Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi dresse le bilan à mi-parcours des activités

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • samedi 24 septembre 2022 à 19h39min
Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi dresse le bilan à mi-parcours des activités

Le comité technique de suivi du projet de gouvernance locale des ressources forestières « Weoog-Paani » s’est réuni en session ordinaire, le jeudi 22 septembre 2022, dans la salle de conférence de l’hôtel Djamou de Tenkodogo. Il s’est agi pour le comité d’analyser et d’évaluer les rapports technique et financier de l’année 2021 du projet, et d’apprécier à mi-parcours le niveau d’exécution des activités.

Le projet Weoog-Paani (« nouvelle forêt » en mooré et gulmancéma) est né dans l’optique d’améliorer durablement les conditions de vie des populations rurales, à travers la promotion de la gouvernance locale des ressources forestières. Il est exécuté dans 25 communes de quatre régions du Burkina : le Nord, l’Est, le Centre-Sud et le Centre-Est.

Les participants à l’atelier.

Selon le président du Comité technique de suivi (CTS) du projet Weoog-Paani, Barnabé Kaboré, l’état de mise en œuvre du projet contient des motifs de satisfaction, car des activités ont été réalisées dans tous les piliers du projet, en dépit de la situation sécuritaire que connaît une partie de la zone d’intervention. Il s’agit entre autres de la mise en terre de plus d’un million de plants, la construction de 145 réservoirs de collecte et de retenue d’eau, la structuration et le renforcement des compétences des acteurs des produits forestiers non-ligneux.

Le président du comité technique de suivi du projet Weoog-Paani, Barnabé Kaboré (en Faso danfani).

Les membres du CTS devaient également fixer des orientations et faire des recommandations pour l’amélioration de la qualité de mise en œuvre du projet.
Financé par l’ambassade de Suède et mis en œuvre par un consortium d’ONG dont le chef de file est l’ONG Tree Aid, le projet est bâti sur trois piliers, à savoir la promotion de la gouvernance locale des ressources forestières, le renforcement des capacités de production, de restauration et de protection des forêts, et la valorisation des produits forestiers non-ligneux, a expliqué le directeur pays de Tree Aid, Hervé Zoungrana.

Le directeur pays de Tree Aid, Hervé Zoungrana (en veste).

Lancée en 2019, le projet Weoog-Paani est conçu pour fonctionner sur dix ans avec deux phases de cinq ans, pour un coût total de plus de 9,384 milliards de F CFA.

B.B. BONKOUNGOU
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional fait l’état de mise en œuvre des cinq programmes dans le Centre-ouest
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « Cette année, un hymne chanté, sera dédié à Marie », précise Abbé Jules Pascal Zagré
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de Marcoussis, un ouf de soulagement pour les riverains
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des OSC sensibilisés sur la problématique
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à Ouagadougou les 13 et 14 juillet 2023
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés