE UN PAYS LACHE.
    IL A SACRIFIER SA VIE POUR LE PAYS ON FAIT QUOI EN RETOUR ????
    CHOUCHOUTER SON ASSASSIN BLAISE PENDANT 27 ANS.
    LE MALI A UN PEUPLE FORT ET FIDEL.
    YA QUOI DE MAL A RIRE LA VERITÉ QU ON SOIT SEUL OU PAS ????
    BIENSUR VENANT DE TOI N EST PAS ETONNANT.

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre à 15:29, par SOME En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

      Oui mon frere barou, le peuple burkinabe est un peuple lache ! Et ce peuple le demontre encore aujourd’hui a travers de sinistres individus comme M Barry. Aujourd’hui on comprend que ce peuple lache du burkina trahisse encore le peuple malien, ce peuple qui a eu le courage de se lever comme un sul homme pour soutenir le courage de ses dirigeants qui se montrent les vrais heritiers de thomas sankara. Et nous au burkina on se tait, on s’asseoit a faire faire des discours, des conferences de presse, des forums, etc. et on laisse un damiba utiliser le pays pour isoler et abattre le mali, tout exactement comme ce meme peuple burkinabe avait laissé Sankara seul face a ses assassins alors qu’il se sacrifiait pour ce meme peuple. Tout le monde crie Sankara et lève le point, etc... dans toute l’hypocrisie du lache !
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 26 septembre à 18:20, par Passakziri En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

        @ SOME,
        En attendant, on espère que toi le malien-puisque tu n es pas lâche , donc tu ne peux pas etre de ce peuple lache, tu ne peux qu être malien-, tu es entrain d écraser du terroriste au Mali pour récupérer vos 2/3 de territoires perdus ?Après liberation de votre territoire, tu pourrais être si généreux pour mettre ton courage á contribution pour liberer les 2/3 du territoire burkinabè pour permettre au mois à tes semblables panafric... du faso de traverser le nord et te rejoindre au Mali ?
        Dans le cas contraire , permets moi de dire que tu n’es finalement pas plus brave ou moins lâche que le peuple burkinabé.

        Passakziri

        Répondre à ce message

        • Le 27 septembre à 13:07, par SOME En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

          oui je susis malien et je suis en train d’ecraser les terroristes et je suis en train de recuperer les 2/3 du terrirtoire quand toi burkinabe lache tu es en train de perdre la totalite de ton terriroire de par ta lachete. oui en tant que panafricaniste (que tu toi tu appelles panafricon), oui je mettrai mon courage a venir te delivrer de ta servitude physique car ta servitude mentale, il me faudra plus de temps vu le niveau de ton raisonnement et d’analyse. Le mali s’en sortira mieux et c’est justement a cause de ce genre d’individus comme toi que le burkina, qui devait etre l’exemple, devient le dernier. Par egoisme et par lachete. Au moins moi le malien, je suis moins lache que toi !

          Toi tu ecumes le forum pour sombrer dans la polemique ; tel n’est point mon but ici : j’ai mes energies a mettre pour l’avancement de la societe par l’acquisition d’une connaissance liberatrice et non par narcissisme egotique. je te donne l’Hymne du Wassoulouen tant que leçon de leadership. il faut le lire et le relire, et le méditer et l’appliquer.

          “Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux ;
          Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux ;
          Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes ;
          Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ;
          Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
          Oh Fama ! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.”

          Ces belles paroles ont été composées par les griots de l’empire Wassoulou (ou empire Mandingue), à la gloire du Fama d’alors : Almamy Samory TOURE.

          Aujourd’hui on peut remplacer samory ture par assimi goita. Je t’informe que Goita est un descendant de la famille de sundjata keita tout comme les autres colonels et civlls sont descendants des allies de sundjata keita qui ont permis de defaire soumaoro kante le traitre a la bataille de kirina et initier la vraie liberte du mandé. C’est le premier au monde a initier la charte des droits de l’homme appelé Carte du mandé et copiée par l’ONU.

          Par conséquent, tous les dirigeants devraient s’en inspirer comme le font les dirigeants maliens et en toute sincérité, au lieu de courir recevoir des ordres a New York, a Paris ou a Abidjan, comme le font les dirigeants burkinabe ou de la cedeao ou union africaine. Ce dsicours recouvre la meme valeur de celui de thomas sankara a l’onu et est une avancee : c’est cela etre heritier de thomas sankara
          SOME

          Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:47, par epi En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Ce Barry là, Jai comme l impression qu’il écrit pour des gens, pour faire plaisir à son protecteur Français. Sinon il connait le fond de la pensée du PM Malien, mais comme il veut déverser sa haine, il fait semblant. Dans tous les cas, nous sommes au courant de vous a présent . Vous ne pouvez manipuler que les esprits faibles.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:49, par Alphonse En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Monsieur Newton Ahmed Barry
    vous dites :

    Ainsi Bazoum n’est pas nigérien !

    Les nouveaux panafricanistes ont un problème avec la logique. Panafricaniste suppose que chaque africain est partout chez lui en Afrique.

    Alors comment on peut dénier la nationalité d’un africain ? A cause de la couleur de sa peau  ?

    Dans le discours du Premier ministre malien, voici le passage concernant le président nigérien :

    A l’endroit de M. Bazoum, il remarquera que le Gouvernement de la Transition n’a pour le moment jamais réagi à ses propos injurieux pour deux raisons cumulatives. La première raison tient au respect de l’héritage laissé par nos ancêtres, qui consiste à ne pas répondre aux injures par des injures. La seconde raison relève de l’identité de M. Bazoum, l’étranger qui se réclame du Niger. Nous savons que le peuple nigérien frère du Mali, se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches. M. Bazoum n’est pas un nigérien, son comportement nous réconforte totalement dans notre constat.

    Question :
    A quel moment de son discours il a traité la couleur de peau de monsieur Bazoum ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:58, par JustUnePensee En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Bonjour,
    Je m’excuse mais j’ai l’impression que nous Burkinabès avons un sérieux problème a la fin. Pourrions-nous un jour juste pour un moment laisser la critique facile et poser un regard plus large sur l’ensemble de la situation dans notre pays et dans le monde.
    Mr Newton déjà vous citer une personnalité qui est décéder, non pas par accident, par maladie ou par suicide, mais surement a cause du fait de sa croyance a sa citation et en l’Afrique. Le résultat tout le monde le connait.
    Me référent encore a la citation dont vous faite allusion, si en plus du Mali qui en donner le ton en rompant des liens de l’époque coloniale qui nous coute la peau des fesses, le Burkina, le Niger et ainsi de suite toute l’Afrique de l’Ouest emboite le pas, je ne penserais pas qu’il sera toujours seul.
    Pour les propos de Mr Maïga à l’encontre du président du Niger, si j’ai bien compris, ne remet pas en cause sa nationalité Nigérienne au sens propre du terme. Il l’a même dit que son comportement l’a montré qu’il n’ai pas Nigérien, cela en comparaison avec les valeurs culturelles que l’on reconnait du peuple Nigérien.
    Donc pour moi il ne devrait pas y avoir de polémique sur le sujet.
    Quand a votre question que vous dite fâchera les panafricons (rire). Déjà Mr Newton vous êtes un intellectuel et avez occuper des postes de hautes responsabilités au Burkina, si vous me le permettez j’ai une question pour vous.
    Pouvez-vous me donner un domaine, un secteur que l’on peut se targuer d’avoir la maitrise ou du moins d’avoir fait le maximum depuis les indépendances à nos jours ?
    Pour un pays qui se dit indépendant et entretient des dit partenariat avec l’occident nous n’avons pas une bonne route reliant nos deux (02) principales villes. Je ne pense pas que on peut accuser qui que ce soit à ce sujet sinon nous même.
    Je pense que dans la vie toute personne digne de soi doit préférer avoir des partenariat gagnant- gagnant que l’imposition ou le pillage. Dans ce sens nous ne pouvons pas pour le moment nous comparer à la Russie ou à la Corée du Sud, ils ont porté leur croix, ils ont appris à souffrir et ils ont développé des mesures de survie qui par la suite à mener à l’autosuffisance. Comme le dit un adage au Burkina « Si l’échange ressemble à un don, chacun n’a qu’à garder sa chose ».
    Nul n’est parfait, le Mali ne l’est pas, mais ayons au moins l’esprit de fraternité et soutenons-nous et ne cherchons pas toujours à vouloir trouver toujours des critiques non constructives. Parfois on peut avoir raison et laisser passer pour le bien d’un objectif commun.
    Ne vous inquiéter pas il n’y a pas de valet de la Russe ici seulement des personnes qui essaye de donner leur point de vue soit il différent du votre.
    La Russie n’a rien à prouver au Mali. Et je suis sûre que vous le savez mais la Russie regorge aussi de beaucoup de ressources. Quand au partenariat les pays qui déciderons d’en avoir avec elle auront la liberté de décider en vrai de lier ce partenariat ou pas.
    Le Mali essaye et en toute sincérité toute l’Afrique en est fière. Le Mali a des problèmes oui de toute façon qui n’a en pas ?
    Une chose dont je partage avec vous est que peut importe le partenaire en face que nous allons tisser des relations avec, tant que nous n’allons pas au préalable avoir un regard introspectif de nous-même et reconnaitre que nous avons une part de responsabilité dans le retard du développement du Burkina et de l’Afrique en générale, les martyrs ne servirons a rien.
    Veuillez m’excuser si dans mes propos il y a eu des égarements.
    Bien a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 13:01, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    SANKARA avait aussi dit qu’il faut appeler un chat un chat . Il est temps, que les africains se fassent respecter sur la scène internationale et dans ses organisations internationales entièrement à la solde des impérialistes pour dominer les autres pays
    Chaque fois les impérialistes et leurs présidents et valets africains de service œuvrent à dévaloriser l’Afrique comme un continent de sous-hommes
    Quant à ce Mohamed BAZOUM ,il a certes acquis la nationalité nigérienne, mais il n’est pas nigérien d’origine . Il a été lybien, ensuite malien à un moment donné puis nigérien enfin . C’est un spécialiste de la roublardise qui était parmi les indépendantistes de l’AZAWAD Il faut savoir que l’AZAWAD dont on parle s’il devait devenir un état indépendant sera constitué de trois parties coupées du Mali ,du Niger ,puis du BURKINA FASO
    Ce Monsieur BAZOUM n’est rien d’autre qu’est un larbin de la France qui travaille dans cet objectif et qui l’a imposé à MAMADOU ISSOUFFOU, contre une certaine bienveillance des terroristes
    . Et comme tout bon TOUAREG ce BAZOUM n’a aucun respect pour nous les noirs qu’il considère comme des êtres inférieurs ,sinon des esclaves .
    Reprenez toutes les déclarations de BAZOUM et vous verrez comment il traitait le pouvoir malien . Tout comme certains reprochent à Mr MAIGA de se mêler des affaires internes en ce que Mr BAZOUM a été élu par les nigériens donc nigériens ,de même il n’appartenait pas à ce BAZOUM de se mêler des affaires internes du Mali, si le peuple malien approuvent le nouveau pouvoir fut-il issu d’un coup d’Etat . Quant à l’autre au bord de la lagune EBRIE ,c’est l’autre grand mal de l’Afrique .
    En tous cas bravo bravo au Mali et à ses dignes dirigeants

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 13:27, par Baoyam En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Le panafricanisme a-t-il besoin de s’affirmer contre le reste de la terre ?

    Je trouve qu’il y a un peu de confusion dans cette analyse. Est-ce que les autorités maliennes ont dit que c’est au nom du panafricanisme qu’ils ont ecrit leur discours. Certes il y a beaucoup de gens qui se reclament du panafricanisme et qui les soutiennent mais le pouvoir malien n’a pas dit que tout ce qu’il dit et fait relève du panafricanisme.

    Sans connaître le contenu du discours de Maïga, je n’aime pas la remise en cause de l’appartenance nationale des personnes. Si on veut critiquer leurs actes, qu’on le fasse sans les qualifier d’étrangers. Donc ce discours aurait pu être critiqué pour cela.

    Dire que les autorités maliennes s’isolent parce qu’elles critiquent le Niger ou la France, c’est montré qu’on est victime de la propagande mediatique française qui veut faire croire que le monde se condond avec l’occident.

    Quant à l’histoire de la Russie qui serait au Mali à ses propres conditions, si les conditions de la Russie sont compatibles avec les intérêts du Mali, tant mieux. Si vous reprochez aux Maliens d’être avec les Russes malgré leurs défauts, et dites que ce n’est jamais bon d’être seul, c’est contradictoire. Les Maliens ont choisi d’être avec les Russes malgré leurs défauts. Nul n’est saint mais parfois les intérêts convergent.

    Tous ceux qui reprochent aux autorités maliennes d’être combatives sont naïfs. Ils pensent qu’on peut se libérer gentillement et que ceux dont on se libèrent vont nous laisser faire si on leur sourit assez.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 13:28, par Zach En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Mr. NAB, y a rien d’ethniciste dans ce que le Premier Ministre Maiga dit. Relisez ou re-ecoutez son discours de maniere detachee.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 13:50, par HUG En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Qui sont les assassins de thomas Sankara ? Ce ssont des gens a qui il avait confiance donc ne confondez pas les choses.il faut mourir de quelque chose que d utile.Beaucoup de maliens sont avec la junte meme s il y a des opposants a la solde de la france.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:05, par Kabore Frank En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Hi Newton Ahmed Barry,

    Qu’ avez vous fait de ce que vous connaissez de Thomas Sankara ?

    Assimi Coita et les autres colonels sont entrain de continuer l’audacieuse oeuvre de Thomas Sankara. Et ils ne sont pas seuls : en dehors des puissances etrangeres (Russie, Iran, Chine, etc) , ils ont le peuple malien avec eux, la preuve eat qu’ils ont survecu aux sanctions injustes, illegales de la CEDEAO.

    Mr Newton Ahmed Barry aviez vous dennonce les sactions illegitimes de la CEDEAO ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:06, par Passakziri En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Merci à Newton Ahmed Barry pour sa constante clairvoyance.
    Nous voyons les panafricanistes 2.0 jubiler pour un discours des plus insensés et dignes de querelles de cour d’école primaire et qui osent comparer les populistes maliens à Sankara. Mais je dis. Sankara est mort, et depuis nous scrutons l’horizon et ne voyons l’ombre de Sankara nulle part des quatres horizons.
    - "l’art de se dribbler soi-même tout en gardant le ballon ", voilà une phrase que nos amis panafricains des mots vides ont trouvé géniale. Moi je ne trouve aucun sens à cette phrase parce qu’il est impossible de se dribbler : on dribble toujours une entité exogène, et l’objectif de la dribble c’est bien de garder le ballon. Par conséquent , quand on possède le ballon à la fin d’une dribble, on ne peut plus être le dribblé, donc dribbleur et dribblé ne peuvent pas former la même entité.
    Par ailleurs , le colonel aurait été plus cohérent avec lui-même en s’exprimant sans sa langue maternelle , en la faisant traduire dans les autres langues, au lieu de le faire en francais, parce que là se trouve un peut-être l’un de ses problèmes : un niveau de comprehension insuffisant du francais ( chose qui n’est pas importante , mais conduit à employer des termes qu’on a soi-même du mal à comprendre ). C’est le commun de beaucoup qui s’expriment dans une langue étrangère.

    -" Mohammed Bazoum n’est pas nigérien" ; Il faut aller au Mali pour trouver des dirrigents qui veulent se faire prendre pour des panafricains mêtre la nationalité d’un citoyen au centre de leurs arguments. Il aurait été honnête alors de préciser de quelle nationalité Mohammed Bazoum est alors. Non ! Cette partie du discours qui marque le summum de la laideur et de l’infantilisme politique en plus d’´être laide est nauseabonde et de trés mauvaise intention, avec le seul but d’attiser des tensions ethniques au Niger, peut-être par pure jalousie parce que le Niger est des trois pays du sahel durement touchés par le terrorisme le seul ou il n’est pas questions de massacres ethniques. Est-ce un hasard que ce pays soit aussi celui là qui a les institutions les plus fortes ?
    Vraiment nous avons été ridicules à la tribune par ce discours malien. Pas toute l’Afrique mais l’Afrique de l’ouest ; Ceux qui pensent que quelqu’un a été seduit par ce discours ou du moins cet alignement de phrases hasardeuses se grattent eux-mêmes pour rire. N’est-pas Sankara qui veut, ne peut pas être Sankara qui veut. Sankara n’était pas un populiste, mais un visionaire. à ne pas confondre !

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre à 15:57, par SOME En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

      Passakziri, inutile de vouloir jouer au cameleon equilibriste ! on se connait sur ce forum et on connait tes incoherences et inconsequences et louvoiements. Personne ne dit que sankariste etait un populiste, excepté ses detracteurs. Mais on voit bien bien c’est toi qui non seulement alignes des phrases hasardeuses (sic !), mais encore plus, tu ne les comprends meme pas. Tu n’as rien compris au discours de M Maiga
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 26 septembre à 18:07, par Passakziri En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

        @ SOME,
        Merci d’avoir reagit. ca me raasure que j ai touché ton nerf , et comme tu represente cette categorie á laquelle je m’adresse, c’est bon. malheureusement tu n’as avancé le moindre argument. Dommage. ca ne nous permet pas de débattre, parce que j’aurais aimé débattre ca aurait été plus utile.

        Passakziri

        Répondre à ce message

        • Le 30 septembre à 13:13, par Cicéron IIeme du nom sur la toile En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

          J’ai suivi ta série de réactions et répliques. Cela m’a amusé. J’étais porté à continuer à te suivre sauf que l’entame de ton dernier à l’endroit de Somé m’impose de réagir à te faisant remarquer que ton « Merci d’avoir reagit. ca me raasure que j ai touché ton nerf » me gène un peu. Je souhaite me tromper sur ton compte. Parce que sinon ton objectif dans le débat c’est parvenir à mettre l’autre sur ses nerfs en touchant son nerf.., tu ne sortiras d’aucune discussion avec du nouveau qui permette de construire.
          Quant à l’article du grand fère NAB, que respecte beaucoup, il n’a pas fait mieux que moi. Je retiens qu’il a juste fait montre qu’il sait mieux injurier. Si fait que la leçon qu’il a voulu faire au PM malien s’avère mal à ^propos.
          Aimablement Cicéron II

          Répondre à ce message

          • Le 3 octobre à 11:26, par SOME En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

            Merci mon frere ciceron ! Quant a ce triste sieur je ne perds pas mon temps a repondre aux inepties de provocation. Comme je disaias, on connait certains sur ce forum Et nous sommes un certain nombre qui les enerve... Bref lui il cherche a exister, moi je n’ai pas ce probleme existentiel !

            Il est dit que si tu vas ton chemin et que ce faisant tu rencontres une hordes de porcs en train de se vautrer dans une mare de boue sur le bas cote, continue ton chemin . Ne descend pas te vautrer avec eux, car il est de la nature des cochons de se comporter ainsi. Alors...

            Quant a M Barry, dommage que le fasonet ait refuse de publier mon intervention malgré mon insistance. Je n’ai insulté ni menacé personne, j’ai exprimé un point de vue qui prend le contre pied de M Barry, c’est tout. J’attends que lui ou tout autre personne m’oppose des contre arguments solides. C’est d’autant plus malhonnete intellectuellement que M Barry se targue d’etre journaliste pour jouer à d’autres jeux inavoués parce qu’inavouables. Lefasonet peut me censurer par corporatisme, par ideologie ou tout autre ; mais ce n’est pas deontologique. Il peut le publier bien apres, mais cela reste une forme de censure. Non pas que l’on ne doit pas censurer, mais le faire de facon objective., et non selon ....
            SOME

            Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:14, par Kindo Wend-goudi En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Mr Barry oublie que l’Asie n’est pas l’Afrique et le Mali aurait bien voulu avancer avec les autres sans tambour ni trompette ,le moins couteux et le plus simple possible des strategies !Malheureusement ,la trahison ,l’égoïsme ,la jalousie et l’hypocrisie sont le quotidien des africains, ce qui n’est pas le cas en Asie.Aux grands maux,les grands remèdes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:18, par moise En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Monsieur Newton ahmed on sais que tu a le meme caractere que BAZOUM mais c’est pas une raison de lui defendre de la sort .Le maliens ne pas seul et il ne sera pas seule . le reste du monde qui on sauf de la verité es derriere le Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:19, par Pensee En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Bonjour,
    Je m’excuse mais j’ai l’impression que nous Burkinabès avons un sérieux problème a la fin. Pourrions-nous un jour juste pour un moment laisser la critique facile et poser un regard plus large sur l’ensemble de la situation dans notre pays et dans le monde.
    Mr Newton déjà vous citer une personnalité qui est décéder, non pas par accident, par maladie ou par suicide, mais surement a cause du fait de sa croyance a sa citation et en l’Afrique. Le résultat tout le monde le connait.

    Me référent encore a la citation dont vous faite allusion, si en plus du Mali qui en donner le ton en rompant des liens de l’époque coloniale qui nous coute la peau des fesses, le Burkina, le Niger et ainsi de suite toute l’Afrique de l’Ouest emboite le pas, je ne penserais pas qu’il sera toujours seul.

    Pour les propos de Mr Maïga à l’encontre du président du Niger, si j’ai bien compris, ne remet pas en cause sa nationalité Nigérienne au sens propre du terme. Il l’a même dit que son comportement l’a montré qu’il n’ai pas Nigérien, cela en comparaison avec les valeurs culturelles que l’on reconnait du peuple Nigérien.

    Donc pour moi il ne devrait pas y avoir de polémique sur le sujet.
    Quand a votre question que vous dite fâchera les panafricons (rire). Déjà Mr Newton vous êtes un intellectuel et avez occuper des postes de hautes responsabilités au Burkina, si vous me le permettez j’ai une question pour vous.

    Pouvez-vous me donner un domaine, un secteur que l’on peut se targuer d’avoir la maitrise ou du moins d’avoir fait le maximum depuis les indépendances à nos jours ?
    Pour un pays qui se dit indépendant et entretient des dit partenariat avec l’occident nous n’avons pas une bonne route reliant nos deux (02) principales villes. Je ne pense pas que on peut accuser qui que ce soit à ce sujet sinon nous même.

    Je pense que dans la vie toute personne digne de soi doit préférer avoir des partenariat gagnant- gagnant que l’imposition ou le pillage. Dans ce sens nous ne pouvons pas pour le moment nous comparer à la Russie ou à la Corée du Sud, ils ont porté leur croix, ils ont appris à souffrir et ils ont développé des mesures de survie qui par la suite à mener à l’autosuffisance. Comme le dit un adage au Burkina « Si l’échange ressemble à un don, chacun n’a qu’à garder sa chose ».

    Nul n’est parfait, le Mali ne l’est pas, mais ayons au moins l’esprit de fraternité et soutenons-nous et ne cherchons pas toujours à vouloir trouver toujours des critiques non constructives. Parfois on peut avoir raison et laisser passer pour le bien d’un objectif commun.

    Ne vous inquiéter pas il n’y a pas de valet de la Russe ici seulement des personnes qui essaye de donner leur point de vue soit il différent du votre.
    La Russie n’a rien à prouver au Mali. Et je suis sûre que vous le savez mais la Russie regorge aussi de beaucoup de ressources. Quand au partenariat les pays qui déciderons d’en avoir avec elle auront la liberté de décider en vrai de lier ce partenariat ou pas.
    Le Mali essaye et en toute sincérité toute l’Afrique en est fière. Le Mali a des problèmes oui de toute façon qui n’a en pas ?

    Une chose dont je partage avec vous est que peut importe le partenaire en face que nous allons tisser des relations avec, tant que nous n’allons pas au préalable avoir un regard introspectif de nous-même et reconnaitre que nous avons une part de responsabilité dans le retard du développement du Burkina et de l’Afrique en générale, les martyrs ne servirons a rien.
    Veuillez m’excuser si dans mes propos il y a eu des égarements.
    Bien a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:22, par pas dans le trou avec des serpents En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    certe il ne faut pas être seul mais cela n’est que suicidaire d’être dans un trou avec des serpents, constater la presence de ces serpents mais rester dans le trou.

    C’est le drame aussi de l’afrique il y a des agents étrangers qui ont malheureusement atteint les sommets de nos états et qui remplissent le contract qui leur a été confié. ces gens ne sont PAS africain.

    Et puis le mali est seul si et seulement si NOUS laissons le mali seul.
    L’isolation est d’ailleurs une tactique utilisée depuis des décennies pour nous contrôler.

    Enfin celui qui engage un maçon au condition du maçon pour venir construire sa maison n’est pas forcement l’esclave de ce maçon. Ne confondons donc pas la relation entre la russie et mali et celle de la france et le mali. les paradigmes sont différents. je suis choqué que N.A.B. ne semble pas être capable de voir cette difference.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:29, par Pensee En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Bonjour,
    Je m’excuse mais j’ai l’impression que nous Burkinabès avons un sérieux problème a la fin. Pourrions-nous un jour juste pour un moment laisser la critique facile et poser un regard plus large sur l’ensemble de la situation dans notre pays et dans le monde.
    Mr Newton déjà vous citer une personnalité qui est décéder, non pas par accident, par maladie ou par suicide, mais surement a cause du fait de sa croyance a sa citation et en l’Afrique. Le résultat tout le monde le connait.

    Me référent encore a la citation dont vous faite allusion, si en plus du Mali qui en donner le ton en rompant des liens de l’époque coloniale qui nous coute la peau des fesses, le Burkina, le Niger et ainsi de suite toute l’Afrique de l’Ouest emboite le pas, je ne penserais pas qu’il sera toujours seul.

    Pour les propos de Mr Maïga à l’encontre du président du Niger, si j’ai bien compris, ne remet pas en cause sa nationalité Nigérienne au sens propre du terme. Il l’a même dit que son comportement l’a montré qu’il n’ai pas Nigérien, cela en comparaison avec les valeurs culturelles que l’on reconnait du peuple Nigérien.

    Donc pour moi il ne devrait pas y avoir de polémique sur le sujet.
    Quand a votre question que vous dite fâchera les panafricons (rire). Déjà Mr Newton vous êtes un intellectuel et avez occuper des postes de hautes responsabilités au Burkina, si vous me le permettez j’ai une question pour vous.

    Pouvez-vous me donner un domaine, un secteur que l’on peut se targuer d’avoir la maitrise ou du moins d’avoir fait le maximum depuis les indépendances à nos jours ?
    Pour un pays qui se dit indépendant et entretient des dit partenariat avec l’occident nous n’avons pas une bonne route reliant nos deux (02) principales villes. Je ne pense pas que on peut accuser qui que ce soit à ce sujet sinon nous même.

    Je pense que dans la vie toute personne digne de soi doit préférer avoir des partenariat gagnant- gagnant que l’imposition ou le pillage. Dans ce sens nous ne pouvons pas pour le moment nous comparer à la Russie ou à la Corée du Sud, ils ont porté leur croix, ils ont appris à souffrir et ils ont développé des mesures de survie qui par la suite à mener à l’autosuffisance. Comme le dit un adage au Burkina « Si l’échange ressemble à un don, chacun n’a qu’à garder sa chose ».

    Nul n’est parfait, le Mali ne l’est pas, mais ayons au moins l’esprit de fraternité et soutenons-nous et ne cherchons pas toujours à vouloir trouver toujours des critiques non constructives. Parfois on peut avoir raison et laisser passer pour le bien d’un objectif commun.

    Ne vous inquiéter pas il n’y a pas de valet de la Russe ici seulement des personnes qui essaye de donner leur point de vue soit il différent du votre.
    La Russie n’a rien à prouver au Mali. Et je suis sûre que vous le savez mais la Russie regorge aussi de beaucoup de ressources. Quand au partenariat les pays qui déciderons d’en avoir avec elle auront la liberté de décider en vrai de lier ce partenariat ou pas.
    Le Mali essaye et en toute sincérité toute l’Afrique en est fière. Le Mali a des problèmes oui de toute façon qui n’a en pas ?

    Une chose dont je partage avec vous est que peut importe le partenaire en face que nous allons tisser des relations avec, tant que nous n’allons pas au préalable avoir un regard introspectif de nous-même et reconnaitre que nous avons une part de responsabilité dans le retard du développement du Burkina et de l’Afrique en générale, les martyrs ne servirons a rien.
    Veuillez m’excuser si dans mes propos il y a eu des égarements.
    Bien a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:39, par Sacksida En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Newtown Amed Barry, dans votre esprit Neocolonial, il ne faut pas raconter des inepties car le Dirigeants politiques Maliens ont exprime leurs points de vue sur les problemes d’insecurite au Mali et au Sahel et partant du Monde. Le 1er Ministre Malien apres des critiques fondamentales sur des actions et des comportements de la part de France et des Valets locaux Africains ; ont souligne leurs disponibilites a cooperation avec tous les partenaires dans le respect de la souverainete nationale du Mali. Qui vous a dit qu’ils sont seuls ? En outre, ne prostituez pas des idees revolutionnaires et Panafricanistes Consequentes de feu President du Faso Thomas Sankara qui parlait a ses freres Africains pour les sensibiliser aux problemes economiques et sociaux culturels de l’Afrique. Dans ses combats ce n’est pas par Peur qu’il faisait cette declaration a Addis Abeba s’agissant du Front Uni Contre la Dette Coloniale des Pays Africains. Il y’a une grande nuance avez ce que vous insinuez. De grace, evitez ce genre de disgression opportuniste et mal placee. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:45, par Zz En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Ils ne sont pas seuls, en tant que jeune burkinabè je suis avec le Mali. Beaucoup de pays sont avec le Mali. Seul les vallets locaux de l’impérialisme français à savoir le Niger et la CI. J’ai lu votre poste mais je suis navré de vous dire que vous avez tord toute la ligne. Quand BAZOUM insultait les autorités maliennes, vous étiez où. Un ennemis doit être traité tel. Félicitations aux autorités maliennes. Que les vieux ici revoient leurs copies sinon ils verront la jeunesse en face. D’ailleurs mieux vaut mal que d’être Mal accompagné.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:55, par Ahmed En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Si Sankara avait eu moins de traîtres autour de lui, des gens prêts à le liquider pour devenir des nègres de maison, et s’il avait été suffisamment soutenu, il serait encore parmi nous aujourd’hui.
    N’oublions pas que le Mali est le dernier verrou qui protège le Sahel et tout l’Afrique subsaharienne. S’il tombe aux mains des terroristes, nous tomberons tous les uns après les autres, comme des dominos.
    Il est donc plus dans notre intérêt de soutenir ces braves Maliens, plutôt que jouer le jeu de Bazoum, Emballo et Ouattara.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 15:13, par Sacksida En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    De plus, ceux qui ont comploter l’imperialisme Occidental et des Valets Locaux, savaient tres bien que Thomas Sankara n’etait nullement seul car il avait les soutiens de son Peuple Burkinabe et des Peuples Africains. C’est pourquoi, ils n’ont pas arrete Thomas Sankara et l’emprisonne parce le Peuple Burkinabe et Africains pour lesquels il se battait, sortiraient pour le liberer et comme cela s’est passe apres le 17 mai 1983. C’est donc faux la propagande Reactionnaires qui tente dire qu’il etait devenu seul, l’exemple sa derniere Conference de presse a l’occation de la cloture du Symposium International contre l’Apoarteid organise par Bambata organisation de la societe civile Burkinabe de Patrick Ilboudo, la salle de Conference de l’ex CEAO a refuse du Monde et plus de 100 Journalistes Africains et du Monde etaient presents. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 15:40, par La Pomme En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Mr. Newton,
    Bazoum n’est pas Nigerien, il est Malien et il attaque son apys d’origine. C’est la verité et le temps du politiquement correcte est revolu. Il faut appeller un chat un chat. Si toi Newton tu ne te rejois pas de ce discours historique cela en dit long sur qui tu roule. Quand on aime pas quelque chose on y trouve toujours a redire. Meme quand on aime pas le lievre force est de reconnaitre qu’il a de longues oreilles. Cher Newton, ta reaction C’est l’arbre qui cache la foret. Tu veux occulter ce grand discours avec une histoire de la nationalité de Bazoum ; ce traitre qui a vendu le Niger, mais on s’en tape royalement. Bazoun n’est pas Nigerien, il n’a aucune affection pour le peuple Nigerien raison pour lalquel il vend le Niger aux occidentaux. Il semberait meme qu’il est Lybien d’ou ses attaques envers le Mali qui est supposé etre son pays.
    Pareille pour Alassane Ouattara qui n’a aucune affection ni pour les Ivoirien ni meme pour les Africains. Alassane Ouattara est pret a tous nous vendre s’i en avait l’ccasion. Newton quitte dans ça. Comment peut-on gagne un combat si on ne lache pas ses coups. On se retien de deire ceci on se reiten de dire cela ba bla et au final on ne se fait pas comprendre apres 10 ans de louvoyement. Laisse tomber Newton vous avez été aux affaires et on n’a rien vu. Newton, Pourquoi n’avez vous pas utilisé vos bons conseis pour vous meme pour reussir quand vous etiez aux affaires ?

    Newton puisque vous citez Sankara, rappellez-vous que Sankara disait egalement ceci : "Il faut appeler un chat, un chat" on va pas tourner autour du pot et le but de ce discours n’etait pas le plituqement correct. Qu’on respect le Mali et d’aurenavant c’est oeil pour oeil dent pour dent.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 15:47, par Pas Newton mais Moutom En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Mr. Newton, ou devrais je dire "Mr. Je sais tout" ?
    Pour repondre a votre question : "Une question qui va fâcher « les panafricons », est-ce que vraiment la Russie est au Mali aux conditions du Mali ? Cette question va faire sursauter ? "
    Je vous retourne la meme question :
    Une question qui va te fâcher « Francafrcain », est-ce que vraiment la FRANCE est au Burkina aux conditions du Burkina ? Cette question va remettre les pendules a l’heure Mr. Newton.
    On ne epux avoir le beurre et l’argent du beurre. Pour l’instant le Mali essaye de se sauver d’une noyade, de la dispartion du Mali telle que nous a connaisson, de se liberer de sa partition. Meeme s’il vendre tout l’Or du Mali pour sauver le Mali c’est a considerer.
    Hamed Newton tu va jusqu’a insulter les Panafricanistes et nous disons va te faire mettre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 16:12, par Pour qui se prent-il En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Les fetiches de Segou au Mali ont dit que tout ceux qui seront contre l’Afrique seront vaincu et sortiront eux meme pourse denoncer. Voyez-vous Ahmed Newton vient de de denoncer lui-meme, de s’exposer et nous savons d’aurenavant a qui nous avons a faire. Plus jamais il ne devra venir aux Affaires quand les choses rentrerons dans l’ordre. Newton etait aux affaire et il n’as pas utilisé les conseilles ni les critiques qu’il donne aujpurd’hui pour reussir avec son equipe. Mais comme ont le dit si bien Mr. Newton, les conseillers ne sont pas les payeur, alros circulez, il n’y a rein a voir. Le processus est irreversible mon type.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 16:29, par Vérité indiscutable En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    L’éternelle PEUR des burkinabè.
    Quelle Honte. Voici une génération pourrie qui n’inspire et n’inspirera aucune autre génération future de l’Afrique.
    M. Newton Ahmed Barry, le chantre des peureux, représentant bien la majeure partie de la classe politique du Burkina Faso qui n’a hérité d’aucune valeur de Sankara et qui nous enterre dans le statu quo de la dépendance misérable !
    MAIGA n’est pas seul. Nous sommes des millions avec lui. Ce n’est pas comme au temps de Sankara où vous l’avez abandonné. Nous n’abandonnerons jamais MAIGA ni le Mali.
    Vive MAIGA
    Vive GOITA
    Vives les autorités de la transition malienne
    Vive le Mali
    Vive l’Afrique vraiment LIBRE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 17:09, par Bam En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Le PM malien au lieu de présenter des solutions face terrorisme, aux djihadistes qui occupent 75% de votre territoire, vous aviez choisi l’antagonisme et l’isolement. Ce discours est l’aveu d’un echec

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 17:50, par la force révolutionnaire En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    MON FRÈRE NEWTON tu as tapé poteaux je ne sais ce que ces jeunes militaires ont et tu les déteste à tel point réfère
    toi à tes écrits .
    hier qui sont populistes qu’ils ne peuvent pas tenir face à la CEDEAO ;
    Le temps nous montre que vous devriez écrire populaire et non populiste.
    aujourd’hui ils dénoncent les tares de l’impérialisme, les agissements des valets locaux des indignes de l’Afrique vous criez qu’ils sont seuls.
    je voudrais que vous sachiez deux choses de THOMAS SANKARA .
    1° OSER LUTTER ET SAVOIR VAINCRE
    2) Tuer SANKARA et des centaines de SANKARA naîtront.
    voici des graines qui sont aussi en train d’être ensemencer pour la libération totale de l’Afrique tôt ou tard.
    et retenez une chose que le MALI sera vengé partout dans le monde s’il est attaqué.
    nous n’avons pas d’être malien pour agir ; le combat que ces jeunes mènent c’est pour libérer le continent.
    je pense que la diaspora africaine est à l’écoute.
    nos grands parents se sont battus jusqu’au sang nous ne devront pas hésiter si le devoir nous appelle.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 18:01, par De tout coeur AVEC LE MALI En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    VIVE LE MALI
    VIVE LE MALI
    VIVE LE PM MAIGA
    VIVE L’AFRIQUE
    VIVE L’AFRIQUE

    ABAS LES ENNEMIS DE L’AFRIQUE

    A BAS LES SERVANTS LOCAUX DU NEOCOLONIALISME

    A BAS LES NEGRES DE MAISON

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 22:56, par Ali Badini En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Pris dans différents murs,Nous avons laissé Sankara seul et il a été tué.Tu n’as pas remarqué que GOITA a le soutien des peuples qui aspirent a la liberté et à l’indépendance ?Quand Bazoum insultait les autorités maliennes,quelle a été votre réaction ? Mon professeur Bado disait que ’l’Africain aime la misère comme le porc aime la boue’. Continuez donc a aimer la boue !
    En tous cas bravo bravo au Mali et à ses dignes dirigeants
    Il est donc plus dans notre intérêt de soutenir ces braves Maliens, plutôt que jouer le jeu de Bazoum, Emballo et Ouattara.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 13:10, par afropeanniste En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Je vous cite "...Personne ne respecte un mendiant. On a pour lui de la commisération. Et quand on lui donne, on pense à l’au-delà. Donc on fait un placement. Il n’est pas évident que s’il n’y avait pas cette espérance de recouvrer dans l’au-delà les dons aux mendiants, beaucoup leur auraient donné de l’aumône."......lol

    QUESTION/ est-ce vraiment du niveau de la situation ? Que ne savez-vous sur la valeur première du Sankarisme , celle d’être FIERS et surtout refuser de tendre la 2eme joue....depuis 2012 effectivement la lèche était au summum. Il etait temps, enfin.
    Réveille-toi Afrique et débarrassez-vous des vieux qui sont comme Newton Barry, dans la commisération et le revendiquent.

    Le reste de ton papier n’est en réalité que prétexte ; presqu’un espoir de récompense pour services rendus... pff

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 13:35, par Adeyinka En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Monsieur Isaac, le premier ministre malien n’a fait qu’exprimer ce que beaucoup d’africains pensent. Et ce, après de longs mois de retenue, pendant que le pouvoir malien se faisait tirer dessus par ses ennemis qui eux n’ont absolument pas fait preuve de retenue. Souvenez-vous des propos de Le Drian, de Macron , du ministre nigérien des affaires étrangères à l’Élysée (pour plaire à ses maîtres). Tout observateur de bonne foi ne peut que constater que le pouvoir malien a fait preuve de beaucoup de patience, de retenue et de diplomatie, notamment à travers son ministre des affaires étrangères Diop, toujours dans la mesure. Mais trop c’est trop. Lorsqu’un président français essaye d’attiser la haine ethnique en proclamant devant un président peuhl que la lutte contre le terrorisme au mali n’est qu’un prétexte pour cibler l’ethnie peule, il ne vous vient pas à l’idée de condamner cette outrance...
    Nous soutenons pleinement le Mali dans son combat pour la dignité. C’est le combat de toute l’Afrique. Il passe aussi, parfois, par la prise de parole courageuse !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 15:12, par Gwandba En réponse à : Newton Ahmed Barry rappelle au Premier ministre malien, un conseil de Sankara : « Même quand on a raison, ce n’est jamais bon d’être seul »

    Cher aîné NAB. Pour ce coup, j’avoue qu’après lecture de votre écrit, plein de questions se bousculent dans ma tête.
    Quel est le but recherché ?
    Serait-ce votre participation pour que les choses bougent en faveur de notre population ?
    Serait-ce votre manière de faire de sorte que qu’elles ne s’empirent pas davantage ?
    Ou simplement comme tous ceux qui ont accompagné par une manière ou une autre, la gouvernance très très molle de Roch Marc Kaboré ? Qui par des nominations hasardeuses à des poste stratégiques de responsabilité pour la nation notre bien commun, et d’autres récompensés pour plusieurs années d’efforts dans la pratique d’un équilibrisme conditionné par l’opportunisme les caractérisant.
    J’avoue que je n’arrive pas à me situer après votre écrit. Vous que je sais lucide et profond, cette fois-ci j’ai l’impression de rester en surface et dans l’incapacité de vous suivre sous les eaux car elles sont brumeuses.
    Je me refuse surtout de penser que c’est un postulat pour d’éventuelles nominations vu que les cartes sont de nouveau rebattues. Qui sait ? Il se pourrait que certains soit de nouveau appeler à occuper des postes stratégique comme conseillé des PQ aux instances sous régionales ou même national.
    Mais je vous sait plus intègre. Ce qui provoque encore de la confusion après avoir lu votre écrit concernant le discours franc, direct, intègre, sincère et bienvenu du premier ministre malien.

    Certes, le panafricanisme n’a aucune besoin de s’affirmer contre le reste de la terre mais envers lui-même. Vous ne me direz pas le contraire je pense. D’autant que l’affirmation de soi est par ricochet l’expression indiquant que l’on existe. De ce fait, l’affirmation de soi peut également se traduire par la protection de l’image de soi du point de vu intégrité, moralité et pertinence. Sinon rares sont ceux qui vont le faire à notre place.

    Même si certaines personnes, celles qui ont secrètement d’autres ambitions que celle du panafricanisme n’y verront que de la posture dans la frustration de nos masses.

    Ce qui ne veut pas dans des esprits saints sans postulat d’opportunismes se dresser contre toute la terre comme vous dites. Faire avec les autres ne veut pas non plus dire laisser les autres nous ou, nous faire les autres. C’est une démarche qui s’effectue dans l’honnêteté, sincérité, vérité et confiance en soi. Valeurs qui semblent quitter certains cieux.

    Mon vocabulaire s’est enrichit avec votre terme "panafricon" au moment où vous le mentionnez, mon esprit qui ne m’obéit plus prend une photographie d’une personne toquant la porte de l’ancienne faiblesse colonisatrice en faisant des clins d’œil comme si des abeilles lui attaquaient les yeux.

    Mais je vous sait digne et intègre...
    Ce qui m’amène en accord avec vous qu’il nous faut "les moyens de « l’autosuffisance », dans les domaines de nos intérêts vitaux"

    Nous continuions des sollicitations de l’aide des autres car, rares sont ceux qui sont aux places où il faut. Il suffit qu’un cousin soit nommer directeur d’école pour que l’autre se fait imposer instituteur. C’est au Burkina. Même si c’est le temps de la nomination. suivez mon regard. ;-)
    Comment avec de telles pratiques nous pouvons nous passé de l’aide ??
    Cordialement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : La veille citoyenne doit demeurer plus que jamais debout, selon un citoyen burkinabè
Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »
Sécurité au Burkina : Me Hermann Yaméogo rappelle le délai de « trois mois solennellement donné » par le président Ibrahim Traoré
Violences basées sur le genre : Elles peuvent prendre plusieurs formes et ne commencent pas uniquement à l’âge adulte, selon Hierbine Aïcha Palé
Pillage du magasin de la SONAGESS à Arbinda : Le supplice de Tantale n’aura pas eu lieu !
Néo-Sankarisme et panafricanisme : Des défis majeurs au Burkina
Renaissance africaine : L’écrivain Hassane Baadhio rend hommage à Nioussérê Kalala Omotundé
Burkina Faso :L’ex-députée ALT Adja Zarata Zoungrana dénonce une cabale contre des opérateurs économiques
Le Mouvement M30 Naaba Wobgo à l’Union européenne : « Pourquoi vous ne condamnez pas les fournisseurs d’armes et les sponsors des groupes armés ? »
Mobilisation et contribution citoyennes : Faisons autrement les choses !
Sauvegarde et restauration du territoire burkinabè : Mohamed Sawadogo invite les salariés à suivre l’exemple du président et des ministres
Propos du Premier ministre sur l’insuffisance de l’engagement des femmes : Véridiques à bien des égards, mais avec une part de responsabilité de la société et surtout des hommes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés