Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Postes et communications électroniques au Burkina : L’Autorité de régularisation en tandem avec les médias pour un service de qualité

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 12 août 2022 à 21h43min
Postes et communications électroniques au Burkina : L’Autorité de régularisation en tandem avec les médias pour un service de qualité

Dans sa démarche d’offrir continuellement un secteur de qualité aux populations burkinabè, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) multiplie les échanges-formations avec des acteurs à même de contribuer à l’atteinte de cet idéal. C’est dans cette volonté que s’inscrit cet atelier au profit des médias, les 11 et 12 août 2022 à Koudougou, dans la région du Centre-ouest (et dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu dans la matinée de jeudi, 11 août 2022).

Cinquième du genre, depuis 2018, la présente session avec les médias, réunit dans la « cité du cavalier rouge », une trentaine de journalistes, animateurs d’émissions interactives et blogueurs autour du thème : « La régulation des secteurs des communications électroniques et des postes au Burkina Faso ».

A en croire les responsables de l’ARCEP, organisatrice de l’atelier, il s’agit de présenter à ces acteurs, les innovations techniques permanentes qui caractérisent le secteur et, en retour, recueillir leurs préoccupations dans le traitement de l’information et d’animations des émissions.

Mme Rouamba, avec à sa droite, Yacouba Koussoubé et le président de l’association des animateurs des émissions inter-actives (à sa gauche).

« Depuis deux ans, l’ARCEP s’est engagée dans la démarche qualité, avec comme vision, la conquête de la confiance des parties-prenantes de l’écosystème des communications électroniques et des postes par la maîtrise des marchés et la prise en compte de leurs attentes pertinentes. (...). L’ARCEP est résolument dans une dynamique d’amélioration continue et souhaite faire des médias, des partenaires privilégiés pour davantage servir les consommateurs », justifie le secrétaire exécutif de l’ARCEP, représenté au cérémonial d’ouverture de l’atelier par la directrice des régulations des marchés fixe et mobile de l’institution, Salamata Rouamba.

« L’ARCEP collecte et veille au traitement des plaintes des consommateurs. Et c’est le lieu pour moi de vous féliciter les professionnels des médias, qui de par vos émissions, surtout celles interactives, nous permettent de suivre et de connaître les besoins des consommateurs. (…). L’impact de l’information et de la sensibilisation sur le développement des communications électroniques est indéniable. Vous êtes donc un levier dans le développement des communications électroniques », s’est-elle adressée aux participants.

Les participants sont venus de plusieurs localités.

C’est au regard de cet enjeu que, le chef de département de la communication et de l’international, Yacouba Koussoubé, loue la clairvoyance du secrétaire exécutif de l’ARCEP pour avoir œuvré à la tenue de cette session de renforcement de capacités.

« Le but ultime est la bonne production d’émissions interactives, de reportages ou d’articles de presse », a justifié M. Koussoubé, pour qui, et après quatre ateliers du genre, beaucoup reste encore à faire pour l’atteinte des résultats escomptés.

Yacouba Koussoubé est, dans ses propos d’ouverture, revenu sur l’enjeu des échanges avec les médias.

« Pour l’édition 2022, la nouveauté consiste à permettre aux animateurs d’émissions interactives de partager avec nous, les principales étapes de la réalisation de leurs émissions. (…). Nous constatons votre implication pour une bonne prise en charge de certains de vos auditeurs qui exposent les difficultés qu’ils rencontrent dans l’utilisation des services des communications électroniques. La somme d’informations que vous collectez permet de mieux comprendre les problèmes qui sont posés et de leur apporter les réponses appropriées dans un délai raisonnable par les opérateurs de téléphonie », décline Yacouba Koussoubé.

Selon les responsables de l’ARCEP, les mutations qui caractérisent le secteur nécessitent une mise à niveau continue des acteurs.

Ces deux journées de travaux seront marquées par des communications autour de plusieurs thèmes : les principaux changements institutionnels et leurs implications, la politique de tarification des communications électroniques, les obligations d’identification des abonnés, les actions des acteurs pour la qualité de services en 2022, etc.

Cet atelier avec les médias s’inscrit dans une série d’activités avec des ‘’acteurs stratégiques’’, dont les associations des consommateurs, des personnes-ressources de la justice.

Lire aussi : Communications électroniques au Burkina : Les pratiques et les préoccupations à la loupe des acteurs

O.L.
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants
Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) : Offres de bourses pour jeunes blogueurs
Votre journal « Courrier confidentiel » Numéro 284 est disponible dans les points de vente habituels
Technologies : De jeunes enfants initiés à la robotique
Auto-régulation de la presse au Burkina : Des acteurs des médias sensibilisés à une meilleure pratique
Graphisme au Burkina : Moussa Ouédraogo et Wilfried Zoungrana deux autodidactes du domaine
TIC et éducation : Le groupe Kafyka lance « Kuuni », un logiciel gratuit de gestion scolaire
Photographie et vidéo : Amateurs ou experts, voici cinq chaînes YouTube à ne pas manquer
Afrique : Bientôt la création d’un réseau régional d’échanges de données pour la sauvegarde des écosystèmes
Autorégulation des médias en ligne au Burkina : Les suggestions de Carine Daramkoum à Burkina24 et Lefaso.net pour plus d’efficacité
Science au Burkina : Une école d’été en intelligence artificielle ouverte pour répondre aux défis actuels
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 283 est disponible !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés