Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas parce qu’une mouche ne devient pas une abeille qu’un pauvre ne peut pas devenir roi» proverbe Mossi

RDC-Burkina Faso : Les deux instituts nationaux de santé publique partagent leurs expériences à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 20 septembre 2022 à 12h18min
RDC-Burkina Faso : Les deux instituts nationaux de santé publique partagent leurs expériences à Ouagadougou

Une délégation de l’Institut national de santé publique (INSP) de la République démocratique du Congo (RDC) est accueillie par son pair burkinabè à Ouagadougou. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une visite de travail de la délégation congolaise à son frère aîné du Burkina Faso. Au cours de ladite visite qui se tient du 18 au 22 septembre 2022, plusieurs activités sont au programme. La cérémonie d’ouverture officielle des travaux s’est tenue dans la matinée du lundi 19 septembre 2022 à Ouagadougou. Cette première journée s’est achevée par une rencontre avec les autorités du pays, notamment la secrétaire générale du ministère en charge de la santé, Dr Estelle Dembélé.

Apprendre auprès de ses pairs, s’inspirer d’eux, s’imprégner de leurs réalités et tirer profit de leurs leçons apprises. Ce sont là quelques objectifs de cette visite de travail de la délégation congolaise sur la terre burkinabè. Il s’agit en effet d’une délégation de l’Institut national de santé publique (INSP) de la République démocratique du Congo (RDC) qui est en visite de travail, à l’INSP-Burkina.

Vue du début des travaux entre les deux délégations (Burkina/RDC)

Pour le directeur général de l’INSP/Congo, Dr Dieudonné Mwanba, c’est une opportunité pour son équipe de palper davantage les réalités du terrain pour apprendre auprès de leurs pairs de l’INSP/Burkina et surtout de partager leurs expériences avec eux. L’autre avantage aussi de cette visite, selon lui, c’est de tirer profit de l’expérience de son aîné de l’INSP Burkina dans le domaine, ses leçons apprises et ses défis afin de mieux opérationnaliser celui du Congo. « L’INSP du Congo vient d’être mise en place et nous souhaitons améliorer notre fonctionnement par l’apprentissage de ce qui est fait au Burkina et leur montrer également ce qui est fait au Congo », à l’en croire.

Dr Dieudonné Mwanba, directeur général de l’INSP-Congo

L’organisation technique de cette visite de travail de l’équipe congolaise dans le pays des hommes intègres a été assurée par l’ONG Jhpiego/Burkina et financée par les centres pour le contrôle et la prévention des maladies dénommées « CDC ».

Rencontre avec la secrétaire générale du ministère en charge de la santé

En s’adressant aux participants à l’occasion, le directeur pays de Jhpiego/Burkina, Dr Mathurin Bonzi, a fait savoir que la présente visite est une preuve manifeste de l’engagement de sa structure et de sa contribution pour renforcer les systèmes de santé des deux pays. Ce qui vient alors confirmer, souligne-t-il, la pertinence de la collaboration que Jhpiego entretient avec les deux instituts nationaux de santé publique.

Dr Hervé Hien, directeur général de l’INSP-Burkina

Pour le directeur général de l’INSP/Burkina, Dr Hervé Hien, qui a présidé l’ouverture des travaux, ce n’est pas la première fois que l’INSP-Burkina reçoit des instituts frères d’ailleurs. En la matière, il a déjà reçu, cite-t-il, ceux de la Côte d’Ivoire, du Mali, Benin, etc., et aujourd’hui c’est le tour de la RDC. Et c’est toujours enrichissant de pouvoir partager son expérience avec les instituts frères et d’apprendre aussi d’eux, se satisfait-il.

Dr Mathurin Bonzi, directeur pays de Jhpiego/Burkina

Cette première journée s’est achevée par une rencontre d’échanges avec la secrétaire générale du ministère en charge de la santé, Dr Estelle Dembélé, qui s’est réjouie de la mise en commun de ces deux centres de recherche qui aura un impact positif sur les recherches en matière de santé publique au Burkina comme en RDC. Mme Dembélé a aussi salué cette marque à l’égard de l’institut burkinabè qui a été créé depuis 2018 et qui a déjà enregistré des acquis sur le terrain qu’il va partager avec son cadet du Congo.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Semaine de la diplomatie climatique : La contribution de l’Union européenne au Burkina débattue au cours d’un panel
Coopération Japon-Burkina : Le comité consultatif évalue l’efficacité de la distribution du riz KR
Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade
Coopération UE-Burkina : « Nous avons décidé de donner beaucoup plus », affirme la représentante spéciale pour le Sahel
Convention sur la diversité biologique au Canada : Les délégués burkinabè préparent leur participation
Conduite de la Transition : Le Médiateur de la CEDEAO échange avec le Président de la Transition
Diplomatie : Cinq nouveaux ambassadeurs pour renforcer la coopération avec le Burkina
CEDEAO : La cour de justice lève les suspensions de procedure à l’encontre du Burkina Faso, du Mali de la Guinée
Diplomatie : Le Burkina Faso et le Canada célèbrent 60 ans d’amitié et de coopération bilatérale
Développement de l’espace UEMOA : Le comité de pilotage régional examine le plan d’actions 2023-2025
Consulat de France à Ouagadougou : Désormais les demandes de visas officiels doivent passer par un prestataire privé
Burkina : L’UE déplore l’absence de réactions appropriées des services de sécurité après les « agressions » contre l’ambassade de France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés