Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès drame de Perkoa • • vendredi 23 septembre 2022 à 22h00min
Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

La mine de zinc de Perkoa va fermer ses portes jusqu’à nouvel ordre. L’information émane de la direction de Natou Mining qui exploite la mine de zinc de Perkoa. Cette fermeture va entraîner la fin des contrats des travailleurs.

En rappel, huit mineurs avaient perdu la vie après l’inondation des galeries de la mine le 16 avril 2022.

www.lefaso.net
Source : Mines actu Burkina

Vos commentaires

  • Le 23 septembre à 17:01, par Le saint En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Erreur monumentale, cette fermeture va créer plus de drame que le regrettable décès des 8 miniers

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 17:21, par NZ En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Cette fermeture est une catastrophe dans la catastrophe. Vivement que des négociations soient entreprises auprès de la société pour une ouverture sécuritaire de la mine.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 17:46, par Irlandais En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Voilà, vous avez créé des problèmes et les blancs ont fermé la mine. On est au chômage . C’est la rentrée, on fait comment ? C’est des décisions irresponsables.
    Si c’est ça, allez aussi fermer les entreprises publiques, il y a trop de manquements là-bas si seulement vous étiez juste , vous c’est à dire les autorités. Allez voir les entreprises PUBLIQUES d’abord !

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 17:56, par Sidbala En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Et voilà les conséquences de la politisation du drame de la mine de Perkoa, conséquences aussi des discours et actes populistes de Bassolma Bazié l"initié" et du premier ministre. Conséquences : fin de contrat probable des travailleurs, chômage en perspective.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 18:51, par Lom-Lom En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Dommage qu’après le drame humain avec pertes en vies humaines, des familles entières soient contraintes de chercher dans des courts délais une source de survie. Certains ont attiré l’attention des Burkinabè pour leur dire d’arrêter d’instrumentaliser le terrorisme pour en faire une exploitation politique contre leurs adversaires et pourtant on a vu pendant longtemps des hommes politiques prendre du plaisir à compter le nombre d’attaques, le nombres de morts, le nombre d’écoles et d’écoles fermées par ci et par là ! Quand le drame de Perkoa est arrivé, on a vu des hommes politiques en faire leur fonds de commerce et un outil d’intimidation. Certains ont même remplacé les coutumiers pour descendre dans les entrailles de la terre pour faire, semble-t-il, des sacrifices et ressortir faire des conférences de presse pour raconter des bobards. La célérité avec laquelle le jugement sur le dossier de Perkoa a été traité a étonné plus d’un car c’est l’une des rares fois que la Justice est prompte à faire aboutir un dossier judicaire. Je crois que l’un dans l’autre, on a travaillé à ce que cette mine ferme et tout de suite car nous aimons résumer le monde à notre Burkina avec nos petites bagarres de chiffonniers en oubliant que les actionnaires de ces genres d’entreprises multinationales s’en foutent de nos considérations politiciennes. Eh bien voilà, que feront ces mêmes politiciens pour permettre à toutes ces familles de trouver autres sources pour survivre ? Je parie que rien du tout ! Eux continueront à se faire servir de gros salaires et enverront les autres grossir le rang des miséreux de ce pays ! Même la vendeuse d’arachides qui tirait des bénéfices dans son petit commerce avec les salariés de la mine devra désormais chercher ailleurs, les locataires des maisons d’habitations, les restaurateurs et autres prestataires de services sous-traités devront chercher ailleurs ! Ces familles qui comptaient sur ces salaires pour scolariser les enfants devront revoir leur plan à court terme. Enfin, personne n’ira encore demander à la Mine l’argent pour acheter un taureau noir ou un coq rouge pour un sacrifice quelconque, ne parlons pas de ceux qui exigeaient des véhicules de fonction pour des chefs coutumiers de la zone ! A force de trop tirer sur les ficelles, on finit par les casser et c’est cela qui nous arrive aujourd’hui ! Burkinabè, ressaisissons-nous pendant qu’il est encore temps et cessons le populisme plat qui nous a toujours conduit dans des situations inextricables.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 23:59, par Kader TANI En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Selon moi c’est une forme de chantage de la mine. C’est juste pour que la justice burkinabè revienne sur le verdict qui a été pris contre la mine et les dirigeants. C’est lamentable ce chantage.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 00:12, par PIONG YANG En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Bassolma peut y retourner pour résoudre le problème ? Pour garder la mine ouverte ? Nada. Il ne peut rien. L’orgueil, l’irresponsabilité, le populisme... Ça tur des familles, ça tue des burkinabè. Soyons seulement intelligent en toute chose.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 03:35, par NeverAgain En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Vraiment triste comme décision. A mon avis c’est pas tard, L’Etat a toujours la possibilité de nous éviter la catastrophe en créant les conditions minimales nécessaires à la poursuite des activités.
    Personnellement j’ai toujours eu du respect pour les travailleurs de cette mine pour leur maturité et leur sens élevé de la responsabilité que j’ai pu percevoir à travers 02 amis et frères du quartier O et DJ qui y travaillent .
    C’était la première fois pour moi de voir des miniers respectueux responsable et surtout très humble et solidaire et je pense qu’en toute honnetete personne ne dira le contraire. Et à travers eux j’ai pu côtoyer certains de leurs collègues sur lesquels j’ai percu les mêmes valeurs. J’avoue que cela m’a positivement marqué en me donnant une autre perception des miniers .
    Je demande au gouvernement de consentir un effort supplémentaires pour
    qu’on évite un second drame inopportun qui n’a pas de raison d’exister si toutefois nous mettons en avant des valeurs de tolérance, de pardon et de compassion.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 08:29, par porto En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Bravo a basolma et autres !!Vous avez mis des gens au chomage au nom de votre pseudo recherche de justice.je savais que cette affaire allait mal finir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 11:31, par TANGA En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    La.mine est fermée, vive la mine !
    Cette société avait elle les reins solides pour continuer à travailler après tout ce temps à vide, après avoir ajouté de la dépense en apportant tout ce matériel de pompage et de recherches ?
    Soyons sérieux, la société ’e pouvait pas continuer. Cette fermeture est le moindre mal. Si non U’ils ont évité une fermeture pour mauvaise gestion. Chose qui n’est pas bien pour leur image.
    En attendant, tous les travailleurs auront leurs droits.
    Réflexion maintenant. Selon tout un chacun, pourquoi avoir fait une opération de dynamitage en surface Sachant que en bas il y a des galeries ?
    Chaque mine devra déposer le plan de sa mine plus les plans d’extensio aux autorités du pays. Chaque extension sera étudiée avant et approuvée ou non.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 14:23, par Bonjour En réponse à : Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

    Lom-Lom, pertinente analyse, dans ce pays où tout est politisation à outrance, et populisme dans tous les sens.
    Après tout ce matraquage médiatique inutile, et cette justice expéditive...
    Les dirigeants de la mine sont certainement fautifs, mais l’État a aussi des instances de contrôle, qui n’ont pas fait leur travail.
    La mine ne pouvait que prendre cette décision, et il n’y a aucun chantage dans cette décision.
    Aucun dirigeant ne peut continuer à exploiter une mine jugée non conforme..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Secteur minier : La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture
Affaire Perkoa : Le directeur de la mine déclaré coupable pour homicide involontaire et condamné à 24 mois de prison avec sursis
Affaire Perkoa : Le Parquet requiert cinq ans de prison avec sursis et une amende de 50 millions pour chaque accusé
Affaire Perkoa : Le délibéré prévu pour le 14 septembre 2022
Affaire Perkoa : La défense demande la relaxe de ses clients, car "le procureur s’est trompé largement"
Affaire Perkoa : « Soulagés », les avocats des parents des victimes demandent de déclarer les prévenus coupables
Des sapeurs pompiers interdits d’accéder à la mine de Perkoa : Deux agents se rejetent la responsabilité
Affaire Perkoa : Une demande de liberté provisoire de 72h pour les accusés rejetée
Affaire Perkoa : L’audience pour les réquisitions et plaidoiries renvoyée au lundi 5 septembre 2022
Affaire Perkoa : Des sapeurs pompiers contactés mais empêchés d’accéder à la mine souterraine
Affaire Perkoa : Rendez-vous le jeudi 1er septembre 2022 pour les réquisitions et plaidoiries
Affaire Perkoa : Le substitut du procureur revient sur la question de la responsabilité pénale de la personne morale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés