Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

Accueil > Actualités > Opinions • Communiqué • lundi 12 septembre 2022 à 10h38min
Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

Encore une fois, il nous faut donner une chance au Dialogue afin de sortir de la crise sécuritaire au Burkina Faso.

J’en avais esquissé les contours le 4 juillet 2022 dans une tribune « Sortir de la crise sécuritaire en donnant une chance de succès au Dialogue » ; j’invite à présent la majorité silencieuse qui souffre le plus de cette situation à prendre en charge par elle-même l’exigence de Dialogue..

Elle doit le faire pacifiquement, de manière déterminée et sans équivoque par sa mobilisation. Elle doit être majoritairement rurale.

La voie imaginée est celle d’une Pétition afin de recueillir deux millions de signature en faveur du Dialogue.

Deux millions comme le nombre actuel de PDI qui n’aspirent qu’à regagner leurs villages. Deux Millions soit plus que les suffrages exprimés en faveur de Roch Marc Christian Kaboré le président élu en novembre 2020. Deux Millions soit plus que tous les suffrages exprimés en faveur de tous les autres candidat réunis. C’est donc une majorité plus que significative dans l’histoire politique de notre Pays.

Les autorités de la Transition et les Mouvements Djihadistes et tout particulièrement ceux d’entre eux qui contestent les modalités du Politique, de l’Economique, ainsi que l’Imaginaire sociétal de l’Etat post-colonial devraient voir dans une telle mobilisation la chance de refonder notre vivre-ensemble sur des bases nouvelles, crédibles et plus solides.

La Pétition sera portée par un Appel dans une version en ligne et une version en audio qui sera diffusée en mooré, dioula, fulfuldé, gourmantché, dagara, lobi et dian.

Cette initiative se veut une modalité concrète pour esquisser notre MOUVEMENT COLLECTIF VERS LA REFONDATION.

Cette initiative peut être commentée et les suggestions en lien avec sa préparation postées grâce au lien suivant : https://chng.it/RGWtrr6C5F

DIALLO Mamadou.
74 50 18 59

Vos commentaires

  • Le 12 septembre à 11:37, par Citoyen sans voix En réponse à : Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

    Bonjour mon frère DIALLO, un nom qui me semble être le diminutif de "DIALLOGUE" et merci pour cette initiative ! C’est très louable mais comment allons toucher ceux qui souffrent vraiment le martyr sur le terrain et qui ne savent ni lire ni écrire et qui n’ont même pas le temps de s’asseoir tranquillement pour écouter, préoccupés par les questions de survie au quotidien. Mon frère, on a tellement galvaudé le mot dialogue avec les politiciens pourris et les OSC indignes qui puent la charogne et qui prétendent donner des leçons de vie aux paisibles citoyens qui ne désirent que vivre en paix pour travailler et se nourrir convenablement ! Pour qu’une telle idée si noble se réalise, il faut que le bon Dieu touche les coeurs car beaucoup de mal a été fait à des innocents qui ne voudront pas voir leurs bourreaux en face pour ne réveiller leur douleur légitime et ces bourreaux se connaissent bien. Je prie pour que le dialogue se réalise mais le vrai et le dialogue sincère où les fautes seront reconnus, les tords réparés au maximum (pas forcent avec l’argent ou des biens matériels) pour que la paix du coeur puisse s’installer longtemps et définitivement. Nous ne voulons d’un semblant de dialogue ou c’est les idées à sens uniques qui s’imposent à celles de la majorité silencieuse et celles des sans voix !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 14:32, par Peuple insurgé En réponse à : Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

    Très belle initiative. Nulle doute que la majorité des ruraux, surtout ceux des zones affectées sont partants pour un dialogue qui garantira leur retour. Y compris les habitants des grandes villes qui ont des parents dans les zones rouge, ou qui hébergent des pdi. Surtout que la famine tenaille de nombreuses contrés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 16:18, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

    J’oubliais, négociation d’accord, mais ce sont les assaillants qui doivent venir vers les.autorités pour cela puisque eux connaissent les autorités, sa ent où elles sont mais nos autorités non.
    Cela semble si non est clair que ce sont ceux d’en face qui doivent venir décliner leurs identités et leurs voeux afin que les autorités et le peuples sachent comment faire pour dialoguer.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 17:48, par Bob En réponse à : Burkina Faso : Un citoyen lance une pétition en faveur du dialogue

    Toute idée qui tend à rassembler les burkinabé dans leur quête de paix et de bien être est à saluer, mais les sorciers de l’appel de MANEGA et les OSC et partis fantoches en ont fait un cheval de Troie pour soustraire Kouadio Blaise COMPAORE et tous ses affidés de la justice, tout les hommes honnêtes ou non se méfient du mot RÉCONCILIATION. Parce qu’on voit mal quel est le rapport entre une possible réconciliation et la paix dans le pays ? Ensuite on quoi les querelles entre des politiciens véreux impactent les opérations de bandits qui mettent le pays à feu et à sang ? Je les sais capables de toutes les forfaitures et toutes les bassesses mais pas ÇA ! Ne peut on pas canaliser toute cette énergie pour quelque chose de plus utile ? Même si 10 millions de burkinabé signent la pétition en quoi serons-nous plus avancés avec des dirigeants immatures et surtout aux antipodes des préoccupations du plus grand nombre avec des agendas cachés ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »
Sécurité au Burkina : Me Hermann Yaméogo rappelle le délai de « trois mois solennellement donné » par le président Ibrahim Traoré
Violences basées sur le genre : Elles peuvent prendre plusieurs formes et ne commencent pas uniquement à l’âge adulte, selon Hierbine Aïcha Palé
Pillage du magasin de la SONAGESS à Arbinda : Le supplice de Tantale n’aura pas eu lieu !
Néo-Sankarisme et panafricanisme : Des défis majeurs au Burkina
Renaissance africaine : L’écrivain Hassane Baadhio rend hommage à Nioussérê Kalala Omotundé
Burkina Faso :L’ex-députée ALT Adja Zarata Zoungrana dénonce une cabale contre des opérateurs économiques
Le Mouvement M30 Naaba Wobgo à l’Union européenne : « Pourquoi vous ne condamnez pas les fournisseurs d’armes et les sponsors des groupes armés ? »
Mobilisation et contribution citoyennes : Faisons autrement les choses !
Sauvegarde et restauration du territoire burkinabè : Mohamed Sawadogo invite les salariés à suivre l’exemple du président et des ministres
Propos du Premier ministre sur l’insuffisance de l’engagement des femmes : Véridiques à bien des égards, mais avec une part de responsabilité de la société et surtout des hommes
Rencontre du président de la transition avec la classe politique nationale : Le capitaine Traoré a fait preuve d’un double courage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés