Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Protection des données à caractère personnel : La CIL et l’ANSSI signent une convention de collaboration

Accueil > Actualités > Multimédia • Lefaso.net • mardi 16 août 2022 à 16h55min
Protection des données à caractère personnel : La CIL et l’ANSSI signent une convention de collaboration

La présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Marguerite Ouédraogo/Bonané et le directeur général de l’Agence nationale des systèmes de sécurité d’information (ANSSI), Michaël Folané, ont signé une convention de collaboration, ce mardi 16 août 2022, à Ouagadougou. Les dépenses liées au présent partenariat seront prises en charge par chacune des parties. Aussi, tout différend qui surviendra de son application sera réglé à l’amiable par les deux structures.

Considérant que la sécurité des systèmes d’informations et les enjeux liés à la protection des données à caractère personnel et de la vie privée ne peuvent s’opérer efficacement dans notre pays sans une collaboration franche entre acteurs intervenant dans l’écosystème du numérique, la CIL et l’ANSSI ont décidé de formaliser et de renforcer la relation de partenariat existant entre elles. Pour traduire cet engagement en acte concret, les deux structures ont signé une convention de partenariat, ce mardi 16 août 2022, à Ouagadougou.

L’assistance lors de la signature de la convention de collaboration.

En paraphant les documents, elles s’engagent à mutualiser leurs forces aussi bien niveau des ressources humaines, que financières et techniques pour mener des campagnes de sensibilisation. Elles conviennent également de procéder à des missions techniques pour s’assurer que les obligations en matière de protection des données à caractère personnel ainsi que les obligations en matière de sécurisation des données sont respectées par les exploitants des systèmes d’informations.

Dans le cadre de cette convention de collaboration, l’ANSSI pourrait être amenée à faire des campagnes de vulgarisation et à partager ses moyens techniques dans le cadre des investigations et audits. « L’ANSSI pourrait mettre à la disposition de la CIL son plateau technique pour l’appuyer dans le cadre de tout ce qui est investigations et audits. Donc, je pense qu’il était important qu’on puisse matérialiser cette collaboration par la signature d’une convention, même si nos deux structures travaillent déjà ensemble », a déclaré le directeur général (DG) de l’ANSS, Michaël Folané.

Le DG de l’ANSSI, Michaël Folané a défini quelques tâches de l’agence dans le cadre de ce partenariat

Pour une bonne exécution du partenariat, il a insisté sur le fait que chaque partie doit apporter ce qu’elle sait faire le plus. Si l’ANSSI est focalisée sur la protection de la sécurité des systèmes d’informations, la CIL, quant à elle, veille à ce que les données à caractère personnel des Burkinabè dans le cyberespace soient protégées.

« Il y a déjà une loi qui encadre cela. Il va s’agir pour nous de travailler de concert avec la CIL pour que dans le cadre de nos missions, nous puissions nous assurer que les exploitants des systèmes d’informations respectent les exigences de la CIL, notamment cette loi et tous ses textes d’application. Quelque part l’ANSSI pourrait être un prolongement de la CIL dans le cadre de ses missions et attributions », a conclu le DG de l’ANSSI visiblement satisfait de la signature de la convention de partenariat avec la CIL.

Le présidente de la CIL à l’issue de la cérémonie

Revenant sur les attributions de la CIL, la présidente Marguerite Ouédraogo/Bonané a relevé qu’elle s’illustre à travers des activités de sensibilisation pour un meilleur usage des techniques de l’information et de la communication. Spécifiquement, elle s’active à inculquer une culture de la protection des données personnelles et de la sécurité des systèmes d’informations au sein des différentes administrations, selon Mme Ouédraogo.

La CIL peut également prononcer des sanctions administratives à l’encontre des responsables de traitements qui ne respectent pas les termes de la loi et faire sanctionner les infractions les plus graves par le juge.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Graphisme au Burkina : Moussa Ouédraogo et Wilfried Zoungrana deux autodidactes du domaine
TIC et éducation : Le groupe Kafyka lance « Kuuni », un logiciel gratuit de gestion scolaire
Photographie et vidéo : Amateurs ou experts, voici cinq chaînes YouTube à ne pas manquer
Afrique : Bientôt la création d’un réseau régional d’échanges de données pour la sauvegarde des écosystèmes
Autorégulation des médias en ligne au Burkina : Les suggestions de Carine Daramkoum à Burkina24 et Lefaso.net pour plus d’efficacité
Science au Burkina : Une école d’été en intelligence artificielle ouverte pour répondre aux défis actuels
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 283 est disponible !
Lutte contre l’insécurité au Sahel : Le travail des journalistes au menu d’un colloque international
Domaines d’internet au Burkina : Le plan stratégique et le manuel de procédures en cours d’élaboration
Cybercriminalité au Burkina : Voici les infractions courantes enregistrées à la BCLCC
Nécrologie : Le directeur général d’Oméga Médias, Paul Miki Rouamba, est décédé
Commune de Ouagadougou : 153 leaders d’associations reçoivent leurs attestations de formation en informatique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés